Blues hivernal et vitamines mentales: le principe du mimosa

Comme le mimosa qui illumine l'hiver, les vitamines mentales;)

 

Arf. Comme chaque année, elle est vite retombée, la lumière un poil factice des fêtes de fin d’année, et nous voilà confrontés brutalement à la réalité: janvier sombre et froid pourrait bien nous refiler du blues, du blues du blues. Pour éviter de céder à la morosité des sombres journées d’hiver, rien de tel que de mettre un peu de mimosa dans son quotidien.

Comme le mimosa qui illumine l'hiver, les vitamines mentales;)

 

Le soufflé de fin d’année est retombé

La tension enguirlandée des deux derniers mois de l’année est retombée brutalement, comme un mauvais soufflé. Ça a beau se produire chaque année, difficile de s’y habituer.

Retombée, l’excitation du dernier gadget en date, remisées les décorations qui éclairaient le sombre ciel d’hiver, rangés les oripeaux des fêtes de fin d’année… bref, tout le bling-bling consumériste des « fêtes » qui masque si efficacement l’entrée dans l’hiver est derrière nous, et nous voilà fort dépourvus, lorsque la bise de janvier a remplacé les bibises de fin d’année.

Il ne reste plus que des arbres morts qui décorent nos poubelles et des bonnes résolutions déjà abandonnées. Il y a là de quoi céder sans même s’en rendre compte à l’hébétude sombre de l’hiver. Car disons-le, dans la plupart de nos régions, janvier et février, en suite logique de novembre et décembre, sont majoritairement sinistres, gris et froids, hormis les luminescences incertaines et fugitives de trop rares soleils d’hiver*. Et voilà le blues de janvier qui nous saisit, réponse du berger du moral à la bergère de la consommation.

 

Le mimosa: une vitamine mentale dans la grisaille

Mettre un peu de lumière et de joie dans les mois froidsLa victoire de la grisaille et de la sinistrose, en attendant le lointain printemps? Pas nécessairement. Parce l’hiver n’est pas intégralement gris et triste. Pour preuve: le début d’année, c’est la saison des mimosas, tendres, joyeux et lumineux, en forme de mille petits soleils légers et duveteux. Il se pourrait donc qu’on puisse embellir nos janvier et février ?

Certainement, en mettant en œuvre le joli principe du mimosa. Puisqu’une fleur si gaie éclaire les mois froids, alors nous pouvons, symboliquement, en mettre dans notre quotidien, histoire de l’illuminer autrement qu’à la guirlande électrique et de se gorger de vitamines mentales.

L’idée est simple: il suffit d’un mimosa dans son jardin pour illuminer janvier et février d’un jaune incomparable, synonyme de gaieté, d’énergie, de joie, de chaleur. Le mimosa n’a besoin que d’un climat favorable pour s’épanouir en plein hiver, car il craint les gelées. Un peu de douceur et le voilà qui s’épanouit. Créons donc les conditions favorables pour mettre un mimosa virtuel dans nos têtes, et c’est tout l’hiver que nous serons à la fête;)

 

1- Un environnement favorable

Il s’agit tout d’abord de cultiver un environnement moral empreint de chaleur douce:
– de bienveillance, autant envers les autres qu’envers soi-même
 – d’écoute de ses besoins (donc de connaissance de soi).
 – d’état d’esprit positif, au travers d’habitudes comme la valorisation, le discours intérieur ou encore le bilan positif de la journée

 

2- Un plaisir à faire grandir

Puis de choisir quelque chose qui vous tient suffisamment à cœur pour mettre de la lumière chaleureuse et enthousiasmante dans vos mois froids. Il n’est pas nécessaire que cette vitamine mentale soit de grande ampleur, l’essentiel état qu’elle soit importante à vos yeux, qu’elle vous fasse vibrer, qu’elle corresponde à vos valeurs et à vos envies:
– une activité qui vous énergise que vous allez pratiquer régulièrement.
 – une personne dont la présence vous réchauffe, ou une personne à qui vous avez envie d’apporter de la chaleur, à qui vous allez consacrer davantage de temps.
 – une micro action en forme de vitamine mentale, que vous allez transformer en habitude. Et que vous pouvez peut-être choisir parmi ces 100 bonheurs minuscules
 – Un projet important pour vous, que vous aller mûrir en attendant le printemps pour le mettre en oeuvre.

Et pour un effet maximum, vous pouvez aussi choisir quelque chose de spécifique aux mois d’hiver, que vous attendrez avec impatience…

Et vous, quelle activité, personne, action ou projet va être le mimosa qui va éclairer votre hiver?

 

 

* nota bene : ce post ne s’adresse pas aux heureux habitants des Pyrénées Orientales, où il peut faire 21° en janvier, avec un ciel bleu parfaitement estival, comme sur la photo ci-dessus et où les vitamines mentales pleuvent chaque jour de l’année – Poke amical à la #team66 @cecile_costa @jmarc @siddartha @LaurentNetTweet @titounet @FredMichalak @Pierre_Mathis @CorinnePerpinya @Fabrice_Vone @JulienGautier @hfisselier

Merci à l’aigle de la Tour de Goa, qui m’a soufflé l’idée de ce billet^^

 

Voir aussi

Besoins fondamentaux vs besoins physiologiques
Bien-être: qu’est-ce qui occupe vos pensées?
Coaching des 4 saisons: l’hiver
Vie pro, vie perso: comment passer un bon hiver
Bien-être: un instant de poésie
Bien-être: se protéger d’une société psychotoxique

12 mois de vitamines mentales

 

Aller plus loin

Vous voulez construire un état d’esprit propice à une vie professionnelle réjouissante, en fonction de vos besoins, vos valeurs, vos aspirations? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

Publicité

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *