Gérer l’échec

Léchec est un état d'esprit

 

 

Le thème de l’échec est récurrent dans la presse et comme nous peinons à savoir comment le gérer, il s’auréole parfois de tout un tas d’idées reçues, comme celle que les Américains le verraient d’un bien meilleur œil que nous. Quelques pistes pour l’affronter plus sereinement.

Léchec est un état d'esprit

 

 

Peur de l’échec et dévalorisation

L’échec est un thème d’autant plus important que considéré comme tel, le non aboutissement d’une stratégie, la non atteinte d’un objectif génèrent en nous des craintes qui nous poussent plus à la passivité qu’à la prise de risque. Et au final, ils ont plus de chances de nous ancrer dans la dévalorisation que de favoriser leur gestion. Potentiellement, échecs, impasses et écueils peuvent jalonner nos vies professionnelles comme nos désirs de transition: reconversion, création d’entreprise, changement de job. Nous avions déjà évoqué comment Rebondir après un échec, voici donc un complément pour donner des ailes à nos projets sans nous laisser déstabiliser par la crainte de déboires qui ne sont ni une fatalité, ni rédhibitoires.

Cesser de se dévaloriser et construire un regard bienveillant

 

Mieux gérer l’échec

J’ai répondu aux question de Caroline Franc Desages sur ce sujet, pour un bel article qui en offre une autre perspective en proposant des pistes de réflexion pertinentes autour de la notion d’échec:

Patience et endurance sont des qualités indispensables à la concrétisation de nos objectifs. Sauf quand elles sont excessives!

 

Nous recentrer sur nous

Cet article a aussi l’immense mérite de relativiser la gestion de l’échec à l’américaine, telle que nous la percevons, souvent de façon erronée – non, il ne fait pas toujours bon échouer aux Etats-Unis, comme en témoigne par ailleurs cette aberrante invention du Failure wall. Ce qui nous permet de nous recentrer sur nous-mêmes plutôt que de nous lamenter à partir de comparaisons descendantes inutiles et dévalorisantes. Car pendant ce temps-là, nous ne les gérons pas, les écueils en question;)

A lire, donc! Comment gérer l’échec

 

Comment gérer un échec professionnel

 

Voir aussi

Comment nous construisons et entretenons nos convictions
Petits gris et stratégies d’échec
De la dévalorisation au regard bienveillant
3 manières simples et légères de renforcer l’estime de soi
La débrouillardise: 10 pistes pour développer cette épatante qualité
Développer la capacité à faire face aux difficultés
Projet professionnel et prise de risque
Prise de décision: la peur et l’imagination

 

Aller plus loin

Vous voulez construire et entretenir une posture, un état d’esprit et un relationnel sereins et dynamiques à la fois, propices à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Pensez au coachingPour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

Publicité

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *