Connaissance de soi: belles contradictions

comprendre et accepter nos contradictions

Nous sommes pétris de contradictions… certaines pénibles, d’autres étranges, d’autres encore merveilleuses, et toutes passionnantes… si elles nous rendent parfois aussi imprévisibles qu’incompréhensibles, elles sont aussi profondément révélatrices des différentes facettes de notre personnalité.

comprendre et accepter nos contradictions

 

Contradictions incompréhensibles

Lors des entretiens préalables au coaching, c’est assez fréquent que des clients me disent “vous savez, je suis quelqu’un de très compliqué, je suis bourré de contradictions je ne sais pas si vous allez pouvoir en faire quelque chose”.

Haaa, nos belles contradictions! Celles qui font de nous des êtres imparfaits, étonnants, uniques, humains, quoi. Pourtant, nous ne vivons pas toujours bien ces apparentes petites et grandes incohérences parce que nous avons parfois du mal à en saisir les fondements et à réconcillier tous ces aspects de nous-mêmes. Pourtant, lorsqu’on commence à les observer avec un peu de bienveillance, elles permettent aussi de cerner des mécanismes internes qui nous gouvernent et qui suivent une logique aussi implacable qu’expliquable.

 

Principes vs actions

D’abord, il y a les contradictions entre la pensée et les actes. Ces décalages parfois en forme de trou béant entre ce que nous érigeons en tant que principes moraux, et que nous suivons… quand nous avons le temps. Le reste du temps, nous les exigeons surtout des autres. Et of course, nous nous drapons dans nos indignations vertueuses quand des rustauds mal élevés ne sont pas à la hauteur de nos exigences à sens unique. En nous aveuglant au passage sur nos propres manques, ainsi que sur le fait que nos déceptions son directement proportionnelles à nos attentes.

Ces contradictions-là sont peu bénéfiques et autant chercher à les minimiser en faisant le tri dans les convictions qui nourrissent nos valeurs morales, afin de garder les plus importantes et de faire en sorte de les appliquer à nous-mêmes avant de les attendre des autres. L’avantage, c’est que nous gagnons en estime de nous-même et en relations plus saines et satisfaisantes. Voir

principes ou valeurs, nous les exigeons d'autrui plus que nous ne les appliquons nous-mêmes

 

Raison vs ressenti

Ensuite, il y a toutes ces contradictions parfois incompréhensibles entre ce que la raison nous dicte à une oreille et ce que nos tripes nous braillent à l’autre. OU encore entre les valeurs familiales et les nôtres. Ecartelés entre réflexion raisonnée et ressentis, nous ne savons plus à quel saint nous vouer. Nous avons déjà évoqué le sujet ici:

La raison l'emporte souvent à tort sur les tripes: écoutons nos tripes pour renforcer la confiance en soi!

 

Caractéristiques contradictoires

Et puis il y a les plus jolies et les plus intéressantes de nos contradictions: ces écarts entre divers aspects de notre personnalité, de nos goûts, de nos valeurs, de nos aspirations, multiples facettes de nous-mêmes et qui dessinent un portrait d’autant plus savoureux qu’il est unique. Ces contradictions-là sont comme les habitants d’un même bâtiment, qui ont tout intérêt à s’entendre et cohabiter en bonne intelligence pour s’éviter les querelles de voisinage.

Ces contradictions sont parfois imperceptibles de l’extérieur. On peut être fort et vulnérable à la fois, sociable et aimer la solitude, être fleur bleue dans sa vie personnelle et intraitable en affaires etc…

Parfois, nous n’aimons pas ces contradictions, nous préfèrerions être ou l’un ou tout l’autre. Ainsi un professionnel avide de réussite peut avoir du mal à montrer une tendresse incompatible avec l’image qu’il se fait d’un requin aux dents longues. J’ai eu récemment un appel d’un ingénieur commercial au chômage depuis quelques mois après une carrière brillante. Aujourd’hui, il n’arrive pas à “se vendre” parce qu’il montre une facette “trop humaine”(à savoir trop à l’écoute des besoins des clients). Il dit “devoir se recadrer” et “cesser de montrer ce visage humain” et en même temps, il “aimerait qu’on l’embauche “pour ce qu’il est”. Voilà clairement une personne qui a évolué vers des valeurs qui aujourd’hui apparaissent incompatibles avec son métier. Il peut se recadrer tant qu’il veut, sans réconciliation de certains aspects contradictoires entre un métier qu’il aime et des valeurs qui lui demandent une conduite différente, il a peu de chances de trouver un emploi qui le satisfera: soit il ment à son employeur, soit il se ment à lui-même.

Une fois acceptés et réconciliés, ces aspects contradictoires de nous-mêmes qui sont nos valeurs, nos besoins, nos goûts sont une force qui nous permet d’alimenter une assurance sereine et authentique: “je suis ce qui je suis”, par opposition à “je suis comme ça et celui à qui ça ne plaît pas je l’emmerde”. Cette aisance renforce l’estime de soi et favorise la réalisation de nos projets. L’authenticité de celui qui est en accord avec toutes les facettes de lui-même, y compris s’il cherche à s’améliorer dans certains domaines, lui confère une image de naturel confiant qui en plus, cerise sur le muffin, correspond à la réalité. Voir:

Cultivier l'authenticité, oui, mais pas n'importe laquelle!

Apprivoisons donc nos contradictions, observons-les, ce qu’elles disent de nous-mêmes, de nos besoins et de nos valeurs, et mettons-les au service de la construction sereine de nous, êtres  magnifiques, limités, imparfaits, bancals, mais aussi fascinants, capables de grands choses, bref, épatants.

 

Mini coaching: accepter ses belles contradictions

Quelques questions pour apprivoiser nos propres contradictions et comprendre la valeur qu’elles nous confèrent:

Quel est l’écart entre les principes moraux que vous exigez des autres et ceux que vous exigez de vous-même?
Qu’est-ce que ça vous dit sur vous? Sur votre système de convictions?
Que serait-il plus juste d’attendre à la fois de vous et des autres?

Quelles sont vos caractéristiques que vous trouvez contradictoires?
Qu’est-ce que ça vous dit sur la personne que vous êtes?
Quels sont leurs bénéfices?
En quoi vous rendent-elles uniques et fascinants?
Quelle placce accorder à chacune pour faire de vous un tout cohérent, qui accepte pleinement ses contradictions?

 

Voir aussi

Les qualités de nos défauts
Connais-toi toi même
L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?
Se parler à soi-même comme on voudrait qu’on nous parle
Connaissance de soi: exploiter l’effet miroir
Connaissance de soi et traditions
Cinéma et connaissance de soi
3 clés pour augmenter la confiance en soi

 

Aller plus loin

Vous voulez élaborer un projet, construire et entretenir une posture, un état d’esprit et un relationnel sereins et dynamiques à la fois, propices à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Pensez au coachingPour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Crédit photo: http://www.boredstop.com/liquidfire.htm

 

Publicité

3 Comments

  • Félix dit :

    Bonjour,

    Je voudrais tout d’abord saluer la qualités de vos articles, auxquels je recommande de s’abonner !

    On dit que plus l’homme est cultivé, plus il a développé un système d’inhibitions.
    Je pense que si nous cherchons à déceler nos propres contradictions, il y a là un terrain d’exploration.
    Ainsi, tel enfant spontané se doit en société de brider ses ardeurs primesautières, voire, devoir jouer les parents normatifs (ex. tiré de l’ A.T.)

    Par ailleurs :

    – En interne, réfréner nos pulsions
    – Nous nous sommes construits au gré des influences reçues, parents, profs, chefs, et autres rencontres dont la seule cohérence est d’appartenir au grand Tout
    – En société, jouer un, voire plusieurs rôles différents, selon nos différents lieux de vie
    – S’adapter au lois, règlementations, normes, us et coutumes dont on ne meut dire qu’il y règne une totale cohérence …

    cordialement,

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Félix!
      Et c’est bien en bridant nos ardeurs primesautières, effectivement, que nous construisons des systèmes de convictions qui génèrent des contradictions qui ne sont qu’apparentes. Et tous les bridons mentionnés dans votre commentaire y participent, ce qui en fait un terrain d’exploration tout à fait jubilatoire, du moins pour ceux qui s’enthousiasment de comprendre leur propres fonctionnements!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *