Des entretiens d'embauche aux petits oignons!

Sylvaine Pascual – Publié dans:  Vie professionnelle

 

 

Les chercheurs d’emplois redoutent les questions qu’ils considèrent comme pièges des entretiens d’embauche, et y cherchent souvent des réponses toutes faites, toutes prêtes à enfourner au micro-ondes avant de servir. Soyons clairs: un plat préparé à la chaîne a peu de chances de passer pour de la gastronomie. 

 

 

 

En d’autres termes, si vous servez du William Saurin, ne vous attendez pas à ce qu’on vous prenne pour Ferràn Adria. Si vous servez des réponses insipidesil y a peu de chances pour qu’on se souvienne de vous. Voici une première série de pistes pour des entretiens d’embauche aux petits oignons!

 

 

l'authenticité pour des entretiens d'embauche aux petits oignonsQuestions déstabilisantes et estime de soi

 

Ces questions peuvent bien entendu être déstabilisantes. Cependant, rappelons-nous qu’elles ont pour objectif d’observer vos réactions, c’est tout! Pas de vous planter! La question piège, au fond, n’existe pas.  Et pourtant, nombre de candidats ratent ces entretiens parce qu’ils sont focalisés sur ce qu’ils imaginent que le recruteur veut entendre, au lieu de focaliser sur une réponse authentique qui leur correspond.

 

L’idée n’est donc pas d’avoir des réponses toutes faites, sans personnalité donc inbouffables, mais plutôt d’être capable d’improviser pour flatter le palais du gourmet avide de candidat idéal qui est assis en face de vous. Disons que les ingrédients, c’est vous, et les questions, c’est la batterie de cuisine. On ne fait pas la même chose avec une poêle et une cocotte-minute, hein?

 

Donc, autant avoir l’habitude de manipuler sel, poivre et produits frais d’une part, couteaux, plat à gratin ou wok d’autre part. C’est de cette aisance que naît l’estime de soi et la confiance en soi qui permettent une authenticité séduisante.

 

Dan une de leurs vidéos du succès, Henri Kaufman et Pierre-Philippe Cormeraie proposent quelques exemples de questions a priori surprenantes que peuvent poser des recruteurs lors d’entretien d’embauche. Ce qui vous permettra d’évaluer dans quelle mesure vous êtes à même d’y répondre en toute honnêteté et ce qui vous manque si vous avez du mal.

 

  1. Parmi toutes vos excellentes qualités, lesquelles allez vous exploiter pour être le meilleur dans le job que je vous propose ?
  2. Racontez moi une situation de crise que vous avez déjà rencontrée dans votre job antérieur, et comment vous l’avez surmontée ?
  3. Comment réagissez-vous quand vous n’êtes pas d’accord avec votre boss ? Et avec vos collègues ? et avec vos collaborateurs ?
  4. Vous arrive-t-il d’avoir raison contre tout le monde ? Si oui, comment réagissez-vous ?
  5. En plus de vos qualités professionnelles, quelles sont vos qualités personnelles qui seraient utiles pour le job qui vous est présenté?
  6. Comment votre ancien boss vous décrirait-il ? et vos anciens collègues ?
  7. Avec quel genre de personnes vous entendez (et réussissez) vous particulièrement bien ?
  8. Si j’appelais votre ancien patron, comment me décrirait il votre personnalité ? Et vos anciens collègues ? Quelle est votre plus grande faiblesse ? et votre plus grande force ? Comment expliquez vous votre succès (échec ?) dans votre Job précédent ?

 

Ces questions sont un excellent point de départ pour réfléchir sur nous-mêmes, notre identité professionnelle, nos spécificités et comment les mettre en valeur. Les chercheurs d’emploi qui ont travaillé avec Ithaque sont tous capables de répondre à ces questions sans même avoir à réfléchir, car elles s’inscrivent complètement dans ce mélange de relation à soi et de relation à l’autre, de positionnement, d’estime de soi, si chers à la philosophie de ses rivages.

 

 

 

Mini coaching: de l’authenticité dans les entretiens d’embauche

 

Réfléchissez à ce que vous pourriez répondre à ces questions, indépendamment des idées reçues sur ce qu’il faut être ou ne pas être. Notez tout ce qui vous vient à l’esprit en réponse à ces questions pour apprendre à parler de vous en étant à l’aise avec vos qualités comme avec vos défauts et limites, c’est la clé de l’estime de soi. Et cette estime de soi favorise une authenticité qui inspire la confiance.

 

Dans quelle mesure êtes-vous suffisamment en accord avec vous-même pour répondre à ces questions avec aisance? Avec honnêteté?

Quel écart y a-t-il entre qui vous êtes et l’image que vous donnez de vous-même?

Qu’est-ce qui vous manque pour répondre avec aisance et authenticité?

De quoi avez-vous besoin pour être à l’aise?

Dans quelle mesure avez-vous besoin de travailler votre estime de vous-même? Votre confiance en vous?

 

 

 

Voir aussi:

 

Bénévolat: Ithaque s’engage auprès des chercheurs d’emploi

Recherche d’emploi: reconstruire la confiance et l’estime de soi

Estime de soi: redécouvrir nos talents

connaissance de soi: unique et imparfait!

Estime de soi: reconnaître ses accomplissements

Entretiens d’embauche: 12 trucs pour minimiser le trac

Triangle de Karpman et recherche d’emploi

 

 

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire et entretenir une posture, un état d’esprit et un relationnel sereins et dynamiques à la fois, propices à la concrétisation de vos aspirations professionnelles? Pensez au coachingPour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

Publicité

11 Comments

  • MADmoiselle dit :

    Oh lala oui, je sais… je m’entraîne jamais aux entretiens d’embauche. J’ai tort, parce que je suis quelqu’un de timide à la base, et dès qu’on m’adresse la parole, j’ai tendance à perdre mes moyens… :/

    Mais bon, j’aime bien improviser aussi 😀

  • fredheas dit :

    Merci pour ces précieux conseils @Sylvaine, je ne manquerai pas d’utiliser cette vidéo pour mes prochains entretiens!

    Excellente journée à toi ! 😉

  • A la première question, je vous conseille de décrire des situations de travail où vos qualités professionnelles ont été un atout sans les citer exactement (plus facile à expliquer car on parle d’une situation vécue) et ne pas vous lancer dans une liste de qualités … et si vous décidez de vous lancer dans une liste malgré tout veillez à les retenir car au 2ème entretien si votre liste est différente on va vous poser des questions. 🙂

    Je dirai que l’entretien c’est une super occasion d’expliquer ce que l’on aime faire dans le travail et faire la relation avec le nouveau travail proposé! Un moment où on se fait plaisir à raconter tout ce qu’on appris et acquis! C’est dans ce sens qui faut partir à l’entretien! Bonne chance!

     

  • Valérie dit :

    A un entretien de sélection pour une école de commenrce (entretien qui ressembmle à celui d’embauche), un examinateur a dit à ma fille “je demande généralement aux candidats de me dire sur eux quelque chose qui fasse que je me rappel d’eux; Que pouvez-vous me dire ?” Elle a répondu “je visite des églises romanes avec mes grands-parents !”.

    Il a admis que là, il se rappellerait d’elle, et elle a été reçue. Sur ce coup là, elle a fait preuve d’authenticité et ça a marché !

    Donc oui, tous tes conseils sont les bons !

  • chercheur dit :

    Quand on voit le profil des crétins qui sont déjà en place on se demande par quelle selection ils sont passé

  • Trevor_Mickael dit :

    Eh bien cette page web n’a malheureusement pas répondu à mes questions ! ce que je veux c’est justement des réponses toutes faites, parce que, il ne faut pas se mentir, certaines réponses aussi sincères soit-elles, ne passeront pas. Et c’est tout à fait mon cas : je ne compte pas rester longtemps dans ma branche de métier parce que ça ne me plait pas et je n’arrive pas à me projeter professionnellement dans 5 ou 10 ans

    • Sylvaine Pascual dit :

      Et bien en effet, les réponses toutes faites, vous ne les trouverez pas ici.
      Si votre branche ne vous plaît pas, il est sans doute temps de réfléchir à une ré-orientation;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *