Vitamines mentales : les rituels matinaux pour entretenir la bonne humeur

vitamines mentales rituels matinaux 2

 

Les rituels matinaux sont un joli moyen de faire des petits matins de vrais temps de vie réjouissants et énergisants : ils ne prennent pas de temps et sont source de vitamines mentales. Rendons au petit jour la possibilité d’être des instants heureux, au bénéfice d’une bonne humeur que nous pouvons emmener avec nous pour toute la journée!

vitamines mentales rituels matinaux 2

 

 

A quoi ressemblent nos matins?

Il paraît que le temps passé chez nous le matin avant de partir au boulot devrait ressembler aux matins heureux de série télé: les images d’Epinal de la famille Ricoré à l’américaine, où tout le monde est pressé (normal, on est super actifs) mais de bonne humeur (normal, qu’est-ce qu’on s’aime) et il y a même toujours un parent qui cuisine des pancakes ou des œufs au bacon (c’est bien connu, l’américain moyen fait ça tous les matins), que les enfants épanouis dégustent dans l’incontournable breakfast nook baigné d’un soleil bienfaisant.

Mouais. Chez moi, la dynamite, c’est après l’ovomaltine, inutile de me parler pendant que je fais ma veille, la ligne est occupée. Et dans mon entourage, les matins sont plutôt des mécaniques effrénées et ultra réglées autour du qui-prend-la-salle-de-bain-quand. Des routines huilées, autant nez dans le guidon que le reste de la journée, dans lesquelles la seule cafetière qui n’est pas en rideau, c’est celle qui est posée sur le comptoir de la cuisine. Une fois que le réveil a déclaré unilatéralement la fin brutale aux bras généreux et bienfaisants de Morphée, le temps passé chez soi le matin ressemble plus souvent à une course effrénée derrière les « il faut » « on doit » et dans l’anticipation d’une journée probablement compliquée, qu’à un temps heureux et décontracté.

Nous n’y sommes pas forcément malheureux, nous y sommes pris dans la course et perdons la possibilités d’y passer de micro instants heureux, sources d’énergie.

 

Les rituels: redonner aux matins des instants heureux

Le bien-être personnel, le sentiment d’être généralement heureux et de savoir prendre soin de soi fait partie intégrante d’un sentiment de bien-être au travail, en ce qu’il participe de ces vases communicants entre les deux. Le rituel, ces ensemble de gestes répétés en conscience peuvent être un moyen de redonner aux petits matins la possibilité d’être un vrai temps de vie, un temps joli et plein de vitamines mentales.

Les rituels sont essentiels au lien social et l’équilibre psychologiques, puisqu’ils abolissent les frontières (ils sont pratiqués ensembles et de la même manière) et participent du sentiment d’appartenance et de reconnaissance et contribuent ainsi à la pérennité du groupe . Ils ont longtemps été d’ordre essentiellement religieux et inscrits dans les conventions sociales. Cependant, leur champ ne s’arrête pas là: sécularisés, les rituels se sont aussi individualisés, non pas forcément dans un sinistre sens individualiste, mais dans le sens d’instants de reconnexion à soi.

A une époque où le temps nous file entre les doigts et où l’on vit dans la dictature de l’urgence, où le blurring entre vie personnelle et vie professionnelle rend poreuses les frontières, le rituel permet de descendre du TGV et de prendre un instant pour respirer, de s’enraciner un moment, de reprendre conscience de soi, de passer un instant avec soi, de mettre un peu de poésie entre le lever et le départ au travail. Et de redécouvrir que nous sommes de bonne compagnie et que nous méritons largement de prendre soin de nous-mêmes.

vitamines mentales rituels

 

Rituels vs habitudes et routines

Le rituel, ce n’est pas comment vous gérez votre temps le matin, trouver l’organisation optimale, se lever plus tôt ou caser du sport à 6H45. Par rituels, je n’entends pas les routines que nous avons mises en place, ou celles que les médias voudraient nous pousser à adopter car elles sont celles de ces winners qu’il nous faudrait soi-disant singer pour devenir des winners nous-mêmes.  Voilà qui ne sont pas des rituels, mais des habitudes, des organisations personnelles. Pour récolter des vitamines mentales, nul besoin de routine : il ‘agit bien de créer un petit cérémonial, de sacraliser un ou deux instants cléments, des micro-repères qui s’inscrivent dans votre organisation matinale, jalonnent le temps entre le réveil et le départ au boulot et rassasient notre âme toujours en quête de sens et de plaisir. Sous la forme de ces « Ensemble d’actes, de paroles et d’objets, codifiés de façon stricte, approprié à des situations spécifiques de l’existence. » mais qui, ici, n’appartiennent qu’à nous.

C’est comme créer une sorte de sas bienfaisant entre la douceur des plumes et le monde extérieur. Un sas et pas une antichambre (donc pas besoin de lire ses mails au petit déjeuner). Un sas où on s’équipe, où on enfile au chaud la combinaison spatiale qui va nous permettre d’agir dans un monde extérieur. Et une combinaison spatiale, ça se met en suivant un protocole qui ressemble de très près à un cérémonial.

 

Sortir des automatismes et savourer l’instant

Les instants matinaux avant de sortir de chez soi, nous les vivons en général en mode automatique. Or le rituel perd tout son sens dès lors qu’il devient une routine. Un automatisme s’éloigne de la conscience de l’acte qui le rend si significatif et si nourrissant, aussi il gagne sans doute à être régulièrement revisité, histoire de lui appliquer des petites modifications qui captent l’attention.

Mettre en place un rituel du matin, c’est comme une petite mise en scène de soi dans un univers réjouissant, ni pour se motiver, ni pour se préparer,  juste pour savourer, profiter, faire des courts instants passés chez soi le matin un temps de vie à part entière, un temps pour être heureux et sortir du métro boulot dodo.

réconciliation avec soi: s'appuyer sur ses talents

 

Du rituel collectif à la dynamique de soi

Les rituels (familiaux, religieux ou autres) sont en général du liant dans la mayonnaise sociale, vecteurs d’appartenance et de reconnaissance. Dans le cadre de rituels pour soi, cela permet de créer une sorte de cohésion interne, dans laquelle la voix qui braille qu’elle veut retourner sous la couette laisse la place à une dynamique de soi faite de bonne humeur, d’élan positif, d’auto-bienveillance. Une dynamique de soi  qui facilite le rééquilibrage émotionnel, la régulation des mouvements émotifs et qui, si elle ne fait pas disparaître les problèmes et aléas du quotidien, donne de l’énergie pour les traiter.

 

Ritualiser : inventer un micro cérémonial

Un rituel est fait d’une succession d’actions ou de gestes précis, dans un ordre donné, avec un début et une fin clairement identifiés. C’est un acte symbolique, une manifestation concrète d’une notion importante à nos yeux,  qui porte davantage de fruit lorsqu’il est effectué dans la conscience de la signification qu’il porte. Un micro rituel matinal est un instant passé dans le présent, intégrant une notion d’avant et d’après qui fait partie intégrante du rite : le passage d’un état à un autre.

Mais peut-être que ce n’est pas tout à fait nécessaire. Pour ritualiser un moment de plaisir, vous pouvez simplement lui attribuer des signes de début et de fin, un son, un mot prononcé dans votre tête, définir une gestuelle et vivre cet instant en conscience, c’est-à-dire en focalisant votre attention dessus.

aptitudes vie professionnelle sereine et dynamique

Il peut s’agir de rituels d’éveil, de lever, de toilette, d’habillage, de petit déjeuner, de n’importe quel instant auquel vous décidez d’accorder une signification forte. Voici quelques exemples de ritualisation:

 

Réveil

Vous venez d’ouvrir les yeux, ou bien un éclair de conscience vous fait savoir que si le réveil à sonné, c’est qu’il est l’heure ? Ce n’est vraiment pas le moment de vous pourrir l’aurore en pensant au boulot ou à tout ce que vous avez à faire dans la journée, à concocter des to-do-lists mentales, bref, à vous polluer la comprenette avant même le premier café. Ecouter un morceau de musique (écouter, pas mettre), se masser, deux minutes de méditation, le temps de s’étirer comme un chat, visualiser un lieu paisible et inspirant etc.

 

 

Les câlins

Il n’y a pas grand-chose de plus roboratif que les câlins : les quelques secondes passées dans les bras de la personne qui a participé à réchauffer le lit toute la nuit, ou bien collés serrés avec les enfants, le chat, le chien, tout être qui vous donne de l’affection et de la tendresse. Là, le rituel devient collectif et a donc besoin d’être consenti et évalué régulièrement: en grandissant, les enfants auront peut-être moins envie de ces instants-là. Par contre, le chien… 😉

ritualiser le réveil

 

La toilette

La toilette se prête aux rituels en ce qu’elle est souvent la répétition des mêmes gestes, et c’est aussi un moyen de sortir un moment dans l’enchaînement des gestes de l’automatise, d’en faire un instant de conscient, un moment important, un moment de plaisir totalement lié à la façon dont nous nous occupons de nous-mêmes.

ritualiser la toilette : pleine conscience et vitamines mentales

 

Le petit déjeuner

Lecteurs fidèles, vous savez déjà que je n’ai aucune intention de joindre ma voix à celle des ayatollahs de l’art de vivre orthonormé et de vous dire de prendre un « vrai » petit déjeuner, équilibré, toussa. C’est bien gentil mais ça n’est pas simple pour tout le monde et personnellement je n’avale rien de solide avant 9h30. Puisque notre propos du jour, ce sont les vitamines mentales, laissons ces injonctions aux paragons du bien-être version alimentaire : ce n’est pas tant ce que vous prenez qui m’intéresse que comment vous vous y prenez.

Faire de son petit déjeuner un rituel, même très court, peut prendre bien des aspects : prendre un instant pour savourer en conscience la première gorgée de café ou la tartine confiture de coings de Mémé Huguette qui est la meilleure du monde, plutôt que de l’avaler sans y penser.

Ca peut aussi être cette minute passée devant la fenêtre à regarder le jour se lever en sirotant son bifu, ça peut être ce moment assis au chaud à la table de la cuisine à discuter avec d’autres bipèdes de la maisonnée… ou avec le chat, le chien ou, à nouveau, tout être qui vous donne de l’affection et de la tendresse.

ritualiser son petit dejeuner

 

 

Et pour finir, quelques exemples qui me reviennent de rituels que mes clients ont mis en place pour regagner indirectement en plaisir au travail et redéveloppant la bonne humeur dès les premières minutes du matin:

– Ouvrir la fenêtre, humer l’air et passer une minute à regarder le jardin

– Prendre une photo depuis la fenêtre de la cuisine et remarquer les différences avec la veille

– S’acheter un beau coffret de rasage et en faire tout un cérémonial

– Deux minutes au réveil pour écouter les bruits du matin

Ecouter  et chanter Didn’t Leave Nobody But The Baby au lever. Et pourquoi pas changer de morceau chaque lundi.

 

 

Ressources externes

Ritualisation et régulation des émotions – Cairn info

Fonctions du corps dans la ritualisation de la vie quotidienne – Noesis

 

Voir aussi

Bien-être: de l’air, de l’air!

Bien-être: le bilan positif de la journée

Bien-être, relations: les instants de convivialité

Vitamines mentales: 100 bonheurs minuscules à collectionner

3 manières simples et légères de renforcer l’estime de soi

La forêt, merveilleux antistress et source d’inspiration

Les émotions, alliées du bien-être au travail

Bien-être: un instant de poésie

 

 

Aller plus loin

Vous voulez construire et entretenir un état d’esprit dynamique et serein à la fois, une posture favorable à la réalisation de vos aspirations professionnelles et à la reconnexion avec le plaisir au travail? Ithaque vous accompagne. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

1 Comment

  • Florence dit :

    Mon rituel à moi débute en arrivant au bureau, selon un horaire très irrégulier suivant les jours.

    J’ai la chance de travailler en pleine campagne, et tous les matins après avoir posé ma voiture, je passe devant 3 gros traits belges (je parle de chevaux) et je m’arrête quelques secondes pour contempler leur force tranquille… ensuite je monte à mon bureau tout coloré dont je suis très heureuse car je l’ai aménagé moi-même, je me fais un café, j’allume l’ordi et je lis un de vos articles, choisi par hasard souvent, en sirotant… dès fois je commente, comme ici, des fois pas, mais je prends toujours un moment pour réfléchir à ce que j’ai lu, en regardant l’énorme Noyer par ma fenêtre, qui change de saison en saison (là il est tout nu avec ses branches tarabiscotées) … le rituel se termine avec la tasse de café no 2… ensuite les ennuis peuvent commencer, je suis parée 😉 !

    Donc voilà Sylvaine, vos écrits font partie de mon rituel matinal et les rares fois où je n’ai pu le créer, cela m’a beaucoup manqué ! Et maintenant je vais chercher mon café no 2.

    Bonne journée à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *