Parlons job crafting collaboratif!

Le job crafting commence à faire parler de lui et c’est une nouvelle qui me réjouit la cafetière, puisqu’il y a là matière, pour chacun(e) à développer le plaisir de travailler. A mesure que l’intérêt s’amplifie, beaucoup de questions surgissent, alors parlons job crafting… collaboratif!

C’est bien parce qu’il commence à susciter de l’intérêt que vous êtes aussi nombreux à vous poser des questions concernant le job crafting, comment s’y prendre, ses bénéfices, ses limites, alors pour en savoir plus, voici quelques liens :

Comprendre le job crafting

Job crafting: devenir l’artisan de son propre plaisir au travail

Plaisir de travailler: 10 bonnes raisons de se mettre au job crafting

8 pistes de job crafting pour retrouver le plaisir de travailler

Se mettre au job crafting 

Quelques ressources pour vous aider ou vous donner des idées:

Job crafting(2): construire son plaisir au travail en quatre étapes

Plaisir de travailler: le job crafting des appétences

Job crafting: les 7 ingrédients du plaisir au travail

Et la vidéo du webinaire, à l’occasion de la sortie du livre:

Job crafting: vidéo du webinaire avec Sylvaine Pascual

En savoir plus

Quelques interviews :

Courier cardes – Job crafting : comment remodeler son poste pour être épanoui au travail

Business o féminin – Le job crafting ou l’art de devenir l’artisan de son plaisir au travail

Ô Magazine – Job crafting ou comment être heureux au travail « Sylvaine Pascual, en s’appuyant sur la richesse de son expérience, passe en revue un grand nombre de cas de figure. Elle sait pointer ce qui ne va pas, tout en vous encourageant à réaliser un travail fondamental qui vous entraînera à la recherche de vous-même. »

Et deux que j’ai eues particulièrement du plaisir à faire:

Job crafting collaboratif

De la Sarthe à l’Alsace, en passant par la région parisienne ou les Hautes Alpes, mon bouquin voyage et trouve sa place chez des lecteurs de tous horizons qui m’ont fait la joie de m’nevoyer une photo. Dans un jardin d’automne, au coin du feu, pendant la pause café, au bureau ou à l’heure de l’apéro, toutes les situations sont bonnes, visiblement, pour réfléchir à son propre plaisir de travailler ! Je les en remercie d’autant plus qu’ils m’ont donné l’idée de ce job crafting collaboratif, aussi commençons par là*:

Et vous, où vous installez-vous pour le lire et prendre le temps de réfléchir aux petits changements que vous allez impulser pour améliorer votre quotidien professionnel ? Envoyez-moi une photo sur Twitter, Facebook ou Linkedin!

*Merci par exemple à Yolande Geyer, coach pour qui j’avais fait une ITW il y a quelques temps sur la reconversion, et qui a été la première à m’adresser cette attention délicate:)

Si vous avez des questions, vous êtes aussi nombreux à avoir envie de partager vos expérimentations et à avoir 

Alors parlons-en !

Comme je vous en avais parlé dans la présentation du livre, celui-ci propose des pistes de réflexion pour identifier vos propres leviers et expérimentations possibles en termes de plaisir de travailler, parce qu’il n’existe pas de recettes miracles et universelles de ce qui nous améliore la vie au boulot. Si l’on peut donner les axes de job crafting possible (contenu, relations et perception du travail), la nature et l’ampleur de ces adaptations, modifications et/ou hybridations est singulière et ne dépend que de vous. Alors pourquoi un job crafting collaboratif ?

L’idée est avant tout de poser vos questions, de témoigner, de partager vos expériences et non pas de donner des conseils ou des recettes, ou d’évaluer les expérimentations d’autrui. Car les solutions sont personnelles et les idées et questions des uns peuvent à la fois bénéficier des idées et questions des autres et s’en nourrir pour réfléchir. Je vous propose donc plusieurs choses:

1- Vous pouvez me poser toutes vos questions, en commentaire sur ce billet, ou dans les publications sur les réseaux sociaux:

Twitter

Facebook

Linkedin

Je répondrai à toutes les questions faites en commentaire ou message public (et non pas aux DM, MP ou mails). Dans certains cas, je pourrai même en faire un billet plus complet, comme je l’ai fait ici:

2- Vous pouvez partager vos expérimentations, vos témoignages, vos explorations, les bénéfices que vous en avez tirés, les difficultés rencontrées : beaucoup de salariés et d’indépendants pensent que leur marge de manœuvre est très faible, jusqu’à ce qu’ils expérimentent ou entendent d’autres parler de ce qu’ils ont fait pour bricoler leur plaisir de travailler. Les témoignages peuvent ainsi libérer le pouvoir d’agir des uns et des autres. Voici deux témoignages de clients pour commencer, je suis impatiente de lire vos retours d’expérience:

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *