Bien-être: cesser de ruminer

 

 

Ruminer un problème n’aide pas particulièrement à sa résolution et nourrit le stress aussi sûrement que le lait nourrit le veau. Voici une méthode en 5 points pour cesser de ressasser et se mettre dans de bonnes conditions pour passer à l’action.

 

rumination stressRumination: la vache à lait du stress

 

Ressasser est au bien-être ce que l’antibiotique est à l’infection: un antidote puissant. La rumination, c’est de la calorie à pessimisme, de la becquetance à idées noires, bref, la vache à lait du stress.

 

La tarte à la crème version révélation intergalactique de la semaine, c’est que si la rumination est désagréable, elle n’est que l’indicateur du problème et de l’impérieux besoin de le régler, pas le problème en lui-même.

Vous commencez donc à avoir l’habitude de mon discours sur ce genre de choses: s’en prendre au symptome sans se préoccuper de ce qui l’a généré serait illusoire et contre-productif. En d’autres termes, chassez la rumination sans dénouer les noeuds de la situation et elle reviendra illico jouer les zombies rongeurs de méninges, de préférence de façon lente et douloureuse.

 

 

Arrêter d’en faire un fromage et prendre les choses en main

 

Puisqu’elle est l’indicateur d’un problème à régler, la rumination est naturellement associée à tout un tas d’émotions qui génèrent des réactions pénibles et dont l’excès même droit au stress.

Et l’excès vient de la passivité face à la situation, du fait que nous la subissons sans réagir, alors que nous la percevons comme très négative. Alors plutôt que de faire un fromage de circonstances pénibles (ou de pleurer sur le lait renversé, comme disent nos voisins d’outre-Manche) l’idée est surtout de prendre les choses en main et de régler le problème en amont.

 

Vous vous attendiez à une recette miracle pour cesser de ruminer en claquant des doigts à un moment opportun, disons, entre la poire et le frometon? Que je vous livre un une botte secrete, sorte d’assiette au beurre des nantis du développement personnel? Il n’y a évidemment pas de secret autre que de se retrousser les manches et d’agir. Cesser de ressasser vient de l’association de ce passage à l’action associé à un exercice spécifique anti-rumination.

 

 

Mini coaching: Cesser de ruminer en 5 étapes

 

Cet article ne concerne évidemment que les ruminations concernant les situations sur lesquelles nous pouvons agir. Les autres nécessitent peut-être l’intervention d’un psy. De même que les ruminations trop ancrées ou récurrentes.

 

1- Etape 1: bienveillance et rendez-vous avec soi-même

La rumination étant l’indicateur d’un problème, elle n’est pas le signe d’une éventuelle faiblesse et elle n’est pas non plus le coupable. Acceptez-la et accueillez-la avec bienveillance. Si vous ajoutez le mépris ou l’agacement vis-à-vis de vous-même à une situation déjà stressante, on est pas sortis de la laiterie.

Lorsque vous vous prenez en flagrant délit de rumination usante, commencez par prendre rendez-vous avec vous-même en fixant un moment pendant lequel vous allez vous concentrer à fond sur le problème. Rien que le fait de prendre ce rendez-vous envoie à votre cerveau le message que vous vous préoccupez de ce qu’il vous dit et il sera moins enclin à faire brailler les petites voix intérieures sur tous les tons.

 

2- Etape 2: le pare-feu mental

Si les effets de la rumination sont trop forts, mettez en place un pare-feu mental dont vous vous servirez jusqu’à la résolution du problème. Cet exercice n’est PAS une solution en soi, c’est un accompagnement qui facilite la prise de recul. Il sera d’autant plus efficace si vous avez fixé un moment précis pour résoudre le problème, pour les raisons évoquées au point précédent.

Le pare-feu mental

 

3- Etape 3: identifier les émotions

Pendant votre rendez-vous avec vous-même, identifiez vos réactions émotionnelles pour déterminer les manques qui leur correspondent, les besoins à combler.

Utilisez ensuite l’étape 4 pour les combler petit à petit. Vous allez déterminer des objectifs à moyen et long terme qui vous permettront de développer des ressources internes, des construire des environnements pérennes qui vont améliorer votre bien-être et diminuer l’intenisté des émotions négatives et du stress, au delà de la situation qui vous préoccupe. Le double effet Kiss-Cool de la compréhension des émotions, en somme.

Remparts, coursives et échauguettes: les états de défense aux émotions

Les besoins à combler

 

4- Etape 4: passer en mode solutions

La rumination reviendra tant que le problème ne sera pas réglé? Dont acte, cherchons-lui des solutions. Parfois, les problèmes nous semblent complexes et donc très difficiles à régler. Vous pouvez commencer avec la technique du pourquoi, exercice ultra simple qui permet de remonter jusqu’à la source réelle de certaines situations pénibles:

La technique du pourquoi

Une fois cette origine déterminée, il est beaucoup plus simple de lui trouver des solutions. Quelques ressources pour vous aider:

Résolution de problèmes: l’orientation solutions

Les chapeaux de de Bono

 

5- Etape 5: le plan d’action

Transformez vos solutions en objectifs SMART, posez concrètement vos actions à mener, fixez-leur une date, par exemple à l’aide du COQ, petit outil très simple à utiliser qui vous évitera de procrastiner sur la mise en oeuvre des solutions:

La notion d’objectif SMART

La stratégie du COQ

 

Et pour renforcer les effets ce ces 5 étapes, mettez aussi les moyens de votre choix en oeuvre pour engranger les vitamines mentales au quotidien.

 

 

Voir aussi

 

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?

Les dossiers à fermer

Les relations difficiles: le triangle de Karpman

Définir ses limites

Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail

Faire face aux objectifs ambitieux: la solution culinaire

Les besoins à combler

Garder le moral dans la tourmente

Stress: et si on arrêtait de lutter contre?

Stress: la coexistence pacifique

 

 

Aller plus loin

 

Pour cnstruire une vie sereine et dynamique à la fois, en fonction de vos valeurs et de vos aspirations, pensez au coaching.Conctactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Publicité

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *