Vie professionnelle: deux ou trois idées… handisport!

J’ai eu l’immense bonheur de passer deux jours aux Jeux handisport de Londres, ce qui, vous vous en doutez, m’a inspiré pas mal de réflexions. Professionnelles. Car le handisport, c’est du sport avant tout, et je ne rate jamais une occasion de faire des parallèles entre le sport et la vie professionnelle;)

 

paralympiques club france londres 2012#TeamHandisport

J’ai été invitée par la Société Générale à passer deux jours aux jeux (dont on n’a pas le droit de dire le nom;) en compagnie d’autres blogueurs, Twitteurs et/ou clients porteurs d’une carte visa handisport.

Je suis donc partie à Londres les 2 et 3 septembre 2012 avec la #Teamhandisport composée entre autres de @philousports, @LaurentNetTweet et @LudoBonnet. Nous avons vu de l’athlétisme au Stade (dont on ne doit pas dire le nom;), du basket au Millenium, du tennis de table à l’Excel et nous avons eu le privilège de passer la soirée de samedi en compagnie d’athlètes au Club France. Ces journées ont été inoubliables à plus d’un titre et m’ont inspiré quelques réflexions sur nos vies professionnelles.

 

Un handicap et l’amour du sport

Je suis une grande fan de sport. J’ai fait du sport toute ma vie: 35 ans d’équitation à mon actif (vous n’avez pas encore rencontré mon bourrin basque?), mais aussi de l’athlétisme, un peu de rugby, de natation et de foot en classes option sport au lycée, du basket et du badminton en club et beaucoup de montagne pendant mes vacances. J’aime regarder du sport, vous connaissez déjà mon amour du rugby!

J’ai aussi un handicap. Suite à un accident de cheval en 2003, qui m’a laissé une jambe qui fonctionne comme une connexion Internet au fin fond des Pyrénées Orientales: quand elle a le temps. Je me suis alors mise au sport en salle à la fois pour la rééducation, le travail postural et l’entretien de cette jambe qui se démuscle toute seule: vélo, tapis, rameur, aquagym, mais aussi Pilates et tai chi.

Je suis donc partie aux jeux handisport en me demandant un peu ce que j’allais y trouver et ce que le handisport allait me renvoyer sur le plan émotionnel. Et bien ça ne m’a pas renvoyé du tout ce que j’attendais!

 

Handisport: du sport, rien que du sport

Je croyais aller voir du handisport. Mais en réalité, c’est une arnaque: passées les cinq premières minutes, on ne voit plus que du sport. On ne se pose plus que des questions purement sportives:

 – La basketteuse va-t-elle mettre son panier?
 – Le coureur en tête tiendra-t-il la distance sans se laisser rattraper?
 – A quel moment le coureur va-t-il placer son accélération?
 – La lanceuse de poids va-t-elle battre son record?
 – Le pongiste déstabilisé par son adversaire va-t-il revenir dans la partie?

Et tout cela est très très éloigné des éventuels bons sentiments que d’aucun voudraient coller sur le fait d’assister à des épreuves handisport. Cette expérience sportive est faite du même bois que celui nous fait vibrer chez les valides: l’engagement physique, le dépassement de soi, la précision du geste, la détermination.
Alors pour envoyer de l’émotion, ça envoie de l’émotion. De l’émotion sportive! De l’émotion de supporter! Qu’est-ce qu’on a vibré, tremblé, applaudi, déchanté, beuglé! De la vitamine mentale à tous les étages;)

 

Inspiration professionnelle

Alors tout cela m’a inspiré quelques réflexions que je voudrais partager avec vous dans les semaines qui viennent. Deux ou trois idées handisport sur:
Et vous, ces Jeux handisport, dont on parle finalement pas mal, malgré le manque de couverture télé, ça vous inspire quoi?

 

 

 

 


Aller plus loin

 

Vous voulez vous forger un état d’esprit dynamique et serein à la fois, un état d’esprit propice à la réalisation de vos ambitions? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

 

 

Publicité

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *