Panorama 2016 des tendances du plaisir au travail et de la reconversion

Panorama des tendances 2016 plaisir au travail et reconversion professionnelles sur le blog d'Ithaque

 

Dernier billet de l’année, je vous propose un tour d’horizon des tendances 2016 liées au plaisir au travail et de la reconversion professionnelle, telles qu’elles se dessinent au travers des billets qui vous avez plébiscités tout au long de l’année et qui dressent aussi un portrait fascinant de vous, fidèles lecteurs, likeurs, tweeteurs et commentateurs;)

Panorama des tendances 2016 plaisir au travail et reconversion professionnelles sur le blog d'Ithaque

 

Tendances 2016 : observation et expérimentations

2015 avait marqué l’amorce d’un tournant significatif: celui d’une autorisation à enfin vous intéresser à votre propre plaisir au travail, autant au travers du job crafting et qu’un changement de métier. Cette tendance, issue sans doute de l’intérêt grandissant pour l’idée qu’une vie professionnelle n’a pas, en dépit d’une étymologie douteuse érigée en vérité universelle*, vocation à n’être que malheur et souffrance, idée probablement liée à l’explosion des burnouts.

Les articles que vous avez aimé en 2016 révèlent deux tendances principales, la première une suite logique de la tendance 2015, la seconde née de l’accélération fulgurante de l’évolution des métiers:

 

Désir d’expérimenter et articulations heureuses

Dans le prolongement du grand tournant de 2015 qui avait été marqué par une prise de conscience majeure sur la marge de manœuvre dont nous disposons pour construire une part non négligeable de plaisir au travail, indépendamment des deux mamelles du management pénible, agitation et immobilisme. Il s’agit cette année de  s’autoriser à expérimenter les possibilités de gagner en plaisir au travail. Et pas n’importe comment : en prenant son temps. Vous vous affranchissez de la pression de l’immédiateté et de l’urgence et préférez mener vos changements à votre rythme, à votre manière, en liberté. Vous avez aussi largement intégré qu’il s’agit de trouver des articulations heureuses et des équilibres salutaires entre collaboratif et intériorité, entre relations à soi et relation aux autres. Eoles volontaires et déterminés, vous faites souffler un vent nouveau sur vos vies professionnelles

 

Observation des évolutions des métiers

Evolutions annonciatrices de reconversions forcées, peut-être, mais aussi d’opportunités sans fin de transition de carrière et de changement de métiers. Les métiers s’hybrident et s’inventent sous nos yeux, en temps réel, et vous avez une conscience marquée de la nécessité de garder l’œil résolument ouvert quant aux fluctuations, évolutions et révolutions du marché du travail, des compétences et des métiers. Vous y voyez des possibilités de conjuguer appétences et sources d’intérêt, mais aussi de réinventer de vieux métiers et d’exprimer dans votre vie professionnelle toutes les facettes de votre personnalité, de vos sources de plaisir et de motivation, au gré de vos aspirations et de votre imagination.

 

Cette volonté affirmée et l’énergie que vous mettez à faire bouger les lignes sont un régal rugbystico-bucolique comme je les aime et que je constate aussi chez mes clients:

 – Rugbystique dans la détermination : la ténacité, à capacité à agir et à aller au charbon, a bousculer ses habitudes, à remettre en question des façons de faire, à expérimenter toutes sortes de nouveautés, technologiques, relationnelles, organisationnelles etc.

 – Bucolique dans sa finalité : le désir de vies et de relations professionnelles plus apaisées et plus nourrissantes. Le désir de lien professionnel empreint de volonté de compréhension mutuelle,  respectueux de l’autre, bienveillant de sa singularité. Normal: le bonheur c’est les autres et ça, vous le savez bien;)

heureux relations

 

Vos billets préférés en 2016

Je vous les ai mis dans leur ordre de publication plutôt que classés par nombre d’interaction ou de partages sur les réseaux sociaux.

 

1- Quelle reconversion quand on n’a pas de passion ?

Un billet qui n’avait pas pu avoir sa place dans le TOP 2015 puisqu’il avait été publié à la toute fin de l’année. De façon générale, vous êtes perplexes devant les flots d’injonctions à « trouver sa voie » déclinés aussi en vocation/passion et vous avez été enthousiasmés autant par la vidéo que par l’alternative proposée, celle de chercher une voie plutôt que sa voie, une voie au confluent de vos sources d’intérêt et de plaisir.  Vous avez aussi aimé la distanciation d’avec les discours souvent victimisants sur les multipotentiels, qui les enferme dans une soi-disant incapacité à l’expertise et avez apprécié l’alternative de l’hybridation, plus alléchante à vous yeux qu’une obligation de superficialité professionnelle peu stimulante intellectuellement.

Ceux qui ont des intérêts multiples et pas de passion ont du mal à identifier une voie de reconversion

 

2- Recherche de coachs

C’est une jolie surprise pour moi que ce billet ait sa place dans ce TOP 10 de vos billets préférés. Ma recherche de coachs pour travailler avec moi a fait l’objet de nombreux retours par mails et commentaires positifs, parce que vous avez particulièrement apprécié qu’elle soit menée d’une manière inhabituelle, authentique et franche du collier, qui tranche avec le recrutement classique.  J’ai été très émue de lire vos “félicitations d’avoir osé”, que vous “n’en attendiez pas moins de moi”, ou que “ma faculté à imaginer des solutions qui [me] ressemblent est surprenante” et j’en passe. Ces messages m’ont fait rosir de plaisir et je vous en remercie infiniment!

Je suis très heureuse d’avoir suivi mon instinct et procédé à ma manière, elle m’a permis de rencontrer des perles de coachs, qui s’inscrivent dans l’esprit d’Ithaque tout en y apportant  leur délectable touche personnelle et surtout capables de travailler avec moi, qui ne suis pas une perle de capacité collaborative:)

A la suite de ce billet, j’ai été contactée par plusieurs entreprises intéressées par des alternatives au recrutement, ricochet pour le moins inattendu!

Cette recherche est close, Catherine Legeay-Guillon, Anne-Sophie Vernhes et Alexandre Maillard se sont joints à moi pour prendre en charges vos accompagnements. Cependant, devant l’ampleur du nombre de demandes, elle pourrait être à nouveau d’actualité très prochainement.

Ici s'inventent et se créent des odyssées professionnelles!

 

3- Parvenir à demander de l’aide

De façon générale, vous êtes plutôt soucieux de votre entourage professionnel et prompt à rendre service à qui vient chercher de l’aide. Mais en vertu du principe que nous peinons souvent à admettre que je est un autre comme les autres, les bons petits soldats que nous sommes ont du mal à accepter un coup de main qui pourrait les révéler vulnérables, faillibles, alors vous imaginez bien que demander de l’aide paraît hors d’atteinte, hors champ, hors de question.

Pourtant, vous avez aimé ce billet, signe peut-être d’une période placée sous le signe du burnout et de l’insécurité, qui nous pousse à revenir à la relation, à des valeurs simples comme l’entraide, la coopération et la solidarité, à notre inextinguible besoin de liens et de nous écouter davantage, nous-mêmes autant que les autres.

savoir demander de l'aide est une compétence relationnelle révélatrice de courage et de force de caractère

 

4- Les talents naturels

Mise à jour d’un billet datant de 2012, vous avez apprécié l’idée de pouvoir vous appuyer sur ce que vous êtes plutôt que sur ce que vous devriez être, en fonction de la liste normée des qualités dignes d’employabilité de l’année. Ces talents naturels, penchants personnels associés à nos mécanismes de réussite ne sont ni des compétences ni de simples qualités, ce qui les rend à la fois plus intéressants et plus complexes à démêler!

Savoir que s’appuyer sur vos talents est source d’un sentiment démultiplié de plaisir au travail et que leur identification ne passe pas par un test de personnalité d’autre part vous a donné envie de les utiliser pour un job crafting personnalisé… Bref, vous avez adopté l’idée d’oeuvrer à votre manière pour plus de fluidité et de liberté, au bénéfice de votre efficacité, sans doute, mais aussi perce que le plaisir, ça fait du bien;)

exploiter ses talents naturels garantit davantage de plaisir au travail

 

5- Courage, fuyons les citations!

Vous le savez déjà, les citations creuses en forme de vérités universelles chères au développement personnel me défrisent la cafetière. Ce billet collaboratif est né d’une exaspération commune envers ces citations décontextualisées qui fleurissent comme autant d’injonctions et de prêt-à-penser sur les réseaux sociaux. Nous nous sommes bien amusés, moi et mes camarades, à vous en décortiquer les effets pervers, et vous avez aimé !

Pour l’anecdote, j’ai trouvé rigolo que deux des contrepied imaginés par nos soins aient été repris tels quels sur les réseaux sociaux, par des gens qui ne se sont pas rendus compte, par exemple, qu’ils n’étaient pas vraiment le style de Steve Jobs ! Bref, deux enseignements à retenir : fuyons les citations prêtes à tweeter et vérifions nos sources avant de diffuser une info erronée 😉

citations inspirantes

 

6-  Le principe du lave-vaisselle

C’est le carton de l’année ! Mes tribulations domestiques ainsi que leurs prolongements professionnels vous ont enthousiasmés et vous avez apparemment pris autant de plaisir à le lire et à le partager que moi à le rédiger! Votre intérêt pour ce billet qui m’a particulièrement fait plaisir parce qu’il part de principes qui me tiennent à cœur : cesser de tout vouloir contrôler et s’appuyer sur les appétences plutôt que sur les seules compétences.

  • Lâcher-prise : le principe du lave-vaisselle

le principe du lave vaisselle, ou comment lacher prise et accepter de déléguer

 

7- Le temps long de la reconversion

C’est l’article sur la reconversion que vous avez préféré cet année et c’est d’autant plus intéressant que 2016 a été marquée par l’apparition de plusieurs offres qui misent sur la rapidité. Il y en a donc pour tout le monde! Vous êtes donc nombreux, chers lecteurs, à être réceptifs à l’idée de prendre le temps, de donner le temps au temps et sensibles à l’image du changement de métier qui ne s’expédie pas en colis express, mais plutôt qui se mature comme un bon vin. Ca tombe bien, à Ithaque, on en a plein la cave;)

  • Reconversion professionnelle: pourquoi le temps de réflexion est-il si long?

La lente maturation d'un projet de reconversion

 

8-  L’hybridation des métiers

L’autre carton de l’année concernant la reconversion professionnelle, c’est ce billet sur l’hybridation des métiers. L’évolution fulgurante des métiers et du marché du travail dessine dès aujourd’hui et pour demain les contours de reconversions annoncées ou à inventer, selon que l’on exerce un métier en mutation ou qu’on opte pour un changement radical.

Vous êtes résolus à garder l’œil sur les transformations de plus en plus rapides des métiers et des façons de travailler d’une part et de plus en plus ouverts d’autre part à la possibilité d’hybrider vous-mêmes vos métiers ou ceux vers lesquels vous voulez aller, de manière à les adapter à vos appétences autant qu’à vous adapter à ces changements dans l’air du temps. En outre, il est intéressant de constater que, contrairement à beaucoup d’idées reçues, c’est une tendance indépendante des générations.

L'hybridation des métiers: chronique d'une reconversion annoncée

 

9- Libérer le plaisir de travailler

Vous avez aimé ces pistes concrètes et détaillées destinées à expérimenter la latitude dont vous disposez pour construire une part non négligeable de votre plaisir au travail, histoire de réenchanter un poil une relation à votre vie professionnelle sérieusement amoindrie par les bévues et boulettes des lubies managériales.  Vos retours ont beaucoup porté sur

 – l’alternative  au “tripalium”, c’est à dire à l’explication si pratique et pourtant pas si évidente que le travail viendrait d’un engin de torture: non nous ne sommes pas condamnés à gagner notre pain dans le sang, la sueur et les larmes!

 – Le fait que le plaisir au travail n’est ni loisir, ni divertissement, mais bien le plaisir que l’on prend dans ses tâches, ses interactions et son environnement professionnel.

bonheur au travail: que faire quand on n'est pas salarié d'une entreprise libérée?

 

10- Le droit à l’oursitude : le bonheur est aussi dans les instants de solitude

Dès que l’on généralise une pratique et qu’on en fait un incontournable, elle atteint ses limites. Et le collaboratif obligatoire s’étant immiscé dans chaque seconde de nos vies, c’est nos besoins de solitude, d’intériorité, de temps de réflexion personnels qui sont mis à mal. Vous avez plébiscité une vision décomplexée de l’articulation du temps pour soi et du temps collaboratif, pour donner de la latitude à son oursitude, sans pour autant se comporter en ours mal léché.

L’image de l’oursitude vous a amusés et vous avez été particulièrement nombreux à me remercier de ce billet qui, apparemment, traduit ce que vous ressentez.  A noter: l’avalanche de retours en message privé, par mail ou en DM par comparaison au nombre de commentaires ou de partages est saisissante. Un signe peut-être que, le tout-collaboratif s’étant tellement imposé, nous peinons à revendiquer nos besoins d’oursitude ?

L'ousritude: la tendance plus ou moins marquée à rechercher des instants de solitude heureuse

 

Je vous souhaite une excellente fin d’année et rendez-vous en 2017 car Heureux qui comme Ulysse, nous allons poursuivre notre beau voyage!

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *