Le bon moment pour changer de boulot

comment déterminer s'il est temps de changer de boulot

 

Outre les bonnes raisons de changer de job, le bon moment est une question récurrente, en particulier en ces temps de crise qui, selon de nombreuses publications, devraient tempérer les désirs d’herbe plus vertes des plus audacieux. Comment déterminer ce bon moment? J’ai répondu aux questions de Cadresonline sur le sujet…

comment déterminer s'il est temps de changer de boulot

 

Quand doit-on changer de job?

A l’évidence, il n’y a pas de moment où changer de boulot est obligatoire et indispensable, même si la pression sociale et les principes classiques de l’évolution de carrière, ont décrété qu’à tel où tel moment, c’est un impératif. La seule exception, c’est lorsque le travail menace notre intégrité morale et/ou physique, en raison d’une situation insoluble de harcèlement, d’une limite de burnout ou d’une incapacité, quelle qu’elle soit.

Interview de sylvaine pascaul quand changer de boulotDans tous les autres cas, la question qui se pose est celle de la pertinence et de la cohérence d’une envie de changer de job, que nous avons évoqué dans l’article Déterminer s’il est temps de changer de boulot en 6 étapes. Et cette cohérence est à explorer dès lors que l’envie s’en fait sentir. Le bon moment pour changer de job n’a rien à voir avec la conjoncture, les convictions de l’entourage ou les idées reçues sur la réussite professionnelle. Le bon moment, c’est celui que détermine le candidat à une transition professionnelle, d’autant que changer de poste signifie qu’on est en poste, et que le risque est donc minime. Autorisons-nous donc

  • à creuser un désir de changement de poste dès qu’il se manifeste, en gardant à l’esprit que la réflexion n’est pas une prise de risque.
  • à définir un projet professionnel en fonction de nos véritables aspirations plutôt qu’en fonction d’un plan de carrière pré-mâché. Le job idéal peut ainsi signifier d’autres chemins qu’un boulot mieux payé avec plus des responsabilités. Dans certains cas, le plaisir au travail peut devenir une priorité, une reconversion, une création d’entreprise, une rétrogradation peuvent être des alternatives réjouissantes à une carrière classique. Si vous êtes ne serait-ce que vaguement tentés, allez à la rencontre de ce désir, pour prendre un décision en connaissance de cause, en votre âme et conscience, plutôt que de garder en têtes des possibles en forme de questions sans réponse.

L’article de Cadresonline quant à lui, propose un outil: le modèle de la performance individuelle, tiré du Livre des décisions. Si l’outil en question me paraît insuffisant à lui seul, il peut être un complément intéressant à une réflexion approfondie sur le job idéal, les attentes et les ambitions professionnelles. Alors si vous décidez de le tester, venez partager votre expérience en commentaire;)

 

Voir aussi

Le boulot idéal: une réalité à inventer?
Quel travail voulez-vous?
Job idéal: les 7 ingrédients du plaisir au travail
2 freins majeurs à l’évolution professionnelle
Job idéal: un dernier métier avant de mourir?
Efficacité professionnelle et émotions
Construire le bien-être au travail
Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail
Corvéable à merci: les limites de la flexibilité
(Re-)Donner du sens à sa vie professionnelle

 

Aller plus loin

Vous songez à changer de boulot et voulez mener une réflexion approfondie pour construire un projet en fonction de vous, votre personnalité, vos besoins, vos valeurs? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual

 

Publicité

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *