L’invasion de la vie perso au boulot: ITW sur les limites à ne pas dépasser

Réseaux sociaux au boulot : les limites à ne pas dépasser

Le magazine Assistante plus m’a contactée pour me poser des questions sur la multiplication des activités personnelles au boulot et les limites à ne pas dépasser. Questions intéressantes, en particulier pour les digital natives qui débarquent dans le monde du travail avec des habitudes pas toujours en harmonie avec les codes de l’entreprise…

Réseaux sociaux au boulot : les limites à ne pas dépasser

interview de sylvaine pascual sur le bon usage des activités personnelles au boulot“Les nouvelles technologies multiplient les tentations de s’évader sans quitter le bureau. Mais attention à garder le sens de la mesure avant d’utiliser les outils de l’entreprise pour des activités personnelles” dit la journaliste  Coralie Donas en introduction de l’article Facebook, Internet, téléphonie, les limites à ne pas dépasser, publié dans le numéro de mai/juin 2012 d’Assistante plus.

Et ce sens de la mesure est avant tout du domaine du bon sens. Il est impossible que la coupure entre vie professionnelle et vie privée soit totale, en revanche, au grand n’importe quoi nul n’est tenu, et les limites à fixer nécessitent simplement d’y mettre un peu de jugeote.

Ainsi par exemple,si les jeunes générations sont convaincues de pouvoir parfaitement jongler avec leurs connexions permanentes parce qu’elles sont tombées dedans quand elles étaient petites, il n’est pas certain que ce soit sans conséquence sur l’efficacité professionnelle comme sur le bien-être. Voici quatre points à retenir dans cet article consultable uniquement en version papier:

  • Se renseigner: connaître les usages propres à l’entreprise, ce qui est admis, ce qui ne l’est pas, pour éviter les impairs.
  • Eviter de mélanger les outils: pendant les pauses, un salarié peut faire ce qu’il veut, y compris surfer sur les réseaux sociaux ou faire ses courses en ligne. Autant le faire depuis son Smartphone plutôt que de son poste de travail, pour éviter les confusions et l’éventuel agacement de l’employeur.
  • Déconnecter: nous avons tous besoin laisser notre cerveau respirer de temps à autres et de lui offrir des moments pendant lesquels il peut se ressourcer. Soit au contact de “vraies” gens, soit pour prendre un moment pour soi, rêvasser etc… bref, mettre sa turbine à réflexion en mode veille pendant quelques instants.
  • Séparer vie pro et vie perso: distinguer ce qui fait partie de la vie personnelle et doit y rester (non, les règlements de comptes conjugaux ne sont pas à faire, même par téléphone, en plein open space) de ce qu’on peut s’autoriser à faire au travail. Inversement, apprendre à cesser d’être joignable 24/7 et donc corvéable à merci.

Voir aussi

Bien-être: dé-con-nec-ter

Butinage relationnel: maudit Smartphone!

Vie professionnelle: le repas de midi

Concilier vie pro/vie perso: interview dans l’Express

Ebook gratuit: équilibre vie personnelle / vie professionnelle

Ithaque dans les médias

 

Aller plus loin

Vous voulez développer votre efficacité professionnelle pour mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle et retrouver le plaisir de travailler? Pensez au coaching Job crafting et vitamines mentales. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *