La revanche du vilain petit canard, ou pourquoi je déteste les contes de fées

Pourquoi je déteste les contes de fées

 

Vous vous souvenez de Susan Boyle dans l’émission Britain’s got talent, sorte de mine anglaise à wannabe stars improbables, enrichie des commentaires féroces et  du cynisme consommé d’un jury pourtant pas vraiment exemplaire en matière de talent? Tout cela pour le plus grand bonheur d’un public résolument carnassier? Elle est pour moi l’exemple type des raisons pour lesquelles je déteste les contes de fées.

Pourquoi je déteste les contes de fées

 

 

Bêtise, gloire et beauté

Pour que les vilains petits canards n'aient pas besoin de revancheRappelez-vous: Susan Boyle, candidate lambda y vient chanter, jusque-là, rien d’anormal. Et elle sait chanter et en plus elle a une belle voix, tout simplement une belle voix, une voix qui touche, une voix qui émeut.

Pas si invraisemblable que cela, diront les amateurs de téléréalité.

Seulement voilà, Susan est moche, Susan est tarte, Susan est mal fagotée et limite, si Susan avait une jambe de bois, le tableau serait complet.
Susan est d’une telle incongruité qu’elle fait s’étouffer de condescendance trois juges qu’on glifferait volontiers: “vous êtes de loin la plus grande surprise depuis trois ans que cette émission existe”.

 

Le vilain petit canard en chacun de nous

Effectivement: quelle surprise monumentale qu’un personne moche puisse avoir un talent. Parce que nous sommes tellement conditionnés que la célébrité (estampillée réussite), cette illusoire forme de reconnaissance, est par essence réservée aux gens beaux.  Donc tout autre personne qui y accède vit un conte de fée. Et même dans un conte de fée, le crapaud se transforme en prince, la chenille en papillon, tellement il est inconcevable de réconcilier laideur avec bonheur.

Difficile en ce moment d’éviter les discours dégoulinants du genre “la vraie beauté est intérieure” et l’indignation respectable face au traitement inique dont elle est victime.

Mais finalement,  si l’histoire de Susan Boyle trouve autant d’écho, n’est-ce pas tout simplement parce qu’elle réveille en chacun de nous le vilain petit canard qui sommeille et qui a peur que les méchants se moquent, le jugent et le méprisent? Car en réalité, tout ce que nous voulons, c’est ne pas être la proie des rires et des moqueries, ne pas être mis à l’index. Nous ne voulons pas être Susan Boyle.

vilain canard

 

 

Le jury cynique en chacun de nous

Et pourtant nous sommes tous un peu ses bourreaux, enclins  que nous sommes à juger sur l’apparence, à être plus attirés par ceux que nous trouvons beaux, à nous détourner d’une personne dont l’apparence nous rebute. C’est chacun d’entre nous que l’on peut voir dans ce jury et ce public frappés de stupeur face à l’effarante association de l’ordinaire et de l’extraordinaire. Pas le méchant d’à côté.

Nous sommes en effet tellement prompts à passer des jugements sans appel que nous entretenons nous-mêmes les préjugés contre lesquels nous nous élevons si vertueusement quand un mannequin anorexique casse sa pipe ou quand il manque une “minorité visible” dans nos journaux télévisés. Ou quand on apprend que les gens beaux gagnent en moyenne plus que les autres.

 

La broyeuse a estime de soi

Ces jugements définitifs que nous passons en moins de temps qu’il n’en faut à Susan Boyle pour nous renvoyer dans nos buts sont le pétrole d’une gigantesque broyeuse à estime de soi. Souvenons-nous de l’effet boomerang: plus nous jugeons plus nous sommes jugés en retour, plus nous avons peur d’être jugés et sapons ainsi notre confiance en nous et par ricochet notre estime. Nos jugements négatifs sur les autres ont donc un impact direct sur notre propre estime de nous.

 

Croyances limitantes et apparences

Ces jugements sur les apparences sont issus de nos systèmes de croyances. Qu’on les appelle préjugés, convictions, certitudes ou idées reçues, elles sont limitantes dans la mesure où, subjectives et peu justifiées, elles régissent nos réactions et donc nos relations aux autres, en les empêchant de s’épanouir, voire d’exister.

Ces certitudes concernant l’apparence nous viennent de notre éducation, de notre milieu, mais aussi de nos expériences et des on-dit: il nous suffit parfois d’avoir vécu deux situations similaires pour en tirer les conclusions qui s’imposent comme une vérité universelle. Commençons donc par balayer devant les portes de nos armoires à convictions, avant de fustiger la méchanceté de ceux qui se moquent impunément des Susan Boyle de ce monde.

Apprenons aussi à laisser les jugements à ceux à qui ils appartiennent: ceux qui les passent, de façon à ne pas être affectés par eux.
Ca évitera au vilain petit canard d’avoir besoin d’une revanche.

S'envoyer des fleurs plutôt que des scuds

 

 

Crédit photo:  (Susan Boyle) Deborah Wilbanks  [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

 

 

 

Voir aussi

L’estime de soi: la beauté des laids
10 bonnes raisons de se moquer du regard des autres
Image de soi: de la dévalorisation au regard bienveillant
3 manières simples et légères de renforcer l’estime de soi
Christophe André parle de l’estime de soi

 

 

Publicité

14 Comments

  • philippe dit :

    tu as raison, trop souvent par le pssé , je m’arrêtais à l’image alors que… Désormais, je ‘atelle(mon Dieu quel verbe encore) à faire plus attention et je suis plus circonspect(ça continue), un article qui nous remet les idées en place, je crois que notre société de “consummation” en a besoin, ou l’avoir compte plus que l’être, point de salut, et ‘ose croire qu’elle fera une toute belle carrière quoique je n’aime pas résonner en termes de carrière, disons que le destin lui soit des plus favorable

    bises darling

  • wizzil dit :

    Tu dis que plus on “juge” et plus on sape sa confiance en soi.. A priori, je trouve ça logique mais ça me laisse perplexe car j’ai plusieurs personnes de ma famille qui sont enclines à juger rapidement (et souvent méchamment), et pourtant ces personnes ont l’air tellement bien dans leur peau ! Pas vraiment mon cas (Il va falloir que je lise ton article “mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi” à la suite de celui-ci.. ) et pourtant j’ai tendance à donner toujours le bénéfice du doute, que ce soit sur l’apparence physique ou les paroles de quelqu’un, peut-être parce que j’ai moi-même souffert de jugements trop hatifs.. Et on ne peut souvent comprendre que ce que l’on a vécu soi-même
    En tout cas, la peur du jugement nous rend esclave des autres et finalement esclave de nous-mêmes, c’est du boulot quand même de se débarrasser de ça !
    Et je suis bien contente pour cette damoiselle Susan 🙂

  • philippe dit :

    t’inquiètes pas ma petite cath, j’ai pas été haaaaaatif envers toi, je me suis carrément pas posé de questions mais bon c’est pô le sujet , je vais me faire frapper

  • MADmoiselle dit :

    Eh bien moi je l’ai pas trouvé si moche que ça. Elle a quelque chose dans le regard qui pétille, cette dame.

  • MADmoiselle dit :

    Over-blog me fait des siennes depuis hier, il me coupe en plein message !!! Ah ces nouvells formules !

  • MADmoiselle dit :

    On ne peut plus faire entrer pour sauter une ligne, je viens de comprendre ! Bref, je disais : j’ai vu la vidéo y’a deux ou trois jours. Je me demande à quel point tout cela n’a-t-il pas été prévu… Mais bon, qu’ils sont agaçant ces gens à se fichent de la tête des autres !!!

  • Pour moi la beauté intérieure a plus de valeur que la beauté extérieure, l’habit ne fait pas le moine, etc… mais… ce n’est pas le cas de tout le monde. Il faut savoir que lorsque deux personnes aux profils équivalents (formation et expérience) postulent pour un emploi, si l’une des deux est “belle” et pas l’autre, celle qui est belle a 30% de chance en plus de décrocher le poste !! Nous sommes dans un monde de visuels (65% de la population) donc l’apparence compte énormément. les autres sont 30% pour la dominante “auditive” et 5% de kinesthésiques… Je me dis que cela n’est pas juste, biensûr… Je me dis aussi que les personnes les moins jolies doivent davantage lutter pour atteindre le même niveau que les autres et que cela les rend plus compétentes, plus humaines (elles connaissent la vie et ses difficultés), bref… elles acquièrent des connaissances par leurs efforts. Les autres ont une vie plus facile et sans effort ne progressent pas autant. Face a des difficultés, celles qui auront déjà eu à lutter dans leur vie s’en sortiront mieux. Cela ré-équilibre un peu, non ?

  • Très bon article, je suis tout à fait d’accord avec toi. Je n’ai pas aimé non plus la façon dont le buzz s’est organisé autour de cette vidéo, avec cette idée que le jury n’est qu’une bande de méchants superficiels, même si je le pense aussi. Je n’aime pas ce phénomène d’indignation de masse que génère ce genre de vidéo: dans la vraie vie, je suis certaine qu’il n’y a pas que le jury de cette émission qui se moque d’elle. Dès qu’on ne rentre pas dans le moule, la société se charge de nous le faire savoir, et il n’y a pas de buzz pour s’indigner ensuite! Cela dit, il faut reconnaître qu’elle est douée. Si elle continue l’émission, nul doute qu’elle aura droit à relooking en bonne et dûe forme!

  • pascaline dit :

    Alors là, quelle claque! en plus de son style, elle n’est plus dans la fine fleur de l’âge et elle ne s’habille pas en pin up mais elle a ce qu’on appelle du talent lié aussi sans doute à la maturité et l’expérience, voire la sagesse.

  • elios pascual dit :

    si même les british reconnaissent du talent aux vilains petits canards, peut-être pourront-ils pardonner aux gnomes de la city….

  • pascaline dit :

    alors là chapeau! quelle claque pour ces freluquets immatures et stéréotypés, shame on you!

  • jacques17 dit :

    J’ai trouvé cette femme extrêmement sympathique et digne, elle a réussi à livrer une performance de talent face à un public qui la condamnait d’avance. Quelle leçon d’humilité! Bonjour à Zénobie.

  • Patrick dit :

    Je plaide coupable: je me suis indigné. Me voilà recadré et c’est pas plus mal!

  • Henri dit :

    Se regarder soi avec tendresse et honnêteté et avancer sans trop se soucier du regard des autres … un vrai objectif de vie ;O)

Répondre à wizzil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *