Eloge de la slow attitude: interview sur France Info

eloge de la lenteur qui redonne du sens et de l'énergie

La lenteur serait-elle en train de gagner du terrain? Les recommandations sur les pauses, le repos, la déconnexion se multiplient et inversement on lit de moins en moins d’âneries stressantes sur l’efficacité au travail. J’ai répondu aux questions de France info sur le sujet.

eloge de la lenteur qui redonne du sens et de l'énergie

 

 

Slow attitude: philosophie new age ou besoin fondamental?

Bienfaits de la lenteur: équilibre et efficacitéNous avions évoqué il y a quelques semaines les vertus de la lenteur, que le monde, fatigué des rythmes de vie qui sont passés de gentiment trépidants à carrément inhumains, semble découvrir comme s’il s’agissait d’un révélation scientifique, mais avec méfiance tout de même. On ne va quand même pas adopter  une réalité physiologique qui est aux antipodes de ce que nous disent nos égos gonflés aux injonctions psychotoxiques de la société de consommation.

Du coup, la slow attitude reste pour l’instant considérée comme un truc un poil new age, une sorte de philosophie de vie hippie que peuvent se permettre ceux qui n’ont que peu d’ambition, et/ou n’ont pas besoin d’être ultra-performants-nez-dans-le-guidon.

Pourtant, cette slow attitude, plus adaptée à une mécanique humaine et à ses besoins,  c’est  accepter enfin de renoncer à se rêver en super héros du boulot, et de reconnaître qu’écouter son corps à ses vertus. C’est renouer avec des moyens naturels d’être dynamiques et sereins à la fois, au lieu d’être bousculés, stressés, épuisés et de se convaincre que c’est ça la vie.

Bref, la slow attitude, c’est la solution bio à la paire équilibre psychologique et physique d’une part et performance d’autre part. Le lièvre qui sait ralentir et profiter, voilà le secret de l’efficacité et la vraie menace pour la tortue^^

J’ai t interviewée sur le sujet par France Info, dans une chronique qui a été diffusée le 15 août 2012. Au delà du slow food dont nous avons tous entendu parler, c’est l’occasion de découvrir au passage les citta slow ou encore le concept du bar à sieste, pour répondre au besoin de faire des pauses ressourçantes dans un monde de brutes.

 

 

  • Et vous, dans quelle mesure êtes-vous slow?
  • Dans quelle mesure êtes-vous excessivement happé(e) par le rythme effréné et les contraintes?
  • Que se passe-t-il si vous prenez le temps de ralentir?

 

 Voir aussi

Apologie de la glandouille
Les bienfaits insoupçonnés de la rêverie
Bien-être: céder à la flemme
Prendre un moment pour soi
Bien-être: dé-con-nec-ter!
10 trucs infaillibles pour se pourrir la rentrée

 

Aller plus loin

Vous voulez trouver le rythme qui vous convient, en fonction de vos mécanismes internes, de vous goûts, de vos besoins, pour gagner en bien-être au travail et en performance? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

Publicité