Petite leçon de vie d’un mois de juillet pourri!

vitamines mentales solaires

 

 

Le mois de juillet 2011 restera dans les annales des étés pourris… neige en montagne, pluie partout, des températures qui peinent à atteindre les 20 degrés, quelqu’un aurait-il mis le soleil au clou, histoire de financer les dégâts du réchauffement climatique?  il y aurait de quoi déprimer, si nous n’étions pas d’infatigables collectionneurs de vitamines mentales

vitamines mentales solaires

 

Engranger les vitamines mentales en vue des mois pourris

Rappelons d’abord que les vitamines mentales sont ces petites particules de plaisir, de joie, de bien-être qui se trouvent tout autour de nous et qui nécessitent simplement de lever le nez de nos guidons pour être répérées et savourées. Tout ça pour engranger de l’énergie et renforcer un état d’esprit positif et dynamique.

Et justement, à propos de vitamines mentales, ce mois de juillet 2011 pourri est porteur d’un enseignement précieux: aller les chercher et  les engranger au maximum sans attendre quand elles viennent à nous, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait.

C’est en quelque sorte le deux-en-un de La Fontaine: cigale et fourmi réconciliées, emmagasinant avec prévoyance toutes les parcelles de plaisir qui s’offrent à nous, de façon à être solidement ancrés dans la bonne humeur quand la bise estivale (j’ai l’oxymore dans le sang) s’efforcera de nous empêcher de chanter.

En d’autres termes, procrastiner la vitamine mentale, c’est prendre le risque de sombrer dans la sinistrose dès que les aléas de la vie ou les caprices de la météo bousculeront nos ordres établis, autant matériels que psychologiques. A l’inverse, les collectionner le plus possible permet de renforcer un bien-être émotionnel qui sera un véritable ressource pour affronter d’éventuelles difficultés avec plus de sérénité et de recul.

Profiter du beau temps dès qu'il pointe son nez car nous ne savons pas de quoi demain sera faitEt puisque nous sommes partis aujourd’hui des vitamines mentales venues du soleil, voyons voir comment les engranger: sortir dès que l’astre du jour pointe le bout de son nez, ne serait-ce que deux minutes, aller se promener, manger dehors, s’asseoir sur un banc ou dans son jardin, ouvrir ses fenêtres, admirer le coucher su soleil… il y a sans doute mille possibilités.

Et pour ceux qui comme moi, ont la possibilité d’être un poil nomade dans leurs activités professionnelles, sortir bosser à l’extérieur, ce que je vais m’empresser de faire dès qu’Hélios sera revenu de ses vacances en Grèce… puisque, comme le montre l’image, j’ai un bureau dans le Parc de Versailles.

Et vous, comment engrangez-vous les vitamines mentales solaires?
Au delà, dans quelle mesure votre grenier à vitamines mentales est-il suffisamment garni pour affronter les caprices de la vie?
Qu’allez-vous faire pour le remplir davantage?

Voir aussi

S’émerveiller
12 mois de vitamines mentales
Vitamines mentales: 100 bonheurs minuscules à collectionner
Dire les jolies choses que l’on ressent
Rompre avec la routine pour recharger ses batteries
Le rire, remède universel
Cultiver l’optimisme:10 bonnes raisons et 7 pistes
Les valeurs: l’énergie renouvelable de la motivation
Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous!
2,13€ de pur bonheur
10 aptitudes pour une vie sereine et dynamique
Coaching des 4 saisons: ebook gratuit
Produire vs induire le sentiment d’être heureux
Bien-être: la vie est belle!

Dossier: Vitamines mentales

 

Aller plus loin

Vous voulez développer un état d’esprit à la fois serein et dynamique pour le mettre au service de la réussite de vos projets professionnels? Pensez au coaching.  Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Publicité

1 Comment

  • Christophe dit :

    Bonjour Sylvaine,

    J’aurais pu dire que dans le sud, nous ne connaissons pas la pénurie de soleil, qu’il fait chaud et que l’eau de la méditerranée est à 27° C.

    Que nenni!! Ici aussi on se pèle le jonc, et ces derniers jours le soleil est aussi rare qu’un touareg sur la banquise.

    Pour rebondir sur ton sujet du jour, ayant fraichement (décidément ça me poursuit les températures 🙂 ) déménagé, j’ai repréré un petit jardin près de chez moi qui semble propice à l’inspiration et aux vagabondages de l’esprit.

    Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *