Le rugby école de la vie… professionnelle!

Analogies entre rugby et vie professionnelle: une ecole de la vie au travail!

 

Vous le savez, j’aime bien les métaphores. Culinaires, potagères, équines, mycologiques, sylvestres… et aussi rugbystiques. Parce que, au risque de vous servir une platitude en amuse-bouche, le rugby est une école de la vie. Mais pas réservée aux enfants: il est aussi une école de la vie au travail, autant du point de vue des salariés que du management. Un groupe fait de diversité et soudé, solidaire, engagé, c’est indispensable à un sport de combat et c’est le rêve de toute entreprise. Alors Coupe du monde 2015 oblige, revenons sur les parallèles, emprunts et transpositions possibles de l’ovalie dans la vie professionnelle.

 

Analogies entre rugby et vie professionnelle: une ecole de la vie au travail!

 

Rugby et état d’esprit: une école de la vie (en entreprise)

Je suis une grande fan de rugby. Pas étonnant me direz-vous, quand on a des origines catalanes, le rugby, on tombe dedans quand on est petit. Et même quand on est petite. Mais au-delà de l’amour d’un sport intelligent et complexe, au delà de la joie de vibrer à l’unisson des encouragements pas du tout chauvins d’une équipe qui est un symbole pour tous les Catalans, le rugby, à mes yeux, c’est aussi un ensemble de valeurs, un état d’esprit épatant dont je n’ai retrouvé la globalité et la force dans aucun des sports que j’ai pu côtoyer ou pratiquer.

Mais c’est aussi un état d’esprit qui rend possible le dépassement de soi, la coopération, qui met la valeur individuelle a service du collectif, bref, une métaphore parfaite de ce qui manque cruellement dans nos vies professionnelles, qui sont pourtant un monde de brutes au même titre qu’un terrain de rugby n’est pas fait pour les tendrons et les mous du genou. Voyons donc voir comment nous pouvons en tirer des enseignements pour gérer nos carrières et nos quotidiens professionnels avec panache et combativité, bref, en faire une école de la vie en entreprise.

 

Le rugby, ce monde de bisounours

Ces valeurs, de la coopération à la ténacité en passant par le respect, l’intelligence tactique, la combativité, l’esprit d’équipe et la convivialité, sont souvent considérées comme une école de la vie. Pourtant, hors des stades et des écoles de rugby, et en particulier dans nos entreprises, certaines  de ces valeurs sont , disons, souvent bien peu appliquées, pour pratique l’euphémisme comme un barde anglais. Dans nos vie personnelles et professionnelles, quand l’égo, les inquiétudes relationnelles ou l’esprit de compétition mal placé s’en mêlent, alors il n’y a plus une valeur positive qui tienne. Les comportements prosociaux ou emprunts de ces valeurs  se ramassent alors un étiquetage idéaliste et utopique désolant, version attention-trop-bon-trop-con. De là à verser dans un individualisme indifférent à l’autre il n’y a que l’espace de la tentation, vite franchi par certains. A qui on devrait sans doute recommander d’enfiler des crampons et de rentrer sur le terrain, pour voir si placages, tampons et caramels c’est du gentillet.

Pourtant, cet humanisme à tête de pioche est une véritable philosophie de vie et à mes yeux une preuve que le vrai courage, la vraie force individuelle et collective passe par la confiance en l’autre, le respect, l’engagement collectif et aussi la joie, aspects qui se retrouvent dans le rugby, sport qui, n’en déplaise aux pleutres du monde du travail qui n’ont que ce mot à la bouche, peut difficilement être étiqueté “bisounours” – hein- et qui, appliqués au quotidien, autant dans nos vies personnelles que professionnelles, pourrait nous rendre la vie plus simple et plus enthousiasmante.

créer du lien pour favoriser l'engagement

 

Peut-être que le monde de l’entreprise et du management a tout à gagner à explorer ces principes simples, pétris de bons sens, qui s’appuient sur des valeurs humaines fortes, que l’entreprise a souvent tendance à rejeter avec une arrogance confondante de bêtise :  l’esprit d’équipe et la capacité à travailler ensemble ne se créent pas avec de la politique de couloir.

 

Rugby et vie professionnelle: Des billets à (re)lire

Au fil des années, au gré des rencontres, des événements auxquels j’ai été invitée, le rugby m’a inspiré plusieurs billets que je vous propose de (re)découvrir, avant la publication de quelques nouveautés

 

Les valeurs du rugby

J’avais donc proposé à quelques amoureux du rugby de venir parler des valeurs qui leur tiennent à cœur et de leur application possible dans notre vie de tous les jours et en particulier a travail. Cela a donné une série de billets thématiques traitant de chacune. On pourra me rétorquer que les valeurs du rugby sont en perdition et j’avoue parfois être nostalgique du rugby de Papa, comme dirait l’insupportable Salviac et de ses grandes envolées pleines de panache. Cependant, cette coupe du monde 2015 est l’occasion de voir de jolies choses comme on en voit toujours dans les écoles de rugby. Ainsi les haies d’honneur et les applaudissements mutuels des jours qui ont fini d’être adversaires, ça fait plaisir à voir et j’espère que ça donnera au clampin lambda l’envie de laisser son siège à la mamie dans le bus:

 

Principes ovales pour tourner rond

Un billet rédigé pour la newsletter d’Expectra. Comme l’angle des valeurs du rugby appliquées au monde de l’entreprise avait déjà beaucoup été traité, j’ai choisi d’observer la gestion des joueurs et d’en tirer quelques principes applicables au recrutement, au management et à la gestion des carrières.

management: créer les conditions de l'engagement et faciliter la collaboration

 

Rugby et plaisir

Que j’ai écrit au lendemain de la victoire de l’Usap en Top 14 en 2009. Ce n’est peut-être pas le billet qui parle le plus de rugby, mais il tire son propos de cet événement qui, pour nous Catalans, a été inoubliable!

 

Un collectif fonctionne à l’humilité et à la reconnaissance

Qui m’a été inspiré lors de la Coupe du monde 2011 par une jolie phrase de Thierry Lacroix qui commentait une retransmission.

 

Carrière: rétrogradation et/ou perte de statut

Lors des Journées des ambassadeurs du Rugby a eu lieu, entre autres, une conférence au cours de laquelle Gérald Merceron est venu expliquer son choix de fin de carrière: redescendre jouer en Pro D2 à La Rochelle.

 

Principes rugbystiques pour concilier vie professionnelle et vie privée

Bouygt’Elles, le réseau des femmes cadres de Bouygues Telecom m’avait invité à venir faire une conférence sur le thème de la conciliation vie privée/vie professionnelle, et m’avait demandé un angle un peu original. Je me suis bien amusée à mettre dedans quelques idées rugbystiques, histoire de secouer des habitudes un peu trop ancrées.

les hommes parlent de ce qui les intéressent, les femmes parlent de ce qui les préoccupe

 

Interview sur Cadremploi: l’esprit d’équipe en entreprise

Lors de la Coupe du monde 2011, J’avais répondu aux questions de Cadremploi sur le thème de la transposition de l’esprit d’équipe version rugby en entreprise.

 

Renverser des montagnes… et se relever quand elles nous renversent!

Un billet inspiré par une anecdote racontée par Abdelatif Benazzi lors d’une retransmission du match de poule Nouvelle-Zélande/France lors de la coupe du monde 2011… et l’autre, inspiré par le fiasco du rugby français lors de la coupe du monde 2015:

 

 

Et profitez-en pour découvrir l’irremplaçable BD Les Rugbymen

Photo credit: PhillipC / Foter / CC BY

 

 

Voir aussi

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative

Entraide et coopération

Contribuer

Aux sources de la motivation

Nous sommes ce(ux) que nous honorons

 

 

 

Voir aussi

Vous voulez construire et renforcer un état d’esprit combatif et engagé et le mettre au service de vos aspirations professionnelles? Ithaque vous accompagne. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

 

Publicité

5 Comments

  • mamychris dit :

    bonjour Sylvaine, je peux témoigner que les valeurs du rugby vont au-delà du terrain. Mon ex-mari jouant au rugby, j’ai été secrétaire d”une petite équipe pendant 3 ans. J ‘ai vraiment eu des “potes” sincères qui ne m’ont pas laissée tombée dans les coups durs qui m’ont épaulées même…respect ! Belle journée Sylvaine

  • Jean-Marc dit :

    Merci pour ces 2 jours en immersion rugby, j’ai l’impression d’avoir passé une semaine à parler de dix mille choses.

  • chabanon dit :

    Sylvaine,

    Merci pour ce post remis au goût du jour.
    Je suis fan de sport aussi, individuel et collectif.
    La lecture de ce texte me donne envie de partager aussi le suivant, qui relate la méthode de Claude Onesta.
    http://www.huffingtonpost.fr/marc-dorel/experts-claude-onesta-champion-du-monde-handball_b_6590932.html.
    Décidément le sport vecteur de valeurs, quelle belle histoire.

    Bonne journée et allez les bleus !!! Ramenez-nous la Webb Ellis Cup !

  • chabanon dit :

    Bonjour Sylvaine,

    A propos d’état d’esprit, je vous avez déjà envoyé la référence mais je la donne à nouveau car elle me paraît intéressante quant à l’état d’esprit qui préside dans nos entreprises françaises.
    L’ouvrage s’appelle “Et la confiance bordel ? ” ou Faire le pari de la confiance en entreprise, de l’Institut Montaigne chez Eyrolles.
    Tout ça pour rappeler que vous êtes nombreux et nombreuses à vouloir mettre en avant le bonheur et la créativité dans l’entreprise. Et ça, ça fait toujours du bien de se le rappeler.
    Vive l’esprit d’équipe ! Et Didier Court, un de mes auteurs préféré, écrit qu’il est essentiel de suivre 7 vertus au quotidien pour aiguiser son sabre tel un samouraï pour être vif et frais comme au premier jour.
    En tout cas, votre fraîcheur se renouvelle et ça, c’est une véritable fontaine de jouvence.
    Bonne journée Sylvaine et encore merci.

    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *