Plaisir au travail: le camembert de vie professionnelle

 

Les fromages qui puent chers à Sylvester ont un avantage intéressant: on peut aussi les utiliser pour remettre une saveur insoupçonnée dans une vie professionnelle affadie par l’ennui et la routine ou rendue amère par les relations pourries ou le manque de reconnaissance. Il est grand temps de faire un fromage de votre déplaisir au travail!

On a le droit de faire tout un fromage de son plaisir au travail;)

 

Faire un fromage du déplaisir au travail

A défaut d’être tout à fait un deuxième cerveau, nous avons la panse qui pense, ou du moins qui s’exprime. Ça a chez moi un effet secondaire, dès que je parle papilles, ça me met le neurone gastrique en émoi,  d’où peut-être mon goût pour les métaphores culinaires, potagères, charcutières et maintenant, fromagères. Mais trêve d’élucubrations psycho-intestinales: le frometon a donc du bon et je vous propose de faire tout un fromage de votre manque de plaisir au travail, parce que ça mérite bien ça^^

Ca mérite bien ça à plusieurs titres:

 – Le déplaisir au travail produit des sentiments pénibles: agacement, frustration, inquiétude, angoisse, découragement et/ou abattement par pelletés, bref, des quantités d’émotions et sentiments négatifs, que c’est gratiné à gérer et qu’on a le droit de ne pas aimer ça!
 – Le déplaisir au travail n’est pas une fatalité et autant vous n’êtes pas obligé(e) de vous pencher sur le sujet, autant si vous êtes tenté(e), vous disposez d’une marge de manœuvre à explorer.
 – Le plaisir au travail produit des émotions agréables qui participent du sentiment d’être heureux(e) dans la vie (et que ce sont nos tripes qui nous le disent^^).
 – Le plaisir au travail et les moyens de le déployer – le job crafting –  nécessitent plus d’huile de coude que de se mettre la rate au court-bouillon.

 

3 attitudes à laisser tomber et 3 habitudes à adopter pour être plus heureux tout de suite

 

Le camembert de satisfaction professionnelle

Voici donc un camembert* pour évaluer vos insatisfactions au travail et les mettre au service d’un job crafting roboratif autant pour l’estime de soi que pour le plaisir au travail. Vous pourrez les transformer en actions à mener pour explorer votre pouvoir d’agir, expérimenter d’autres façons de faire et améliorer nettement votre quotidien professionnel.

plaisir au travail camembert

Mode d’emploi

Je vous propose de faire cet exercice, disons, en mode entre la poire et le fromage, histoire que vos neurones se mettent papille à l’envers, papille à l’endroit et vous laissent penser sans y penser à ce qu’il y a à panser. Je vous citerais volontiers Francis, Blanche, pour le coup, mais bon, je me retiens: l’excès de citations, même les meilleures, nuit à la bonne santé de mon colon:)

1- Sur une échelle de 1 à 10, évaluez votre degré de satisfaction dans chacun des domaines de votre vie professionnelle. Faites-le sans censure et sans jugement, ne raisonnez pas sur vos sentiments: en vertu du principe que les tripes ont toujours raison et que la raison a toujours tort, ce sont eux qui nous intéressent,;)

 

2- Reliez les points: vous obtenez une forme géométrique probablement éloignée de la rondeur limpide d’un fromage au lait cru:
Que ressentez-vous en voyant cette forme?
Quelles remarques vous inspire-t-elle?

3- Pour chacun des domaines, notez les éléments satisfaisants et les éléments manquants. Que remarquez-vous? Notez les éléments essentiels qui vous permettraient d’améliorer votre plaisir au travail
Quelles pistes d’évolution se dégagent? 
Quels objectifs en retirez-vous?
Quelles démarches vont-ils nécessiter?
Quels apprentissages (relationnels, organisationnels, opérationnels, techniques, managériaux, communicationnels etc.)?
Comment les mettre en oeuvre?

Et pour passer à l’action:

La notion d’objectif SMART
Les triplettes du coaching (2)
les triplettes opérationnelle et reltionnelle du coaching

Et si vous êtes allergique aux produits laitiers, vous avez aussi la possibilité de faire cet exercice sous forme de carte heuristique;)

 

Et si, malgré les mises en action et les ajustements, vous déterminez que votre vie professionnelle n’est toujours pas à la hauteur de vos attentes et aspirations, il est peut-être temps de songer à une transition de carrière:

 

*Ce camembert est un extrait du microbouquin Devenir l’artisan de son propre plaisir au travail, à paraître bientôt;)

 

Voir aussi

Le boulot idéal, une réalité à inventer
Plaisir au travail: 5 trucs à expérimenter pendant l’été
Les talents naturels, passeport pour le plaisir au travail
Mythes et réalités du plaisir au travail
Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés!
10 petites choses qui mettent de bonne humeur au travail
Plaisir au travail: des solutions simples pour améliorer le quotidien professionnel

Crédit photo: Ludovic Péron (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

 

Aller plus loin

Vous aimez votre métier et voulez le mettre davantage à votre main? Vous voulez expérimenter d’autres façons de travailler pour (re)gagner en plaisir au travail? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *