Management et esprit d’équipe: petite leçon handisport

Deux jours passés avec l’équipe de France de ski alpin Handisport en préparation pour les Jeux d’hiver ont été l’occasion non seulement de passer des moments passionnants avec des athlètes de haut niveau (le ski assis, quelle découverte impressionnante !), mais aussi d’observer comment fonctionne une équipe qui gagne et d’en tirer quelques enseignements utiles au management.

management et esprit d'équipe, petite leçon paralympique

 

J’ai été invitée par la Société Générale à passer deux jours avec l‘équipe de France de ski alpin handisport avant son départ pour Sotchi. La Société Générale est partenaire de l’équipe de France et sponsor de l’épatante Marie Bochet, 7 fois championne du monde à 19 ans (oui, vous avez bien lu 7 fois) et d’ores et déjà deux fois championne paralympique, qui réussit à associer mental exceptionnel, résultats exceptionnels, simplicité et gentillesse, preuve une fois de plus – et s’il en fallait –  qu’un caractère bien trempé n’est pas incompatible avec une posture relationnelle réjouissante, bien au contraire.

 

Management et ski handisport :  une discipline individuelle qui se pratique en équipe

Et cette double capacité à l’affirmation et soi et à la bienveillance, si elle est essentielle à la performance et à la collaboration, est aussi nécessaire au management.

Chrisitan Fémy managementChristian Fémy  est directeur sportif de l’équipe de France de ski handisport depuis 2010, et France paralympique le décrit comme « l’homme derrière les succès de l’équipe de France de ski handisport », selon les termes du Comité France paralympique. C’est sous sa direction que l’équipe de France est arrivée en tête du classement des nations de ski alpin handisport, depuis les championnats de monde de 2011. Et collectionne les beaux résultats!

Il souligne que le ski « est une discipline individuelle qui se pratique en équipe ». Car les entraînements, pour des questions financières et logistiques, se font nécessairement en groupe. Par conséquent, il est indispensable, sur le plan managérial, de traiter à la fois la question individuelle et la question collective, de personnaliser l’entraînement dans un cadre collectif, pour permettre à des spécificités très différentes de s’exprimer :

  • Les spécificités liées aux personnes : skieurs debout, skieurs assis, déficients visuels, hommes et femmes.
  • Les spécificités liées aux compétences : ski alpin, ski nordique, snowboard, sans oublier les entraîneurs, kinés et techniciens.

Des défis qui nous renvoient à n’importe quelle vie professionnelle, aux questions de management et de « diversité ». Et le management qui peine à jongler entre performance/caractéristiques/besoins individuels et efficacité collective/esprit d’équipe peut trouver à s’en inspirer. Nous allons donc aujourd’hui parler de la posture de manager, et la semaine prochaine nous évoquerons les règles du bien-travailler ensemble.

 

Management : simplicité, fermeté et décontraction

Lorsqu’on passe deux jours avec cette équipe, on est frappé par l’ambiance conviviale, l’entraide entre les athlètes, les relations qu’ils entretiennent avec leurs techniciens, leurs kinés et leurs entraîneurs. Pour Christian Fémy, cet esprit d’équipe est indispensable car sans lui, impossible de concilier les enjeux individuels et collectifs.

Et lorsqu’on lui demande quel est le secret pour le générer, son œil s’allume et, goguenard, il concise : « c’est pas compliqué, on fixe des règles strictes et on s’y tient. Pour le reste, on est plus relax. » Il n’en dira pas plus, et peut-être que ça n’est pas nécessaire, peut-être qu’entre simplicité, fermeté et décontraction, au fond tout est dit.

L’on sent bien que Christian Fémy n’est pas du genre à se la laisser raconter par qui que ce soit. Ce qui ne l’empêche pas d’être chaleureux, affable, facile d’accès. On sent bien aussi que Christian Fémy est ferme sur ces règles de bases qu’il a fixées aux membres de l’équipe de France et qu’il n’a probablement aucune hésitation à recadrer ses troupes quand il l’estime nécessaire. Une main de fer dans un gant de velours dirait le cliché, mais c’est plutôt l’association de deux compétences relationnelles essentielles à la gestion d’équipe car elles confèrent une autorité naturelle et sereine, qui peut poser un cadre clair tout en entretenant un ambiance décontractée:

  • L’affirmation de soi, celle qui inspire le respect et qui ne transige pas sur les règles de base d’un savoir vivre essentiel à l’esprit d’équipe. Sereine et authentique, elle n’a pas besoin de s’embarrasser d’autoritarisme, elle est sa propre justification et se suffit à elle-même pour inspirer le respect des règles en question.
  • L’amabilité (pour éviter le terme de gentillesse, malheureusement trop galvaudé et connoté). L’amabilité qui soude au travers de comportements pro-sociaux simples comme la bienveillance, l’empathie, l’écoute et qui génère une forme de complicité qui n’est pas du copinage, mais plutôt la posture de ceux qui se connaissent bien, se comprennent et sont capables de travailler ensemble en confiance.

Cette posture affirmée et décomplexée sait aussi faire preuve d’autorité si besoin est, pour fixer des limites ou recadrer un comportement considéré comme inapproprié, car elle ne confond pas bienveillance et mièvrerie, gentillesse et serpillière. Un recadrage ferme n’est nuisible ou toxique que s’il est fait de manière humiliante et/ou qu’il s’accompagne d’un changement d’attitude. Inversement une mise au point même musclée mais respectueuse et qui inclue le retour à des interactions normales et chaleureuse une fois l’affaire réglée peut être très efficace sans laisser de trace sur la relation.

C’est finalement un management simple, ferme et décontracté à la fois qui semble si bien réussir à cette équipe de France, dont il reste, au delà des compétences relationnelles indispensables au manager, à définir le cadre. Rendez-vous donc la semaine prochaine 8 règles simples à mettre en place à l’intérieur d’une équipe pour encourager la coopération, le plaisir de travailler ensemble et les mettre au service de la performance et de l’efficacité.

 

 

Et en attendant, je vous encourage à aller regarder des épreuves de Jeux Paralympiques, impressionnantes d’engagement, d’exigence et de performance, du haut niveau, quoi;) Et aussi pour découvrir des sports méconnus comme le ski assis, des athlètes moins médiatisés et pourtant remarquables. Les paralympiques sont diffusés sur France 4 et relayés sur Twitter par quelques comptes à suivre:

  • @toushandisport – Compte Twitter de la Société Générale autour du handisport
  • @FRAparalympique – Compte Twitter du Comité France Paralympique
  • @MJEREMIASZ – Joueur de tennis fauteuil professionnel et commentateur sur France 4. Ses explications techniques sont passionnantes.
  • @CoeurHandisport – Compte Twitter d’un photographe mal-voyant, mordu de handisport et pratiquant fervent.
  • @EnRoutePourRio – Spécialiste de handisport et présent à Sotchi
  • @fabien976 – compte Twitter d’un passionné de sport en général, de handisport en particulier et présent à Sotchi
  • @bloghandicap – blog et webTV spécialisé sur le handicap, présent à Sotchi
  • @StephaneRiviere – dirigeant de Talenteo, site emploi spécialisé handicap et présent à Sotchi

Et bien entendu, les comptes Twitter de nos athlètes. Leurs échanges avec leurs supporters et entre eux est un bel exemple de cet état d’esprit que nous avons évoqué:

 

  • @MarieBochet – Marie Bochet, skieuse debout
  • @Yotab74 – Yohann Taberlet, skieur assis
  • @GauthierVincent – Vincent Gauthier-Manuel, skieur debout et porte-drapeau de l’équipe de France
  • @romrib – Romain Riboud, skieur debout

 

 

Voir aussi:

Vie professionnelle: deux ou trois idées… paralympiques!

Petit traité de savoir-vivre au travail entre valides et handicapés (1)

Petit traité de savoir-vivre au travail entre valides et handicapés (2): 10 trucs pour favoriser la relation

Professionnels en situation de handicap: des compétences transférables à prendre en compte

Petite leçon de management paralympique: 8 règles simples de savoir-vivre en équipe

 

Aller plus loin

Pour construire, entretenir et développer un état d’esprit et un relationnel à la fois dynamiques et sereins,  propices à la réussite de vos objectifs professionnels, pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *