10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner

10 façons d'avoir plus de plaisir au travail pour moins procrastiner

Où je démontre que, contrairement à beaucoup de gens, j’ai d’excellentes raisons de céder à la procrastination estivale*.  Et comme procrastiner ne signifie pas ne rien faire, mais faire autre chose de plus intéressant, plus fun ou moins pénible, je vous propose à la place des pistes pour construire davantage de plaisir au travail.

10 façons d'avoir plus de plaisir au travail pour moins procrastiner

Procrastination conditionnelle

Là, vite fait, l’air de rien, j’aurais pu vous réécrire une histoire glamour et glorieuse… J‘aurais bien donné dans les petits arrangements avec moi-même emballés dans les papiers cadeaux des bonnes excuses et je vous en aurais fait un billet sur les bienfaits d’une procrastination choisie, parce qu’en effet, elle n’est pas à négliger, en particulier pour les précrastinateurs, les excessivement disciplinés, les nez dans le guidons et les cohortes de bons petits soldats qui s’épuisent à vouloir toujours bien/mieux faire sans penser à eux-mêmes.

Du coup, je vous aurais volontiers raconté que, magistrale coach de moi-même tout à l’écoute de mes besoins, j’avais choisi sciemment de procéder à une réflexion en 7 étapes qui aurait débouché sur la conclusion qu’un repos estival m’était amplement nécessaire :

  1. Appliquer un coup de lecture émotionnelle à moi-même pour évaluer mes besoins après une certaine surcharge de travail ces derniers mois .
  2. Décider de prendre de salutaires vacances et de ne pas me les pourrir.
  3. Déconnecter, en particulier d’Internet et de Twitter
  4. Cédé à une flemme monumentale par nécessité de repos forcément mérité
  5. Prendre la décision hygiénique de passer en mode pure glandouille. L’hygiène morale et mentale étant de la plus haute importance. Et par conséquent, m’attribuer des plages horaires réservées à une rêverie pleine de vertus.
  6. Me gaver de vitamines mentales, puisqu’elles sont une pure énergie sans risque d’overdose, donc revigorantes etc.
  7. Décider de ralentir, une bonne fois pour toutes.

J’aurais pu vous raconter une histoire édifiante dans ce genre-là, ça aurait eu de la gueule. Et ça aurait même été légitime! Parce que bien entendu, moi je ne procrastine jamais. Je ne sais pas procrastiner*.

eloge de la lenteur qui redonne du sens et de l'énergie

 

Procrastination estivale

Seulement voilà, rien de tout ça.  Je me suis juste laissée rattraper par la torpeur idyllique de l’été Catalan, la chaleur agreste de l’arrière-pays méditerranéen, avec ses parfums de cyprès et de figues, l’ombre bienfaisante des platanes au bord du canal…

L’été ici, tout pousse à une indolence mollassone, ponctuée d’instants conviviaux de pure jouissance de l’abondance locale: fruits et légumes of course, mais aussi le muscat, les grillades et parillades. Alors je me suis nonchalamment inclinée face aux injonctions du bruissement bucolique du vent marin qui murmurait des “bulle, bulle, bulle” à mes oreilles consentantes.

Et à force de m’incliner je me suis retrouvée dans la position de la sieste et donc dans l’incapacité totale de fournir les travaux estivaux que j’avais mis dans ma musette à réflexion: la refonte de ma brochure, la création d’un groupe de réflexion, . Sacrée bonne excuse, hein?

Que celui qui n’a jamais glissé subrepticement dans une procrastination estivale encouragée par un environnement paradisiaque me jette le premier gravillon. Que je lui renverrai illico en travers du minois, tant l’excès de discipline me paraît éloigné de l’idée que je me fais du plaisir au travail en général, et du mien en particulier;)

 

10 trucs pour augmenter le plaisir au travail

Alors à propos de plaisir au travail, voici quelques ressources pour l’augmenter dès la rentrée. Car il a de plus fortes chances de diminuer la procrastination mieux que n’importe quelle technique de gestion du temps, des priorités ou des coups de pieds au cul. Il est même une alternative réjouissante à l’illusoire lutte contre la procrastination, aussi inefficace que contre-productive.

En douceur quand même, n’allez pas en faire des bonnes résolutions culpabilisantes et génératrices… de procrastination. En vrac :

  • 1- Eloge du plaisir: pour bien comprendre combien nous avons tous besoin de prendre plaisir à ce que nous faisons. La recherche du plaisir étant notre principale source de motivation.

triplette élégance relationnelle

30 moyens simples d'exploiter son pouvoir d'agir et regagner en plaisir au travail

  • 9- Se gaver de vitamines mentales y compris entre les repas. Parce que c’est bon pour l’humeur, l’énergie, le moral, bref, pour tout. Commencez par exemple par mettre davantage de rire ou de joie dans votre quotidien au travail.

Les vacances sont faites pour engranger les vitamines mentales

 

* Au cas où certains aient des doutes, on ne sait jamais: c’est bien entendu ironique. Une bonne excuse reste une bonne excuse et rien d’autre. C’est à dire simplement un moyen de détourner l’attention de la vraie raison^^

 


Aller plus loin

Vous voulez mettre davantage de plaisir dans votre vie professionnelle? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Publicité

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *