L’élégance relationnelle pour redonner aux cadres l’envie de manager

J’ai été conviée par Expectra à rédiger le billet de leur dossier du mois sur la désaffection des cadres pour la fonction de manager. Encadrer des personnes au XXIe siècle est devenu un sport d’équilibriste entre les injonctions paradoxales qui ne donne même plus un statut cool. Alors comment redonner aux cardes l’envie de manager ? C’est là qu’entre en scène l’élégance relationnelle.

 

Depuis une dizaine d’années, on constate un désamour de plus en plus arqué pour la fonction de manager, directement lié à des conditions d’exercice de plus en plus difficiles d’une part, associées à la perte progressive de tut ce qui donnait un peu de gueule à ce statut. J’avais été interviewée par Le monde en 2012 sur le sujet :

Devant l’écart qui continue de se creuser entre cadres et fonctions managériales, Expectra m’a demandé de rédiger un billet sur le sujet pour leur dossier du mois :

construire le bien-être au travail

L’occasion pour moi de revenir sur les évolutions des raisons du manque de motivation à devenir manager et de proposer à la fois des alternatives et des solutions. Et parmi ces dernières, celle qui pour moi a le plus de sens pour des cadres qui ne veulent pas devenir flics, garde chiourmes et porte-flingues, soumis aux injonctions paradoxales, mais qui ont un point commun avec les autres salariés, qui est d’avoir envie de bien faire leur boulot dans une ambiance agréable, c’est justement d’en créer les conditions. Et pour cela, rien de tel que l’élégance relationnelle.

Car, par delà les modes managériales et les outils plus ou moins judicieux transmis à la va-vite dans les séminaires de « manager-coach » (cette hérésie), une posture relationnelle élégante et affirmée est le fondement d’un management humain et pertinent, qui crée la confiance nécessaire à la collaboration, à la possibilité de désaccord, qui gère et arbitre les conflits avec classe, qui a même le panache de pouvoir prendre position face à la hiérarchie quand on en sent le besoin. Et redonner aux salariés un confort relationnel dont ils ont été largement dépouillés, c’est nourrir aussi les besoins d’appartenance et de reconnaissance, donner une bouffée de sens, de plaisir au travail, une bouffée d’air. Pour tout le monde.

A lire ici:

 

J’avais par ailleurs déjà contribué deux fois à Expectra:

 

Voir aussi

Sans peur et sans reproche: l’élégance relationnelle au service du plaisir de travailler (ensemble)
Stress, managers et compétences relationnelles
Plaisir au travail: un chef compétent sinon rien
Élégance relationnelle: l’amabilité, clé d’une collaboration éclairée

 

Aller plus loin

Vous voulez construire un relationnel élégant et affirmé, au service de votre plaisir de travailler et de celui de votre entourage professionnel? Ithaque vous propose son programme exclusif et original: Sans peur et sans reproche, parce qu’une posture chevaleresque vaut mieux que des comportements cavaliers! Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

Publicité

2 Comments

Répondre à Comment Réussir Sa Vie Pro Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *