Dire les jolies choses que l'on ressent

Related Posts with ThumbnailsSylvaine Pascual – Publié dans: Bien-être et estime de soi   /  Entretenir des relations saines   /  Le plein de vitamines mentales

Les jolies choses que nous gardons pour nous

Nous avons des tas de pensées et de sentiments positifs, bienveillants et affectueux à l’égard ceux qui nous entourent. Quel dommage que nous les gardions si souvent pour nous! .

Car partager ce que nous ressentons renforce les liens sociaux et affectifs et aide à satisfaire le besoin d’intégration. Vous le pensez, et pourtant vous ne le dites pas:

 – à vos enfants, comme vous adorez jouer au foot avec eux
– à votre grand-mère combien vous chérissez le souvenir des vacances passées chez elle.
– à votre collègue, combien son aide sur le dossier Tarempion vous a été précieuse.
– etc…
Avez-vous déjà regretté d’avoir gardé pour vous ce que vous aviez à dire, après qu’il soit trop tard?Dire les jolies choses que l’on ressent

Pas toujours facile d’exprimer ce que l’on ressent, car le manque d’habitude entraîne une forme de timidité (à moins que ce soit le contraire). Et dire ce que l’on ressent, c’est se dévoiler un peu, beaucoup. Aussi, au lieu de se jeter dans le grand bain avant d’avoir appris à nager, commençons petit, avec des personnes proches à qui il nous est relativement facile d’exprimer un sentiment.
La période des fêtes est certainement un moment privilégié pour se lancer: dire à une personne les jolies choses que l’on ressent pour elle est un beau cadeau.
Il s’agit bien ici de dire ce que nous ressentons, donc de parler de nous-mêmes. Pour parler de celui à qui nous nous adressons, voir Un petit compliment, pour la route?
Il existe mille et une façon d’exprimer ce qu’on ressent, des plus directes aux plus subtiles, à vous de trouver la vôtre. Mais attention aux messages tellement codés qu’ils ne sont déchiffrables que par l’envoyeur…

A quelle(s) personne(s) allez-vous dire ce que vous ressentez?
Qu’allez-vous leur dire, exactement?
Comment allez-vous vous y prendre?
Quand?
Et puis, quand vous l’aurez fait: que constatez-vous? Que ressentez-vous?

Voir aussi:

Réhabiliter la gentillesse
Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous!
Répondre au besoin de reconnaissance

Les dossiers d’Ithaque: le plein de vitamines mentales
Les dossiers d’Ithaque: Entretenir des relations saines
Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

 

Publicité

8 Comments

  • MADmoiselle dit :

    C’est vrai, c’est très difficile à faire. J’ai toujours été très réservée et la parole, quelle qu’elle soit a toujours été difficile à sortir.

    Mais ça sort un peu mieux maintenant, surtout avec mon neveu (3 ans et demi). Et je me dis que si j’y arrive petit à petit ça se généralisera.

    C’est vrai qu’on se sent mieux après, plus “libre”, le c?ur plus léger et heureux.

  • luptidej dit :

    Voilà des lectrices qui passent tout de suite à la pratique. Bravo, tu fais un super bon prof Sylvaine.
    Meilleurs voeux à toi et un BRAVO en majuscules pour tous les bons articles que je peux trouver chez toi.

  • clementine dit :

    dès fois on dit le contraire, mais je pense qu’ils comprennent bien.. parce que c’est comme ça.. et dès fois, faut rien dire, parce que c’est comme ça aussi.. et dès fois il faut le dire, parce que c’est ça aussi..
    lol..
    bonnes fêtes
    clem

  • Elodie dit :

    Bonjour,
    “Dire les jolies choses que l’on ressent”, cette simplicité là me touche profondément. Je ne m’attarde pas plus, j’ai de jolis mots à offrir.
    Merci à toi

    un mot pour MADemoisielle
    Depuis que je suis abonnée à ce blog, j’ai eu l’occasion de te lire souvent ; Je perçois dans tes commentaires beaucoup de sincérité et j’apprécie.
    Ce que je crois c’est que l’auteur du blog Sylvaine est tellement emprunte de valeurs qui transpirent dans ces textes que ses lecteurs et lectrices réguliers ont certainement en commun ces mêmes valeurs, et cela fait échos.

    Joyeux et doux Noel

  • ANONYME dit :

    Bonjour, je n’est que 16 ans, mais je pense que l’on peux dire et même développer nos ressentis, nos peines, nos chagrins etc..
    Apres tout le monde a le droit d’écrire ce qu’il pense sans faire d’erreurs.
    Sans être juger.
    Sans être discriminer.
    Et sans aucun remord..

    • En effet, il n’y a pas d’âge pour exprimer ce qui nous tient à coeur, en particulier quand ce sont les jolies choses que nous pensons des autres. Quand à ceux qui reçoivent ces messages, leurs jugements parlent plus d’eux que de leur interlocuteur;)

  • Melanie dit :

    Bonjour Sylvaine!
    Merci pour vos articles intéressants!
    Je voulais vous signaler que quelques liens sont inactifs :la gentillesse, les compliments…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *