Guide de survie aux abrutis: agir face à un manipulateur

comment agir sereinement face à la manipulation

 

 

Vous avez identifié un manipulateur à priori incontournable dans votre entourage? Voici diverses actions à mener avant de l’estampiller pervers narcissique, car ceux-ci sont peu nombreux et les manipulations ordinaires peuvent aussi nous pourrir la vie et se retrouver à tous les niveaux de la relation.

comment agir sereinement face à la manipulation

 

Champignon vénéneux

C’est comme un champignon vénéneux qui aurait poussé au milieu de votre clairière à cèpes. Il est tranquillement tapi dans l’ombre de vos relations à priori incontournables – famille, amis, collègues – et il vous pourrit consciencieusement la vie avec des petites manœuvres manipulatoires qui rendent la relation parfaitement indigeste. Vous êtes mal à l’aise face à lui, vous avez le sentiment que vous n’aurez jamais gain de cause, que sa mauvaise foi n’a d’égal que ses façons détournées d’obtenir ce qu’il veut, de tirer la couverture à lui, de vous dévaloriser de vous culpabiliser etc…

Vous l’avez passé au crible des critères de la manipulation et avez décelé chez lui un comportement manipulateur qui dépasse les petites manipulations ordinaires auxquels tout un chacun a parfois recours. Avant de l’estampiller amanite phalloïde – donc manipulateur pervers ou narcissique, qui ne courent ni les sous-bois ni les rues –  voici quelques solutions à mettre en œuvre, qui vous débarrasseront de la plupart des manipulations modérées, les plus courantes.

 

1- Le bocal à con

La première étape consiste à se donner un peu d’espace pour pouvoir prendre un peu de recul et réfléchir sereinement aux options possibles. Pour cela, rien de tel que le désormais célèbre bocal à con, qui vous permettra de neutraliser les effets de votre abruti manipulateur personnel, le temps de décider quelle méthode vous aller tester sur lui. Pour rappel, ceci est une petite technique métaphorique inoffensive, aucun collègue ne sera maltraité dans l’affaire^^

Vous avez été enfermé dans le bocal à con d'une persone de votre entourage? Voici comment en sortir en 10 étapes

 

2- Manipulation et rôles relationnels

Rappelons que la manipulation est inhérente aux rôles relationnels, puisqu’ils sont tous des moyens détournés d’obtenir ce que nous voulons. Qu’on se retrouve à jouer les Cendrillon-victimes, les Cruella-Persécuteurs ou les Prince-Sauveurs n’a aucune importance: les rôles relationnels sont tous des jeux de pouvoir inconfortables, aucun d’entre eux n’est plus glorieux que l’autre et tous sont des alternatives en forme de subterfuges à des demandes qu’on arrive pas à formuler clairement.

Pour peu qu’ils prennent un peu d’ampleur avec une personne en particulier, nous pouvons rapidement nous retrouver à subir toutes sortes de manipulations particulièrement pénibles, limitantes, invalidantes, infantilisantes, même si elles ne sont pas aussi destructrices que la manipulation perverse.

Rappelons aussi que nous sommes coresponsables de la relation indigeste, et que refuser notre part de responsabilité revient à nous dédouaner de faire le moindre effort et accepter de subir, bref, de jouer les victimes, parce que c’est parfois plus facile, tentant ou même gratifiant de gémir des agissements de autres que d’agir pour transformer la relation.

Autre rappel indispensable: nous pouvons modifier la relation, pas la personne, et c’est l’objectif à garder en tête. Cesser de jouer un rôle relationnel l’empêchera de jouer à son tour, et c’est un bon moyen de développer une relation plus saine.

La seconde étape, pendant que votre abruti marine dans son bocal, c’est donc d’aller identifier le rôle que vous jouez dans la relation, celui que joue votre abruti manipulateur personnel, pour déterminer ensuite la marche à suivre, et en particulier vos propres besoins de travail sur vous-même pour sortir des jeux de pouvoir.

reconnaitre les roles relationnels victime sauveur persecuteur

 

3- Des compétences relationnelles pour mettre un terme à la manipulation

La plupart des comportements manipulateurs modérés (ordinaires) sont facilement stoppés par quelques compétences relationnelles simples. Le seul obstacle à la mise en œuvre peut être le fait de ne pas oser, auquel cas renforcer l’estime de soi et la confiance en soi peut être un préalable important. Cependant, en général, lorsque l’on a goûté à l’affirmation de soi bienveillance et assertive, on est partant pour le deuxième service!

 

Fixer des limites

Cet abruti-là a des comportements qui vous feraient sortir de vos gonds, si vous n’étiez une porte en chêne solide et bien élevée? Cet abruti-là a des attitudes manipulatrices qui à vos yeux dépassent largement les limites de l’acceptable, générant au passage toutes sortes de sentiments inavouables en vous?

Il est temps de lui fixer des limites claires, et de lui apprendre à être en relation avec vous, en particulier grâce à la demande assertive. S’il s’agit d’un abruti petit braquet, autrement dit un manipulateur modéré, il suffit en généra de lui montrer ce qui n’est pas acceptable à vos yeux. On peut poser des limites face à tous les comportements qui nous insupportent, y compris ceux décrits ci-dessous.

eduquer l'autre à être en relation avec nous

 

L’écoute active face aux demandes indirectes

Ses discours sont flous, indirects, parfois obscurs, parfois facilement dé-codables, mais le plus souvent enveloppés dans tout un tas de circonvolutions linguistiques pénibles. Plutôt que de vous laisser entraîner dans un jeu sinistre de non-dits, d’interprétations hasardeuses, de messages codés, qui ont de fortes chances de terminer en incompréhension mutuelle culpabilisante; vous avez deux options:

  • S’il s’agit d’un autre type de relation, préférez lui faire une demande assertive ou fixer une limite pour qu’il/elle vous fasse des demandes … assertives. (“Dis donc, pour rentrer chez toi, tu passes pas très loin de la  Porte de Champerret, hein?” qui signifie qu’il/elle vous demande de jouer les taxis, par exemple).

 

Face à la culpabilisation

La suite logique, c’est évidemment les moyens de pression pour vous faire céder à ses demandes indirectes. Chantage affectif, culpabilisation, exploitation de vos principes moraux, tout est bon pour vous faire faire quelque chose que vous n’avez pas nécessairement envie de faire?

  • “Toi qui est toujours si gentil, tu vas bien m’aider à finir ce rapport”
  • “Toi au moins, tu sais combien je suis sous pression, tu pourrais me rendre un service?”

Apprenez à dire non, de façon à ne pas saisir la balle du sauveur au bond, et ne jamais accéder à la demande malgré vous. Et rappelez-vous que la culpabilisation est une stratégie de sa part, pas une réalité.

 

Critiques et dévalorisations

Même si celles-ci sont souvent indirectes, les sous-entendus sont suffisamment lourds de sens pour vous peser sur l’estomac. Insinuations dévalorisantes, jugements déguisés, mais aussi propos directement infantilisants, humiliants, et critiques imméritées, toutes ces attitudes sont des mini-tentatives de coup d’état destinées à prendre le dessus dans la relation et/ou à obtenir quelque chose.

Si la fréquence de ces dévalorisations vous indispose, n’hésitez pas à faire une demande assertive ou à fixer une limite.

 

Refuser d’écouter ses ragots ou médisances

Ragots et médisances sont le reflet de nos propres inquiétudes, de nos propres craintes du rejet: pendant que nous sommes occupés à médire en groupe sur cet incompétent de Dupont, nous oublions que nous pourrions bien, nous aussi, être un jour étiqueté mouton noir du troupeau. Une sorte d’illusion d’appartenance.

Médire peut aussi être un moyen de chercher à influencer une personne dans un but précis: obtenir une faveur, une promotion à sa place, le rejet de cette personne qui nous placerait dans les petits papier de notre interlocuteur etc.

Les ragots ont l’art de finir par se retourner contre ceux qui les véhiculent, et le chef de meute du lundi peut très bien être le bouc-émissaire du mercredi. A ce jeu-là, personne ne gagne, aussi mieux vaut expliquer en toute bienveillance et assertivité à votre abruti qu’il peut médire tant qu’il veut, à partir du moment où ça n’est pas à portée de votre oreille.

Ne nous y trompons pas: souvent, en entreprise, on s’imagine que celui qui refuse de participer aux ragots va finir par en faire l’objet. C’est faux: ceux qui sont capables d’une vraie gentillesse, c’est à dire d’une affirmation de soi sereine ont plutôt tendance à forcer le respect.

Mieux communiquer: les demandes assertives

 

Face aux mensonges et interprétations

Un grand classique du comportement manipulateur, ce sont les mensonges, parfois éhontés, parfois ridicules tellement ils vont à l’encontre de l’évidence et les interprétations en fonction de ce qui l’arrange, de préférence en toute mauvais foi.

  • Si ce mensonge ne vous concerne pas directement, laissez tomber, vouloir le contrer pourrait revenir à tenter de reprendre le contrôle de la relation.
  • Si le mensonge ou l’interprétation vous concerne voici une formule toute faite dans laquelle vous rajouterez les faits correspondants. Et les faits, rien que les faits, car si vous sombrez vous aussi dans les interprétations, les jugements ou les justifications, on est pas sortis du bocal (à con;)) “J’entends bien que tu penses que… mais c’est faux je…”

D’autre part, si vous avez identifié Tartempion en que manipulateur à tendance menteur, veillez à toujours vérifier les sources quand il vous donne une information:

 

Sortie de bocal

Entraînez-vous dans des situations peu anxiogènes pour manier ces compétences relationnelles avec aisance, bienveillance et affirmation, et quand vous vous sentirez prêt(e) à expérimenter sur votre abruti à vous, sortez-le du bocal et passez à l’action!

Si ces techniques sont relativement bien maîtrisées, vous parviendrez à déjouer la plupart des manipulations ordinaires et à développer à la place des relations saines et d’égal à égal.

 

Amanite phalloïde

Et si votre champignon vénéneux résiste obstinément à toutes ces compétences relationnelles, s’il enfreint les règles que vous fixez pour être en relation avec vous malgré des demandes claires, si ses actions persistent à contredire son discours, vous avez alors peut-être affaire à un champignon plus mortel que vénéneux, auquel cas rendez-vous prochainement pour comprendre:

5 erreurs classiques avec les manipulateurs

 

Voir aussi

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?
Les relations difficiles: le triangle de Karpman
Définir ses limites
Les ratés de la communications: les interprétations abusives
Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail
Les ratés de la communication: non demandes et petites manipulations
Tous manipulés, tous manipulateurs!
Réhabiliter la gentillesse
Les dessous de la médisance
Guide de survie aux abrutis (1)
Guide de survie aux abrutis: le bocal à con
4 trucs infaillibles pour se pourrir les relations
15 trucs infaillibles pour ne pas obtenir ce qu’on demande
Meilleur de soi, pire de soi et pomme de discorde

 

Aller plus loin

Vous voulez développer et entretenir des relations saines et dénuées de jeux de pouvoir? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

Publicité

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *