Guide de survie aux abrutis: le manipulateur

Sylvaine Pascual – Publié dans Entretenir des relations saines

 

 

Comportement assez ordinaire, lorsqu’elle prend une certaine ampleur, la manipulation peut rapidement devenir insupportable, difficile à gérer et surtout, destructrice pour l’estime de soi. Voici le premier volet d’une série de 4 destinée à se protéger du plus dangereux des abrutis…

 

 

 

Déterminer l'ampleur de la manipulationManipulations ordinaires vs manipulations chroniques

 

Rappelons pour commencer que nous sommes tous un peu manipuateurs: nous avons tous, de temps en temps, recours à des techniques manipulatoires pour obtenir ce que nous voulons. Que celui qui n’a jamais usé – voire abusé – de chantage affectif, de réponses volontairement vagues, de petits mensonges pour se faciliter la vie, de culpabilisation, d’interprétation, etc. lève le doigt et nous autres mortels imparfaits lui érigerons une statue.

 

Ce rappel est indispensable, il nous évitera de nous poser en victime qui voit des vilains manipulateurs pervers ou narcissiques partout, meutriers de notre épanouissement et de notre bonheur. Il y a là une auto-manipulation en forme de bonne excuse qui nous plonge sans oxygène dans le triangle de Karpman et nous dédouane de notre passivité face à ce qui nous déplaît dans nos propres vies. La plupart du temps, il s’agit de persécution (qui est remédiable avec un peu de travail d’estime de soi et d’affirmation de soi).

 

Les manipulateurs narcissiques/pervers ne représentent que 2 à 3% de la population. Les manipulateurs narcissiques (80% de ces 3%) ne s’en rendent pas compte et ont le sentiment d’agir “pour votre bien”, et les manipulateurs pervers (les 20% restant) prennent du plaisir à vous faire souffrir.

 

Cependant, il y a aussi des degrés de manipulation moindres qui sont aussi toxiques et générateurs de dévalorisation et de mise sous emprise, qu’il est tout aussi important d’éviter pour ne pas y laisser son estime de soi et sa joie de vivre.

 

La marche à suivre dépendra de l’ampleur des manipulations de votre abruti personnel. Je vous propose donc une exploration de vos abrutis manipulateurs personnels en 4 étapes, chacune faisant autant partie de notre  Guide de survie aux abrutis  que des Compétences relationnelles.

 

  1. Identifier un manipulateur et déterminer l’ampleur de la manipulation
  2. Comment agir face à la manipulation
  3. Les pièges à éviter avec les manipulateurs
  4. Compétences relationnelles: sortir de la relation

 

 

 

Le manipulateur choisit ses proies

 

Le manipulateur n’est pas nécessairement manipulateur avec tout le monde, ce qui rend parfois sont identification compliquée. En effet, il choisit soigneusement ses proies. C’est bien pour cela qu’il pourra être perçu par d’autres comme un patron, un collègue, un parent, un proche, plein de qualités exemplaires alors que dans le même temps, il broie l’estime de soi de quelques personnes triées sur le volet.

 

Comment le manipulateur décide-t-il de s’en prendre à telle personne plutôt qu’à une autre? Des études ont montré comment les psychopathes choisissent leurs victimes, il en va de même pour la prédation psychologique. Le manipulateur est capable de reconnaître les signes verbaux et non verbaux montrant le degré de confiance en elle d’une personne. Et il se fait le prédateur des personnes plus fragiles ou vulnérables. Ces caractéristiques peuvent être temporaires d’ailleurs, comme lorsque l’on traverse une période difficile, donc, potentiellement, nous pouvons tous êtres confrontés à la manipulation excessive.

 

Ce constat est dérangeant, car il signifie que lorsque nous nous retrouvons face à un manipulateur, notre propre fragilité est en partie responsable de la situation. En revanche, c’est aussi une bonne nouvelle, puisque cela signifie aussi qu’en développant ou en rétablissant la confiance en soi, l’estime et l’affirmation de soi, nous pouvons aussi limiter considérablement les risques d’être confrontés à leurs jeux de pouvoir.

 

 

 

Des conséquences dramatiques

 

Véritable violence psychologique, la manipulation récurrente, même modérée et toutes les manipulations pathologiques, mènent plus ou moins vite et à des degrés divers à la dévalorisation, à la perte de confiance en soi, d’estime de soi, mais aussi à la soumission aux exigences et comportements du manipulateur.

 

Emotionnellement très destructrice, la manipulation peut nous faire perdre une part de notre autonomie, nous rendre affectivement dépendant, diminuer la capacité à prendre des décisions (par exemple sans l’approbation du manipulateur), générer des problèmes d’identité.

 

 

 

Mini coaching: Identification et degré de manipulation

 

Voici 30 comportements manipulatoires identifiés par Isabelle Nazare-Aga dans son livre Les manipulateurs sont parmis nous. 10 critères font une personne au comportement manipulateur, 15 un manipulateur avéré. Attention cependant, car tout dépend aussi de la fréquence et de l’ampleur de ces attitudes. D’autre part, il est parfois difficile de porter un jugement objectif sur ce que nous subissons, aussi cette technique d’identification est donnée à titre indicatif. Si elle vous permet d’avoir des doutes substantiels sur le comportement éventuellement manipulateur d’un abruti de votre entourage, il est alors fortement recommandé d’aller consulter un psy afin qu’il vous aide à poser un diagnostic sûr et déterminer la marche à suivre.

 

  1. Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle.
  2. Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes (entre autres par le mensonge).
  3. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions (et se pose en victime lorsque ceux-ci ne sont pas entendus/compris).
  4. Il répond très souvent de façon floue (“on verra”).
  5. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations (voir aussi 18).
  6. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
  7. Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions.
  8. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge (y compris au travers de faux compliments).
  9. Il fait faire ses messages par autrui (face aux personalités dominantes, il instrumentalise un tiers pour obtenir ce qu’il veut).
  10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner (par exemple au moyen de remarques qui sèment insidieusement le doute, ou distillées en fausses confidences).
  11. Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne (il peut faire passer son entourage pour des persécuteurs dont il est la malheureuse victime).
  12. Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.
  13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (“Toi qui as un grand sens de la famille, tu vas bien faire ça pour moi”).
  14. Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.
  15. Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.
  16. Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.
  17. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.
  18. Il ment (l’essentiel pour lui, c’est de maintenir le masque social et d’obtenir ce qu’il veut et le mensonge est un excellent moyen).
  19. Il prêche le faux pour savoir le vrai.
  20. Il est égocentrique.
  21. Il peut être jaloux (et couper l’autre/les autres de son/leur entourage social, pour mieux dominer et contrôler. Il n’aime pas, il possède).
  22. Il ne supporte pas la critique et nie les évidences (tout en critiquant fréquemment les autres).
  23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres (seuls les siens comptent, y compris avec ses proches. En revanche, il exige l’inverse: voir 3 et 7).
  24. Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
  25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé (exemplaire du “fais ce que je dis, pas ce que je fais”).
  26. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous (Il rend ainsi redevable et cherche à générer la dépendance. Sa gentillesse apparente n’est pas gratuite, elle exige son retour dur investissement).
  27. Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.
  28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.
  29. Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas fait de notre propre gré.
  30. Il fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu’il n’est pas là.

 

 

Votre manipulateur personnel:

 

  • Dans la liste ci-dessus, combien de comportements lui reconnaissez-vous?
  • A quelle fréquence cette personne a-t-elle recours à ces attitudes?
  • Dans quelle mesure s’agit-il d’une manipulation modérée?
  • Dans quelle mesure s’agit-il d’une manipulation chronique?

 

 

 

 

Ressources externes

Les pervers narcissiques

Démasquer la manipulation

Reconnaître la manipulation

La manipulation, ses procédés et ses parades

Portrait psychologique du manipulateur narcissique d’après Marie-France Hirigoyen

 

Ouvrages sur le sujet

Le pervers narcissique et son complice, Alberto Eiguer, Dunod.
Le harcèlement moral dans la vie professionnelle, Marie-France Hirigoyen, Pocket.
Les manipulateurs sont parmi nous, Isabelle Nazare Aga, Editions de l’Homme.

 

 

Voir aussi

 

Les relations professionnelles difficiles

Les relations difficiles: le triangle de Karpman

Le coaching version Julien Courbet: nuisible

Mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi

Les ratés de la communication: non demandes et petites manipulations

Tous manipulés, tous manipulateurs!

Les ratés de la communication: généralisations abusives

Relations: hérisson et paillasson

Guide de survie aux abrutis: le bocal à con

Stress et manipulation au travail

Ebook gratuit: le triangle de Karpman

Stress relationnel ou harcèlement?

Guide de survie aux abrutis: le principe de l’emmerdeur emmerdé

 

 

 

Publicité

43 Comments

  • discrete dit :

    mon mari m étouffe par son attitude depuis des années.il ne me parle jamais , ne prend aucune responsabilité vis à vis de faits importants mais me laisse toujours le mauvais role d en prendre plein la gueule( pardon pour l expression, mais c est l image que je ressens) quand il y a des conflits ou des choses à regler avec autrui.
    jamais il ne me soutiendra .je me bats depuis des années pour des injustices ( des histoires dignes de collegiens) (plus de 12 ans).j en deviens folle et lui reste silencieux .
    parfois quand j entame une discussion , il ne me repond meme pas .quand c est un sujet qu il ne veut pas abordé. c est à hurler car j ai l impression de parler toute seule.
    j abrege ce recit mais pour terminer :
    je me suis mise moi aussi à ne plus raconter mes journées; il me questionne , je reponds ds le flou.je n ai jamais su ce qu il fait au travail.il ne me raconte jamais ses journées.
    par contre quand on sort avec d autres , là , il ne fait pas attention à moi. il m ignore.et participe bien avec les autres ( quoique je remarque de plus en plus que si la personne ou le sujet le gene , il s enferme ds le mutisme ou alors il coupe la parole à la personne en changeant completement de sujet et par la meme en s adressant à quelqu un d autre et en ignorant l interlocuteur.il me fait honte quand il fait ça et je lui dis de ne pas couper la parole aux gens.
    je suis fatiguée , il me pompe toute mon énergie.je ne le supporte plus.
    j en suis arrivée à ne plus voir sa famille pour qu il comprenne que j en ai marre de son attitude , mais ce qu il a trouvé à faire ( pour me punir sans doute ) c est d aller tous les jeudis chez ses parents alors qu il n y allait jamais , jamais.(moi j y allais de temps en temps pour faire plaisir à ma belle mere.et parce que leur cher fils ne leur rendait jamais visite)
    qu en pensez vous,? il a toujours été comme ça , j avais cru faire ma vie avec quelqu un d interessant ; car nous etions copains avant et c était le bout en train de la bande , c est ce qui me plaisait chez lui . en plus je le trouvais super gentil avec tout le monde.finalement à la maison ça n a jamais été comme ça., mais je ne m en apercevais pas, car nous sortions encore beaucoup , et j étais jeune .puis les enfants sont nés , et la vie a passé , avec mon seul grand plaisir : de m occuper de mes momes. maintenant ils sont de jeunes adultes.
    je crois que mon mari a empiré en calculs pour me faire rager et me fatiguer ( surtout car je n ai plus d energie).ça fait 30 ans que je suis avec. je regarde beaucoup sur le net ce qu est la manipulation et je ressens cette attitude chez lui.
    j ai besoin qu on m écoute ou qu on me lise car je n ai personne à qui parler , je ne veux pas ennuyer les gens.je voudrai trouver une solution.j ai l impression que c est moi qu on prend pour une folle , alors ça me fait rester ds le silence encore plus.

    • Sylvaine Pascual dit :

      Il est certainement temps de vous faire accompagner par un psy spécialiste de ces questions, qui pourra vous aider à déterminer s’il s’agit de manipulation et la marche à suivre pour vous sortir de cette situation difficile. Plusieurs spécialistes de la question:
      Geneviève Schmidt
      Jean-Charles Bouchoux
      Je vous souhaite plein de courage:)

  • Julien dit :

    Ces gens méritent de se faire casser la gueule. C’est tout.
    Un moment de faiblesse affective ou psychique, et ils viennent se jeter sur vous comme des rapaces.

    Je n’hésite plus me défendre physiquement maintenant face à ces gens. Je n’est plus envie d’essayer de discuter pour rétablir l’équilibre.

    J’invite tout le monde à en faire autant 😉 Pratiquez un sport de combat, et apprenez à vous défendre physiquement.

    • Sylvaine Pascual dit :

      Impossible de vous suivre sur ce terrain. La violence physique est un aveu de faiblesse et ne trouve jamais d’autre justification que sa propre incapacité à se faire entendre. Elle est exactement le type de réponse extrême que le manipulateur attend pour la retourner contre vous. Et le pire, c’est qu’à ce moment-là, il aura raison;)

  • mimine dit :

    Il y a 3 mois je me suis séparée d’un homme que je pense réellement pervers. Au début il me disait que je lui manquait, que s’il reprenait avec moi c’est pour que nous vivions ensembles et qu’il m’aimait. Je m’aperçois maintenant qu’il à trouver une autre proie que je n’arrive pas à sortir de ce mal être. Il ne me donne plus de nouvelle du tout et c’est mieux ainsi normalement mais je gamberge, je ne dors plus, j’essaie de me dire que j’étais sous son emprise mais en vain. Je n’arrive plus à avoir de projet pour moi… Je suis au bout du rouleau et mon entourage pense que j’exagère. Aidez-moi !

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Mimine,
      Au vu de votre description de la situation, je pense qu’un psy serait la personne la plus à même de vous aider à faire sens de cette expérience et à pourvoir en fermer le dossier et reprendre le cours de votre vie. Je vous souhaite plein de courage et plein de prises de conscience qui vous permettront de dépasser cette situation:)

  • mimine dit :

    Merci Sylvaine… Mais je me pose encore la question de savoir si c’était vraiment un pervers ou si c’est moi qui suit un peu parano.
    J’espère en tout cas que je ferais attention à cela dans ma prochaine relation. Et s’il le faut et si ce mal être continue, je pense en effet que j’irais voir un psy… Car il faut que je m’en sorte réellement.
    Merci encore

  • mimine dit :

    Il avait tout de même pas mal de critères comme ceux cités ci-dessous.
    01.Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle.
    02.Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes (entre autres par le mensonge).
    03.Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions (et se pose en victime lorsque ceux-ci ne sont pas entendus/compris).
    04.Il répond très souvent de façon floue (« on verra »).
    05.Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations (voir aussi 18).
    11.Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne (il peut faire passer son entourage pour des persécuteurs dont il est la malheureuse victime).
    12.Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.
    13.Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (« Toi qui as un grand sens de la famille, tu vas bien faire ça pour moi »).
    14.Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.
    15.Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.
    16.Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.
    18.Il ment (l’essentiel pour lui, c’est de maintenir le masque social et d’obtenir ce qu’il veut et le mensonge est un excellent moyen).
    20.Il est égocentrique.
    22.Il ne supporte pas la critique et nie les évidences (tout en critiquant fréquemment les autres).
    23.Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres (seuls les siens comptent, y compris avec ses proches. En revanche, il exige l’inverse: voir 3 et 7).
    24.Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
    25.Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé (exemplaire du « fais ce que je dis, pas ce que je fais »).
    27.Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.

    Et surtout il faisait tout cela jamais devant témoin et c’est terrible car je suis entrain de perdre mes amis car j’ai honte d’avoir subi cela…

    • Sylvaine Pascual dit :

      Je comprends votre questionnement, il est parfois difficile de faire le tri, et là encore, je pense qu’un psy pourra vous aider à y avoir clair.

  • masa dit :

    Réponse à Mimine,

    Vous savez Mimine, j’ai envie de vous dire que c’est bien mieux ainsi qu’il ne vous donne plus de nouvelles parce qu’on se défait difficilement des stigmates qu’un pervers manipulateur à su imprimer sur nous, comme une seconde peau. Cela vous paraît bizarre d’imaginer avoir pu vivre autant d’années auprès d’un manipulateur, vous vous en voulez de ne pas avoir desceller cela plus tôt… Et donc vous doutez… Suis-je parano?
    Pourquoi pleurerais je son départ et le fait qu’il s’attaque et semble s’attacher à une autre proie me fasse du mal? Pourquoi ce sentiment de jalousie qui naît pour quelqu’un de peu recommandable finalement?

    C’est normal de douter, de ne plus savoir si c’est vous la responsable de tout. C’est le principe même d’un bon manipulateur… Vous faire perdre confiance en vous, vous rendre dépendante, continuer à rôder dans la tête de ses victimes même lorsqu’il n’est plus là. Continuer à rendre sa victime dépendante de lui, malheureuse sans lui, est sa plus grande victoire…
    C’est un travail de longue haleine que de sortir définitivement d’une relation pareil, cela demande beaucoup de courage. Vous avez eu ce courage il y a trois mois en le quittant. Bravo, bravo!!! Le chemin sera encore long avant de ne plus sentir un grand vide vous envahir…( on s’attache à son bourreau…) Il vous en faudra encore beaucoup pour réussir à accepter de regarder en face tout ce que vous avez vécue toutes ces années et tout autant a accepter de regarder au plus profond de vous ce qui vous a amené à vivre auprès de quelqu’un qui ne vous rendait pas heureuse. Pourquoi cette auto-mutilation? ce refus de bonheur?
    Le pervers manipulateur est bien sûr responsable de tout ce qu’il a pu nous faire subir. C’est sain de lui en vouloir, d’avoir envie d’être reconnue comme victime pour mieux se reconstruire derrière.
    D’après moi, la première phase indispensable ” se reconnaitre et être reconnue comme victime.
    La deuxième, de comprendre ce qui nous a poussé à vivre ( a accepter) cela?
    La troisième à nous pardonner nous même.
    La quatrième, a pardonner à cette personne.

    Et c’est seulement en s’aimant à nouveau soi même qu’on arrive sereinement à retomber dans une relation saine et équilibrante avec nous-même et également avec une autre personne.
    Je rejoins Sylvaine Pascual sur ce point, il est nécessaire d’aller consulter un psy, non pas parce qu’on est malade mais pour nous aider dans cette démarche de re-connection avec son moi intérieur, avec son âme d’enfant. Bon courage Mimine.

    • Sylvaine Pascual dit :

      J’abonde. La psy pour se reconstruire parce qu’elle détient le ciment solide qui va permettre à chaque pierre de vous-même de retrouver sa place et de se relier aux autres.

    • mimine dit :

      A masa !
      Merci pour ce réconfort et surtout pour l’aide ! C’est simplement mots me permettent d’accepter que j’étais une victime et il continue d’une façon ou d’une autre.
      Il faut que je passe à une autre étape la 2ème qui va me permettre de comprendre… Que moi la dure à cuir est pu tomber dans le panneau et dans l’auto-mutilation. Je ne sais pas mais il est vrai que depuis ces 2 dernières année j’ai perdu mon père et peut-être que sa longue maladie m’a aidé à me raccrocher à quelqu’un comme cet homme. Il faut aussi que j’arrive à me décider d’aller voir un psy pour m’aider à sortir de ma tête toute cette machinerie… Je vous donnerais des nouvelles mais pour l’instant on ne peut pas dire que ce soit la fête chez moi !!
      Je garde le moral et j’ai en moi une force que je sais va ressortir bientôt.
      Bise à tous

      • Sylvaine Pascual dit :

        Avoir pris conscience de la situation est le premier pas, le plus important! Le second est de se faire accompagner par un psy, c’est fait, vous voilà donc sur une route redevenue positive;)
        Votre témoignage montre aussi que personne, ni les grands, ni les costauds, ni les intelligents, personne n’est à l’abri de la manipulation.

  • ABDENNASSER dit :

    Bonsoir,

    Je voudrais poser une question sur une chose qui m’intrigue.
    les manipulateurs sont ils tous d sexe masculin?

    Je suis un homme de 42 ans et je suis marié à une femme insuportable.
    je ne sais pas comment la qualifier.
    toute la panoplie y est. devalorisation insulte doute et …..autres. En plus d’une “belle”famille tout aussi insuportable. Beau pere vulgaire et insultant envers moi à chaque occasion ou je veux lui parler du comportement de sa fille. Belle mere qui simisce à chaque occsion dans notre vie.
    Le hic dans l’histoire c’est qu’on a un garcon adorable de 3ans.
    que faire conseillez moi.
    ps: j’ai du mal à en dire plus…..

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Abdenasser,

      Les hommes comme les femmes peuvent être manipulateurs, la manipulation n’a pas de sexe!
      Je ne peux que vous conseiller de vous adresser à un psy, de préférence spécialisé dans la manipulation, qui vous aidera à y voir clair et à déterminer la marche à suivre, pour votre bien-être personnel et familial. Je vous souhaite plein de courage, et de vous sortri rapidement de cette situation difficile:)

  • laetitia dit :

    bonjour,
    je vous ecris aujourd’hui pour vous parler d’une amie, ce garçon a complétement détruit sa vie , ca a commencé par de l’amitité puis de l’amour et puis juste de l’aide et encore de l’aide , un service un deuxieme un troisieme….
    aujourd’hui ,c’est carrement devenu son esclave par sa faute, elle a perdu 3 emplois différents et maintenant il lui dit qu’elle peut gratter le chomage et continuer à “travailler ” que pour lui et que c’est une bonne à rien.
    je ne sais pas quoi faire pour l’aider, il faudrait qu’il est plus besoin d’elle mais comment elle fait tous a sa place!! comment puis je l’aider, je la vois totalement anéantie, elle a peur tout le temps, il ne vive pas ensemble mais la menace de faire du mal a sa famille (dont le père est malade) ou de la tuer. apparemment il aurait déja fait du mal à d’autres personnes et elle sait de quoi il est capable. Aidez moi svp à l’aider.
    Merci

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Laetitia,
      Mis à part lui faire part de votre malaise vis à vis de sa situation, il est difficile d’aider une personne malgré elle, surtout si elle n’a pas conscience d’être victime d’un manipulateur. Il me semble que dans un cas de menaces telles que vous le décrivez, votre amie a absolument besoin d’aller voir un psy spécialiste des questions de manipulation, avec qui elle pourra envisager la possibilité de s’adresser à la police. Bon courage à elle:)

  • catherine dit :

    Bonjour, je suis en pleine rupture avec un PN c’est très douloureux et difficile, je vais très mal malgré que je soi suivi par un psychanaliste et je prends aussi des anti-dépresseurs. Je l’ai rencontré il ya 2 ans et demi j’ai un ami, je ne souhaitait pas de relations entre nous, mais ilm’envoyait régulièrement de sms, j’étaios d’accor pour rester ami. Puis je suis partie unweek- end le voir à Paris, (je suis de Normandie), car nous devions voir notre ami en commun hospitalisé. Il va voulu m’embrasser et j’ai refusé, alors m’a dit c’est à cause de ma couleur , il est Sénégalais de 2m et 10okl vraiment impressionnant, nous avons 14 ans d’écart cela me génait j’ai 47 ans et lui 34 ans. j’ai fini par craquer, il savait que je charchais une vrai histoire d’amour et qaue j’avais subi pas mal d’échec sentimentaux, de plus ma fille partait virre en Tunisie en fin un terrain propice de vulnérabilé. Au début nous nous voyons tous les 15 jours c’était merveilleux nous vivions que le plaisir, il disait que j’étais la femme de sa vie qu’il m’aimait comme un FOU, malgré des scènes régulières de jalousie, je n’ai pas vu le vent venir, il s’est installé très vite à la maison, n’ayant nit travail, et habitant en colocation avec mon ami, cela à été vite. Il à 2 enfants 3 ans et 7 ans, séparé depuis 3 ans. Il a passé un an environ a la maison sans travailler retournant parfois sur Paris faire des extras, il est cuisinié il a travaillé pour les plus grands restaurants. Il restait parfois 2 semaines sur Paris il avait souvent des problèmes de portables, une fois n’ayant pas de nouvelles je suis allée le chercher, il s’est réjouis. Puis il souhaitait ouvrir son propre restaurant, un ami nous a préter l’argent, j’ai mi tout mon amour, mon courage pour refaire ce restaurant, toute ma famille a contribué a la rénovation cela va faire 1 an qu’il est ouvert, étant fonctionnaire le restaurant est a son nom complètement. Dès que nous avons eu ce restaurant ensemble, il na pas cessé de faire crise sur crise pour des histoires aussi ridicules les unes que les autres, il a voulu fouiiler mon passé me reprochant les hommes que j’avis eu , me harcelais parfois durant toute une nuit pour me faire parler, combien de fois avec lui, ou comment et puis tu ments, t’avais pas dit ça la dernière fois etc… je n’avias jamais dit toute la vérité sur mes aventures car j’avais très peure qu’il lme fasse quitter mon tavail ou menace de partir comme il le faisait très souvent, vu que c’était une aventure avec un collègue. puis tout a dégénéré, insultes, culpabilité, je suis toujours en tord, je me défonce dans le restaurant plonge, service papiers gestion stock plus mon travail d’éducatrice, plus la maison à m’occuper le linge, je n’avais plus aucun repos, il ne m’aidait plus a la maison, jamais pressé d’aller tavailler , n’honore pas ses rdv etc… il est parti en avril emportant toutes ses affaires pour une hitoire de salade… il fait la tête régulièremnent penant 2 semaines, 3 semaines. Il avait une maitresse sur paris, a toujours nié il m’a contacté par facebook elle lui en voulait énormément, me disant que c’était un manipulateur, elle n e savait pas que j’étais avec lui. Il es revenu puis depuis juillet il vie au dessus du restaurant dan s le studio, ma fille qui y habitait est partie dans le sud. En juillet je l’ai frappé car je m’avait poussé a bout, il m’a mise dehors de restaurant, voulant appeler la police… j’étais mal car la veille m’a offert des fleurs et du parfum… nous avons repris m’a avoué qu’il avait couché avec la serveuse puis une autre aussi pour me faire du mal… cela a continué dans le pardon et la douleur aujourd’hui cela fait 1 mois et demi que c’est fini il est avec la serveuse j’ai mal très mal mais je dois résister il est fou, aucune explication n’est possible, il rend dingue, toute plaisanteris prend des proportions, ne supporte pas sa couleur etc….je ne sais si c’est de l’amour mais je sent drogué par lui… j’ai peure de sombrer dans la dépression, ma fille me dit qu’elle m’a perdu depuis 2 ans, a été témoins de ma maltraitance psychologique me supplie de le quitter, mes amis me soutiennent, mais c’est l’enfer…

    • Sylvaine Pascual dit :

      Merci Catherine pour ce témoignage douloureux, vous avez vous aussi bien fait de vous faire suivre par un psy, et je vous souhaite tout le courage du monde pour mener à bien cette rupture et reconstruire votre vie en toute sérénité:)

  • Muriel dit :

    Bonjour Sylvaine,

    J’ai “osé” résister à un couple de pervers rencontré dans la vie associative (leurs actions sont complémentaires) qui a vite compris qu’il était inutile d’insister. J’ai trouvé leurs méthodes à mourir… de rire. Du moins au début.

    Depuis ils se sont arrangés pour me couper, ainsi que mon mari, de presque toutes nos relations sociales, sans que je parvienne à savoir comment ils s’y sont pris. Là je ris déjà un peu moins. J’imagine qu’ils doivent colporter des bruits sur notre compte, et comme ils sont intelligents, ces bruits doivent être vraisemblables.

    Ils ont visiblement décidé de ma mort sociétale et ne s’arrêteront pas avant d’y parvenir. Je n’ai ni leur perversion ni leur machiavélisme, ni même leur charme apparent, et toutes les solutions que j’imagine pour les contrer ne me satisfont pas.

    Comment pensez-vous que tout cela peut se terminer ? Et que faire pour les empêcher de nous nuire plus avant ?

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Muriel,
      La réponse est dans l’article: mettre un terme à la relation. Etant donné qu’il s’agit de vie associative, vous n’avez aucune obligation à continuer, mieux vaut vous protéger en vous éloignant définitivement, c’est le seul moyen de les empêcher de vous nuire. D’autre part, selon la nature de l’association, il se peut qu’il y ait une dérive sectaire, soit une double raison de trouver une autre association, dont les membres seront sains et bienveillants:)

      • Muriel dit :

        Merci de votre réponse.

        En fait il y a longtemps que j’ai cessé toute relation avec ces gens-là.
        Je suis présidente d’une assoc dont ils ont détourné les membres un à un. Elle a créé une assoc concurrente humoristiquement appelée “le Joker”. Joli pied de nez. Nous habitons un village où il ne suffit pas de couper les ponts pour que quelqu’un ne puisse plus vous nuire.
        Elle a décidé de me virer de mon assoc, non pas en prenant ma place; mais en la vidant de toute substance afin de me décourager.
        Elle donne même des interviews aux journaux locaux disant qu’elle revendique un droit moral sur le matériel dont mon assoc est propriétaire puisqu’elle en a détourné les membres
        C’est maintenant que je réalise tout ce qu’elle m’a fait avant. Je trouvais certaines choses étranges mais n’y voyais pas malice. Et surtout j’ignorais l’existence de ces psychopathes.

        Bref tout ceci n’est pas si simple. Pour le moment je fais le dos rond…

  • Pénélope dit :

    Bonjour,
    Je pense que mon ex est un manipulateur, nous étions 3 ans ensembles et je suis partie l’été dernier (1an et demi mtnt) et je commence à ouvrir les yeux que depuis peu sur lui. Très dur perso d’être tombée sur un manipulateur.. mon père un p n et g t sure d’être devenue très fine pour les éviter.
    Suite à cette rupture, il ne s’est jms remis en question et je me suis sentie tellement plus vide les temps qui suivirent, que je suis revenue vers lui. Il refusé d’être honnète sur ses désirs et me conservé sous le coude; lorsque je m’éloigné, bien sur, il revené… Il me prêté des intentions sexuelles dès que j’énoncé le prénom d’un homme. G vu ses délirs de possessivité : de quoi réveiller un mort. Pr ensuite me détruire à petit feu, comme exemple: venir le soir du 31 décembre au resto ou je bosse et inviter l’unique fille que j’eu trouvé ds notre lit une fois plus ensembles, pour générer le conflit: puisqu’elle me provoqué, g interpelé mon ex pr lui dire qu’elle se tienne, et il me répondit “ferme ta g…”… lui qui pleuré au téléphone qlqs jours précédemment de peur que “g un mec” et me disé “tu vas voir!” Ensuite la fille est intervenue ” qu’est ce que tu lui veut encore?!” ( et je me suis revue 4ans plus tôt, il eut le même scénario pour moi envers son exe…) et mon boss a du la porter pr la jetter dehors en plein service. Il l’utilisé comme nouvelle proie pr lui mettre en tête que g t une fille désespérée, et lui une victime.
    Je ne voulé plus qu’il mette un pieds sur mon cercle de vie. Le pir suite à tout ceci, c’est qu’il réussit à me re séduire qlqs mois ensuite……. L’emprise destructrice. Depuis peu il s’est mis en couple, et qui est l’heureuse élue.. Je lui donne volontier mon ex et son profil obsessionnel, mé je suis tjrs encrée ds ce cercle vicieux qui me relie à lui: peurs des gens qui m’entourent, envie de lui qui me protège…
    Ils sont forts pour vous démontrer que tous les gens sont nuisibles pour vous, et qu’eux non. Je vois une psychologue depuis mon dernier emploi (février 2012..) je suis invisible ne sors plus, ne me nourrie peu ou presque plus, je ne dors plus. Je ne vis plus, je survie. Mon corps et ma tête ne suivent plus non plus.
    Je me dis qu’il continue sereinement son chemin, lui, pdt que moi, de mon coté, je lute pour m’en sortir.

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Pénélope,
      Vous avait fait un choix judicieux en vous adressant à un psy, seul habilité à vous aider dans cette épreuve. Le chemin de la reconstruction est long, mais ilest faisable, et je vous souhaite beaucoup de courage dans votre vie retrouvée:)

  • Sandy dit :

    Bonjour,

    J’ai commencé une relation avec un homme très gentil il y a de cela 2 ans, puis tout allait bien. Cet homme étant très docile, il a commencé à prendre ses propres décisions et responsabilités en prenant exemple sur moi. Cependant, je me suis vite aperçue que ce gentil homme était au prise avec quelques manipulateurs qui n’étaient pas content de ce changement radical de sa part! Deux membres de sa famille et son meilleur ami par la suite ont essayé de le convaincre de me laisser, etc. Ils m’ont traité de manipulatrice, profiteuse, ils ont lancés des rumeurs incroyables à mon sujet et m’ont complètement détruite. Tout ça dans mon dos, étant incapable de me le dire. Ils m’ont fait sentir vulnérable, inférieure, incapable, etc. Je me suis même mise à douter de moi… Suis-je manipulatrice? Pourtant c’était la première fois de ma vie que quelqu’un me disait ça. Puis, je suis tombé sur ce site Internet. Ces 3 personnes qui me pourrissent la vie depuis 2 ans répondent OUI aux 30 questions ci-haut. Que faire pour m’en débarrasser même si ce sont des gens proche de mon copain? Que faire pour qu’ils me laissent tranquilles? Comment agir avec des gens comme cela? De plus, avant de m’apercevoir que le meilleur ami de mon copain était comme les 2 autres, je lui ai présentée ma meilleure amie et ils sortent présentement ensemble. Évidemment, il était exemplaire avant, car il avait besoin de moi pour réussir à sortir avec elle! J’ai vraiment besoin de conseils svp avant que ces gens me détruisent svp. Merci.

    Sandy

    • Sylvaine Pascual dit :

      La seule suggestion que je peux vous faire, Sandy, comme à toutes les victimes de manipulation, c’est de vous adresser à un psy spécialisé, qui sera à même de répondre à toutes vos questions et de vous aider à surmonter cette épreuve. Bon courage:)

  • Danielle dit :

    Bonjour,

    Il n’est pas facile de sortir des griffes d’un manipulateur et pervers. Après dix années de vie commune, j’ai préféré prendre la fuite. J’ai mis une distance de plus de 30 heures d’avion et depuis que je suis partie, j’ai décidé de ne plus avoir aucun contact avec lui. Ce que je souhaite c’est reprendre possession de moi. Malgré tout ce temps, je ne suis pas encore retrouvée.
    C’est simple, j’ai aimé cet homme du plus profond de moi-même. Si je l’ai quitté c’est que je n’en pouvais plus et que ce qu’il me faisait vivre n’était plus acceptable…. pourtant 3 ans après mon départ, je suis là à me demander si je n’ai pas tout inventé… et cela à tel point qu’il viendrait gratter à ma porte, je me demande si je ne lui ouvrirais pas ! . Là franchement, je me dis que je suis grave et que j’ai bien été manipulée et que je ne suis pas guérie.
    Ces personnes là sont très fortes, physiquement elles désirent votre peau (j’ai vu la mort de près) et psychologiquement elles vous pompent votre substance.
    Il est bien évident, qu’après mon départ, mon mari à tout de suite refait sa vie. Il lui fallait un autre miroir.
    Je ne sais pas pourquoi je suis rentrée dans une telle relation et pourquoi j’y suis restée aussi longtemps. Je vais commencer par me chercher moi, puis quand je saurai comment m’aimer d’avantage, plus jamais je ne me laisserai manipuler. Le chemin est peut-être encore un peu long. Mais je suis dans cette recherche.

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Danielle,
      Mille merci pour ce témoignage, car nombreux sont ceux qui ont du mal à sortir de l’emprise et se remettent en question dans leur analyse de la relation, tant ils ont été programmés pour prendre les torts à leur charge.
      Les 30h d’avion ont un avantage certain: elles vous mettent concrètement à l’abri du manipulateur, et de la tentation de retourner avec, ce qui est le meilleur moyen de se protéger. Je vous souhaite une belle reconstruction, solide, à votre mesure, et conforme à vos aspirations:)

      • Danielle dit :

        Bonjour,

        Une belle reconstruction, ça je ne sais pas ! Car je suis fragilisée. Pendant ces 10 années de vie commune, tout n’a tourné qu’autour de SON NOMBRIL…
        Quand nous nous sommes rencontrés j’étais très bien installée dans la vie, je ne manquais de rien disons que je donnais “envie”.
        Lui je le trouvais tout simplement “brillant”. Il avait une très jolie “casquette”.
        Vu de l’extérieur, je ne comprenais pas qu’une “si belle personne” puisse ne rien posséder… il avait tout détruit. Moi si “petite” par rapport à lui comment je pouvais exister….
        C’étais une évidence, je ne pouvais pas faire autrement que de m’associer avec lui.
        Moi “lumière” (qui ne vivait rien d’extraordinaire dans une petite vie simple mais stable, appréciée par amis et famille). Lui “pieuvre” disposant d’ yeux et de tentacules pour se mouvoir (servant à étouffer et détruire bien évidemment).
        Je pense que par manque de piment, de fantaisie de danger dans ma vie, j’ai voulu sauver, dompter apprivoiser la bête. Forcément mon amour ne pouvait qu’être le plus fort ! J’allais changer le phénomène.
        Il ne lui a pas été difficile de me déraciner, de m’arracher de ma terre, de m’éloigner de mon île et par la même occasion de tous ceux qui dans ma sphère ne manquaient pas de discernement.
        A ces côtés, comme il ne voulait pas que je travaille, je me suis trouvée un emploi à temps plein, devenir son garde-fou.
        Heureusement, j’avais une soupape de sécurité. Ma famille résidait dans l’île voisine, à 2 heures d’avion. Lorsque je n’en pouvais plus, je prenais la fuite et je faisais le plein d’énergie auprès des miens.
        Un jour (6ans de vie commune) j’ai dit stop ! Je ne rentre plus ! Je reste chez moi ! J’ai trouvé du travail, signé un CDI ! Trouver un logement !
        Cela ne pouvait pas se passer de cette manière , ! Je ne pouvais pas lui échapper ! Aussi, il m’a demandé en mariage !
        Sa volonté de changer était manifeste ! Je ne pouvais que le croire ! J’avais envie de cette nouvelle chance ! Nous avions besoin de ce nouveau départ !
        Il a quitté son île et nous nous sommes mariés dans la mienne. Le lendemain de notre union, nous avons pris l’avion et nous sommes partis à l’autre bout de la terre !
        Pensez-vous un instant qu’il ait changé ! Pire j’étais enfermée, plus d’amis, plus de famille, pas de travail, totalement sous son emprise ! Il faisait tout et n’importe quoi ! Il était devenu l’homme ! J’étais sa chose ! (j’étais maltraitée, mal aimée, mais pourtant vu de l’extérieur, ma vie était très belle, je vivais dans le plus bel endroit du monde. Je jouissais, comme je pleurais, il faisait la pluie et le beau temps dans ma vie)
        Un jour je suis tombée sur un courrier que je n’aurais jamais dû voir dans lequel il disait à une de ses conquêtes que j’étais dépressive, que j’avais fait une tentative de suicide, que nous étions en instance de divorce et que parce qu’il avait une bonne situation, je ne voulais pas le quitter. Il proposait à cette femme de lui offrir un billet d’avion pour le retrouver et partir en croisière ensemble.
        Ce fut le déclic pour moi ! Je n’étais plus “lumière”, il me l’avais pompée, il s’en était accaparée. Je n’étais plus qu’une pauvre femme aux yeux de tous et à mes propres yeux ! Moi si pétillante, si vivante, j’étais sans énergie, j’étais une merde !… J’avais cette impression d’avoir épuisée toutes mes cartes. Je n’avais plus de joker, plus de parades, plus assez d’essence de vie pour moi-même, plus la force de me battre, plus envie de le sauver. Je n’avais qu’une envie, le voir allez se fracasser la tête contre le mur et de le voir saigner et pouvoir lui dire “alors ça fait mal !”. Je voulais qu’il prenne ses responsabilités , q’uil se charge de sa croix, celle que je portais depuis trop longtemps, celle qui lui permettait de me flageller lorsqu’il estimait que je ne la portais pas correctement quand il était rongé par ses angoisses, peurs, et instabilité (c’est lui qui était dépressif pas moi !)
        J’ai tout lâché ! Je suis partie “une main devant, une main derrière”, sans emploi, sans sécurité !

        Trois ans après, c’est très dur. La partie n’est pas gagnée, ma situation est précaire. Je ne suis plus aussi pétillante qu’avant. Je suis moins forte à mes propres yeux !
        Malgré tout, je crois que tous ceux qui me connaissent bien, me portent une certaine admiration. Ce que j’ai réussi à faire, même si cela à moi me paraît pas extraordinaire car je suis amoindrie dans mon fort intérieur, pour les miens je suis extrêmement forte. Dans la famille lorsque quelqu’un vit un petit bobo, le fait que je sois positive leur donne le sourire. Je suis un peu une référence…. mais personne ne sait à quel point, derrière mes sourires et ma fantaisie se cachent la peur du lendemain.
        Au final cet homme à déteint sur moi. Je suis devenue comme lui. Aujourd’hui ça va et demain ça va moins bien ! Auparavant dans ma vie, je n’étais pas comme cela en dent de scie ! Il m’a manipulé à tel point qu’il m’a persuadé que je ne pouvais être autrement que ce qu’il me disait que j’étais. Maintenant je suis seule et je ne peux me voir que dans mon propre miroir. Là, face à moi, je ne me trouve pas encore.

  • Séverine dit :

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre page lors de recherches pendant l’écriture d’un scénario étudiant sur la manipulation dans un couple. C’est une situation dont une amie proche a été témoin et ce qu’elle m’a raconté m’a profondément marqué. Mon équipe et moi nous sommes beaucoup inspiré des situations que vous exposez et des nombreux témoignages de personnes victimes. Aujourd’hui, nous sommes en pré-production de ce court-métrage et à la recherche de sponsors. Notre but est d’exposer ce problème, de faire savoir à autant de personnes possibles qu’il existe et qu’il faut faire quelque chose. Ainsi, nous souhaitons aider les victimes en leur montrant qu’elles ne sont pas seules et qu’il faut qu’elles se fassent aider pour se sortir de cette situation cauchemardesque. Voici la page de notre site si cela vous intéresse: http://fr.ulule.com/lemprise/

    • Sylvaine Pascual dit :

      Bonjour Séverine,
      Merci pour ce partage, car comme en témoignent les retours des lecteurs, toute la difficulté consiste effectivement à se sortir de cette situation et à se reconstruire ensuite. J’espère que votre film leur apportera une part de cette aide précieuse;)

    • Maya dit :

      Bonjour Séverine,
      Je trouve votre projet très intéressant. Je ne suis pas comédienne de profession, mais j’ai déjà joué dans un court métrage. Si vous cherchez encore une comédienne, j’aimerais pouvoir passer un casting.
      Maya

  • simonnot dit :

    voila moi le harcellement a commencer quand j ai rencontre une personne qui sous couvert des autre il est incapable de franchise et le problème ces que les gens l estime avant j avais une vie normale boulot famille amie et si encore il avez voulut faire quelque chose avec moi non c etait juste me faire perdre mon assurance m as joie de rire m as vie et croyer moi le jour ou vous avez deviner son manege il vous ecrasse pour apres vous aider sois disant ces un frustre de la vie un vrai malade et ma famille mes amie qui pour pas tomber devrai vous southenir non voyer une personne comme ca vous l oublier jamais mes ensuite je vous garantit qu un homme ne s approchera plus jamais

  • evy dit :

    bonjour ,je viens de tomber sur votre page par hasard. je suis ravie de voir que cette réalité soit traiter,c’est tellement rare d’en entendre parler. j’ai 43 ans et je vit tjs avec un pervers,menteur manipulateur depuis l’age de 18 ans je suis avec. je n’ai jamais réussi à m’en séparer à mon grand regret et celui de ma mère. j’ai un enfant avec lui. je ne vais pas tout raconter tous ce dont j’ai subit avec ce “” fou”” que j’ai aimé à la folie pour de bon.puis pdt des années ou je ne savait plus vraiment ce que je ressentais, je l’aimai et le détestais à la fois, je l’ai eu maudit au plus profond de mon âme pour le mal qu’il me faisait sans jamais éprouver le moindre remord, alors qu’il m’a tjs prétendu m’aimer à la folie,me disait ne pas pouvoir vivre sans moi,que sans moi il n’étais rien etc…mais il n’a tjs été qu’un beau parleur,faisant des promesses jamais tenue évidement.il m’a tromper plusieurs fois,et dans ces moments là ,je vous explique pas à quel point cette pathologie de pervers manipulateur prend tous son sens. c’est le diable lui même avec qui je vivait. jamais je n’aurais imaginer pouvoir vivre avec qq”un comme cela,et encore moins de pouvoir rester avec.j’ai été des années sous son emprise, des années à déprimer,et parfois à vouloir mourir pour que ma douleur s’arrête.je l’aimai profondément,et il me détruisait,profitait de ma faiblesse pour lui,pour m’humilier,me rabaisser,me faisait passer pour une merde,j’étais tjs la fautive de tous et lui le pauvre malheureux qui subissait avec une femme complêtement folle. il m’a très longtemps fait passer pour une vraie folle,et auprès de nos amis et famille,la sienne et la mienne.fallait voir ça…au point que ma famille commençait à le croire.il n’arrêtais pas de me dire que j’avais besoin de me faire soigner par un psy, que j’avais un grave problème. à tel point qu’il m’a fait douter de moi bien évidemment.bref, j’ai été très très mal durant des années,j’ai pleurer toute les larmes de mon corps.jusqu’à il y a 5 ans ou il m’a refait vivre un vrai enfer alors qu’il me trompais.j’ai craquer bien sur,mais je pense que ça été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase,et à partir de là je suis devenu plus forte,chose que je n’étais plus. le réveil avait enfin sonner pour moi,je me rendait enfin compte de qui il était. à partir de là,je l’ai affronter,lui ai montrer qu’il ne m’impressionnait plus et qu’il ne représentait plus rien pour moi .en réalité il ne représentait plus ce qu’il avait été pour moi,mais il était en moi pour tjs au fond. c’est très curieux ce qu’on ressent. aujourd’hui je suis encore avec lui,mais je sait que je peut le quitter, d’ailleurs il m’est arriver ces dernieres années de partir souvent pdt 3 semaine ou 1 mois travailler loin,ou en vacances seule.je suis devenu autonome tout en étant avec lui.pendant des années il ne voulait pas que je travail,mais avait fini par me reprocher de ne pas avoir d’argent. ma prise de conscience m’a sortie de ma soumission.j’étais devenu soumise alors que j’ai pourtant une sacré force de caractère. c’est dingue d’en arriver là. bref, maintenant ,c’est lui qui a peur de me perdre,je ne laisse rien passer,je lui parle comme une merde si il le faut “comme il m’a fait”et me fait encore parfois.je l’ignore,le repousse parfois lorsqu’il viens testé mes sentiments pour lui.car l’amour pour lui est un jeux on dirait.il me demande régulièrement si je l’aime, je dit NON à présent,il n’était pas habituer de me voir comme ça.du coup,j’ai pris le dessus sur moi,et sur lui, ça m’a sauver de la destruction totale. je faisait de la vraie autodestruction,jusqu’à m’abimer physiquement à une époque. c’est très très dur de se sortir des pattes de ces prédateurs pervers. aujourd’hui je reste par habitude hélas,et par ce que mon salaire ne me permet pas de me prendre un appartement seule surtout.si j’avais les moyens,il y a longtemps que je serait parti .

  • mimine dit :

    Bonjour,
    Je reviens depuis plusieurs mois d’absence… Et je vois que les manipulateurs sont partout ! Je reprends petit à petit confiance en moi mais reste encore assez isolée…
    Je n’ai toujours pas vu un psy mais je fais une activité qui me permet d’oublier certaines choses ! Mais voilà, il y a quelque temps j’ai appris que des amis devaient se marier (mon ex m’a bien évidemment caché cette invitation qui nous était destiné). Au départ, je me suis dit qu’il ne fallait pas que j’y aille car il venait avec sa nouvelle copine (il vit notamment avec). Et puis, j’ai pris mes peurs à bras le corps et j’ai fait parler mon coeur… Mes amis me sont très chers à mes yeux et je ne veux pas rater leur mariage. Je vais donc y aller et m’armer de force et de courage et surtout m’amuser… Je ne sais pas comment je serais ce jour-là mais j’aurais encore l’alternative de na pas y rester si cela doit me faire plus de mal qu’autre chose. Je ne vois pas pourquoi je refuserais de voir mes amis pour la simple raison qu’un manipulateur gère encore ma vie !!
    Il faut savoir apprivoiser ses propres peurs et il ne va pas me tuer non mais… Alors courage à tous ceux qui ont vécu des humiliations et autres rabaissements psychologiques. On existe et nous sommes des êtres bien méritant (s’ils nous on choisi c’est que nous étions trop bien).
    Bises à tous
    Mimine

  • magoula dit :

    Bonjour. Je suis en couple avec une personne qui serait manipulatrice. Mais je me dis que peut-être que c’est moi qui suit parano. Comment en être sure ?

  • SAS dit :

    Bonjour à tous,

    Sachez que si les manipulateurs détruisent tout sur leur passage, vous avez des solutions auxquels vous raccrocher. Il y a de plus en plus de site comme celui çi (merci) où la chaine de solidarité est efficace, nous avons des émissions de TV, vous pourrez trouver de nombreuses vidéo sur you tube sur la manipulation qui vous permettront de faire le tri.
    Ensuite vous comprendrez que ces personnes ne changent pas et qu’il vous faudra partir, un peu comme moi qui doit mettre de la distance avec la maman de ma petite fille de 5 ans qui est pervers narcissique…j’en ai souffert et malgré le lien qui nous unis, j’ai appris à opter pour le bon comportement :
    Je sais que tu es manipulatrice mais tu ne sais pas que je le sait !
    Bon courage à tous et n’hésitez pas à m’écrire : toe21@hotmail.fr

Comments are closed.