Enquête: votre mobilité professionnelle… et vous

Sylvaine Pascual – Publié dans: l’actualité d’Ithaque / Vie professionnelle

 

 

 

Mobilité professionnelle et employabilité sont devenues les deux mammelles des publications orientées carrière, car entre la précarisation de l’emploi et les injonctions d’autonomie qui fleurissent  comme des géraniums aux balcons des entreprises en quête de “flexibilité”, les inquiétudes poussent les salariés à s’y intéresser de plus en plus près. Le point de vue des entreprises et des médias, c’est bien. Mais quid de la relation que les salariés entretiennent avec cette mobilité? C’est l’objet de cette enquête à laquelle je vous propose de participer.

 

 

 

enquête sur les mobilités professionnelles et la relation que les actifs entretiennent avec elle

 

 

 

Enquête mobilité: Une histoire de collaboration

 

L’enquête en question est le fruit d’une collaboration de plusieurs mois avec trois consultantes qui oeuvrent aussi dans le domaine des transitions professionnelles et s’intéressent de près à la relation que les salariés entretiennent avec l’idée de leur propre mobilité et leur propre employabilité: le regard qu’ils portent sur les dispositifs, les actions qu’ils mènent, les freins et obstacles qu’ils rencontrent.

 

Face aux injonctions permanentes « se prendre en main », « devenir salarié acteur », « ne pas tout attendre de l’entreprise », face aux évolutions en cours du marché du travail, comment chacun voit-il sa propre mobilité, sa propre employabilité?  Nous avons souhaité recueillir à la fois les réactions des personnes et  les actions concrètes qu’elles réalisent pour développer leur employabilité, qu’elles soient en activité ou en recherche d’emploi.

 

L’élaboration de cette enquête a été coordonnée par

 

 

Valerie MalapradeValerie Malaprade

Consultante, coach et formatrice, j’interviens auprès des Directions d’entreprise, DRH essentiellement, que j’accompagne dans leur politique RH et la mise en œuvre de leurs projets.

En parallèle, j’accompagne des personnes en coaching individuel et conseil en évolution professionnelle.

J’ai fondé Nuances Conseil en 2010 après près de 20 ans d’expérience en entreprises internationales et en cabinets.

et réalisée en collaboration avec :

 

Odile GuilletteOdile Guillette

Ancienne DRH, je me suis positionnée depuis plusieurs années sur la thématique de l’évolution professionnelle en lien avec celle de la santé au travail.

Je forme sur ces sujets ainsi que sur les fondamentaux de la fonction RH, des salariés, des acteurs RH ainsi que des décideurs et des managers.

Je développe régulièrement de nouvelles démarches en la matière, avec un réseau de praticiens aux compétences complémentaires en la matière.

 

Pascale Denantes Parlier 2Pascale Denantes-Parlier

 

Je suis consultante indépendante sur des projets de transformations sociales et conduite du changement, après un parcours de 18 ans auprès du cabinet  Algoe Consultants.

J’interviens,  entre Paris et Lyon, dans des organisations publiques ou privées sur des thèmes liés au travail, à l’emploi , aux transitions professionnelles, à la gestion de carrières et la mobilité professionnelle.

 

Cette consultation est un bel exemple de la force du réseau et de la collaboration. “C’est une belle histoire de coopération : l’enquête a été réalisée à plusieurs mains ! Souligne Valérie Malaprade. C’est l’envie de croiser nos regards complémentaires et de travailler ensemble sur ce sujet qui nous relie. Bonne nouvelle : le réseau, ça marche aussi pour co-construire !”

 

 

 

Vous consulter sur votre mobilité… et vous, un double objectif

 

La dernière édition du Panorama des mobilités professionnelles des cadres, réalisé par l’Apec a montré la frilosité des salariés face à des transitions de carrières potentiellement perçus comme une prise de risque. Les incertitudes de l’époque et les discours décourageants les poussent davantage à jouer la sécurité, quitte à se sentir peu motivés, voir désengagés, qu’à aller explorer les possibilités d’herbe plus verte.

 

L’idée est donc de prendre le problème à la racine et de considérer les possibilités de cultiver et faire mûrir des projets aux petits oignons pour ne pas attendre que la situation pourrisse sur pied et se termine au pire en burnout au mieux par une rupture conventionnelle arrachée tant bien que mal par l’une des parties.

 

 

Prendre le problème par la racine plutôt que d'attendre qu'il pourrisse

 

Et pour cultiver les itinéraires bis, il est essentiel de se pencher sur la relation qu’entretiennent les intéressés avec son éventualité. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi l’angle non pas du désir ou non d’évolution de carrière et de mobilité, mais celui de l’état d’esprit des personnes en activité. L’objectif pour nous est double :

 

  • Analyser les différentes dimensions et tendances des relations que chacun entretient avec sa propre mobilité et son employabilité, d’en dresser un état des lieux et d’identifier des leviers implémentables autant au sein même des organisations qu’au niveau individuel pour faciliter les transitions professionnelles
  • Améliorer le dialogue entre la fonction RH et les salariés sur ce sujet. Peur d’être considéré comme démotivé et désengagé, voire de finir placardisé, le sentiment de méfiance des salariés à l’égard de la fonction RH est un frein fréquent au dialogue sur le désir de mobilité, quelle qu’en soit la nature : promotion, évolution, reconversion.

 

Valérie Malaprade :

« Face au discours prégnant « prenez en main votre parcours professionnel », nous avons souhaité donner la parole aux personnes directement : Comment vivent-elles leur part de responsabilité dans la gestion de leur employabilité ? Qu’est ce qui leur fait peur ? Qu’est ce qui les motive ? Et aussi, que font-elles concrètement sur le terrain ? Nous voulons également savoir comment les salariés perçoivent la panoplie d’actions mises en place dans les entreprises pour favoriser la mobilité interne.

Nous souhaitons, au travers des résultats, identifier des pistes pour que l’efficacité des actions des professionnels RH soit renforcée.

J’ai moi même exercé en entreprise et je côtoie beaucoup de professionnels RH qui ont une forte volonté de bien faire, à la fois en visant l’épanouissement de chacun et la performance de l’entreprise. Je rencontre souvent beaucoup d’énergie positive et d’engagement côté RH, une grande motivation pour réconcilier autant que possible l’intérêt de l’entreprise et l’intérêt des salariés !…. Alors si nous pouvons contribuer à trouver des pistes pour rendre plus efficace, voire réenchanter la relation RH-salariés, nous aurons atteint notre objectif ! Sans angélisme mais avec optimisme ! »

 

 

 

Participer à notre enquête

 

Elle s’adresse donc à tous ceux qui sont directement concernés par la mobilité professionnelle ou susceptibles de l’être dans un avenir indéterminé :

 

  • Salariés,
  • Chefs d’entreprises
  • Professionnels indépendants
  • Personnes en recherche d’emploi

L’enquête se déroule en deux parties :

 

  1. Quelles sont les réactions face à la mobilité professionnelle ?

Quelles sont les marges de manœuvre ressenties sur la gestion de la mobilité professionnelle ? Qu’est-ce qui fait peur et qu’est-ce qui donne envie ? Pour les salariés, comment sont perçus et compris les différents dispositifs d’accompagnement de la mobilité professionnelle mis en place par l’entreprise ? Qu’est-ce qui pourrait encourager et sécuriser la mobilité professionnelle ?

 

  1. Quelles sont les actions entreprises par chacun, en lien avec l’entreprise ou à titre individuel ?

Que se passe-t-il sur le terrain ? Quelles sont les actions proposées par l’équipe RH dans les entreprises ? Comment sont-elles accueillies ? Quels sont les interlocuteurs de la mobilité professionnelle en interne et en externe ? Qu’est-ce qui est fait concrètement, à titre individuel, pour tester, maintenir ou développer son employabilité ?

 

Pour participer à l’enquête, c’est par ici: Enquête Ma mobilité et moi

Merci d’avance à tous ceux qui prendront le temps d’y répondre. L’analyse des résultats de cette consultation feront l’objet d’un billet ultérieur;)

 

 

 

Voir aussi:

 

La reconversion des seniors en interne

Milieu de carrière et questionnements

Transition de carrière: la réflexion n’est pas une prise de risque

Reconversion professionnelle: sortir l’idée de son tiroir

Déterminer s’il est temps de changer de boulot en 6 étapes

Déterminer s’il est temps de changer de métier

Le boulot idéal: une réalité à inventer

 

 

 

Aller plus loin

Vous voulez élaborer un projet, construire et entretenir une posture, un état d’esprit et un relationnel sereins et dynamiques à la fois, propices à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Pensez au coachingPour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *