Se nourrir au lieu de manger

Sylvaine Pascual – Publié dans: Bien-être et estime de soi

 

 

 

Manger est un besoin physiologique indispensable à notre survie, qui nous permet d’emmagasiner l’énergie physique nécessaire à notre vie de tous les jours – et oui, j’ai décidé de vous servir une platitude en omelette. Mais il est temps de rendre l’omelette savoureuse, parce que c’est bon pour le corps comme pour l’esprit!

 

 

 

De diététique en régime, de formattage de papier glacé en complexe, notre relation à la nourriture connaît presque autant de hauts et de bas qu’un vieux couple usé qui se rejoue du “je t’aime moi non plus” sur toute la gamme.
Revenons à la double fonction de l’alimentation: nourrir le corps et aussi l’esprit, puisque de tout temps, l’Homme s’est efforcé de rendre sa nourriture plaisante à avaler. Et avec un vrai succès! Ne l’oublions pas: le plaisir est nourricier, lui aussi.

 

 

 

Zénobie ne mange plus: elle se nourrit.

 

Salut,

L’autre jour, j’ai eu une épiphanie digne des grands jours. Je me suis offert un croquignolet saucisson au sanglier du genre qui m’émotionne les papilles et je me remets devant mon ordinateur. 20 mn plus tard, je me rends compte que je me suis enfilé le saucisson sans même me rendre compte de ce que je me collais innocemment dans le piège à macaronis. J’aurais aussi bien pu avaler du cirage que ça n’aurait rien changé. Du coup, j’ai pris une de ces grandes décisions qui vont révolutionner la galaxie (du moins la mienne) : j’arrête de manger, et je me mets à me nourrir. Je m’explique : j’arrête de bouffer juste pour me remplir le buffet, de me gaver en quatrième vitesse. Maintenant, je prends le temps de sentir le goût des aliments, je prends le temps de mâcher, je prends conscience de chaque bouchée et de ce qu’elle m’apporte. Ces saveurs, ces textures qui me nourrissent!

Si j’avais la fibre lyrique, j’en poétiserais de bonheur!

Bien à toi,

Zénobie

 

 


Des bénéfices de se nourrir (au lieu de manger)

 

Car il ne s’agit pas de renier les chips (pour lesquelles j’ai une certaine affection), le sandwich de midi et ni même de s’obliger à manger « équilibré » . Il ne s’agit pas d’accuser tel ou tel aliment de tous les maux. Il s’agit plutôt de:

 

  • Manger du bon. Ce qui n’a jamais signifié se ruiner chez Hédiard, mais plutôt opter pour une nourriture savoureuse. Se la cuisiner soi-même, c’est encore mieux^^.
  • Manger en conscience, lentement, de savourer, pour percevoir davantage le goût des aliments et sentir combien chaque bouchée va nourrir chaque partie de notre corps et d’écouter ce que celui-ci nous dit, le plaisir qu’il éprouve.

Et ce plaisir-là a bien des avantages, autant pour l’équilibre du corps que pour l’estime de soi et le dynamisme:

 

  • Le sentiment de satiété qui apparaît alors clairement – et plus rapidement, d’ailleurs, ce qui nous évite de nous goinfrer, car nous laissons alors le temps à notre cerveau mollasson de comprendre ce qui se passe. Du coup, on mange moins, avec toutes les conséquences que cela implique
  • La satisfaction et le plaisir gustatif, c’est de la confiture de vitamine mentale! De l’énergie pour le corps, mais aussi pour l’esprit et la bonne humeur.
  • Manger avec plaisir, c’est une des multiples façons de prendre soin de soi et de son corps, ce qui a toujours des effets bénéfiques sur l’estime de soi.

Se nourrir, au lieu de manger, est un pas simple vers le bien-être physique et moral. Prenez soin de vous !

 

 

 

Auto coaching: réévaluer sa relation à la nourriture

 

Bien entendu, pas question de régime ou de conseils diététiques: ce n’est ni mon propos ni mon métier. Il s’agit bien de relation à la nourriture, en termes d’état d’esprit, pas d’un cours de nutrition.

 

Une relation trop utilitaire à la nourriture, c’est un peut comme considérer qu’elle n’est qu’un carburant physique, alors que notre façon de manger a de multiples conséquences sur l’humeur, le moral et l’équilibre psychologique.

 

  • Et vous, vous mangez comment ?
  • Quelle relation entretenez-vous avec la nourriture?
  • Que se passe-t-il quand vous prenez pleinement conscience de ce que vous mangez?
  • Quand vous prenez le temps de savourer chaque bouchée?
  • Comment faire pour vous nourrir au lieu de manger?
Et pour aller plus loin vers une relation saine, sereine et joyeuse avec la nourriture, je vous recommande l’excellent blog L’art de manger, pépite pour papilles/humeur par la diététicienne gourmande Ariane Grumbach



Voir aussi



2,13€ de pur bonheur

Entretenir une bonne relation à son corps

Vie professionnelle: le repas de midi
Dynamisme: faire le plein de vitamines mentales

Ralentir: les vertus de la lenteur

Petite leçon de vie d’un mois de juillet pourri!

Plaisir et seuil de satisfaction

Bien-être: besoins fondamentaux vs besoins physiologiques

Bien-être: envies vs besoins

 

Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

 

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire une relation à vous-même apaisée au travers d’un état d’esprit serein et dynamique à la fois? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Publicité

2 Comments

  • MADmoiselle dit :

    J’aurais aussi bien pu avaler Du coup, j’ai pris une de ces grandes décisions”
    Je crois qu’il manque un bout.
    Bon, moi je mange vite, trop vite… paraît que je mâche pas assez…
    Pendant un certain moment, j’ai eu des gros problèmes face à la nourriture (limite anorexie-boulimie pour faire bref)
    aintenant, ça va mieux, et, à part le beurre et l’huile, je n’ai plus ce dégoût (et les trippes, mais ça, c’est normal) 😀

    Il faudrait effectivement que j’essaie de manger moins vite et de faire plus attention à ce que j’ai dans la bouche… Je vais essayer en tout cas 😉

  • Sylvie dit :

    J’adore la nourriture comparée à un vieux couple usé, mais c’est tellement vrai ! :o)
    Tu connais mon rapport avec la nourriture au travers de mon blog… je suis une gourmande invétérée…
    Mais je connais aussi des périodes où je dois faire attention aux calories…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *