Les cimetières à rêves

nos regrets n'en finissent pas de mourir dans les cimetières à rêves

L’autre jour, en cherchant un livre dans ma bibliothèque, je tombe sur un recueil de nouvelles dont je ne me rappelais plus: Le cimetières des rêves de Hanan El Cheikh. Et en voyant le titre, j’ai trouvé l’idée bien triste. Quel dommage que nos rêves finissent au cimetière au nom de tout un tas de concepts douteux comme la raison, la maturité, le sens des responsabilités, le sérieux etc…

nos regrets n'en finissent pas de mourir dans les cimetières à rêves

 

Assassins de nos rêves

Quand, tous gonflés d’égo, nous pensons nous élever au dessus des enfantillages en nous drapant dans les oripeaux de la raison, c’est une part de nous-mêmes que nous passons au moulin à légumes, une part de créativité, une part d’ambitiond’estime de soi, de motivation, de joie de vivre

… tout ça pour en faire une soupe, inodore incolore et sans saveur, aussi barbante qu’un dimanche de novembre, et que nous nous efforcerons ensuite de compenser en consommant plus, en possédant plus. C’est moche une vie plein de rêves à l’agonie.

Ainsi, chaque fois que nous contrecarrons un rêve à coups de pensées “raisonnables”, nous assassinons lâchement notre propre envie d’entreprendre, notre allant, nos vitamines mentales, notre capacité à être heureux:

Le job idéal, c’est irréaliste! Ca n’existe pas!

Vivre ailleurs, c’est bien joli, mais y trouver du boulot est impossible!

Un quotidien professionnel plus zen et moins constipé, c’est infaisable!

Changer de métier, c’est de la folie!

Aller se mettre les doigts de pieds en éventail à Bora-Bora, c’est une bien belle idée, mais il faut un pognon que je n’aurais jamais!

Et hop, 5 morts d’un coup! 5 motivations intrinsèques étripées sans vergogne, sacrifiées sur l’autel des idées  reçues raisonnables pour protéger et servir une vie ordinaire à tendance routine ronronnante et rubigineuse, faite de résignation, de déni de soi et d’acceptation de subir.

 

Mini coaching: laisser vivre ses rêves

Laissez donc les cimetières à rêves aux pisse-vinaigre convaincus qu’on est sur Terre pour collectionner les obligations et que tout objectif visant le plaisir est par nature égoïste, ou du loisir pour ramollis de la calcombe.

Laissez la raison nourrir le stress des autres!

Prenez conscience de la faisabilité des vos rêves: la plupart sont atteignables, pour peu qu’on se retrousse les manches et qu’on s’y mette.

Alors laissez vivre vos rêves et de temps à autres, choisissez-en un, arrosez-le un peu, nourrissez-le un peu, aidez-le à fleurir et à porter ses fruits. C’est bon pour le moral autant que pour l’estime de soi, la confiance en soi et l’envie d’entreprendre. Et peut-être qu’il y aura de quoi s’émerveiller de ces fleurs-là.

fleuve paisible rives fleuries

 

Et vous, vous arrive-t-il de tordre le coup à vos rêves?
Quels sont ceux qui, si vous les réalisiez, vous boosteraient carréement?
Quelles seraient les premières pierres à poser, les premières graines à semer pour le faire vivre?
Qu’est-ce que vous attendez?

 

Voir aussi

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?
Job idéal, une réalité à inventer?
Carrière: le désir de reconversion
Renouer avec l’autodidacte qui sommeille en nous
Le bilan d’incompétences
(Re-)Donner du sens à sa vie professionnelle
Objectifs: la part du rêve
Regarder grandir
Déterminer s’il est temps de changer de métier

Aller plus loin

Vous voulez mener à bien un projet qui vous tient à coeur? Le coaching peut vous aider. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

 

Publicité

9 Comments

  • MAD dit :

    Coucou ! Me revoilou ! Je suis bien d’accord, il ne faut pas enterrer ses rêves trop vite et tout faire pour les réaliser s’ils sont réalisables 😉 (PS : j’ai changé de blog, MADmoiselle est devenue MAD 😉 )

  • Vraiment intéressant comme article ! Se retrousser les manches et s’y mettre pour atteindre nos rêves !

  •  Il faut vivre ses rêves et non rêver sa vie …

  • UGG Bottes dit :

    Merci beaucoup de vos idées. Bonnes nouvelles ! Voilà les chaussures modernes de Bottes UGG. Les doublures en laine sont bien comfortables. Cette fois, les-esssayez ! Ne ratez pas les UGG Bottes!

  • Bravo Sylvaine ! Que de bons conseils ! Il faudrait même trouver un autre nom pour le mot “rêves”, car la connotation est systématiquement – ou presque – liée à quelque chose d’impossible. On devrait réserver “rêve” uniquement pour nos nuits. 😉

  • de-retour parmi vous dit :

    oui,c vrai drôle de société où l’on voit en tête des cortèges contestataires pour les retraites des jeunes de moins de 20 ans!!!c koi leurs rêves???à 20 ans ils se voient déjà en retraites les pieds en éventail à BoraBora,avec tout le pognon qu’ils auront amassé!!si possible en commençant à travailler le plus tard possible,le temps de profiter de qques allocs.Merci pour ton article Sylvaine,toujours dans le mille.je vais aller me secouer les ailes…………..

     

  • Edith dit :

    Est-il possible d’exhumer des cadavres ?

     

    Drôle de question ? oui, sans doute. Depuis hier, depuis la lecture de cet article, je me torture la cervelle : et moi ? Quels sont mes rêves ? Là, maintenant, si je commence une phrase par “mon rêve ce serait de…” comment est-ce que je la termine ?

    Eh! Bien, c’est terrible ! Je ne parviens pas à mettre une suite, à ajouter quelque chose… Plus de rêves ; disparus : sans doute tous morts et enterrés.

     

    D’où la question : peut-on les exhumer, leur redonner vie ?

     

    Sylvaine, vous êtes vraiment terrible avec vos questions. En ce qui me concerne, elles font mouche neuf fois sur dix !

  • me revoilà.com dit :

    je ne pense pas que l’on puisse les exhumer:ses rêves ils auront de toute manière changé,pris un coup de ………….mort!!!

    mais on peut peut-être en faire renaître

  • Chabanon dit :

    Chouette alors !
    Je pense souvent à cette pub concernant Guy Degrenne.
    Oui, décidément, il n’est pas facile de laisser sa part de rêve gambader;
    A ce propos je pense aussi à un de mes auteurs préférés, Raoul Vaneigem, auteur à mettre dans toutes les mains. Rugueux mais tellement intéressant sur le sujet de la liberté.

    Merci pour ce post rafraîchissant.

Répondre à me revoilà.com Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *