Plaisir au travail, reconversion: la tendance 2018 – prendre le temps

Tirer les enseignements 2017 pour l'envol 2018: prendre le temps de construire ses relations et/ou sa reconversion

Une année de plus tire à sa fin et si forcément elle invite à se retourner un instant et égrener ses souvenirs, nous n’avons pas pour autant forcément besoin d’en faire un bilan ou une rétrospective. Aussi au soir de cette année je prends un chemin de traverse et je vous propose de nous appuyer sur ses enseignements pour l’envol vers d’autres voies possibles et d’autres territoires à explorer.

Tirer les enseignements 2017 pour l'envol 2018: prendre le temps de construire ses relations et/ou sa reconversion

 

2018 veut prendre son temps

La grande particularité de 2017, c’est le dépassement de la simple prise de conscience des deux années précédentes. Épiphanie majeure sur la marge de manœuvre dont nous disposons pour construire une part non négligeable de plaisir au travail, indépendamment des deux mamelles du management pénible que sont l’agitation et l’immobilisme. Il s’ est agit cette année de s’autoriser à expérimenter les possibilités de gagner en plaisir au travail. Et pas n’importe comment : en prenant son temps.

Et puisque nous parlons de ralentir, parlons-en! Pied de nez à l’époque de l’urgence et de l’immédiateté autant qu’outil ingénieux de gestion de l’énergie (plutôt que du temps)! Le temps, ce bien précieux qui paraît ressortir des greniers d’antan  c’est nous désencombrer de l’avoir plein nos armoires pour nous remplir l’âme de vitamines mentales, c’est le plus beau cadeau que nous pouvons faire à nous-mêmes et à nos proches. Non pas un temps volé, un temps contraint ou obligatoire, mais un temps choisi, un temps de qualité et ralenti. Comme un acte de résistance heureuse au tout trop vite, aux changements expédiés, à l’affairement anxieux, au burnout annoncé.

C’est l’impression générale qui se dégage au crépuscule d’une année 2017 marquée par une recrudescence de demandes d’accompagnements relationnels, d’interventions en entreprise sur les vitamines mentales et l’élégance relationnelle et une augmentation notoire de l’intérêt pour des accompagnements reconversion au long cours. A l’aube de 2018, ré-apprenons à prendre le temps, en nous appuyant sur toutes ces ressources :

 

Relation à soi et aux autres: prenons le temps de…

  1. De marcher un peu, de prendre soin de nous, de redécouvrir la joie du silence, de faire des micro pauses, d’expérimenter les bulles d’attention.
  2. De nous débarrasser de nos propres lourdeurs : héros ou imposteurs.
  3. De nous accepter nous-mêmes : ordinaires et merveilleux, bourrés de talents et de qualités
  4. De prendre soin de nos relations, parce que ça fait un bien fou : le temps d’apprendre à ne pas faire de mal, de mettre du panache dans ses relations, de dire un mot gentil, d’améliorer nos conversations

 

Reconversion:

Concernant la reconversion, chers lecteurs, vous montrez une certaine lassitude face à la tendance 2017 pour l’engouement, qui va de pair avec du rapide, du vite fait, des prestations qui promettent la Lune et les étoiles en 10 séances. Vous avez vous autour de vous les reconversions ratées augmenter et vous en avez tiré des conclusions. Vous avez largement manifesté le besoin d’une autre façon de l’envisager, loin du bruit et de l’agitation, en privilégiant une exploration de toutes les dimensions du changement de métier plutôt qu’une approche tronquée. C’est d’ailleurs probablement la raison pour laquelle parmi les articles qui ont suscité le plus d’intérêt en 2017, 3 datent de bien avant et concernent le désir de lenteur retrouvé(e). A tous ceux qui vont changer de vie en 2018, je vous invite à prendre le temps…

  1. De rêvasser, pour vous ressourcer ou parce que ça peut être utile à un projet de reconversion et d’accepter de laisser le temps au temps de maturation (ces billets ne sont pas de 2017, ils sont respectivement de 2009 et 2016;)
  2. De concocter un plan B, parce qu’il nous allège l’esprit
  3. D’élaborer un projet en mode impressionniste et de l’hybrider suffisamment pour en faire une oasis professionnelle
  4. De construire un état d’esprit propice aux bifurcations professionnelles et de les penser dans toutes leurs dimensions, parce qu’elles seront plus fluides et plus simples à mener.

la recpnversion en mode voyage autonome plutôt qu'organisée, au risque d'avoir une vision plus complète du métier

 

2018, à l’aube du temps de la relation: Sans peur et sans reproche

La particularité de 2017, c’est la prise de conscience de l’élément probablement le plus crucial du plaisir au travail : les relations. Car plus de plaisir, c’est plus de relations et des relations meilleures. Meilleures ne veut pas dire sans vagues et sans heurts : les relations sont ainsi faites qu’elles ont leurs hauts et leurs bas, comme à peu près tout dans nos vies et que nul n’est à l’abri d’une exaspération, d’un emportement, d’une maladresse. Il s’agit d’avoir les clés pour dire ce qu’on a à dire et avoir le courage de le dire avec élégance, avec grâce. Socle d’un plaisir au travail durable et pilier de l’employabilité de demain, les qualités relationnelles commencent enfin à trouver leur place dans les préoccupations professionnelles.

Et en 2018 nous explorerons le temps de dire, le temps d’interagir, le temps d’écouter, le temps de comprendre, le temps de façonner de chouettes relations professionnelles, d’y mettre un peu de noblesse d’âme, de panache, parce que ça fait bu bien à tous et parce que pour devenir l’Ulysse d’une odyssée au XXIe siècle, mieux vaut avoir fait le plein de compétences relationnelles et d’aptitude à la collaboration;)

C’est une thématique qui a toujours sous-tendu le travail de réflexion que je mène depuis 10 ans sur les leviers du bien-être – des relations saines – et le plaisir au travail – des relations réjouissantes – et de très nombreuses ressources sont déjà disponibles parmi les 950 billets publiés sur ce site. Je vous avais annoncé à l’automne l’arrivée prochaine de Sans peur et sans reproche et bien je vous donne rendez-vous en janvier pour suivre cette épopée relationnelle, que je vous propose de décliner à la sauce série télé, un épisode à la fois. Réveillez le Bayard qui sommeille en vous! Le pilote est programmé pour le 11 janvier;)

 

D’ici là je vous souhaite une jolie fin d’année et un passage en toute quiétude à l’année nouvelle: regardez, les jours rallongent déjà;)

 

Aller plus loin

Vous voulez profiter de 2018 pour vous lancer dans vos grands chantiers professionnels et construire une vie pro en harmonie avec vos désirs, appétences et aspirations? Ithaque vous accompagne:

  • Job idéal et vitamines mentales: devenir l’artisan de votre plaisir au travail
  • Job idéal et évolution professionnelle: construire une vie pro qui vous ressemble
  • Sans peu et sans reproche: l’élégance relationnelle au service de vos projets professionnels (cette prestation n’a pas encore fait l’objet d’une publication, mais elle est déjà disponible. Découvrez-là en contactant Sylvaine;)

Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *