Reconversion professionnelle: explorer secteurs d’activité et métiers

 

Reconnaître en soi un désir de reconversion, une envie de se déployer dans un nouveau métier avec une solide envie de se lever le matin, c’est assez simple. Identifier le métier qui correspondra vraiment  à vos aspirations et à vos besoins professionnels laisse parfois perplexe. L’exploration en liberté des secteurs d’activité et des métiers peut être un premier pas sur le chemin de cette identification car le vaste champs des métiers possibles peut susciter de belles découvertes et des sérendipités heureuses…

reconversion professionnelle: explorer métiers et secteurs d'activité

Paru en 2010, actualisé en 2012 puis à nouveau en 2014, ce billet fait l’objet de mises à jour régulières car l’exploration des secteurs d’acitivité évolue à mesure que des sites naissent et meurent… ou changent de peau. Voici donc sa 4ème version!

 

Le choix du métier, question épineuse de la reconversion

Ceux qui changent de métier avec facilité et fluidité parce qu’ils savent exactement dans quel métier ils veulent se lancer, dès l’apparition du désir de reconversion, pourquoi ils veulent exercer ce métier et comment ils vont q’y prendre pour mener à bien leur projet ne courent pas les rues. Il arrive qu’on en croise, comme Louise, exemple type du coaching qui n’aura pas lieu, mais ils restent peu fréquents.

Pour la majorité de ceux qui ont envie de changer de métier, le choix d’une nouvelle carrière ressemble à un vaste puzzle qu’on fait dans le brouillard et sans savoir ce qu’il représente. Ils ne savent ni par où commencer, ni comment s’y prendre, comme le confirme ce petit sondage publié sur le blog d’Ithaque. Vous êtes nombreux à être tentés par une reconversion professionnelle, tout en ayant aucune idée du métier vers lequel vous tourner. Le mode d’emploi de l’identification d’une voie de reconversion reste une question épineuse et donc peu abordée.

Pour sortir de cette impasse, il existe plusieurs possibilités, l’une d’entre elle étant d’explorer les secteurs d’activités et les métiers pour faire émerger quelques pistes, qui seront ensuite méticuleusement étudiées lors de l’enquête métier. D’où l’idée de vous proposer un panorama régulièrement mis à jour des sites qui peuvent être autant de ressources dans votre quête du Graal des vies professionnelles.

Deux éléments ressortent de ce tour d’horizon des explorations possibles: les métier émergents peinent à trouver une vraie place dans tous ces sites et  peu d’entre eux favorisent l’imagination et la créativité qui seront pourtant si importants pour inventer les métiers de demain. Ceux-ci sont plutôt à découvrir dans les publications régulières des sites spécialisés sur un secteur.

La liste des sites proposés est loin d’être exhaustive, cependant la plupart des sites offrent une expérience utilisateur très similaire, aussi il n’est pas utile de les mentionner tous. Si vous connaissez des sites intéressants et en particulier des sites qui permettent une exploration plus ludique, je suis preneur!

 

L’exploration des métiers

Reconversion: explorer les métiers et secteurs d'activitéL’exploration du job idéal permet d’identifier les besoins professionnels prioritaires à inclure dans le projet. Cependant, lorsqu’on a aucune idée du métier dans lequel se reconvertir, au début, les idées restent vagues, floues. Il peut s’agir d’un secteur d’activité, sans savoir les professions qu’il inclue, d’une compétence qu’on a envie d’utiliser etc…

Pour que ces idées se précisent, commencer à fureter dans le  large champ des métiers possibles, en fonction des éléments qui émergent comme importants et à prendre en compte peut permettre de préciser une idée vague, de faire des découvertes passionnantes, voire, sérendipité aidant, de tomber sur un métier qui tout d’un coup parle au tripes. L’exploration que je vous propose ici se limite à l’étude de secteurs/métiers sur Internet, comme une façon de mettre en pied dans le vaste marché du travail. D’autres explorations peuvent être menées par la suite ou en parallèle. Cette étape se situe en amont de toute décision, dans la phase d’exploration et est à distinguer de l’enquête métier, beaucoup plus approfondie, qui a lieu une fois que des pistes solides ont été identifiées.

Simple balade curieuse  ou étude minutieuse, rigoureuse et ultra organisée, exploration en liberté au gré des méandres d’un site, cette exploration peut prendre des formes très diverses. A vous de voir celle qui vous convient et de trouver le ou les sites qui correspondront à votre façon de faire, à vos envies, à vos attentes, à vos goûts etc.

  • Et vous, comment vous y prendriez-vous pour aller explorer les métiers possibles?
  • Que pensez-vous de ces sites?
  • Lequel (ou lesquels) retient votre attention?
  • En quoi répond-il à ce qui est important pour vous?
  • En avez-vous d’autres à nous proposer?

Attention, cette exploration vise simplement à faire émerger des pistes, elle ne suffit en aucun cas à les valider ou à les invalider. Il s’agit donc là d’un préalable à l’indispensable enquête métier, à faire en parallèle de l’exploration des besoins professionnels. Ce sont ces deux axes qui permettront de déterminer la pertinence d’une piste.

 

Les MOOC et serious games

C’est la grande nouveauté de cette année, l’apparition de méthode innovantes pour ceux qui ont envie de découvrir des secteurs d’activité autrement. Le site Exploratoire.com recense quelques serious games pour découvrir le secteur de l’agriculture, créer une auto-entreprise ou se mettre dans la peau d’un journaliste par exemple. Si le choix est évidemment restreint (en tout cas pour l’instant), voilà une véritable alternative à une exploration linéaire et fastidieuse qui réjouira les adeptes d’une découverte plus fun et décontractée.

Quant aux Moocs, s’ils ne semblent pas très nombreux pour l’instant, il est probable qu’ils se développent dans les mois à venir car ils sont un excellent moyen de découvrir un secteur dans toutes ses dimensions d’une part et de façon interactive d’autre part, ce qui peut être beaucoup plus sympa pour ceux qui s’amusent moyennement dans ces explorations en solitaire. Signalons par exemple ce MOOC Oil and Gas, from Exploration to Distribution, développé en partenariat avec Total avec pour objectif affiché de susciter des vocations et d’attirer des “talents. Ou le MOOC de la coopérative agricole pour explorer à la fois un secteur et ses métiers et le modèle coopératif.

 

Cité des métiers

Sérieux, sobre, la cité des métiers vous permet d’explorer 500 métiers par nom, par secteur d’activité ou par centre d’intérêt. Ces derniers sont suffisamment vagues pour offrir une navigation à partir de goûts généraux. D’autre part, pour chaque métier, le site propose les fiches de l’Onisep, du CIDJ, de Pôle Emploi et autres. Du choix, donc!

Une particularité intéressante: la Cité des métiers propose des fiches Osez le métier de… sur des métiers très fortement sexués pour encourager la diversité.

 

ONISEP

Associé au site précédent, le site de l’ONISEP , très complet, propose diverses manières d’explorer les voies de reconversion possible: en fonction de vos goûts, par domaine d’activité, par liste alphabétique des métiers, par centre d’intérêt.

Le site propose aussi de nombreux articles sur l’actualité et les débouchés des différents secteurs ainsi que des publications sur des secteurs spécifiques comme “les métiers de la mécanique”. Des fiches très détaillées, un format sans originalité. Efficace.

 

Les métiers

Le site les métiers a laissé tomber depuis longtemps sa navigation originale à base d’animations rigolotes pour revenir à un format moins décalé. Il offre une navigation facile par métier ou par secteur d’activité, ainsi que des publications sur des secteurs en pleine évolution comme “les métiers de la transition écologique”.

Pour chaque métier, il propose une fiche très détaillée: points clés, compétences nécessaires, débouchés, salaires et diplômes, ainsi qu’une vidéo témoignage. Probablement l’un des meilleurs avec celui de la Cité des métiers.

 

L’Observatoire des métiers

Élaboré par RégionsJob, l’Observatoire des métiers mérite d’être mentionné car il inclue des métiers récents/émergents qui ne sont pas encore arrivés dans les autres sites. Navigation originale par fonction, niveau d’études ou par salaire.  Le tout est sobre et a quelques atouts supplémentaires: des précisions sur les évolutions de carrière possible, des statistiques, les principaux employeurs du secteur et une évaluation des avantages/inconvénients du métier.

Ce dernier point est à double tranchant, car ce sont des partis pris, des opinions et non des vérités universelles. Ils sont a considérer comme des points à savoir de façon à mesurer l’attrait du job plutôt que des avantages/inconvénients définitifs. Ainsi la maîtrise de l’anglais est parfois donnée comme un point négatif, ce qui n’est pas forcément une réalité pour tout le monde.

 

Le site CIDJ

Le site du CIDJ propose des fiches assez succinctes mais accompagnées d’informations connexes comme les liens vers des formations possibles et d’autres métiers proches qui peuvent fluidifier l’exploration.  Il publie aussi des articles sur les secteurs et les métiers, des dossiers, des exemples, des portraits de professionnels et des témoignages. L’exploration peut se faire par secteur, par métier, par centre d’intérêt. Il a un grand mérite, celui de présenter des métiers inattendus, complètement nouveaux, ou exercés dans des conditions originales (comme cuisinier… sur un bateau) ce qui peut grandement élargir le champ de l’exploration et des possibles, des évolutions ou des orientations de carrière éventuelles dans le nouveau métier.

 

Répertoire opérationnel des métiers et de l’emploi (Pôle Emploi)

Malgré ses mises à jours, le site de Pôle emploi reste austère, mais si ce site n’est pas fun, il est aussi le plus complet.  Le ROME vous propose des fiches sur l’ensemble des métiers répertoriés par Pôle Emploi. A explorer par métier, compétences, domaine professionnel, thème ou code ROME (chaque métier a son code, voir l’aide). Ultra complet parce que les fiches métiers incluent les environnements de travail, les conditions d’exercice et certifications nécessaires, les évolutions possibles. Pas idéal pour les métiers émergents, mais une référence.

 

Flash métiers

Site en collaboration avec l’ONISEP, en flash, Flash métiers offre des animations et une navigation dite intuitive mais pas toujours simple, que certains trouveront ultra ludique et d’autres ultra chiante. Il avait le mérite d’être l’un des rares sites à proposer une recherche un peu différente, probablement parce qu’il s’adressait à des collégiens en recherche d’orientation, mais le thème a tellement vieilli qu’il paraît surtout obsolète.

Il permet cependant de conserver son historique, ses préférences etc. Il propose, entre autres, une exploration par thèmes (“un métier à  la mer” par exemple) des interviews de professionnels et des suggestions de métiers proches de celui sélectionné.

 

L’Etudiant

Le site propose un guide des métiers avec plusieurs possibilités d’exploration: par métiers, par secteurs, mais aussi des témoignages et des vidéos. Les fiches métier sont très succinctes mais ont l’avantage de proposer des liens vers des sites spécialisés dans le secteur ou le métier en question, qui peuvent faciliter une exploration approfondie d’un secteur.

 

Studyrama

En 2012, je vous disais : “Une exploration limitée à celle par domaines de métiers, des fiches assez succinctes, un design qui clignote autant qu’une boîte de nuit tellement il est surchargé de pub, bref, Studyrama c’est un peu le skyblog des fiches métiers.” Heureusement, Studyrama a revu et corrigé son site: exit les pubs, le design est sobre avec de jolies images et finalement assez agréable. Il propose de nombreux articles sur les secteurs et une exploration en combinant divers éléments (secteur, goûts, salaire etc.). Cependant, les fiches métiers restent superficielles.

D’autre part, épargnez-vous les tests Pour quels métiers êtes-vous fait? Etes-vous faits pour être designer/architecte/dentiste/blablabla bourrés de choix par défaut qui réduisent le champs au lieu de prendre en compte votre spécificité et de préjugés tels qu’on en trouve dans les bilans de compétences. Une vraie perte de temps, votre future carrière vaut bien mieux qu’un algorythme.

 

Emploi public

La fonction publique recouvre de nombreux métiers auxquels on ne pense pas forcément et que le site emploipublic.fr détaille en fiches sobres et complètes.

 

 

Voir aussi

Ithaque, premier influenceur français sur la reconversion professionnelle
Carrière: le désir de reconversion
Le boulot idéal: une réalité à inventer?
Reconversion professionnelle: voyage au bout de l’enfer ou formidable aventure?
Age, métier et reconversion professionnelle
Reconversion professionnelle: l’être humain derrière le projet
Changer de métier: un bilan de compétences?
Reconversion: vous avez demandé la Lune… ne quittez pas…
4 principes mycologiques pour trouver sa voie

 

Aller plus loin

Vous songez à une reconversion professionnelle? Vous êtes en train de changer de métier? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

Publicité

9 Comments

  • Cloudy dit :

    Ce qui me semble important aussi, c’est d’être en mesure d’identifier ses besoins.

    De quoi j’ai envie, comment. Qu’est ce qui fait sens pour moi. Personnellement et professionnellement. Quelles sont mes valeurs, qu’est ce qui me porte.

    Je suis toujours étonnée de voir, par mi les personnes que j’accompagne, le nombre d’entre elles qui ne sont pas en mesure d’expliquer ce qui fait sens pour elles. Aussi, je ne suis pas étonnée des résultats énoncés ici.

  • L’échange informel avec des personnes qu’on rencontre ici et là est aussi une façon de découvrir des secteurs d’activités et des métiers méconnus ou inconnus pour mieux les explorer ensuite si les caractéristiques sont motivantes…
    Merci pour cette veille informative sur les sites métiers 🙂

    • Sylvaine Pascual dit :

      Effectivement, et c’est une autre étape, tout aussi indispensable: à savoir celle qui intervient quand on a commencé à identifier quelques pistes qui paraissent sérieuses, auquel cas l’enquête terrain est à mener avec soin auprès de professionnels du secteur. à creuser. J’aurai l’occasion de revenir là-dessus!
      Une autre façon de faire s’appuie sur la sérendipité: laisser le soin au hasard des rencontres de nous permettre de découvrir des métiers nouveaux.

  • NEUCH dit :

    beaucoup d’information sur la façon de se reconvertir, mais toujours aussi indécis …. J’ai 26 ans, 8 ans d’expérience dans la Grande Distribution, à tout poste à responsabilités … J’aimerais changer de métier car je voudrais faire un métier compatible avec une vie privée … je pense que je veux avant tout, un métier évolutif et avec des responsabilités, mais ce qui inquiète pas mal de gens en reconversion, c’est le débouché … à 26 ans, faire une formation pour se retrouver au pole emploi, c’est pas top …. c’est dommage …

    • Sylvaine Pascual dit :

      Cette phase de flou pas vraiment artistique pendant laquelle on ressent le désir de reconversion sans savoir dans quoi est effectivement très inconfortable et potentiellement décevante. Je vous recommande de passer d’abord par vous explorer vous-même avant d’aller explorer les domaines de métiers, par exemple au travers de la série Boulot idéal

      Et bon courage;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *