Certitudes: essayer avant d'acheter!

Related Posts with Thumbnails

Nous sommes empêtrés dans un fatras de convictions qui ont un dénominateur commun: elles influent directement sur ce que nous percevons du monde et ce que nous choisissons d’ignorer, avec toutes les conséquences que cela implique. Choisissons nos croyances avec soin pour éviter les éventuels effets indésirables!

 

null “Depuis quelques temps déjà, elle “essayait” des idées comme on essaie des robes alignées dans une penderie. Elle laissait des mots ou des expressions usées comme des chansons enfantines, s’entortiller autour de sa langue; car l’habitude assigne certaines attitudes aux expériences, et elles se révèlent joliment stéréotypées. Ah oui, le premier amour!  Grandir, c’est toujours souffrir! Mon premier enfant, vous savez…. Mais j’étais amoureuse! Le mariage es un compromis… Je ne suis plus aussi jeune qu’autrefois.

Bien entendu, le choix de l’une plutôt que l’autre de ces  expressions éternellement respectées n’a pas grand-chose à voir avec vos sentiments personnels, mais bien plutôt avec votre situation sociale ou avec les gens en compagnie de qui vous vous trouvez à ce moment-là.”

Doris Lessing,

L’été avant la nuit

En d’autres termes, sous adoptons passivement des convictions issues de notre environnement. Une fois intégrées, ces certitudes ont le défaut de détourner notre attention des occurences du contraire, des fois que ça bouscule l’échaffaudage fragile de notre structure interne. Au fur et à mesure de nos expériences, nos croyances se font et se défont. Certaines sont bonnes pour nous, nous font avancer et évoluer dans un sens qui nous convient, aors qu’ d’autres nous entravent à coups d’effets secondaires dont on se passerait bien.

En effet, qu’elles concernent le boulot, les relations ou la vie en générale, ces certitudes souvent en forme de généralisations abusivesd’obligations déguisées en adages ou encore d’idées reçues sont un peu comme des fringues étriquées, empesées, amidonnées trop petites, démodées, bref, qu’on aurait mieux fait d’essayer vant d’acheter.

Auto coaching: essayer ses certitudes avant d’acheter

Procédons à un essayage de nos certitudes de façon à choisir soigneusement celles qui ont une place dans notre garde-robe et celles qui peuvent aller au dépot-vente parce qu’elles ne vous vont plus comme un gant. Idem quand vous vous apprêtez à ajouter une conviction à votre garde-robe. Vous pouvez commencer par exercer votre sens critique. Ensuite:
Observez vos convictions dans le miroir:

Que disent-elle sur vous qui les portez?
Dans quelle mesure l’image qu’elles donnent est-elle cohérente avec vous qui les portez?
Dans quelle mesure vous compriment-elles?
Dans quelle mesure vous laissent-elles une vraie liberté de mouvement?
Quelles adaptations peuvent être faites pour que votre dressing à certitudes soit totalement sur mesure?

 

Publicité

4 Comments

  • fredheas dit :

    Pas toujours facile de choisir sa garde robe… Excellente journée à toi @Sylvaine! 😉

  • Michèle dit :

    L’important est de pouvoir relativiser, le plus possible. Quand on est persuadé par exemple qu’un sphère est concave, celui qui dit qu’elle est convexe a raison aussi, alors, nos certitudes, apprenons à les voirs sous tous les points de vue pour essayer d’en faire le tour!! Merci pour toutes ces réponses à ces questions qu’on ne se posait même pas pafois

  • Luc dit :

    Et pour rester dans l’image, je dirais qu’il est difficile de ne pas suivre la mode ! Faut une vraie âme de rebelle par exemple pour ne pas sinistrer en pleine sinistrose, ni criser en crise et encore moins gripper en grippette.

    Vive les épidémies positives !

  • Jean-Philippe dit :

    Excellente recommandation Sylvaine! Il faut toujours se remettre en question et remettre ses idées en question. C’est comme ça qu’on progresse. L’image des vêtements est très astucieuse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *