Quand le désir de reconversion cache d’autres besoins

Tous les désirs de reconversion ne mènent pas à un changement de métier. Quand Annie, infirmière libérale, est venue me voir, il s’est avéré assez vite que c’était surtout les conditions dans lesquelles elle exerçait son métier qui étaient devenues insupportables et qu’avec certains ajustements, son métier pouvait répondre à ses attentes professionnelles. Témoignage.


Le désir de reconversion, paravent des conditions insupportables

Les désirs de reconversion sont parfois davantage le reflet du mécontentement dans la vie professionnelle actuelle, d’une insatisfaction parfois gigantesque vis à vis des conditions dans lesquelles elle s’exerce, que celui d’une motivation réelle à changer de métier.

Le ras-le-bol peut alors faire croire à des envies d’autres chemins considérés comme plus sympas, moins stressants, et masquer l’absence de motivation réelle à entreprendre une bifurcation coûteuse en temps et en énergie. Le hic, c’est que le candidat à la reconversion n’en a parfois pas conscience, car changer de métier devient alors une sorte de porte de sortie vers un éden miraculeux, alors qu’il est surtout le paravent qui des conditions d’exercice devenues insupportables.

Valider le désir de reconversion… ou non

C’est pour cela que l’étape d’exploration et de vérification du désir de reconversion est essentielle. En effet, une motivation qui prend sa source uniquement dans des conditions devenues pénibles qui prennent le pas sur le plaisir qu’on pourrait éprouver à effectuer les tâches inhérentes au métier est insuffisante et surtout en décalage avec l’objectif. Ainsi, l’ennui, la perte de sens, les relations difficiles, le blues du dimanche soir peuvent être autant d’indicateurs d’un réel besoin de changer de métier que d’un besoin de pratiquer un job crafting soigné pour (re)trouver le plaisir de travailler:

ITW de Sylvaine Pascual sur la reconversion sur France info

Il est aussi indispensable de garder à l’esprit qu’à tout moment, il est possible de renoncer au projet de reconversion si celui-ci ne correspond pas réellement aux besoins du candidat, mais aussi s’il se révèle trop coûteux: en temps, en énergie, en ressources de toutes sortes, y compris financières, s’il débouche, d’un manière ou d’une autre, sur une impasse, sur un obstacle qu’on a nullement envie de franchir, sur un bénéfice moindre que celui espéré.

Le témoignage d’Annie

C’est ainsi qu’Annie, infirmière libérale, est venue me voir avec un gros gros ras-le-bol de son travail, et des envies d’explorer des pistes d’évolution professionnelle possibles. Très vite, il s’est avéré qu’avant toute chose, Annie avait besoin de revoir en profondeur sa façon d’exercer son travail, en termes d’organisation principalement, car il restait pour elle porteur de sens.

Annie, inscrite dans le rôle de sauveur comme beaucoup de personnes qui exercent un métier lié à l’aide/assistance aux personnes, s’était perdue elle-même à force de faire passer les besoins de ses patients et collègues avant les siens et en était arrivée en limite de buron-out.

Aujourd’hui, un an après son coaching, Annie s’est réconciliée avec son métier et envisage beaucoup plus sereinement une évolution professionnelle vers la formation d’infirmiers, orientation qui la motive et qui lui apparaît comme la suite logique de son parcours professionnel plutôt que comme une échappatoire face à un malaise.

“Arrivée sur le blog de Sylvaine en tapant « reconversion professionnelle », j’ai essayé de travailler seule en m’auto-coachant, mais le résultat restait vague et ne me satisfaisait pas. J’ai décidé de me faire aider car je sentais qu’il existait des barrières qui m’empêchaient de progresser vraiment vers autre chose. J’avais l’impression de tourner en rond.

Assez vite, j’ai compris qu’une reconversion n’était pas ce dont j’avais besoin à ce moment-là, j’avais besoin de modifier ma façon de travailler. J’ai d’abord pris conscience de ma valeur et de mon expertise dans mon métier, des mes capacités et de mes compétences. Le coaching a valorisé mon estime de moi. Cela m’a remotivée car j’étais en burn-out. Remotivée à faire des choses pour moi (j’ai suivi 2 formations professionnelles cette année pour compléter mes compétences) ce qui m’a fait rencontrer des gens de mon milieu professionnel. Le contact avec eux m’a confirmé ma valeur.

Grâce au coaching, je peux mieux me protéger. Je ne savais pas dire non, je mettais toujours les besoins des autres avant les miens, mon rôle de « sauveur de l’humanité » me prenait beaucoup de temps et d’énergie. Je sais maintenant refuser ce qui n’est pas en accord avec moi et ma santé et mon chiffre d’affaires n’en souffre pas, les gens m’appellent quand même !

Horaires de travail, transports, etc, je réussis maintenant à respecter ce qui est bon pour moi et du coup je me sens mieux dans ce que je fais, je suis plus enthousiaste. Aujourd’hui, j’arrive à refuser de faire 26km pour une prise de sang, j’envoie un autre cabinet, et je suis contente de moi !

Le coaching a mis en lumière qui je suis et ce dont je suis capable. Je me sentais coincée là où j’étais avec plein de problèmes à résoudre. J’ai compris que changer ce qui ne va pas n’est pas si compliqué, qu’il suffit à un certain moment de savoir ce qu’on ne veut plus et surtout ce qu’on veut et qu’on peut alors se mettre en mouvement. Je me sens plus sûre de moi, moins angoissée face à l’avenir. Les barrières qui m’inhibaient sont tombées !”

Pour l’analyse du coaching d’Annie, c’est par ici:

Voir aussi

Reconversion: interview de Sylvaine Pascual sur Sud Radio 
Reconversion: Sylvaine Pascual dans On est fait pour s’entendre sur RTL
Reconversion professionnelle: l’être humain derrière le projet

(Re-)donner du sens à sa vie professionnelle

Travailler moins, travailler mieux!

Aller plus loin

Pour explorer votre désir de changer de métier mais aussi à n’importe quel autre stade de la reconversion, Ithaque propose un accompagnement adapté à votre situation personnelle et une approche exclusive Heureux qui comme Ulysse. Pour tout renseignement: contactez Sylvaine Pascual 

Reconversion professionnelle

Publicité

12 Comments

  • voyante dit :

    Félicitations pour le contenu de votre blog, qui au demeurant est très interessant à consulter, continuez, bravo.

  • MADmoiselle dit :

    C’est exactement ça, enfin, pour moi. j’aime beaucoup le métier de libraire (même si c’est apparemment un métier en voit de disparition… 🙁 ) Mais la dernière librairie où j’ai travaillé, je n’ai pas voulu renouveler le contrat à cause de la façon de travailler. Les collgues étaient très sympa, mais le (s) patron(s) n’étaient pas libraires… plutôt des commerçants, comme ils auraient vendu des fringues ou des bouteilles de vin… Bref…

    Mais qu’est-ce qu’on peut changer au patron, hein ?! 😀

  • amitasolo dit :

    Ce témoignage est très intéressant. C’est vrai qu’on ne pense pas que l’envie de changer de métier peut très bien ne pas en être une. Je suis impatient de lire l’analyse du coach, pour voir comment on parvient à comprendre que c’est un paravent et non une vrais envie.

  • J’ai trouvé tellement de truc amusant dans votre blog, en particulier cette discussion.

  • renovation 27 dit :

    C’est le premier endroit où je trouve des réponses à mes questions merci !

  • dj anniversaire le havre dit :

    Je vais certainement revenir. J’admire le temps et l’effort que vous mettez dans votre blog et des informations détaillées que vous nous offrez !

  • Quand cela ne va pas, on a tendance a tout vouloir changer, alors que parfois, de petites choses suffisent. 😉

  • Laurand dit :

    On a effectivement de plus en plus d’infirmières qui nous contactent dans le cadre de reconversion non pas parce qu’elles n’aiment plus leur activité mais tout simplement parce qu’elles ne s’en sortent pas avec les inconvénients. Le fait d’être seul, parfois mal organisé, partant dans tous les sens, tout cela devient usant sur la durée. Donc il existe la possibilité en passant par votre coaching de régler un grand nombre de problèmes le tout est d’être encadré à un moment pour ne plus se laisser déborder !

Répondre à Nini lingerie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *