4 façons de mettre la rêverie au service d’une reconversion professionnelle

4 manières utiles et efficaces de rêvasser sa reconversion professionnelle

 

Vous l’avez sans doute remarqué, c’est sous la douche, en faisant la vaisselle ou en voiture que nous avons ces idées de génie qui apportent de grandes solutions à nos problèmes ou font faire des bonds en avant à nos projets. Tout simplement parce que lorsque nous rêvassons notre cerveau, lui, fonctionne à plein tube et produit idées et solutions plus efficacement qu’une chaîne de fabrication. Voici 4 moyens de mettre la rêverie au service de la reconversion professionnelle.

4 manières utiles et efficaces de rêvasser sa reconversion professionnelle

 

La rêverie : du gaz sous la cafetière

Rêvasser continue à avoir mauvaise presse dans un monde tout voué à l’action et les contemplatifs à esprit vagabond passent pour les rois de la paresse et de la procrastination, destinés à la passivité immobiliste. Pourtant, la rêverie a des vertus que les affairés, les diligents, les zélés devraient lui envier. Lorsque nous rêvassons,  le cortex se met au repos* et diminue ses analyses des événements extérieurs : il ignore royalement le monde extérieur et se met aux abonnés absents : il a bien mieux à faire que de s’embarrasser du bruit du monde, alors que toutes les informations nécessaires sont là : à l’intérieur… Contrairement à ce qu’on dit un peu vite chez les amateurs d’extra-terrestres, the truth is in there^^

Car l’esprit qui musarde comme un lézard au soleil fissure ses propres résistances et va baguenauder toute honte bue de l’autre côté du miroir, où vit le saugrenu, l’inattendu, cet envers de nous-mêmes, si plein d’idées et de connaissance de soi. Il détient la possibilité d’accéder à ce que nous voulons vraiment, une fois abaissées les barrières de la raison, des convictions de toutes sortes, des obligations. Et il y a là une batelée d’informations essentielles pour produire, ajuster et mener à bien un projet de reconversion et/ou de création d’entreprise.

Rêveurs de tous pays, émerveillez-vous de cette faculté ! Et les autres, rêveurs contrariés, disciplinés et concentrés, renouez avec le professeur Tournesol qui sommeille en vous : la rêverie, c’est du gaz sous nos cafetières qui vaporisent des tombereaux insoupçonnés de créativité. Voir:

la rêverie, c'est du gaz sous la cafetière à idées

 

 

4 façons de rêvasser une reconversion professionnelle

Rêvasser un projet de reconversion, qui par nature de décline en foultitude d’actions, vous paraît bien éloignée des impératifs d’un changement de métier? Justement, lâchez le prêt à penser et expérimentez-la comme technique oxymoronique du changement de métier. Ca pourrait vous ouvrir bien des portes,puisque la rêverie est un moment épatant où la comprenette se met en veille et la théière se met en ébullition, autant en mode résolution de problème qu’en émergence d’idées, permettant au passage l’élaboration de plans d’actions puissants et efficace. Elle est donc souvent un préalable magistral à l’action concrète. Voici 4 façons de mettre à profit ses bénéfices dans le cadre d’une reconversion.

 

1 – Identifier une voie de reconversion

L’identification d’un métier dans lequel se reconvertir n’est pas une mince affaire, c’est même la question principale d’une majorité de mes clients. C’est d’autant plus complexe que le marché du travail évolue de plus en plus rapidement, que les métiers s’hybrident à tour de bras et qu’il serait quand même dommage d’opter pour une profession en voie de disparition.

Du coup, entre pistes plus ou moins farfelues qui se bousculent, fusent et retombent ou absence totale d’idées, entre grand silence et brouhaha infernal, il est parfois compliqué de s’y retrouver et la rêverie peut aider à produire, trier ou canaliser des idées. Elle est par exemple utile aux multi-potentialistes à explorer une foultitude d’idées et à trouver leur confluent (plutôt qu’une “vocation”), à hybrider un métier d’une manière originale, en adéquation avec leurs désirs et transformer le tout en un projet pertinent et faisable.

Reconversion: Libérer la pensée des injonctions

 

2 – Identifier les points de job crafting nécessaires

Je le dis et je le répète comme un vieux disque rayé (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans…): il n’y a pas de métier qui rend heureux par lui-même, seul le job crafting, c’est à dire son adaptation concrète à vos besoins, garantit un plaisir pérenne et renouvelable. Un projet mené sans se préoccuper de la façon dont on va vivre sa vie professionnelle future c’est risque que votre métier rêvé se révèle aussi idéal que des vacances au Camping des flots bleus avec votre beau-frère, celui qui exhibe son 4×4 d’occasion… en toute occasion.

Rêvasser en se projetant dans une vie professionnelle future idéale peut être un moyen d’identifier des éléments concernant par exemple l’environnement de travail, les compétences à exercer etc. qui auront besoin d’être ajustés à vous, à vos besoins, à vos aspirations, valeurs, désirs, appétences etc. de façon à vous assurer des jours professionnels meilleurs, parfois en allant jusqu’à réinventer complètement le métier et ses conditions d’exercice.

deux dimensions essentielles du changement de métier: idenitifer une voie de reconversion et en vérifier la pertinence et la faisabilité

3 – Faciliter la résolution de problème

Nous en avons déjà parlé, la reconversion, si elle peut être réjouissante, est aussi un parcours long et semé d’embûches qui transforment rapidement les candidats au changement de métier en maîtres de la résolution de problème. Nous l’avons vu aussi, rêvasser est un moment privilégié pendant lequel le cerveau résout les problèmes complexes. Autant associer les deux !

Les candidats à la reconversion sont parfois un peu prompts soit à ignorer un problème parce qu’ils ont vraiment vraiment envie de leur projet, soit à y renoncer un peu vite quand ils rencontrent un obstacle. Dans le premier cas, le projet risque de capoter et de finir dans les rangs sinistres des “reconversions ratées” dans le second, les renoncements trop rapides peuvent générer de l’amertume et des regrets. C’est d’autant plus dommage que beaucoup de difficultés en travers de la route peuvent trouver des solutions, pour peut qu’on y mette un peu d’huile de coude à réflexion et rien de tel que de rêvasser pour se fluidifier le citron et éviter les ruminations;)

rêvasser à des vertus insoupçonnées qui méritent d'être redécouvertes

Dans ces trois cas: deux ou trois fois dans le semaine, prenez un moment pour vous ou profitez d’un moment consacré à une tâche automatique comme faire la vaisselle. Exprimez le thème de votre rêverie – par exemple “quels métiers pourrais-je avoir envie d’exercer” ou “ce métier de data scientist qui me titille, dans quelle mesure est-il fait pour moi”, “Comment je me vois en entrepreneur” ou encore “quel est mon environnement de travail idéal?”-  puis laissez votre esprit musarder au gré de ses envies, sans censure et sans intervention. Observez simplement les cheminements de votre esprit et suivez-le avec curiosité. Quand vous aurez émergé de vos flâneries intérieures, notez tout ce que vous avez retenu, sans discrimination: vos notes les plus farfelues feront sens plus tard. Creusez les idées concrètes, explorez les pistes qui ont émergé, bref, donnez suite à vos pérégrinations songeuses;)

 

4 – Entretenir l’énergie tout au long du projet

Rêvasser est aussi une fontaine de jouvence pour nos matières grises en surchauffe, car elle est apaisante et dynamisante, en particulier quand il s’agit de laisser son esprit se balader à son gré dans un environnement agréable aux sens. La rêverie en mode simple et contemplatif est une source inépuisable de vitamines mentales qui peut participer de l’entretien de l’énergie indispensable tout au long du projet de reconversion.

 

Je vous souhaite de belles bulles vagabondes et des balades badaudes bondées d’idées fécondes!

Les bienfaits des instants contemplatifs

 

Source: Going AWOL in the Brain: Mind Wandering Reduces Cortical Analysis of External Events

Crédit photo Milada Vigerova

 

Voir aussi

Ithaque, 1er influenceur français sur la reconversion professionnelle
Reconversion: Sylvaine Pascual dans “On est fait pour s’entendre” sur RTL
Reconversion professionnelle: pourquoi le temps de réflexion est-il si long?
Comment identifier une voie de reconversion: l’épineuse question
Reconversion professionnelle : brouhaha intérieur et leadership de soi

 

Aller plus loin

Vous voulez explorer votre désir de reconversion et construire un projet pertinent et réalisable, en accord avec vos appétences, vos désirs et aspirations professionnels? Ithaque vous accompagne. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *