10 façons de se lâcher la grappe pour vivre mieux

10 façons de se foutre la paix

Si nous voulons vivre décontractés, comme des poissons dans l’eau, autant cesser de nous accrocher en bigorneaux tenaces aux rochers des croyances sur ce que nous devrions être et faire! Pour ceux qui en ont assez des règles et des commandements du prêt-à-penser, je vous propose 10 façons de vous lâcher la grappe pour vivre mieux.

10 façons de se lâcher la grappe pour vivre mieux

Marre des règles et des commandements!

Vous en avez marre des avalanches d’infographies et de publications qui, de « péchés capitaux » en « règles » et  « commandements » vous disent tout ce que vous devez absolument faire pour vivre forcément heureux, dans un bonheur viabilisé, standardisé, normé et orchestré selon un mode d’emploi définitif ?

Vous en avez ras-la-casquette des exigences d’être toujours plus comme ci, toujours moins comme ça, de devoir être des supermen/women dans tout, tout le temps, éternellement performant jusque dans les moindres recoins de vos vies, voire jusque dans le petit coin ?

Vous n’en pouvez plus de culpabiliser à force d’avoir le sentiment de ne pas être à la hauteur du prêt-à-penser distillé de part et d’autre ? Vous ne supportez plus les injonctions paradoxales, les recettes toutes faites, des trucs et astuces, les solutions clés-en-main de la réussite et du succès?

Moi aussi.

Tout ça me fait grognonner à qui mieux-mieux sur les injonctions culpabilisantes qui ont transformé les bonnes intentions du développement personnel en machine à broyer de la singularité et en Ayatollie* d’un individualisme paradoxalement ultra conformiste. J’arrête là, je pourrais grognonner de l’agacement bilieux jusqu’en mai de l’année prochaine;)

la grognonitude constructive ou comment râler intelligent

 

Se lâcher la grappe et se foutre la paix

Inversement, vous avez envie de revendre vos chakras et vos collants de super-héros d’occase à la porte du cours de yoga/pilates/relaxation/powerwalk et de vous occuper de vous et de votre vie comme vous l’entendez ? Vous avez envie de moins de fébrilité à rentabiliser votre temps, de moins vous mettre la rate au court bouillon pour atteindre les sommets de l’organisation, de l’efficacité, de la perfection? De savourer et de profiter davantage?

Moi aussi!

Nous pouvons cesser de vouloir à tout prix être ce que la société, les médias et Mémé Huguette nous renvoient de ce que nous devrions être et nous réconcilier à ce que nous sommes. Nous pouvons nous épargner les auto-exigences excessives et généralement nous lâcher la grappe pour nous autoriser à être mieux avec nous-mêmes et mieux avec les autres.

10 façons de vous foutre la paix pour vivre mieuxEt là dessus, le livre de Fabrice Midal au titre alléchant Foutez-vous la paix et commencez à vivre, paru début 2017, a peut-être des suggestion à nous faire. Inviter en légèreté à faire un discret bras d’honneur aux injonctions du moment pour vivre en bonne intelligence avec soi-même, ça a plus de gueule que les « 10 commandements d’une vie saine et zen ». Le livre a pour objectif d’aborder la méditation autrement que comme une nouvelle forme d’auto-injonction disciplinaire, mais elle ne sera pas mon propos ici. C’est la présentation des chapitres que j’ai trouvé réjouissante et qui m’a donné une idée :

Chapitre 1- Cessez de méditer — Ne faites rien
Chapitre 2- Cessez d’obéir — Vous êtes intelligent
Chapitre 3- Cessez d’être sage — Soyez enthousiaste
Chapitre 4- Cessez d’être calme — Soyez en paix
Chapitre 5- Cessez de vous refréner — Désirez !
Chapitre 6- Cessez d’être passif — Sachez attendre
Chapitre 7- Cessez d’être conscient — Soyez présent
Chapitre 8- Cessez de vouloir être parfait — Acceptez les intempéries
Chapitre 9- Cessez de chercher à tout comprendre — Découvrez le pouvoir de l’ignorance
Chapitre 10- Cessez de rationaliser — Laissez faire
Chapitre 11- Cessez de vous comparer — Soyez vous-même
Chapitre 12- Cessez d’avoir honte de vous — Soyez vulnérable
Chapitre 13- Cessez de vous torturer — Devenez votre meilleur ami
Chapitre 14- Cessez de vouloir aimer — Soyez bienveillant
Chapitre 15- Cessez de discipliner vos enfants — La méditation n’est pas de la Ritaline
 

Devoir nous entendre avec tout le monde, contrôler nos émotions, atteindre tous nos objectifs, faire comme les « grands » de ce monde, se lever aux horreurs (pardon, aux aurores), faire du sport, manger 5 fruits et légumes par jour, être un « leader » (autrement dit savoir imposer ses idées) etc, nous vivons tous sous l’influence de croyances plus ou moins bonnes pour nous, que nous avons intériorisées et que nous érigeons plus ou moins consciemment en principe de vie.  Parfois, ces croyances nous contraignent, nous limitent, nous enferment dans des fonctionnements aux antipodes de ce qui pourrait nous rendre la vie plus simple et plus agréable.

Et c’est ce qui m’a plu dans ces titres de chapitres : il propose de remplacer ces obligations auto-imposées par convictions plus douces, plus arrondies, plus adaptables à nous-mêmes. Ca m’a donné l’idée de nous en inspirer pour dresser notre propre liste des exigences que nous avons vis-à-vis de nous-mêmes et que nous pourrions ramollir un bon coup, histoire de nous lâcher la grappe et nous donner du mou.

Arrêter de s'accrocher aux croyances rigides du prêt-à-penser

 

Mini coaching: la liste des 10 points sur lesquels je me lâche la grappe

Fabrice Midal propose 15 façons judicieuses de se foutre la paix sur des points qu’il a identifié comme étant des injonctions fréquentes. C’est un excellent point de départ pour dresser notre propre liste, en fonction des auto-obligations que nous nous imposons à nous-mêmes.

La présentation des chapitres est futée, puisqu’elle associe ce dont on ne veut plus à ce qu’on veut à la place, et en mentionnant les deux, nous parlons alors à deux polarités en nous, le « éviter de » qui chercher à s’éloigner des sources de désagrément et le « aller vers » qui cherche à se rapprocher de ce qu’il aime. Or l’une des limites d’un développement personnel sur simplifié, c’est de croire qu’il faut absolument tuer les velléités « éviter de » en nous, ce qui nous amène à mener bataille contre ce pauvre de nous qui voudrait surtout… qu’on lui foute la paix.

Nous pouvons donc nous en inspirer pour rédiger notre propre liste. On peut reprocher à Fabrice Midal d’avoir remplacé les injonctions habituelles par d’autres impératifs. On peut préférer, puisque c’est une liste personnelle, de l’exprimer en « je », comme une décision, une volonté. Mais c’est vrai, ça lui donne un petit côté magazine féminin qui peut déplaire à certains. On peut aussi le mettre à l’infinitif, comme une liste d’actions importantes à nos yeux. Je vous en formule quelques uns, à titre d’exemple:

 – Cesser de vouloir aimer tout le monde – Travailler la compréhension mutuelle / reconnaître les incompatibilités relationnelles
 – Cesser de vouloir influencer/convaincre – Poser ses opinions sur la table
 – Cesser de vouloir contrôler ses émotions – Ecouter les informations qu’elles transmettent
 – Cesser de se dévaloriser – s’appuyer sur ce que l’on est
 – Cesser de vouloir surperformer partout, tout le temps – savoir décompresser
 – Cesser de chercher à se faire bien voir – Etre soi
 – Cesser de vouloir « vaincre » ses petits travers – bien connaître ses propres traits de personnalité et savoir les prendre en compte
 – Cesser de chercher à s’améliorer –  Profiter de soi-même
 – Cesser de penser positif – S’autoriser toutes ses émotions
 – Cesser d’appliquer des recettes – Expérimenter en fonction de soi
 – Cesser ce vouloir “vaincre” la procrastination – Comprendre sa raison d’être
 – Cesser de se discipliner – Chercher ses propre leviers

 

Et vous, qu’avez-vous envie de cesser de vous imposer pour vous lâcher la grappe et vous foutre la paix ?
Que voulez-vous faire à la place?
Et vous l’avez compris, si votre liste a plus ou moins de 10 items, ça n’a aucune importance, prenez-la telle qu’elle est et foutez-vous la paix!

 

Si vous vous intéressez à la méditation, je vous recommande la lecture de ce livre! Et pour tous ceux qui ne sont pas attirés ou qui n’y parviennent pas, je vous proposerai la semaine prochaine 10 façons de se ressourcer quand on n’a pas envie de méditer. Une autre manière de se lâcher la grappe;)

*le pays des ayatollahs, bien entendu;)

 

Voir aussi

Lâcher-prise : le principe du lave-vaisselle
Bien-être: quel degré d’oursitude nord?
Développement personnel: appropriation et personnalisation des outils
Libérer l’efficacité professionnelle et la créativité en 7 points
Job idéal: les 7 ingrédients du plaisir au travail
La combinaison unique de la réussite!
Job idéal: redéfinir la réussite

 

Aller plus loin

Vous voulez construire une vie professionnelle qui s’accord à vos désirs, vos appétences, vos aspirations? Ithaque vous accompagne. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *