Prépas spécial rentrée: 10 trucs pour bien démarrer l’année

Pour une préparation de coucnours zen et dynamique à la fois

Haaa, la prépa. Entre réalité et légendes urbaines, recettes de réussite et méthodes clé en main, difficile d’avoir des idées claires et fiables sur cet itinéraire pas toujours linéaire. Voici quelques pistes pour vous adapter à la prépa en fonction de vous et de vos besoins, plutôt qu’en fonction des idées reçues, de façon à maintenir le cap avec un minimum de dynamisme et de zénitude mélangés.

Pour une préparation de coucnours zen et dynamique à la fois

 

Rentrée en Prépa: deux cas de figure

1) Vous venez de rentrer en prépa et vous avez stressé une bonne partie de l’été car vous avez entendu un ramassis d’histoires d’horreur sur le sujet : mauvaise ambiance, compétition acharnée, boulot de dingue, aucune sortie ni détente, colles épouvantables, profs mauvais comme la gale qui ne sont là que pour vous humilier, bref, le Guantanamo des études supérieures.
2) Vous venez de rentrer en prépa et vous vous sentez plutôt zen, vous vous posez simplement des questions sur ce qui pourrait favoriser votre réussite.

Dans les deux cas, et même si vous rentrez en 2ème année et cherchez des moyens d’améliorer votre quotidien d’ici les concours, voici une petite liste (bien loin d’être exhaustive) d’éléments à prendre en compte, pour bien démarrer dans cette voie pas toujours évidente, pas toujours très balisée ou très linéaire.

 

 1- Rassurez-vous…

Les aspects positifs et les bénéfices de la prépa sont nombreux : vous allez y rencontrer plein de gens intéressants, vous y faire des amis, vous cultiver, découvrir que l’entraide et la solidarité, ça existe, apprendre quantités de choses, dont certaines fort intéressantes, fort utiles (capacité de travail, efficacité…), et généralement vous y faire des souvenirs impérissables.

D’autre part, puisque vous avez été admis, c’est qu’un panel de gens qui savent de quoi ils parlent (si, si) estime que votre présence est légitime, donc vous avez toutes vos chances.

les relations sociales réjouissantes garantissent le sentiment d'être heureux

 

2- …tout en restant lucides

Vous le savez déjà, vous allez bosser dur. Cependant, au-delà de la somme de travail, il est aussi nécessaire de s’adapter à certains aspects spécifiques de la prépa, comme les sales notes.

La plupart d’entre vous avez fait partie des bons voire des meilleurs élèves de votre lycée, et vous avez souvent été peu confrontés aux sales notes. En entrant en prépa, vous avez de fortes chances de voir vos notes baisser sensiblement par rapport à celles que vous aviez en Terminale. Rappelez-vous que vous n’êtes plus au lycée : les notes sont relatives, c’est le classement qui compte. Et puis vos notes progresseront au fur et à mesure.


3- Entretenez votre forme

Il fallait bien en passer par cette banalité-là: être en forme est indispensable.

L’attention en cours est primordiale : tout ce que vous voyez et entendez est enregistré quelque part dans votre cerveau, facilite grandement la compréhension du cours, et donc réduit le temps passé à le travailler. Pour maintenir un bon niveau d’attention et de concentration pendant les cours, la principale solution, c’est d’être en forme. C’est bien connu : la tête dans le seau, les écoutilles perdent de leur efficacité. Alors pour cela:

  • Dormez.  De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin pour être en forme ? A vous de le déterminer et de le respecter au maximum. Certains internats imposent une heure de coucher, c’est probablement pas pour rien…
  • Mangez. Le cerveau n’est pas une entité céleste, il a besoin de nourriture solide pour fonctionner (à peu près) correctement. Ne sautez pas un repas pour réviser un DS à la dernière minute. C’est fatigant et peu productif.
  • Détendez-vous. Ne négligez pas totalement les activités annexes : elles sont essentielles à votre équilibre et à votre moral. Ménagez-vous des moments de détente, certes peu nombreux, mais pendant lesquels ce que vous ferez n’aura rien, mais vraiment rien à voir avec votre vie admirable et monastique de préparationnaire scrupuleux. Gardez des relations amicales hors prépa, bien précieuses pour se changer les idées. Et non, la biture du samedi soir n’est pas un bon moyen de se détendre;)

Profiter des vacances pour réapprendre à glandouiller, à revasser

 

4- Organisez-vous

Il n’y a pas une bonne méthode, mais une bonne méthode par élève.
Organisez vos plages de travail en fonction de ce qui fonctionne le mieux pour vous, pas en fonction de ce qu’on vous a dit. Si vous constatez que votre organisation n’est pas suffisamment profitable, apportez-y les modifications qui s’imposent. Ne persévérez pas dans une organisation inefficace : vous n’avez pas de temps à perdre.

A l’inverse, n’ayez aucune hésitation à mettre en place méthodes et organisations qui pourraient paraître farfelues au commun des mortels. Du moment que ça fonctionne pour vous, c’est tout ce qui compte. Autorisez-vous à travailler autrement, à votre manière, en vous appuyant sur vos talents naturels et sur vos valeurs, ce qui renforcera au passage la motivation. Et n’hésitez pas à prendre le plaisir comme critère: plus vous travaillerez dans le plaisir, plus vous serez efficace. Non la vie de prépa n’est pas une condamnation à 2 ans de goulag. Trois ressources pour vous aider:

 

 5- Forgez-vous un moral solide

Un moral solide est important pour vivre au mieux cette période de prépa, et savoir comment l’entretenir vous sera utile toute votre vie:

l'estime de soi: méldie de soi-même qui chante l'harmonie de nos ressources internes

 

6- Faites des pauses

Même le cerveau d’un digne taupin ou d’un éminent lettreux a ses limites et à parfois besoin de déconnecter de sa méca-flu ou de sa philo préférée. Faites des pauses! La fréquence et l’intensité des pauses nécessaires est très variable d’un élève à l’autre, mais une chose est sûre: s’imaginer bosser 3 heures sans lever le nez sur un DM est une illusion potentiellement coûteuse.

Combien de temps pouvez-vous travailler avant d’avoir besoin d’une pause ?
Vous avez besoin de combien de temps de pause pour pouvoir redémarrer dans de bonnes conditions ?
Que pouvez-vous faire pendant vos pauses pour bien déconnecter?

efficacité créativité 3


7- Autorisez-vous la bulle et la rêverie

Tête dans le guidon, suant sang et eau, c’est très beau quand on raconte ses souvenir de guerre, vachement moins dans la réalité du Taupin malin ou du Lettreux astucieux. C’est d’ailleurs souvent pendant les études que l’on tombe dans la procrastination. L’esprit sur-sollicité exprime son ras-le-bol au travers d’une glandouille subie qu’on a du mal à endiguer, parce qu’elle est un mécanisme de protection. Alors plutôt que de surchauffer la machine, donnez-lui des moments de bulle complète qui permet de se ressourcer d’une part et de réfléchir sans le savoir d’autre part. Choisissez vos plages de glandouille dès maintenant, n’attendez pas que votre cerveau vous les impose.

rêvasser à des vertus insoupçonnées qui méritent d'être redécouvertes

 

8- Traitez la procrastination dès qu’elle pointe son nez

Traiter ne veut pas dire lutter contre à coups de recettes miracles trouvées sur internet. La procrastination est un signe fort qu’un grain de sable s’est glissé dans votre relation à ce que vous faites, et elle vous protège de ses conséquences négatives. Il est donc essentiel d’écouter les messages transmis par la procrastination dès qu’elle s’installe, et de satisfaire les besoins mal comblés qui l’ont générée. Faute de quoi, à rajouter de l’huile sans enlever le sable, la machine risque de se mettre en grève.

sortir des idées reçues pour comprendre la procrastination

 

9- Constituez des groupes de travail et de soutien

Vous êtes tous dans la même galère, autant ramer dans le même sens. Nombre de témoignages d’élèves de prépa démontrent la forte solidarité qui existe au sein d’une classe, même si certains ont hérités de l’esprit de compétition qui existait quand leurs parents étaient en prépa.

Travailler à plusieurs est un excellent moyen de vous entraider, de vous sentir moins isolé(e) dans vos difficultés et de progresser. Je ne vais pas vous faire l’insulte de vous expliquer qu’il faut se méfier du prétendu travail à plusieurs qui devient un prétexte à glandouille.

  • Choisissez-vous des partenaires de travail en fonction des critères qui sont importants à vos yeux (bien s’entendre n’est pas toujours suffisant)
  • Partagez ce que vous maîtrisez! vous êtes bon dans telle ou telle matière? Faites-en profiter des camarades qui vous renverront l(ascenseur dans d’autres matières.
  •  Demandez de l’aide pour le reste: puisque vous n’hésitez pas à aider les autres, n’hésitez pas à demander de l’aide en retour, y compris ponctuellement.

Construisez un véritable réseau en fonction de ce dont vous avez besoin (on ne trouve pas nécessairement le réconfort, de l’aide pour une version et des éclaircissement en maths auprès des mêmes personnes.

Soyez honnêtes avec vous-mêmes sur vos besoins, en particulier vos besoins affectifs: jouer les fiers-à-bras  risquerait de compromettre votre équilibre. Deux ressources complémentaires:

savoir demander de l'aide est une compétence relationnelle révélatrice de courage et de force de caractère

 

 

10- Le cours, le cours, le cours!

On ne le dira jamais assez : ce qui compte le plus, c’est de comprendre et d’assimiler le cours. Survoler ses notes en 5 minutes pour se jeter tête baissée dans les exos, rien de tel pour ne pas voir le pylône contre lequel vous allez finir, électrocuté par les commentaires pas toujours chaleureux et encourageants de vos profs . Consacrez le temps nécessaire au cours : mieux vaut 2 exos sur 4 bien faits que 4 où vous vous êtes planté(e).

  • Participez un maximum en cours : posez des questions, commentez. Ne restez surtout pas sur quelque chose que vous n’avez pas saisi.
  • Allez parler à vos profs.  Il est rare qu’un prof refuse de répondre à une question, au contraire. Vos profs sont en général contents de pouvoir vous aider. D’autre part, toute question sans réponse est un poids mental qui peut générer une anxiété inutile, alors autant y remédier en allant chercher la réponse là où elle a le plus de chances de se trouver.

 

Bonus: les forums

Et puis inscrivez-vous sur les forums consacrés aux prépas : on y trouve de l’aide et une foule de renseignements, avis et commentaires pertinents d’élèves, anciens élèves et profs. En voici 3, il y en a d’autres:

 

Bonne rentrée et bon courage à tous!

NB. Cet article a été publié à l’origine en septembre 2008. Remanié en septembre 2009, il a à nouveau été étoffé en 2010 . Il y a certainement 25 conseils supplémentaires sur lesquels je pourrais m’étendre encore et encore. Ca viendra sans doute. L’année prochaine!

 


Voir aussi

Prépa: déterminer le bon moment pour un coaching

Sylvaine Pascual et le coaching des élèves de Prépa

Les dossiers d’Ithaque: réussir en Prépa

 

Aller plus loin

Confiance en vous, aisance à l’oral, organisation, méthode, gestion des priorités, du stress etc. le coaching peut favoriser votre réussite en prépa.

Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Publicité

4 Comments

  • LO dit :

    Merci pour ces idées ça permet vraiment de se remotiver surtout au début de l’année quand on ne s’attend pas vraiment a ses notes en particulier et a des petites difficultés facilement contournables grâce aux professeur, au soutien et aux amis. Le fait de libérer son esprit m’aide beaucoup surtout quand il y des exercices ou des DM compliqués ou souvent ça bloque. Je vais suivre ses petits conseil à la lettre. Merci encore

  • Nouhaila dit :

    Merci beaucoup pour ces agréables idées
    je suis admise au cpge lycée d’excellence de benguerir au Maroc
    je suis marocaine et je suis très heureuse pour ces paroles qui me relaxent trop
    en bref, je veux savoir le programme du 1 ère année branche TSI pour avoir au moins une idées sur les leçons que j’étudierai

    • Bonjour Nouhaila et félicitations pour votre admission!
      N’étant plus prof en prépa, je ne peux pas vous donner d’information sur les programmes, mais vous devriez pouvoir les trouver facilement;)
      Je vous souhaite beaucoup de réussite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *