Quand la colère compromet la réussite de nos objectifs

Exprimer sa colère à tort et à travers n'est pas toujours une bonne idée

 

Sur la route de nos objectifs, il arrive qu’on rencontre des obstacles particulièrement agaçants, sous la forme de bipèdes qui nous mettent des bâtons dans les roues. Rien de tel pour  se détourner de l’objectif et laisser libre cours à nos velléités agressives vis à vis des empêcheurs d’atteindre ses objectifs en rond. Et ce n’est pas toujours une bonne idée;)

Exprimer sa colère à tort et à travers n'est pas toujours une bonne idée

 

 

Règlement de comptes

Il arrive que nous cédions à la tentation de régler nos comptes comme à OK Corral avec ceux qui font obstacle au bon déroulement de nos projets:

Salut,

On est en pleine succession de l’oncle Henri, celui qu’a cassé sa pipe en s’étouffant avec une capsule de bouteille de bière, à croire qu’il se prenait pour un dramaturge américain.
J’ai proposé à ma cousine, qui se cogne de la bicoque comme de sa première breloque de racheter la petite maison de Ouistréham où depuis leur enfance, lui et Tata Lucette aimaient tellement aller se mettre les doigts de pieds en bouquet de violettes. Il faut dire que j’en ai de ces souvenirs qui te font fondre le palpitant et t’humidifient les lampions.
La grelue qui espère vendre vachement plus cher à des caves parisiens, a refusé ma proposition en me toisant comme une vieille carne. Elle va pas me maquignoner comme ça: je lui ai gribouillé une bafouille fiéleuse dans laquelle je lui explique les origines de la connerie, la vraie, la monumentale, et en quoi elle en est la  plus digne des représentantes.
Prends-toi ça dans les ratiches, cousine.

Bien à toi,
Zénobie

Choisir d’exprimer sa colère n’est pas toujours une réponse appropriée à la situation. Avant de rugir, mieux vaut prendre son temps et réfléchir^^

Exprimer la colère peut compromettre la réussite d'un objectif

 

Satisfaction immédiate et stratégie d’échec

Evidemment, la satisfaction de soulager ses nerfs semble un bénéfice suffisant pour laisser libre cours à l’expression d’une colère parfaitement justifiée (du moins à nos yeux). Cependant, si la conséquence directe estd’antagoniser des personnes, le risque est qu’ils la jouent à revanchard revanchard et demi, et décident de prendre un malin plaisir à nous mettre encore plus de bâtons dans les roues. Le jeu en vaut-il la chandelle?

Car en réagissant ainsi, nous voilà construisant tous seuls une stratégie d’échec terriblement efficace. En cédant au besoin impérieux de remettre un quidam X à sa place, nous  compromettons allègrement l’issue d’un projet. Et quand celui-ci sera définitivement par terre, nous aurons la bonne excuse imparable: c’est la faute à ce con/cet abruti de X. Voir

les startégies d'échec pour réussir à échouer là où nous ne voulons pas vraiment réussir

 

Auto coaching: garder l’objectif en tête quand la colère monte

Face à l’envie d’exprimer sa frustration d’une manière plutôt agressive, plutôt que de se laisser aller à la tentation du soulagement immédiat de nos petits nerfs meurtris, prenons le temps de réfléchir. Gardons l’objectif réel en tête, sans consentir à une satisfaction éphémère qui pourrait mettre le projet en péril. Nous pouvons ainsi passer de la réaction à l’action, plus positive et moins préjudiciable, en formulant par exemple une demande assertive. Dans ce genre de situation, commençons d’abord par ces quelques questions:

La réaction que j’envisage, quels sont ses avantages et ses inconvénients?
Qu’est-ce que je cherche à accomplir par cette réaction?
Dans quelle mesure est-elle favorable à l’atteinte de mon objectif?
Dans quelle mesure est-elle nuisible à l’atteinte de mon objectif?
Quelle action serait plus adéquate pour atteindre mon objectif?
Le bénéfice immédiat que je cherchais, comment l’obtenir autrement?

Et pour répondre à cette dernière question, je vous encourage à aller explorer l’émotion que vous avez ressentie. Voici quelques articles pour vous aider, en attendant un billet spécifique sur la colère:

Une fois l’émotion accueillie, détendue, retomber, il est temps de passer à la résolution du problème en adoptant une posture relationnelle élégante et pleine de panache. Ca a plus de chances de faire changer d’avis la cousine que les remontages de bretelles au démonte-pneu;)

15 trucs infaillibles pour rater sa demande assertive

 

 

Aller plus loin

Vous voulez construire et entretenir un état d’esprit dynamique et serein à la fois, favorable à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Ithaque est là pour vous. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *