Les qualités de nos défauts

Sylvaine Pascual – Publié dans: Connaissance de soi / Bien-être et estime de soi / Talents et ressources

 

 

 

Nous nous auto-flagellons souvent soigneusement à cause de ces caractéristiques que nous considérons comme des défauts, et focalisons dessus, parfois sans nous rendre compte qu’ils correspondent à des qualités sur lesquelles nous pouvons nous appuyer…

 

 

Zénobie découvre les qualités de ses défauts

 

Laissez-moi d’abord vous présenter Zénobie: amie précieuse, intelligente, drôle, bavarde comme une pie, curieuse de tout, enthousiaste, excessive et merveilleuse. Vous retrouverez régulièrement ses lettres dans ce blog.

 

Salut,

J’ai un défaut que je n’aime pas du tout, mais alors là pas du tout. Je suis mimétique. J’ai envie d’être aimée, de plaire, ce qui est d’une banalité crasse, mais du coup j’ai une tendance ridicule à copier les autres. En situation sociale, je cherche à adopter les gestes, façons de parler et même le vocabulaire ou le niveau de langue des gens avec qui je me trouve. Ca m’agace ! Je ne suis pas moi, je m’efforce de leur ressembler. Si je sors avec une copine, je passe une heure à réfléchir à comment elle va s’habiller pour m’habiller de manière similaire. C’est chiant !

Pourtant, je viens de faire une découverte qu’en toute modestie je qualifierais de capitale. C’est ce même mimétisme qui m’a depuis toujours permis d’apprendre avec une facilité désarmante. J’observe ceux qui savent faire, et je reproduis. Si j’avais un égo surdimensionné, je dirais à la perfection. Je débute dans un sport? Je m’approprie les gestes. J’apprends une langue étrangère? Je copie l’accent sans effort. Etc.

Ceci dit, demain, j’ai rendez-vous avec la présidente de l’association des chefs d’entreprise du département, qui est du genre tailleur/carré Hermès, et ben j’irai en jeans/Converse. Je vais pas passer ma vie à copier tout et n’importe quoi.

Bien à toi,

Zénobie

 

 

Mini coaching: les qualités de nos défauts

Souvenez-vous qu’à chacun de nos défauts (ou du moins ce que nous considérons comme tels) correspond une qualité, que chaque comportement que nous jugeons de manière négative a aussi ses bénéfices.

Commençons par cesser de nous flageller, acceptons cette part de nous-mêmes qui nous déplaît, avant d’en modifier uniquement les aspects qui ne nous conviennent pas.

Dans les comportements ou caractéristiques que vous n’aimez pas chez vous :

  • Que voulez-vous changer ?
  • Que voulez-vous à la place ?
  • Que voulez-vous garder ?
  • Comment allez-vous le mettre davantage à votre service?

 

 

 

Voir aussi

 

Les dossiers d’Ithaque: Talents et ressources
Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi
Les dossiers d’Ithaque: Connaissance de soi

Les émotions: amies fidèles ou ennemies incapacitantes?
Connaissance de soi: exploiter l’effet miroir
Mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi
Estime de soi: redécouvrir nos talents
Connaissance de soi et traditions
connaissance de soi: unique et imparfait!

 

 


Aller plus loin

 

Vous voulez développer une relation à vous-même sereine, qui favorise la confiance et l’assurance? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Publicité

4 Comments

  • Delphine dit :

    Bonjour,
    en lisant le mail de votre amie, j’avoue que l’effet est sur moi paradoxal. Grâce à votre analyse positive, je comprends que son “défaut” peut devenir un atout. Ce qui me chagrine est de voir qu’elle l’ait considéré comme faiblesse en premier lieu. Depuis mon enfance, je suis atteinte du même travers. Et en fait, je ne l’ai jamais pris comme tel. Mais plutôt comme une extraordinaire source d’enrichissement et de développement d’une “super identité” : je prenais ce que je préférais chez les autres, je picorais chez chacun d’eux pour me construire à l’idéal (selon mes propres critères). Maintenant, je lis que j’ai un problème psy et qu’il a même un nom : “mimétique”. Pensez-vous que je doive travailler sur ce comportement car insidieusement il me pèse ? Merci.
    Delphine

  • Sylvaine dit :

    Bonjour Delphine,

    Effectivement, tout dépend de la manière dont ce manifeste le comportement que Zénobie a appelé mimétisme.
    Ce qu’elle exprime est une recherche de l’acceptation par les autres à travers un mimétisme “caméléon” qui nie parfois sa propre identité.
    Ce que vous exprimez me semble être un désir d’apprentissage et d’évolution personnelle, qui correspond à l’aspect positif que Zénobie a découvert, et nous utilisons d’ailleurs une technique similaire en coaching.
    Ceci dit, vous écrivez que ce comportement vous pèse, alors je vous suggère de commencer par réfléchir à la manière dont il vous pèse, précisément, puis d’utiliser les questions proposées à la fin de l’article.

    Je vous souhaite une très belle journée
    Sylvaine

  • Delphine dit :

    Merci beaucoup de votre réponse Sylvaine. J’espère qu’un jour vous parlerez des loupés de communication qu’ils soient oraux ou écrits. Car là, nous en avons un exemple parfait ! Vous avez compris que la situation me pesait alors que justement, je vous demandais si elle me pesait inconsciemment ! Mais c’est exact qu’à relire ma phrase, je me rends compte qu’elle prêtait tout à fait à confusion. Alors, est-ce que sans que je m’en rende compte ma tendance caméléon est-elle nocive ? Dans la hâte de vous lire aussi à propos de la communication et réception du message.
    Delphine.

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Delphine,

      En effet, je n’avais pas compris votre phrase de cette manière! Le communication et ses ratés sont un vaste sujet que j’aoborderai très prochainement…
      Delphine, je vous retourne la question: est-ce que cette caractéristique vous pèse ou non? Considérez-vous votre façon de vous approprier des caractéristiques d’autres personnes comme nocive, ou non?
      Pour tout ce qui vous concerne, vous êtes en fait la seule personne à pouvoir déterminer ce qui vous convient et ce qui ne vous convient pas, et tout jugement d’une tierce personne n’a pas de valeur, dans la mesure où elle exprimerait une vision des choses qui est la sienne, pas la vôtre.
      Si c’est un aspect de vous que vous appréciez, alors n’hésitez pas à le conserver, à le développer et à le mettre à votre service pour aller vers ce que vous désirez 🙂

      Pour plus d’informations sur le mimétisme, ses avantages et ses travers:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mim%C3%A9tisme_comportemental

      Excellente journée! Sylvaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *