Le Top10 de vos billets préférés en 2012

Sylvaine Pascual – Publié dans L’actualité d’Ithaque

 

 

 

L’année tire à sa fin, l’occasion de faire un bilan en forme de rétrospective des thèmes que vous avez plébiscités en 2012, au travers du top 10 des billets les plus consultés sur le  blog d’Ithaque.

 

 

 

top 10 des articles les plus lus en 2012Tendances 2012: plaisir au travail, vie professionnelle et relations

 

Trois thèmes principaux se dégagent des billets qui vous ont le plus intéressés cette année:

 

Le plaisir au travail

La vie professionnelle (au sens quotidien au travail)

Les relations

 

Déjà en 2011, le thème des relations et des compétences relationnelles avait été plébiscité et c’est tant mieux: vous êtes nombreux à avoir une conscience aigüe du rôle essentiel des relations à la fois dans la collaboration, l’ambiance et la satisfaction au travail. Les relations pourries sont à l’origine de beaucoup de stress, et inversement, l’excès de stress produit de plus en plus d’aberrations relationnelles dont le résultat est une forte augmentation des cas de simple persécution (au sens du triangle de Karpman) comme du harcèlement.

 

Vous êtes aussi nombreux à vouloir comprendre votre propre part des responsabilité dans  les relations pourries dans lesquelles vous pouvez vous retrouver, et c’est réjouissant, car c’est dans cette part que se situe votre vraie marge de manœuvre sur la relation, pas dans la poutre sans l’oeil du voisin.

 

L’autre grand gagnant de cette année, c’est le job idéal revisité, version plaisir au travail. Vous êtes aussi de plus en plus nombreux à vous intéresser de près aux alternatives à la carrière linéaire telle qu’elle existe encore dans les croyances collectives. Et ces alternatives sont à chercher du côté de vos besoins professionnels, ce qui me réjouit évidemment, car plus nous satisfaisons nos besoins, plus nous trouvons du plaisir au travail et moins nous avons de chances de finir en burnout.

 

Il est aussi enthousiasmant de constater que vous êtes de plus en plus conscients des leviers dont chacun d’entre nous dispose pour améliorer son quotidien professionnel, autant par la redéfinition de la réussite, qui peut mener à des choix de reconversion, de transition vers des postes moins stressants, voire de rétrogradation, ou tout simplement par de multiples petits changements dans la vie professionnelle déjà existante, comme par exemple mettre en oeuvre d’autres façons de travailler: plus lentes, plus respectueuses de nos rythmes.

 

 

 

 

 

De plus en plus de salariés ne veulent pas ou plus être cadres ou managers1- Quand les cadres ne veulent plus manager 

 

Vaste sujet, que celui de la désaffection des cadres pour les fonctions de managers. Cet article a suscité beaucoup de réactions allant dans ce sens: les managers ont de moins envie de gérer des équipes, “de l’humain”, avec toute la complexité de cette tâche, sans avoir la possibilité, en temps ou en compétences, de le faire d’une manière saine et sereine.

 

Cela montre aussi combien vous vous intéressez à tout ce qui pourrait apporter un peu d’air frais à un management qui peine à se réinventer et s’englue dans la toxicité.

 

 

 

 

2- L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative

 

L’intérêt va grandissant pour d’autres façons de travailler ensemble, au profit de modes de collaboration apaisés, cohérents avec les besoins de chacun, et c’est tant mieux, car les collaborations pénibles génèrent des craintes qui nous plongent dans l’égo… et la résistance à la collaboration, les jeux de pouvoir etc…

 

Le succès de cet article montre aussi un début d’acceptation de la nécessité du travail sur soi, du questionnement de soi, de ses propres comportements dans la relation, car il n’y a que sur nous-mêmes que nous pouvons agir.

 

 

 

 

déterminer s'il est temps de changer de boulot en 6 étapes3- Déterminer s’il est temps de changer de boulot en 6 étapes

 

Vous avez apprécié cette méthode qui s’écarte des questions habituelles du type “vous êtes en poste depuis combien de temps”, trop théoriques et trop éloignées des ressentis, qui sont pourtant les seuls véritables critères. Le ras-le-bol, le stress, l’ennui etc. sont bien plus à écouter que les normes d’une carrière “idéale”.

 

Ces six étapes se concentrent sur vous au lieu de se concentrer sur votre job, et vous avez aimé l’idée de commencer par expérimenter dans votre boulot actuel, avant de foncer tête baissée dans une transition qui n’était peut-être pas nécessaire.

 

 

 

 

15 trucs infaillibles pour rater sa demande assertive4- 15 trucs infaillibles pour ne pas obtenir ce que l’on demande

 

Cet article a suscité beaucoup d’intérêt, tant les ratés de la communication et leur lot d’incompréhensions mutuelles sont un obstacles à des relations sereines et apaisées. Prendre soin de se faire comprendre dans les situations qui le méritent, c’est s’éviter bien des déceptions d’une part, et des conclusions hâtives sur ce que nous pouvons obtenir d’autre part.

 

L’idée n’étant évidemment pas de parvenir à obtenir tout ce qu’on veut, dans une version sac-à-caprice du persécuteur patenté, mais d’éviter de gâcher ses chances par des tournures de phrases en forme de stratégie d’échec.

 

 

 

 

Réhabiliter la lenteur qui a de nombreuses vertus pour vivre et travailler mieux5- Ralentir: les vertus de la lenteur

 

Cette année a certainement été marquée par la redécouverte de la lenteur comme alternative aux techniques d’efficacité à base d’obligations auto-imposées, de contrainte, de discipline de fer et autres réjouissances.

 

La lenteur est une autre manière d’être efficace, une manière respectueuse de notre humanité, de nos limites comme de nos besoins. Un vrai plaisir!

 

 

 

 

Cibler ses pairs est plus efficace que cibler les recruteurs6- Recherche d’emploi et réseaux sociaux: cibler ses pairs plutôt que les recruteurs

 

 

 

 

 

Il y a une vie après le boulot7- 5 trucs pour bien déconnecter du boulot 

 

La conciliation entre vie personnelle et vie privée a fait couler beaucoup d’encre et fonctionner bien des claviers cette année, en particulier parce que les nouvelles technologies rendent la limite entre les deux de plus en plus floues.

 

Je suis ravie de voir que vous êtes nombreux à vouloir faire une coupure nette entre les deux, car je reste convaincue qu’il y a un temps pour tout, un temps pour bosser et un temps pour se reposer, le seul dénominateur commun étant de faire l’un et l’autre dans le plaisir. Savoir déconnecter est un atout majeur du bien-être autant dans le travail quand dans la vie perso, ainsi que de la prévention du stress.

 

 

 

 

Construire le plaisir au travail comme alternative à une lutte illusoire contre la procrastination8- 10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner

 

L’intérêt pour cette article est une satisfaction personnelle: le message commence à passer que la procrastination n’est pas un ennemi, mais plutôt un indicateur de malaise, et que retrouver du plaisir est une solution bien plus efficace que de lutter contre, soit une confirmation de la tendance 2011, qui commençait déjà à s’éloigner de l’obligation auto-imposée et contre productive.

 

D’autre part, indépendamment de la procrastination, vous avez été nombreux à apprécier des pistes de réflexion sur les actions à mener pour trouver davantage de plaisir au travail.

 

 

 

 

La réussite correspond davantage à nos aspiration qu'à une image toute faite9- Job idéal: redéfinir la réussite

 

Dans des temps pas si anciens, la réussite consistait à gravie les échelons de l’entreprise, le plus rapidement possible, sans prendre en compte les coûts potentiels en termes de stress, d’aspirations réelles et de conciliation vie personnelle et vie privée.

 

Votre intérêt vous cet article montre que les temps changent, et les convictions avec eux, au profit d’une prise en considération plus forte des véritables besoins et envies, en termes de vie professionnelle. Et c’est tant mieux, car encore une fois, plus vous serez à l’écoute de vos besoins et en mesure de les satisfaire, plus vous trouverez de plaisir dans le travail.

 

 

 

 

Vous avez été enfermé dans le bocal à con d'une persone de votre entourage? Voici comment en sortir en 10 étapes10- Sortir d’un bocal à con en 10 étapes

 

Encore un exemple de votre intérêt pour les relations qui me fait plaisir: la conscience qu’on peut toujours être l’abruti de quelqu’un d’autre, que nous avons notre part de responsabilité là-dedans et que nous pouvons, dans une certaine mesure, trouver des moyens d’y remédier quand notre comportement a laissé à désirer.

 

D’autre part, il y a non seulement de la noblesse d’âme, mais aussi un véritable courage et de la force de caractère à admettre, ne serait-ce que vis-à-vis de soi-même, que nous avons eu des attitudes dignes d’un bocal à con, et de manifester l’envie d’arrondir les angles avec la personne concernée.

 

 

 

 

relations professionnelles handicapés valides y'a pas de malaiseEn bonus: Petit manuel de savoir-vivre au travail entre personnes valides et handicapées (1)

 

J’ai été heureuse de voir cet article en 11ème place du hit-parade des billets les plus consultés, car vous avez beaucoup manifesté d’envie de comprendre comment travailler avec des collègues handicapés, ce qui montre que nous allons vers davantage d’acceptation du handicap au travail.

 

A la fois envie pour les valides de se sentir mieux avec un collègue handicapé, mais aussi désir de se comporter d’une manière accueillante sans être apitoyée, collaborative sans jouer les sauveurs, cette tendance est source d’espoir pour tous ceux qui ont souffert de leur handicap dans la vie professionnelle.

 

 

Je souhaite que ces billets vous aient inspiré des solutions pour davantage de plaisir au travail, et rendez-vous en 2013 pour faire un point sur les évolutions des tendances!

 

 

 

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire une vie professionnelle réjouissante en fonction de vos besoins, de vos valeurs, de vos aspirations? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Publicité

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *