5 alternatives réjouissantes aux bonnes résolutions

Cultiver et récolter les vitamines mentales: une alternative de choix aux bonnes résolutions

Rentrée ou nouvelle année, c’est la même histoire. Alors plutôt que de céder aux bonnes résolutions culpabilisées et culpabilisantes, vraies fausses bonnes idées vite remisées dans les oubliettes à objectifs, je vous propose 5 alternatives simples et sympas pour cultiver la bonne humeur et la joie de vivre, bien plus nourrissantes que les habituelles obligations auto-imposées qui plombent dès le 5 septembre ou janvier.

Cultiver et récolter les vitamines mentales: une alternative de choix aux bonnes résolutions

 

Bonnes résolutions vs vitamines mentales

Nous l’avons déjà évoqué à plusieurs reprises, les bonnes résolutions, passage presque obligé dans les rituels de fin d’année ou de rentrée, sont une véritable fausse bonne idée:

 – Elles ont des relents d’obligation qui favorise la procrastination 
 – Parce que nous ne les tenons pas, nous culpabilisons
 – Culpabilisation et procrastination œuvrent au détriment de l’estime de soi

Un merveilleux cocktail, bien nauséabond, qui tue la bonne humeur avant même d’avoir commencé l’année, scolaire ou calendaire, avant même d’avoir débronzé, d’avoir remisé les décos de Noël ou le bateau en plastique.

Voici donc quelques alternatives simples et fun, pour cultiver et récolter de la joie de vivre à la place de l’auto-flagellation, et engranger des vitamines mentales y compris au creux de janvier ou à la rentrée, moments où elles sont les plus précieuses…

 

1- Apprécier ce que l’on a

Faire le point de temps à autre sur ce que nous n’avons pas, ce à quoi nous aspirons, les changements que nous voulons mettre en place permet de fixer des objectifs et de tracer les plans de route pour les atteindre. De recherche de solutions en passage à l’action, nous sommes alors en mesure de nous rapprocher du job idéal ou de tout autre objectif que vous vous serez fixés.

Inversement, l’abus d’aspirations en tous genres peut aussi déclencher une insatisfaction chronique qui refile des aigreurs d’estomac en moins de temps qu’il n’en faut à mon amie la rose pour se faner. Derrière nous en générons des regrets, de la frustration et de la victimisation, ce qui a le don de gâcher n’importe quelle jolie journée. Ça plombe et ça ne donne pas envie de se sortir les doigts pour les atteindre, les objectifs.

L’alternative, c’est de faire le point sur tout ce que l’on a et qui embellit ou améliore notre vie, de façon à ressentir un début de plaisir et de satisfaction, de savourer, et d’en tirer un maximum d’énergie, que nous pourrons ensuite utiliser comme carburant pour agir. Voir:

3 façons simples d'embellir nos vies

 

2- Rire et sourire

On est pas là pour rigoler, c’est bien connu. Des gens plus intelligents que nous ont décidé qu’il en était ainsi, les pisse-vinaigre. Pourtant se gondoler est le propre de l’homme et collectionne les vertus comme Mémé Huguette les napperons au crochet. Alors autant en profiter. Merde aux fâcheux, aux pleurnicheurs, aux sombres et aux pessimistes, autorisons-nous la rigolade qui détend, qui requinque, qui renforce les liens et qui fait tellement de bien.

Alors autorisez-vous à rire de tout ce qui vous fait rire, à regarder des vidéos drôles, à partager le fou rire de ces deux inconnus assis en face de vous dans le train, et même de mettre à profit la rigologie en faisant semblant de vous marrer. Le faux rire devient très vite un vrai rire, il est contagieux et au passage, il fera du bien aux collègues de bureau qui se laisseront aller à rigoler avec vous.

Vous pouvez aussi vous mettre à sourire, comme ça, tout(e) seul(e), puisque le sourire fait croire à votre cerveau que vous êtes heureux(se), ce serait dommage de se priver de ce sentiment. Souriez aux jolies choses qui vous entourent, mais aussi aux pisse-froid, aux aigris, aux tristounets, aux sinistres, la plupart du temps ils sont simplement enfermés dans leur tête et votre sourire leur ouvre une porte vers l’extérieur. Votre sourire illumine leur journée et la vôtre, suscite le leur et arrête les voitures quand vous attendez pour traverser. Et souriez aux enfants, ils vous le rendent bien volontiers, ils sont tellement moins coincés;)

Moins cher et beaucoup plus fun que l’abonnement à la salle de sport où on ne mettra jamais les pieds, rire vous assure une activité physique régulière et renforce et sourire pourrait même vous amener à des conversations sympas avec des inconnus. Voire plus si affinités.

les bienfaits du rire

 

3- Ramollir nos attentes et exigences

Nos systèmes de convictions et nos valeurs morales ont une fâcheuse tendance à générer en nous des attentes de toutes sortes vis-à-vis des autres, qui ressemblent parfois furieusement à des exigences persécutrices, version moi-j’ai-des-valeurs-et-je-vais-te-les-inculquer.

Car nos convictions prennent souvent dans nos têtes la forme de vérités universelles que nous pensons communes à toute l’humanité, du moins la respectable. Ce qui nous pousse à nous offusquer, nous agacer, nous contrarier, nous choquer plus souvent qu’à notre tour. Et à partager nos indignations vertueuses avec toute oreille compatissante autant que non consentante.

Nous gâchons ainsi une énorme quantité d’énergie qui nous serait bien utile pour faire face aux véritables aléas de la vie, ou que nous pourrions consacrer à l’appréciation du beau, du bon, du chouette, de l’agréable. Choisissons nos croisades, car s’énerver contre le type en double file ne videra pas le monde des malotrus, et certaines ressemblent étrangement à des campagnes contre des moulins à vent.

De même à trop attendre des autres qu’ils se conduisent comme ci, qu’ils agissent comme ça, bref, que leurs comportements correspondent à nos principes plutôt qu’à eux-mêmes, à exiger de la vie qu’elle nous envoie un job de rêve sans produire le moindre effort, nous nous offrons un aller-simple pour la déception, qui mène tout droit à la victimisation et la déresponsabilisation, alors que, la plupart du temps, nous la devons surtout à nous-même.

Minimisons donc nos attentes et nos exigences, lâchons prise sur ce que nous ne maîtrisons pas et cessons de généraliser nos valeurs à l’humanité tout entière pour regarder l’autre tel qu’il est, plutôt que tel que nous voudrions qu’il soit. Voir:

le principe du lave vaisselle, ou comment lacher prise et accepter de déléguer

 

4- Engranger les vitamines mentales

Tout ce qui nous fait plaisir est source de vitamines mentales, ces particules d’énergie qui nous nourrissent la bonne humeur et le dynamisme. Plus nous savons les saisir, plus nous sommes en mesure de produire, plutôt qu’induire, le sentiment d’être heureux.

Seulement, nous avons tendance à imaginer des plaisirs grands et coûteux. Or, les plaisirs volumineux – et donc plus rares – ne fournissent pas une quantité de vitamines plus grande ou plus durable. C’est dans les toutes petites joies du quotidien que nous pouvons trouver l’approvisionnement suffisant.

 – Humer le parfum d’une fleur
 – Se réjouir d’un rayon de soleil
 – Admirer la beauté d’une personne
 – Savourer pleinement un morceau de musique

Des tas de petits bonheurs sont à notre portée, qui prennent parfois moins de 10 secondes pour nous fournir une quantité non négligeable de petit bonheur. Et nous pouvons en user et en abuser, car toute cette bonne humeur débordante sera une ressource précieuse en cas de difficulté, qui nous aidera à garder le moral. Voir

Les bonheurs minuscules, livraison de vitamines mentales

 

5- Nettoyer ses relations pourries

Voilà un objectif qui n’est pas nécessairement petit ou facile, mais il a le mérite d’avoir tellement de bénéfices par rapport à “j’arrête de fumer” ou “je me mets au sport” que la motivation à mettre en oeuvre les efforts indispensables aux repositionnements et apprentissages pour assainir ses relations peut être assez spectaculaire.

C’est aussi un objectif petits pas, pour un travail de longue haleine qui, à chaque étape, nourrit l’estime de soi, car nous nous voyons progresser et fournit des vitamines mentales, car chaque amélioration est visible et tangible. Ce qui, en vertu des mécanismes de valorisation, nous donne encore plus de motivation pour l’étape suivante. En bref, assainir ses relations est l’un des objectifs que nous croyons les plus compliqués, pourtant, dans notre développement personnel, c’est l’un des plus boostant et réjouissant.

triplette élégance relationnelle

 

A vos vitamines citoyens!

 

 

Voir aussi

Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous! 
L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?

Bien-être: 10 trucs pour construire son petit monde d’abondance

10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner

10 aptitudes pour une vie sereine et dynamique

 

Aller plus loin

Vous voulez construire une vie professionnelle réjouissante, en fonction de vos besoins, vos valeurs, vos aspirations? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

Publicité

12 Comments

Répondre à Sylvaine Pascual Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *