Relation à soi / aux autres: le cocktail indispensable

Le socle de la réussite de nos entreprise: le cocktail relation à soi, relation aux autres

Plus j’observe les cheminements de mes clients, plus je vois que la concrétisation de nos ambitions, la réalisation de nos projets, qu’ils soient personnels ou professionnels, reposent sur un double socle relationnel, dont la solidité est indispensable à la réussite de nos entreprises. Les deux éléments constitutifs de ce socle sont étroitement liés: la relation à soi (estime de soi, émotions) et la relation aux autres (posture, communication).
Le socle de la réussite de nos entreprise: le cocktail relation à soi, relation aux autres

 

La relation à soi

Une fois l’estime de soi renforcée et les émotions mises à notre service, c’est à dire comprises et suivies de mises en actions destinées à combler les manques qui les génèrent, nous voilà prêts à davantage d’acceptation de nous-mêmes, avec nos qualités et nos défauts, de nos compétences comme de nos incompétences, de notre marge de manœuvre, de notre zone d’influence et de ce qui ne dépend pas de nous: nous voilà une personne toute neuve, aimable à nos propres yeux…
L’auto-reconnaissance a du bon: nous sommes alors beaucoup plus à même de vivre sans nous cacher derrières des masques, sans avoir peur du jugement d’autrui, sans nous sentir obligés d’avoir recours à la manipulation; plus à même d’agir avec authenticité, c’est à dire en cohérence avec nos valeurs, nos opinions, nos principes, nos envies, tout ce qui fait notre identité. Nous développons plus de confiance dans nos capacité à réussir ce que nous entreprenons, plus d’aptitude à nous apppuyer sur nos talents et à développer ceux qui ont besoin de l’être, plus de motivation et d’enthousiasme à passer à l’action avec plaisir et fluidité.

Une bonne relation à soi et aux autres indispensable à la réussite des projets professionnels

 

La relation aux autres

Que ce soit dans notre vie professionnelle ou privée, la relation aux autres est indispensable à notre équilibre psychologique: les ermites tendance ours qui ne souffrent aucunement de la solitude ne courent ni les rues, ni les montagnes! Les nourritures affectives, le sentiment de reconnaissance, d’appartenance et d’intégration sociale sont des éléments indissociables du bien-être moral.
Enfin, quelle que soit la carrière que nous choisissons, les changements de métiers que nous entreprenons, nous avons besoin des autres pour réussir, qu’ils se trouvent être collègues, collaborateurs, salariés, patrons, partenaires, clients etc. Notre façon de nous positionner dans la relation dépend des personnes et des situations auxquelles nous sommes confrontés et elle est intimement liée à l’estime de soi.

les relations sociales réjouissantes garantissent le sentiment d'être heureux

 

En identifiant notre façon d’entrer et d’être en relation, en comblant les manques qui la régissent, nous parvenons à sortir des rôles relationnels et de jeux de pouvoir qui, s’ils avaient une raison d’être dans des périodes plus primitives, devraient aujourd’hui être obsolètes. Malheureusement, ils sont encore très présents dans nos interactions, générant au passage mal-être, tensions, conflits et stress, dont les émotions sont les indicateurs.

Ces jeux de pourvoir s’expriment autant dans nos comportements que dans notre façon de nous exprimer, aussi nous disposons de deux portes, le positionnement relationnel et la communication, pour apprendre à construire des relations propices à la coopération, à la compréhension mutuelle, au partage, à la solidarité, au dialogue en apprenant à sortir des rôles relationnels, à écouter et entendre, à s’exprimer pour être entendu et compris, bref, à développer les compétences relationnelles qui feront de nous des gens agréables et motivants, avec qui nos contemporains auront envie de collaborer, des salariés qu’on a envie de recruter, des entrepreneurs qu’on a envie de choisir.

 

Vases communicants

Ça n’a échappé ni à votre sagacité ni à votre sens de l’observation, nous avons ici trois niveaux de vases communicants:

 – Dans la relation à soi, la compréhension des émotions renforce l’estime de soi et le travail sur l’estime de soi facilite la compréhension des émotions.

 – Dans la relation aux autres, affiner la communication aide à sortir des rôles relationnels et le travail sur l’abandon des jeux de pouvoir implique des changements dans la manière de communiquer.

 – Au niveau supérieur, travailler sur la relation à soi a un impact direct sur la relation aux autres, et réciproquement. En effet, l’évolution positive des relations aux autres renforce l’estime de soi, et le développement d’une bonne relation à soi améliore immanquablement la relation aux autres.

Une fois que les deux, relation à soi et relation aux autres, ont atteint un niveau satisfaisant à nos yeux, nous disposons alors de la motivation et de la confiance qui nous permettront de mener à bien toutes sortes de projets et de réaliser nos ambitions personnelles et professionnelles. Ce cocktail relationnel est aussi le creuset de nos projets professionnels: facteur déterminant de la relation au travail, c’est à travers lui que naissent et se construisent des projets pertinents et réalisables.

 

 

C’est pour toutes ces raisons qu’ Ithaque coaching propose des accompagnements qui conjuguent relation à soi, relation aux autres et relation au travail pour élaborer des projets professionnels pertinents:

 

Aller plus loin

Vous voulez construire et entretenir des relations à vous-même et aux autres sereines, nourrissantes, élégantes, agréables? Ithaque vous accompagne. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

5 Comments

  • Cloudy dit :

    J’ai aussi remarqué cela dans l’accompagnement que je fais de personnes en recherche d’emploi, qui ont perdu confiance et estime d’elles même au fil du temps. Mais je me l’applique aussi…

  • MADmoiselle dit :

    Pour réussir à tout cela, il faut, et ce n’est pas chose facile, apprendre à être réceptif aux stokes positifs, et à l’inverse, ne pas se soucier des strokes négatifs.
    C’est apprendre à se construire une confiance en soi et une confiance en les autres.

  • Hallifaxx dit :

    J’ai été coaché il y a deux ans dans le cadre d’une prise de poste, et ce coaching m’a beaucoup apporté, en particulier en ce qui concerne la façon de se positionner dans la relation à mes collaborateurs. Cependant, en lisant ceci, je pense que la position haute que j’ai adoptée s’inscrit dans les rôles relationnels et je ne me sens pas toujours à l’aise dans ce rôle, même si j’obtiens ce que je veux de mon équipe. Je ne me satisfait plus des techniques à bases de “pieux mensonges”. C’est pour cela que je trouve cette approche intéressante.
    Détail supplémentaire: les brochures sont superbes.

  • Elisabeth dit :

    Bonjour et merci pour cet article. Pouvez vous nous conseiller des lectures pour approfondir le sujet ?

Répondre à Sylvaine Pascual Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *