Vitamines mentales: 100 bonheurs minuscules à collectionner

Collectionner les bonheurs minuscules pour engranger les vitamines mentales

 

 

Au delà des désirs d’ailleurs et des rêves de grandeur, le sentiment d’être heureux s’entretient au quotidien, entre autres au travers des bonheurs minuscules que nous pouvons saisir au vol de nos journées. Bienheureux les collectionneurs de vitamines mentales!

 

Collectionner les bonheurs minuscules pour engranger les vitamines mentales

 

Le bonheur est aussi dans l’infiniment petit

Courir après le bonheur est le meilleur moyen de ne pas réussir à l’attraper. En particulier si nous pensons qu’il est fait de grands accomplissements, de possessions, de pouvoir, de statut, de reconnaissance. Ou si nous l’espérons immense et définitif. Le sentiment d’être heureux se cache dans l’infiniment petit. C’est une collection d’instants nourrissants, de bonheurs minuscules plutôt que de Bonheur avec un grand B.

En d’autres termes, le bonheur au quotidien n’est pas dans un 4×4, un statut professionnel ou des vacances sur une île paradisiaque. Nous produisons le sentiment d’être heureux au travers de notre capacité à collectionner les vitamines mentales, chaque jour.

Bien entendu, il ne s’agit nullement de se contenter de ces bonheurs minuscules, il s’agit de s’en abreuver. C’est une possibilité de creuser un puits d’énergie dans notre cour intérieure et de mettre ce carburant au service de nos aspirations, de nos relations.

 

Les vitamines mentales: nécessaires à l’équilibre psychologique

Dans la Tribune des petits plaisirs, publication du Syndicat national de la confiserie, le sociologue Jean-Claude Kaufman  explique l’importance des bonheurs minuscules dans une société devenue difficile pour notre équilibre psychologique :

“Chacun en convient, l’époque est grise et dure à vivre.

Car tel est le prix à payer de la liberté; la société

d’aujourd’hui est mentalement épuisante pour l’individu.

Car celui-ci, de plus en plus informé et maître de son

existence, est sommé de se prendre en charge et de se

questionner dans tous les domaines. Inlassablement,

nous réfléchissons, nous évaluons, nous choisissons,

choisissons et choisissons encore. Vivre est un combat

Régulièrement, des pauses sont donc nécessaires, des

petits repos, des respirations. C’est le deuxième

temps de l’existence, celui du réconfort, avant

de se lancer à nouveau dans la mêlée. Parfois une

simple détente des rythmes, voire un léger laisseraller

régressif. Traîner un peu sous la couette. Mais

parfois aussi une quête plus intense, où s’ajoutent des

plaisirs minuscules, une vibration de bien-être.

Enveloppements extérieurs et caressants (un bon bain

parfumé). Ou secrètes délicatesses intérieures. Les

bonbons et autres douceurs changent pour

quelques instants notre vision du monde. Car,

aussi microscopique soit-il, le plaisir devient alors premier

et envahit l’existence, le stress et la fatigue sont renvoyés

au loin.”

 

Bonheurs minuscules: abondance et gratuité

Ça tombe bien: les vitamines mentales, ces infimes particules de plaisir et de joie présentes partout autour de nous, sont des confiseries pour l’âme, les Smarties de l’esprit, le Haribo du cerveau, qui ne demandent qu’à être glanées en toute liberté.

Bonheurs minuscules: les smarties de l'âme

Ni quête de félicité perpétuelle, ni sacrifice sur l’autel des ambitions (le 4×4 ou le job idéal sont des objectifs comme les autres^^), les plaisirs minuscules n’ont pas de marque, symbole de coolitude ou de statut,  mais ils n’ont pas de prix non plus. Ils nous sortent du regard de l’autre et nous plongent au cœur de nos valeurs, de ce qui nous fait vibrer au diapason de nous-mêmes. Ils sont l’herbe verte déjà sous nos pieds.

Ils sont abondants, simples et ils façonnent une belle estime de soi. Ils entretiennent la bonne humeur, la joie de vivre qui donne une énergie inépuisable pour faire face aux aléas du quotidien et pour mener à bien nos projets. D’autre part, les bonheurs minuscules ont trois avantages sur toutes les autres formes de plaisir:

  • Ils prennent peu de temps
  • Ils sont entièrement gratuits
  • Ils ne dépendent que de nous

 

La clé des bonheurs minuscules : savourer en conscience

Courts moments d’insouciance, essentiellement liés au présent, ils sont à savourer en conscience, pour en tirer la substantifique moelle, car l’habitude amoindrit le plaisir : prendre quelques secondes pour en profiter, pour observer leurs effets sur nos têtes et notre corps : les sensations, les émotions, les vibrations, l’énergie qui circule, jouissive et jubilatoire ou tendre et douce.

Bref, ce sont des instants de joie et de plaisir vécus volontairement intensément. Ils redessinent alors les contours du quotidien en donnant à nos sens toute leur place : se mettre du plaisir plein les mirettes, plein les narines, plein les oreilles, plein la peau et réapprendre combien nos sens sont des capteurs d’éphémère, vecteurs de joie, de satisfaction qui produisent le sentiment d’être heureux.

Les bonheurs minuscules, livraison de vitamines mentales

 

100 bonheurs minuscules à consommer sans modération

Voici donc 100 exemples de bonheurs minuscules qui ne demandent qu’à être ramassés, multipliés, réintroduits dans leur milieu naturel: nous-mêmes.

  1. Ecouter le chant des oiseaux
  2. Sourire à un inconnu dans la rue
  3. Savourer ce que l’on a
  4. Humer l’air du matin ou l’air du soir
  5. Chanter sous la douche
  6. Se sourire à soi-même
  7. Sur nos trajets, repérer ce qui est beau, drôle, intéressant
  8. S’émerveiller d’une fleur, d’un rayon de soleil, des jeux d’enfants
  9. Manger lentement en savourant le goût des aliments
  10. Chercher le contact physique avec ceux que nous aimons
  11. S’encourager, se féliciter soi-même
  12. Faire un compliment, dire un mot gentil
  13. Ecouter le bruit du vent, des vagues
  14. Faire un trajet à pieds
  15. Exprimer, partager ses émerveillements, ses enthousiasmes, ses étonnements
  16. S’autoriser la gaité, l’optimisme
  17. Faire preuve de tendresse
  18. Humer le parfum d’une fleur
  19. Ralentir le pas et regarder autour de soi
  20. Sentir le soleil nous caresser la nuque
  21. Sortir deux minutes et prendre le temps de respirer
  22. Célébrer un accomplissement
  23. Regarder le visage d’un proche comme si c’était la première fois
  24. Faire plaisir, avoir une attention pour quelqu’un
  25. Accueillir un compliment comme un joli cadeau
  26. Se réjouir des qualités de ses proches
  27. Marcher pieds nus et ressentir le sol
  28. S’allonger dans l’herbe, dans le sable, sur un banc et contempler le ciel
  29. Faire une petite balade de nuit
  30. Faire l’amour
  31. Faire un pique nique
  32. Changer une habitude
  33. S’étirer comme un chat
  34. Prendre le petit déjeuner au lit
  35. Se coucher dans des draps propres
  36. Regarder la neige tomber
  37. Humer l’herbe fraîchement coupée
  38. Ecouter la nature
  39. Reconnaître ses qualités
  40. Feuilleter un vieil album photo
  41. Faire un câlin
  42. Sauter dans une flaque
  43. Rire
  44. Sentir l’odeur du café, du pain grillé le matin
  45. Sentir les premiers froids de l’automne
  46. Sentir les premières douceurs du printemps
  47. Ecouter la pluie tomber
  48. S’asseoir un instant au soleil
  49. Ramasser des coquillages, des champignons, des fleurs sauvages
  50. Regarder le soleil se coucher
  51. Regarder le soleil se lever
  52. Regarder la Lune se lever
  53. Regarder les étoiles
  54. Sentir le vent dans ses cheveux
  55. Ecouter le silence de la ville avant l’aurore
  56. Embrasser quelqu’un qu’on aime
  57. Donner un renseignement à quelqu’un dans la rue
  58. S’allonger dans l’herbe
  59. Chanter dans sa voiture
  60. Sentir l’odeur de terre après la pluie
  61. Regarder les rayons de soleil jouer avec notre environnement
  62. Laisser passer une personne âgée à la caisse du supermarché
  63. Tenir la porte à la personne derrière
  64. Sentir les vibrations de l’orage
  65. Savourer un travail terminé
  66. Flâner
  67. Regarder un avion dans le ciel et s’imaginer où il va
  68. Se réjouir de voir des gens heureux
  69. Faire preuve de gentillesse, de courtoisie, d’élégance relationnelle
  70. Faire quelque chose différemment
  71. Se rappeler ce que nous aimons chez les gens que nous aimons
  72. Savourer l’existence et la présence des gens que nous aimons
  73. Faire un détour par un endroit que l’on aime
  74. Encourager, féliciter quelqu’un
  75. Se réjouir des couleurs de l’automne
  76. Avoir un mot gentil pour le chauffeur du bus, le contrôleur, la caissière
  77. Se débarrasser de vieilleries inutiles
  78. Enlever ses chaussures en rentrant du boulot
  79. Ecouter sa chanson préférée
  80. Partager un parapluie
  81. Danser, même tout seul chez soi
  82. Faire un feu
  83. Contempler le feu
  84. Se rappeler ce que l’on aime dans notre vie
  85. Faire un bilan positif de la journée
  86. Se délecter du vendredi soir
  87. Contempler ce qui grandit: un arbre, un enfant, un projet
  88. Observer le chemin parcouru et s’en féliciter
  89. Se remémorer un bon souvenir commun
  90. Caresser son animal de compagnie
  91. Faire la planche
  92. Mettre une jolie table pour le dîner
  93. Tremper ses pieds dans une rivière
  94. Se délecter de la première gorgée de thé ou de café le matin
  95. Se glisser dans son lit
  96. Goûter la brise d’été
  97. Partager une émotion
  98. Redécouvrir la sensualité
  99. Ouvrir la fenêtre et respirer
  100. Faire une micro-sieste

 

Et vous, quels sont les bonheurs minuscules que vous aimez collectionner?

Lesquels pourrions-nous rajouter à cette liste?

Lesquels avez-vous envie de tester?

 

 

 

Voir aussi

Les instants cléments
Les moments de poésie
Cultiver lémerveillement au travail
A la rencontre de la beauté
12 mois de vitamines mentales
Vitamines mentales : les rituels matinaux pour entretenir la bonne humeur
Créativité, inspiration et moule safranée
Rôle des émotions: la joie
Bien-être: la vie est belle!
Coaching des 4 saisons: un an de vitamines mentales
Le principe du mimosa

 

Aller plus loin

Vous voulez élaborer un projet, construire et entretenir une posture, un état d’esprit et un relationnel sereins et dynamiques à la fois, propices à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Pensez au coachingPour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

Publicité

7 Comments

  • Laurent dit :

    101. Lire les billets de Ithaque Coaching !

  • Chabanon dit :

    Encore merci Sylvaine,
    C’est toujours aussi rafraîchissant.
    Je vous propose aussi la lecture de ce site.
    http://www.bonnesnouvellesdujour.fr/
    Je ne sais pas si vous le connaissez mais c’est aussi très sympa.

    Bon we et à très bientôt.

    Christian

  • Chabanon dit :

    Et puis, c’est tellement bon de vous lire et de vous relire.
    Ca aussi c’est le bonheur. Hi hi hi.

  • Cathalapointe dit :

    Vitamines mentales : moi j’aime “embrasser un arbre, au sens de mettre ses bras autour de son tronc”, “écouter la Wally ou Mon coeur s’ouvre à ta voix de Camille St Saens par la Callas ou encore le duo des fleurs dans Lakmé de Delibes”, “danser toute seule sur la chanson le temps du lilas de Barabara”, “prendre une photo d’un endroit ou d’un instant qui m’émeut de le partager sur Instagram”, “poser mes mains sur une tasse de thé bien chaude”, “me coucher avec une bouillote” “faire un truc que je n’ai jamais fait” “me retourner dans mon lit en dormant et m’emboiter en chien de fusil sur mon homme”…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *