Les 3 ingrédients d’une bonne journée au travail

De quoi avons-nous besoin pour passer une bonne journée?

Une bonne journée au boulot, voilà une perspective plus sympathique que de s’ennuyer ferme, ou d’anticiper les relations pourries qui peuvent s’y jouer. Nous avons une certaine marge de manœuvre pour améliorer le quotidien professionnel, et l’exploration des ingrédients d’une bonne journée est un moyen simple de commencer!

De quoi avons-nous besoin pour passer une bonne journée?

Bonne journée et sérendipité

J’ai lancé la question sur Twitter : pour vous, quels sont les 3 ingrédients d’une bonne journée ?

L’idée était de partager nos spécificités et éventuellement d’aller à la rencontre de ce qui pourrait être perçu comme les étranges motivations d’autres personnes. Car, vous le savez, explorer l’étrangeté participe de l’ouverture aux autres, de relations plus saines et de diminution de la propension à juger.

Mais la sérendipité passant par  là, l’exercice a rapidement été le révélateur de quelque chose de pas si inattendu que ça, si j’avais fait fonctionner ma comprenette en amont. Trouvant l’occasion trop belle, je ne résiste pas au plaisir de vous le partager.

 

Bonne journée de travail et besoins fondamentaux

Car les réponses des Twittos, si elles sont très différentes, présentent des similitudes, dans le sens qu’elles correspondent aux besoins fondamentaux. Ce qui nous dit deux choses :

  1. Une journée qui nourrit les besoins de l’individu, tels qu’ils s’expriment plutôt que dans une généralisation, est une bonne journée. Ce qui signifie que générer des vérités à partir de tendances est une erreur. Il est donc essentiel que les processus de prise en compte des besoins des salariés soient modélisés en identification individuelle et en possibilité de réponse personnelle, car chacun comble certains besoins et d’autres moins, et ce ne sont pas forcément les mêmes.
  2. Avoir conscience de ce qui, pour chacun de nous, nourrit le mieux ces besoins fondamentaux (et quels sont les besoins prioritaires), permet de trouver des manières de les inclure au quotidien à l’intérieur de notre champ d’action, ce qui en fait un moyen à notre portée d’améliorer nos journées : en d’autres termes, d’augmenter le plaisir (donc le bien-être) et par là même de favoriser l’efficacité tout en diminuant le stress. Voilà donc des pistes de job crafting à ne pas négliger.

assurer un amour du métier solide et durable

 

Besoins intangibles

Tout cela n’est pas une nouveauté en soi, nous avons déjà largement abordé le sujet par le biais du stress (Stress, la coexistence pacifique), par celui du bien-être (Construire le bien-être au travail) ou encore par celui du job idéal.

Ce qui est intéressant ici, c’est que c’est un point d’accès peut-être plus simple pour la plupart d’entre nous que l’accès par les besoins fondamentaux. D’abord parce que beaucoup confondent besoins fondamentaux et besoins physiologiques, ou encore besoins et envies, et ensuite parce qu’une question du type « et toi, c’est quoi l’expression spécifique de tes besoins fondamentaux dans le travail » semblerait un poil ésotérique à bon nombre d’entre nous !

D’autre part, on constate qu’il s’agit essentiellement de besoins plus intangibles que les besoins physiologiques ou de sécurité. Ainsi le sentiment d’être compétent peut être très variable selon les personnes: certains auront besoin de plus de formation ou d’encadrement que d’autres. Cet aspect est d’autant plus intéressant qu’il est moins modélisable et dépend essentiellement de la définition que chacun va mettre sur le mot qu’il a choisi. Ainsi, qu’est-ce qu’une bonne ambiance ou du partage?

besoins à combler

 

Identifier ses besoins et les combler

Il y a aussi là une marge de manœuvre pour chacun d’entre nous à identifier ces besoins et à élaborer des stratégies personnelles pour les combler, indépendamment de la prise en compte de ces besoins par l’entreprise. Et partir des ingrédients que nous avons spontanément mis sur la définition d’une bonne journée est un point de départ possible. On devine aisément les besoins qui se dessinent au travers des mots :

 – Besoins relationnels (liés à l’appartenance et à la reconnaissance) : esprit d’équipe, bonne humeur, relations, rencontres, échanges, écoute, interactions, humour, sourires,
 – Besoins d’accomplissement de soi, d’apprentissage et de compétences: stimulation, apprentissage, efficacité, innovation, réalisation, découverte, progression

Il y a donc un paquet d’avantages à repérer ces ingrédients. Ils permettent :

 – D’identifier nos propres sources de motivations
 – De trouver du sens à ce que nous faisons
 – De déterminer les limites au-delà desquelles l’exercice du métier devient inconfortable, voire insupportable
 – De poser des critères lors d’une transition de carrière
 – D’identifier les compétences relationnelles à développer
 – D’identifier les désirs d’évolution et d’apprentissage
 – D’identifier des pistes d’amélioration du quotidien professionnel
 – Etc.

 

Mini coaching : Les ingrédients d’une bonne journée

Vous avez plus de chances de baigner dans cet environnement idéal en le façonnant, voire en le créant, qu’en priant pour qu’il existe quelque part, aussi voici quelques questions pour réfléchir aux actions possibles :

Quels sont les trois éléments indispensables pour passer un bonne journée ?
En répondant spontanément à cette question, on se retrouve avec trois substantifs qui sont des concepts relativement vagues.
Chacun d’entre eux, que signifie-t-il, exactement ?
A quelles actions correspond-il ?
Qu’est-ce que ça vous dit sur les compétences relationnelles à développer pour poser ces actions?
Qu’est-ce que ça vous dit sur les compétences opérationnelles à développer pour poser ces actions?
Comment pouvez-vous en mettre davantage dans votre quotidien ?
Sur quels talents naturels pouvez-vous vous appuyer?

 

Merci à tous ceux qui ont partagé leurs 3 ingrédients d’une bonne journée!

@LedZep974 créativité, ponctualité, écoute

@oli_sixpack interaction, progression, passion

@ArianeGrumbach   liberté, passion, rencontre

@TatianaMarot  rencontrer, échanger, rire

@thierrycros plaisir efficacité rencontres

@Matthieu__r   innovation, échange, rire

@MontanardN Échange, bienveillance, cohésion

@grainsdebeaute Créativité, efficacité et jolies rencontres !

@lecairn rencontres, créativité, efficacité

@benlovaglio belles rencontres, l’aboutissement d’un projet, et de nouvelles idées , visions ou perspectives

@Axyome sérénité, leader, avancer

@Blogborygmes Envie, humour et chocolat !

@N_A_T_U_R_E motivation – réalisation – émulation

@rachrakel Créativité, sourire et succès

@myriam_roux collaborer – délivrer de l’impact – rire

@DStricher des Sourires – un projet – une équipe

@QuentinF_ Embaucher à 10h30, être tout seul au taf et écouter de la musique

@Carole_Fabre la bonne humeur le rire et la mission accomplie 🙂

@chrispeiffer Liberté, Sens et Découverte

@NathalieCartier droit de prendre des initiatives, télétravail et respect

@ojuncu échanges, utile, eurêka (plus “développé”: en connexion avec les autres, j’ai participé à créer un truc qui déchire )

@Caroline_Pro Envie, projet motivant, bonne ambiance.

@celinejunius rire, apprentissage, realisation

@FlorenceMKoenig discussion, dynamique et bonne entente 😉

@mireilleducreux Sens, reconnaissance, efficacité

@s_roger inspiration, connexion, élévation.

@jessplonge Échanges réussites bonne humeur

@ThourayaCoach Allégresse Action Stimulation

@CADIOU réalisation – partage – bienêtre

@celinemory énergie, assertivité, communication !

@Yvesh47 sourire, soleil et good job !

@LaurentLucca faire qq chose, voir qq chose, rencontrer qq1

@corinnedangas résoudre, transmettre, construire

@GaellePicut apprentissage, relations, efficacité

@MissBezou dynamique cordiale et diversifiée

 

Aller plus loin

Vous voulez renforcer votre plaisir au travail ? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Publicité

3 Comments

  • Félix dit :

    Bonjour,

    Toujours passionnante Sylvaine !

    Perso, je classe mon activité en trois modes :

    – L’entretien de mon système. C’est le CT du véhicule, les courses, payer les factures, etc.
    – La jouissance : L’expression de soi au niveau relationnel et par ses compétences professionnelles, sportives, etc.
    – La conquête : Innover, décrocher un marché, s’ouvrir de nouveaux horizons, lancer un projet…

    Une bonne journée c’est donc une satisfaction dans au moins un des trois modes. Pour donner en exemple, CT de la bagnole, c’est fait ! Super discute avec une cliente, projet de voyage.

    Bien cordialement,
    Félix

    • Sylvaine Pascual dit :

      Et si on ajoute à ça le temps de savourer chacune de ces satisfactions, voire même d’y trouver des sources de valorisation, on obtient… un état d’esprit dynamique et serein à la fois!
      Merci Félix pour ce partage^^

  • Simple idée dit :

    Très bon article ! De bons conseils 😉
    Merci

Répondre à Simple idée Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *