Vivre (et travailler) ensemble, une histoire de temps

Sylvaine Pascual – Publié dans: Bien-être /  Relations / Regards croisés

 

 

De rythmes effrénés en besoin de loisirs et de détente, de nouvelles technologies en désir de lenteur, notre relation au temps est sacrément soumise à tout un tas de distorsions qui ont un impact direct sur notre capacité à (bien) vivre et travailler ensemble. Un colloque du CESE apporte des éclairages intéressants et parfois inattendus sur ce sujet.

 

 

 

Réaccorder nos temporalités pour bien vivre et travailler ensembleChacun, les autres et le temps

 

“Vivre ensemble, cela signifie se côtoyer, se croiser, partager les mêmes moments.
Or chacune et chacun d’entre nous ne se représente pas le temps de la même manière.
Nous n’entretenons pas le même rapport au passé, qu’il soit collectif ou individuel ni à l’avenir, dans lequel nous nous projetons tous différemment.
Identifier cette disparité constitue la première démarche pour faciliter le Vivre ensemble.” nous dit le site Vivre ensemble, du Centre économique, social et environnemental.

 

Ces liens entre le temps et nos façons de vivre – et travailler – ensemble ont fait l’objet d’un colloque passionnant le 29 novembre 2012, ainsi que d’un sondage porteur d’enseignements passionnants sur notre relation au temps et aux autres.

L’urgence et l’horizon, présentation du colloque Vivre ensemble entre temps long et temps court – Roger Pol Droit

 

 

 

Comment évoluent nos vécus du temps?

 

Claire GIBAULT, Conseillère CESE, chef d’orchestre

“Quelque chose, apparemment, est arrivé au temps. On le constate dans nos rythmes de travail, nos manières de nous informer, de manger ou de nous distraire. Mais comment qualifier cette métamorphose ? Suffit-il de parler d’accélération ? Est-il possible de ralentir ? Si oui, comment ?” La réponse en vidéo:

 


Claire Gibault – Vivre ensemble 2012 – cese par le_cese

 

 

 

Comment réaccorder nos temporalités

 

Etienne KLEIN, Physicien, Directeur de recherche au CEA

“Nous sommes moins les victimes d’une supposée accélération du temps que d’une superposition de présents multiples et désaccordés : en même temps que nous travaillons, nous jetons un œil sur nos mails, écoutons la radio et pensons à autre chose encore, et cela chacun à son propre rythme, dans sa propre sphère…
Nous ne vivons donc plus dans une temporalité commune : tandis que certains d’entre nous sont hyperactifs, comme embarqués dans une sorte de tourbillon existentiel, d’autres, mis hors du temps ou choisissant de s’y mettre, attendent, s’ennuient ou méditent.
Comment inventer une « diététique de l’instant qui passe », qui permette que, de façon régulière, le temps des uns se réaccorde au temps des autres ? »

 


Etienne Klein – Vivre ensemble 2012 – cese par le_cese

 

 

 

Sondage: Vivre ensemble, entre temps court et temps long

 

Cette étude a été réalisée par Ipsos pour le Conseil Economique Social et Environnemental et KPMG dans le cadre du Colloque Vivre Ensemble du 29 novembre 2012. Voici la présentation des résultats ainsi qu’un résumé des conclusions tirées pas le CESE. Pour le rapport complet, lire: Sondage vivre ensemble

 

 

 

1- La crise économique menace notre capacité à bien vivre ensemble

 

En plus du moral en berne, la crise a une autre conséquence directe dans l’opinion: elle met à mal la cohésion nationale: “En effet, lorsqu’on demande aux Français qu’est-ce qui selon eux menace le plus notre capacité à bien vivre ensemble, c’est la crise économique et financière qui est la plus citée (à 47% soit près d’un Français sur deux). Le défi qu’elle pose pour le financement du système de solidarité nationale paraît justifier cette première place. D’ailleurs, entre 2011 et 2012 la crise progresse assez nettement dans la hiérarchie des menaces (+8 points), notamment au détriment del’accroissement des inégalités sociales qui en est pourtant l’une des conséquences (-16 à 27%).”

 

Mais la crise n’est pas la seule à menacer la capacité à bien vivre ensemble. Les français citent ainsi:

 

  • Les extrémismes religieux (27%)
  • L’individualisme (25%): “Chez les cadres, c’est la première menace citée, à 39% contre 38% à la crise et 37% aux inégalités.”

 

2- Plus de temps à travailler et à s’épanouir individuellement que de temps en famille ou à la rencontre des gens

 

” les Français pensent qu’aujourd’hui qu’on passe de moins en moins de temps à créer du lien avec son entourage. Pour une majorité de personnes interrogées, on consacre aujourd’hui moins de temps qu’il y a 20 ans à la famille (65%) à aller à la rencontre des gens (77%).”

 

  • Pour 38% des personnes interrogées, on passe aujourd’hui en France plus de temps à s’épanouir individuellement.
  • 15 ans après la mise en place des 35 heures, et alors qu’on parle de plus en plus de revoir ce dispositif, 44% des Français considèrent qu’on passe plus de temps à travailler aujourd’hui en France qu’il y a 20 ans. Cette idée est même majoritaire chez les actifs (49%) et en particulier chez les cadres (52%).

 

3- Un rapport personnel au temps qui diffère selon le profil sociodémographique

 

55% des français ont le sentiment de prendre leur temps, contre 45% qui se sentent pressés. Sans surprise, le statut professionnel est déterminant: 54% des actifs se disent pressés, contre 35% des retraités. Chez les actifs, les cadres sont les plus pressés (61% contre 45% des ouvriers).

 

“D’une manière générale, les catégories « supérieures » sont davantage « prises par le temps » : 55% des diplômés bac +3 ou plus et 51% des personnes dont les revenus sont les plus élevés sont pressés, contre 44% des sans diplôme et 39% des personnes dont les revenus sont les plus faibles.”

 

A nouveau sans surprise, pour des raisons de répartition des tâches ménagères et domestiques: “51% des femmes sont pressées contre seulement 37% des hommes. A l’opposé, 62% des hommes disent plutôt prendre leur temps, contre 48% des femmes.”

 

 

4- Le temps vécu n’est pas toujours en harmonie avec le temps voulu

 

1/3 des français regrettent que leur activité professionnelle leur prenne trop de temps, et particulièrement les cadres (53%). S’ils disposaient de plus de temps

 

  • 45% le consacreraient à leurs proches
  • 32% à leurs loisirs

 

 

Un clin d’oeil reconnaissant à @sysiphe92 qui m’a signalé ce colloque;)

 

 

Voir aussi

 

5 trucs pour bien déconnecter du boulot

Eloge de la slow attitude: interview sur France Info

Bien-être personnel, relationnel et professionnel: 8 ebooks gratuits

Ralentir: les vertus de la lenteur

Relations, bien-être: le bruit et la fureur

Bien-être, relations: les instants de convivialité

 

 

 

 

 


Aller plus loin

 

Vous voulez construire et entretenir des relations professionnelles saines et réjouissantes? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

Revue du web: les émotions, alliées fidèles

Sylvaine Pascual – Publié dans Comprendre les émotions

 

Les émotions sont excellentes conseillères à ceux qui savent leur prêter une oreille attentive et bienveillante. Voici un vagabondage sur le web à la rencontre les émotions, pour mieux comprendre leur rôle, leur utilité et comment les mettre à notre service.

 

emotionsLes émotions, l’avenir du bien-être

 

En management comme en bien-être, l’intérêt pour les émotions va grandissant et c’est tant mieux: la connaissance de leurs rôles, leurs mécanismes et modes d’expression est un moyen extraordinaire de renouer avec le bien-être, de minimiser voire prévenir le stress, d’apaiser les relations autant à soi-même qu’aux autres.

 

D’ici quelques années, la formation professionnelle – et avec un peu de chance l’éducation – passera de plus en plus par les émotions pour aborder le management, la communication, les relations, l’organisation, la gestion des conflits, la cohésion d’équipe, le stress, car elles sont au coeur de nos perceptions, régissent nos réactions et nos pensées, qui à leur tour vont nourrir des convictions génératrices d’émotions.

 

Je vous propose aujourd’hui d’aller explorer et découvrir ce territoire encore mal connu de nombre d’entre nous et de nous familiariser avec: les émotions renferment la clé de notre équilibre psychologique, et elles sont prêtes à nous l’offrir.

 

 

Du bon usage des émotions

 

Passionnant article du psychiatre Christophe André sur les émotions, qui montre qu’il vaut bien mieux mettre ses émotions à son service plutôt que d’étouffer, ce qui serait peine perdue: “on ne peut pas mettre le vent en cage”, en revanche, on peut l’utiliser à bon escient. Quelques points intéressants développés dans l’article:

– Il met à mal la croyance jugée ici “naïve” de la nécessité d’exprimer l’émotion, chère à certaines pratiques de développement personnel.

– Chercher à réprimer une émotion peut la conduire à revenir plus brutalement.

– Propose des pistes de modification des perceptions qui vont dans le sens de l’adaptation plutôt que dans la résistance.

– Encourager le développement des émotions positives qui sont bonnes pour la santé.

 

Peut-on gérer ses émotions?

 

 

Psychologie des émotions et des sentiments

 

La connaissance des émotions passe aussi par la différentiation entre émotions et sentiments, pas toujours évidente, et par l’étude des uns et des autres. Voici deux documents très complets sur la psychologie des émotions et des sentiments:

Emotions et sentiments de Jacques Cosnier – Neuro-psychiatre et professeur émérite de l’université de Lyon 2

The Psychology of Emotions, Feelings and Thoughts de Mark Pettinelli, auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

 

 

Les besoins à combler derrière l’émotion

 

Ce site présente de nombreuses informations sur les bénéfices de différentes émotions, mais aussi de sentiments, en termes de renseignements sur les besoins qui les déclenchent, accompagnés de pistes pour remonter aux sources des déclencheurs et les traiter.

Emotions

 

 

Recettes toutes faites inefficace

 

Pour terminer, voici un exemple type à mes yeux de techniques inefficaces: tenter de se débarrasser des réactions liées à l’émotion sans se préoccuper du traitement de ses déclencheurs. Observons un exemple pris dans cet article ous êtes irrité parce que le boss est en retard à la réunion? Pensez positif: ça vous laisse plus de temps pour préparer. Ce genre de méthode simpliste issue de la mécompréhension de la psychologie positive est parfaitement inefficace: nous avons tous fait l’expérience de l’écart entre ce que dit la raison et ce qui se passe dans nos tripes et croire que raisonner peut minimiser l’expérience émotionnelle est une illusion.

A lire, ne serait-ce que pour développer un peu de jugement vis à vis de ce type de conseils.

Managing Your Emotions at Work

 

 

Voir aussi

 

Nos émotions nous parlent de nous

Emotions et pseudo-émotions

Les émotions: amies fidèles ou ennemies incapacitantes?

Les besoins à combler

Rôle des émotions: la joie

Emotions: éloge du plaisir

Efficacité professionnelle et émotions

Emotions: comprendre la colère *

Remparts, coursives et échauguettes: les états de défense aux émotions

 

Les dossiers d’Ithaque: Comprendre les émotions

Les dossiers d’Ithaque: Stress, la coexistence pacifique

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez comprendre vos mécanismes émotionnels et les mettre au service de votre bien-être et de vos relations? Pensez audéveloppement personnel. Pour tous renseignements contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Vagabondage du web: développement personnel (2)

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles

 

C’est un vagabondage 100% paroles de coachs que je vous propose aujourd’hui, avec au programme: l’autorité, l’estime de soi, l’écoute attentive et la capacité à dire non.

 

 

vagabondage5 developpement personnelAutorité et affirmation de soi

 

Un excellent article de Pascal Ponty sur le thème de l’autorité au travail. Beaucoup de justesse dans l’analyse, et on pourrait tout à fait étendre la réflexion aux relations familiale:

Autorité et humanité

 

 

Egoïsme et estime de soi

 

La valorisation de l’humilité et de la modestie pousse davanatage à l’auto-dénigrement qu’à une vision juste de soi. Un joli article de Luc Demaret qui remet à leur juste place la notion d’égoïsme et l’importance de l’estime de soi et recentrant le débat sur l’apprentissage.

S’aimer… un apprentissage

 

 

Ecoute attentive

 

Ange Menec propose des pistes pour développer une écoute attentive qui va offrir à l’interlocuteur un espace de confiance qui l’encourage à s’ouvrir et à s’exprimer

Tu n’écoutes pas!

 

 

Savoir dire non

 

Nous sommes probablement très nombreux à en avoir fait l’expérience: il est parfois difficile de dire non. Béatrice Gireaudeau expose avec beaucoup de clarté comment le fair d’être capable de dire non est un mélange d’estime de soi et de limites clairement définies.

Savoir dire non

 

 

La valse des bémols

 

Le doute, le manque d’assurance laissent des traces dans le discours de chacun de nous, sous la forme d’expressions que Marc Traverson appelle les bémols: voici comment les repérer. Et vous, vous arrive-t-il de bémoliser?

La valse des bémols

 

 

Matin malin

 

Récapitulatif des @MatinMalin de la semaine sur Twitter, petites pensées du matin pour mieux vivre au quotidien:

28 janvier: Partager un peu de sa richesse financière, intellectuelle, affective ou autre, par bienveillance.

29 janvier: Explorer les recoins de soi-même pour se comprendre, s’accepter.

30 janvier: Agir en fonction de ses valeurs pour être heureux, plutôt qu’en fonction de celles des autres.

31 janvier: Regarder le jour se lever et chercher comment, nous aussi, nous contribuons au monde.

1 février: Remettre en questions ses stratégies, ses décisions, les compétences à développer plutôt que sa valeur.

2 février: La curiosité renforce les capacités d’apprentissage et d’adaptation. Autant en abuser!

3 février: Chercher les signes d’intégration et de reconnaissance dans l’oeil de l’autre, plutôt que le jugement.

 

 

 

Voir aussi

 

Définir ses limites

Mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi

Faire quelque chose pour soi: parce que nous le valons tous!

Compétence relationnelle: l’affirmation de soi

Ebook gratuit: le triangle de Karpman

Compétences relationnelles: savoir dire non

Compétences relationnelles: l’écoute active

Compétences relationnelles: écouter sans juger

Compétence relationnelle: l’affirmation de soi

 

Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

Les dossiers d’Ithaque: Entretenir des relations saines

Les dossiers d’Ithaque: Mieux communiquer

Nourritures intellectuelles

 

 

Aller plus loin

 

Pour développer le mode de vie et les compétences relationnelles qui vous conviennent, pensez au développement personnel et au coaching. Contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

 

Revue du web: reconversion professionnelle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Vie professionnelle  /  Nourritures intellectuelles

 

  Portraits de reconversions réussies, récapitulatif des billets sur le changement de métier, l’importance du réseau et une vidéo de l’AFPA à l’affiche de ce vagabondage du vendredi en quête du job idéal…

 

 

reconversion professionnelle 20Changer de métier, ils l’ont fait

 

Je suis toujours surprise d’entendre des discours entendus sur les reconversions “faisables” et “pas faisables”, en particulier de la part de personnes qui mènent des bilans de compétences. Les exemples de reconversions étonnantes, inattendues et/ou bien éloignées des compétences professionnelles d’origine sont légions, démontrant, puisque c’est encore nécessaire, que la question n’est pas de savoir si une reconversion est réaliste, mais bien comment vous allez vous y prendre.

Pour commencer: l’intéressant portrait de Sylvie Comte, ex-coiffeuse reconvertie dans le bâtiment:

Du sol au plafond Sylvie s’occupe de tout

Second portrait, celui de Jérôme Bruet, 37 ans, ex-enseignant devenu chef d’entrepris:

La reconversion réussie d’un ex-professeur

Une autre reconversion à 360°, c’est celle de David Arveiller, docteur en droit et consultant RH devenu comédien. Etonnant portrait rédigé avec un peu de plume par la rédactrice du magazine Luxe calme et volupté sur le blog Toutpourchanger.com

L’improbable destin de David Arveiller, ex RH devenu comédien

 

 

 

Le désir de reconversion

 

Petit rappel des articles du blog d’Ithaque sur le thème de la reconversion professionnelle:

Carrière: le désir de reconversion

Désir de reconversion: les questions à se poser en amont

Planifier sa reconversion professionnelle: mode d’emploi

Reconversion professionnelle: guide téléchargeable

Reconversion professionnelle: la tentation de l’indépendance

Age, métier et reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle: l’être humain derrière le projet

Reconversion: interview de Sylvaine Pascual sur Sud Radio

Reconversion professionnelle: la part de chance

Et la série boulot idéal

 

 

L’importance du réseau dans la reconversion

 

Disons-le tout net, je ne suis absolument pas d’accord avec l’analyse faite des différents niveaux du réseau: le premier cercle, c’est à dire celui des proches, famille et amis étant pour moi de loin le plus délicat à gérer, le plus difficile à convaincre, le plus enclin à plaquer ses propres peurs et freins sur votre projet.

En revanche, cet article a le mérite de rappeler, et on ne le fera jamais assez, l’importance d’entretenir son réseau et les conseils à ce sujet sont intéressants (mis à part ceux sur Twitter, un pouillème hypocrito-lèche-botte à mes yeux tâtillons sur l’importance de l’authenticité et la non-manipulation dans les relations)

Pour info, j’ai en préparation un billet exprimant ma vision de l’utilisation des réseaux sociaux dans la reconversion professionnelle.

Le réseau – un atout pour changer de métier

 

 

Changer de métier: réinventer sa propre histoire

 

La vidéo de la semaine, c’est cette vidéo de l’AFPA sur la reconversion et la formation professionnelle. Tout à fait publicitaire évidemment, mais l’enthousiasme des candidats à la reconversion et des accompagnateurs est le même que celui de mes clients et le mien. Oui, changer de métier, c’est aussi ça: des parcours formidables et des gens qui trouvent sens, plaisir et épanouissement dans leur vie professionnelle.A qui le tour?

 

 

 

 

Voir aussi

 

Vie professionnelle

Nourritures intellectuelles

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire une vie professionnelle conforme à vos aspirations, vos envies, vos valeurs? Pernsez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

Revue développement personnel (1)

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles

 

Vagabondage spécial développement personnel cette semaine. Au programme: procrastination, cerveau et perceptions, peur du changement et vivre heureux.Bonne lecture!

 

vagabondages9

Procrastination

 

Belle série d’articles de la coach canadienne Chantal Beaupré sur la procrastination. Enfin des articles de fond, étayés, intelligents, et qui prennent toute la mesure de la complexité de ce comportement auto-invalidant, à la place des ramassis d’âneries gentillettes type recettes miracles, to-do lists, engagement public et mini étapes compris, qui pullulent sur le web. En anglais malheureusement.

Procrastination

 

 

Cerveau et perceptions

 

Un article passionnant trouvé sur l’excellent blog  Théorie des tendances, et qui traite du fonctionnement du cerveau, et plus précisément comment notre cerveau stocke des informations tronquées, biaisées, voire franchement fausses. La bonne nouvelle, c’est qu’en étant conscients de ces mécanismes, nous pouvons êtres plus vigilants et minimiser les effets des 16 moyens dont le cerveau dispose pour nous mener en bateau!

Votre cerveau vous trompe: perceptions et représentations mentales

 

 

Bonheur et peur du changement

 

Intéressant article sur le site passionnant Psycho-Ressources, qui montre comment nous parvenons à fair avec des situations peu agréables alors que nous pouvons agir dessus, combien la résistance au changement peut être forte et de quelle manière elle constitue un frein majeur à la construction d’une vie réjouissante et à la résolution de nos problèmes. A lire absolument.

La peur du changement: principale résistance au bonheur

 

 

 

Petite leçon de bonheur

 

La vidéo de la semaine, c’est cette intervention de Christophe André sur un plateau de télévision, à propos du bonheur. Sourire, vivre l’instant présent, éviter la compensation matérialiste et la distraction sont quatre solutions pour vivre plus heureux. Lumineux comme toujours, mélange subtil de douceur et d’affirmation ultra sereine, il montre combien, au fond, être plus heureux est assez simple, pour peu qu’on reste à proximité de soi. Joli moment.

 

 

 

Matins malins

 

Récapitulatif des mini coaching sous formes de petites pensées matinales de @MatinMalin

10 janvier:

Douceur de janvier n’annonce pas le printemps! Ne vous laissez pas tromper par ce en quoi vous voulez croire!

11 janvier:

S’autoriser la curiosité, s’étonner chaque jour, apprendre et découvrir pour développer la confiance

12 janvier:

La déception est à la mesure de l’attente. Minimisons nos exigences!

13 janvier:

“Je le lui ai fait comprendre” Halte aux messages codés, générateurs d’interprétations abusives et malentendus!

14 janvier:

Passé enfui, avenir incertain, libérons-nous des boulets du temps et vivons un peu dans le présent!

15 janvier:

Nous avons les qualités de nos défauts. Appuyons-nous sur ces qualités au lieu de focaliser sur nos défauts…

16 janvier

Rompre avec la routine, de temps à autres, pour autant de bouffées d’air frais.

17 janvier:

Nos émotions nous parlent de nos propres manques et besoins à combler. Que disent les vôtres?

18 janvier:

Nous avons tous le choix de subir ou d’agir. Quel est le vôtre?

19 janvier:

Quelles sont vos relations à chérir, à entretenir, à renforcer, à regarder grandir? Comment?

20 janvier:

Exprimer ses limites améliore l’estime de soi et la relation. Quelles limites avez-vous à exprimer?

 

 

Voir aussi

 

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?

S’émerveiller

Etre dans le présent

Simplifier, simplifier!

Se parler à soi-même comme on voudrait qu’on nous parle

Rôle des émotions: la joie

Simple comme la bonne humeur

Le rire, remède universel

Comment nous entretenons nos convictions

Procrastination et estime de soi

 

Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

Les dossiers d’Ithaque: Apprivoiser la procrastination

Nourritures intellectuelles

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire une vie en accord avec vos envies, vos valeurs, vos aspirations? Pensez au développement personnel et au coaching. Pour tous renseginements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

Revue hebdo: vie professionnelle (1)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles  /  Vie professionnelle

 

Déjà le premier vendredi de l’année, reprenons nos vagabondages au pays du développement personnel et de l’évolution professionnelle… Au menu cette semaine, une revue 100% vie professionnelle, en attendant lundi et le dernier volet de la série boulot idéal: comment passer de la bonne résolution à un projet cohérent…  Tweet

 

 

revue vie professionnelleProfiter de son chômage

 

L’idée vous paraît navrante? Loin des idées reçues sur la nécessité de consacrer tout son temps à la recherche d’emploi comme si c’était un job en soi, cet article réjouissant a le mérite d’évoquer le droit de dédramatiser la perte d’emploi, de cesser de culpabiliser et de profiter de cette période pour faire ce qu’on a jamais le temps de faire: un voyage, une formation, se remettre à un vieux hobby etc. Et pour moi l’essentiel dans tout cela, c’est de s’autoriser à engranger des vitamines mentales, à s’occuper de soi parce que c’est bon pour l’estime et la confiance en soi, qui à leur tour vont augmenter les chances de retrouver un emploi…

La bonne résolution du chômeur

 

 

Recherche d’emploi, évolution de carrière: savoir utiliser Viadéo

 

Même parmi les moins adeptes des réseaux sociaux, tout le monde connaît Viadéo, la plateforme professionnelle aux 3,7 millions de profils. Cependant, en tirer le maximum, dans une recherche d’emploi ou pour l’évolution de carrière, y être visible et lisible, c’est moins évident. Voici une excellente série d’articles de Jean-Christophe Anna, consultant expert en réseaux sociaux à l’APEC, qui vous permettra de maîtriser le premier réseau professionnel français.

Viadéo 1ère leçon: optimisez votre visibilité

Viadéo 2ème leçon: tissez votre toile

Viadéo 3ème leçon: pilotez votre carrière

 

 

Le sens du travail

 

Bel article de Thierry do Espirito et très intéressante réflexion sur la valeur et le sens du travail au travers de l’observation de métiers simples. A lire absolument avant de réfléchir aux valeurs et au sens, dans la quête d’amélioration professionnelle.

Plaisir des métiers simples

 

 

Donner du sens à son travail

 

Pour diminuer le stress et donner du sens à leur vie professionnelle, de nombreux cadres quittent le privé pour se tourner vers le milieu associatif. Quitte à accepter une perte de salaire… là aussi, matière à réfléchir pour son évolution de carrière.

Quitter le privé pour le secteur associatif

 

 

Comment rater son entretien d’embauche

 

Pertinentes et concises, ces 7 erreurs à ne pas commettre correpondent à autant de conseils pleins de bon sens. Et si vous les trouvez peu faciles à mettre en oeuvre, adressez-vous à votre coach préféré;)

Les péchés capitaux de l’entretien d’embauche

 

 

Candidature: le syndrome de l’imposteur

 

La minimisation de ses accomplissements professionnels est ultra courante et rend très difficile la valorisation d’un parcours. Apprendre à objectiver l’évaluation de ce parcours est essentiel à la réussite des entretiens d’embauche.

Le syndrome de l’imposteur

Lectures complémentaires sur le sujet:

Recherche d’emploi: reconstruire la confiance et l’estime de soi

Des entretiens d’embauche aux petits oignons!

Estime de soi: redécouvrir nos talents

Estime de soi: reconnaître ses accomplissements

 

 

Le monde de l’entreprise dans les séries télé

 

Sympa, ce diaporama de l’Express qui reprend les séries télé représentant le monde de l’entreprise. On aurait juste bien aimé une analyse de l’image des entreprises véhiculée par ce biais.

Le monde de l’entreprise vu pas les séries télé

 

 

Matin malin

 

Pour finir sur une note plus légère, un récapitulatif des tweets de @MatinMalin, petites pensées matinales en forme de mini coaching pour améliorer le quotidien:

Dimanche:

Listez toutes les bonnes résolutions que vous ne prendrez pas cette année. Et fixez un petit objectif qui vous fait plaisir!

Lundi:

Se dépasser un petit peu chaque jour, pour gagner en assurance et en confiance.

Mardi:

Ouvrir les yeux chaque matin et chercher la beauté partout, avec gourmandise

Mercredi:

Les imprévus sont comme les huitres: parfois, ils renferment des perles. Accueillons-les, au cas où;)

Jeudi:

Les interprétations des faits et gestes des autres parlent surtout de nos propres peurs. Quelles sont les vôtres?

 

 

 

Vagabondage de Noël

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié ans Nourritures intellectuelles

 

  C’est une courte escapade que je vous propose cette semaine, car après tout c’est Noël! Du coup, vagabondons sous le signe du plaisir et… de la déconnection

 

vagabondage de noelFêtes-vous plaisir

 

Profiter de cette dernière semaine de l’année pour se faire plaisir, de plein de manières différentes, voilà une idée alléchante.

Nous avons évoqué les plaisirs gustatifs dans l’article 8 (+1) trucs pour survivre aux fêtes de fin d’année et voici à présent les suggestions d’Ariane Grumbach, diététicienne réjouissante et pas comme les autres, dont nous avions fait la connaissance ici:

Faites (fêtes)-vous plaisir

 

Quelques ressources supplémentaires pour que la fin de l’année vous permette de vous goinffrer de vitamines mentales:

Un petit compliment, pour la route?

Rôle des émotions: la joie

Dire les jolies choses que l’on ressent

Répondre à son besoin d’appartenance sociale

Simple comme la bonne humeur

Le rire, remède universel

Emotions: éloge du plaisir

Répondre au besoin de reconnaissance

A la rencontre de la beauté

Partager ce qu’on a

Apprécier ce que l’on a

Bien-être: les instants cléments

Contribuer

Bien-être: céder à la flemme

Un peu de rigologie dans votre vie!

Bien-être: dé-con-nec-ter!

 

 

Déconnecter pour reconnecter

 

La vidéo de la semaine, c’est cette pub Thailandaise que j’ai trouvée très émouvante.

Alors regardez cette vidéo, et puis éteignez votre ordinateur, votre téléphone portable et profitez de vos proches autour de vous. C’est vrai, damned, c’est Noël, quoi!

 

Joyeux Noël à tous!

C’est vendredi: allons voir ailleurs!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles

 

Comme tous les vendredis, partons en balade vers tout ce qui peut favoriser notre développement personnel et notre évolution professionnelle. Au menu cette semaine: quête de sens, empathie, échecs et réussiteset reconversion professionnelle. Bonne balade!

 

 

vagabondages10Trouver le sens

 

En lisant le début de l’article d’Eric Mainville, j’étais dubitative: trop de sens? Un article très marketing, comme on en rencontre tant, qui derrière un titre accrocheur, prend le contrepied d’une tendance même pas tant par conviction que par désir de buzzer, le tout avec une mauvaise foi flagrante? En fait, ça n’est pas dans les habitudes du Eric Mainville que je connais (via son blog), aussi j’ai lu l’article avec curiosité. Et j’ai bien fait!

Drôle et pertinent, il observe avec beaucoup de finesse l’abus et le placage du terme sur tout et n’importe quoi, à toutes les sauces et la récupération par les gens bien intentionnés qui ont transformé le sens en produit marketing.

C’est bien vu, bien dit et ça vaut le coup d’être lu:

La société du trop sens

 

 

Empathie, entraide et coopération

 

Première vidéo de la semaine, cette présentation du livre L’âge de l’empathie, belle animation qui montre que si nous sommes des animaux comme les autres, alors observons la nature: dans le règne animal et contrairement à bien des idées reçues, la survie ne passe pas nécessairement par la domination, mais aussi par l’entraide et la coopération, qui sont les filles de l’empathie. Il est donc largement temps de revoir nos jeux de pouvoir et de passer à l’âge de l’empathie. Et je mets au défi tous ceux qui immédiatement pensent que ce sont des idées de bisounours de se mettre à la gentillesse vraie, avec curiosité, rien que pour voir…

 

 

 

 

 

 

Echecs et réussite

 

La seconde vidéo de la semaine, c’est cette étonnante collection d’échecs de personnes aujourd’hui célèbres, qui démontre une fois de plus que la question n’est pas tant de savoir si un objectif est réaliste au regard de Papa/Maman, le patron, l’entraîneur, les médias, la société ou l’oncle Alfred, mais bien de réfléchir aux moyens dont nous disposons – ou que nous pouvons inventer – pour parvenir à nos fins. Ces gens-là ont tous essuyé des échecs cuisants, et ils ont trouvé des moyens. Nous sommes d’accord, il n’est pas toujours possible de trouver des moyens. Mais ça vaut sans doute le coup d’essayer, lorsque l’objectif nous tient vraiment à coeur.

 

 

 

 

 

Reconversion professionnelle

 

Voici un mini dossier sur le changement de métier, concoté par Adecco. Comme souvent il se préoccupe davantage du projet que de la personne qui le porte – les habitués d’Ithaques connaissent mon point de vue sur le sujet –  aussi je le trouve insuffisant, cependant il a le mérite de montrer que la réorientation professionnelle est possible à tout âge et de proposer un tour d’horizon ultra clair et simple des possibilités de financement dans les cas de création d’entreprise.

Changer de métier et se reconvertir

 

 

Voir aussi

 

Autres vagabondages du vendredi

Journée de la gentillesse et développement personnel

Le boulot idéal: une réalité à inventer?

Entraide et coopération

Contribuer

Reconversion professionnelle: la tentation de l’indépendance

Compétences relationnelles (4): faire preuve d’empathie

Partager ce qu’on a

Réhabiliter la gentillesse

Relations: hérisson et paillasson

Vie professionnelle: des attitudes à réhabiliter

Vagabondage du vendredi

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans: Nourritures intellectuelles

 

Comme chaque vendredi, je vous propose d’aller voir ailleurs ce qui se dit, se qui se fait, en lien avec le coaching ou le développement personnel. Cette semaine:émotions, reconversion professionnelle, équilibre vie professionnelle et vie privée et enfin reconnaître les manipulateurs.

 

Breves du stress-262.jpgEmotions

 

Voici un article intéressant sur la capacité à s’emerveiller. Ce fut l’un des premiers sujets abordés sur le blog d’Ithaque ets’emerveiller est une source inépuisable de vitamines mentales qui dopent la bonne humeur et l’estime de soi en s’autorisant la joie et le plaisir, émotions essentielles à notre bien être et à notre équilibre psychologique.

Même si je trouve la partie philosophico-psychanalytique de l’émerveillement un pouillème blablateuse, il me semble salutaire – et forcément enthousiasmant – de lire des propos positifs sur une faculté pleine de bénéfices, et bien éloignée de l’idée reçue qui voudrait la faire passer pour de la naiserie candide. Emerveillez-vous encore et encore, le monde appartient à ceux qui l’abordent “avec ouverture et gourmandise”.

Ils savent encore s’émerveiller

 

 

Reconversion professionnelle

 

Souvent, les personnes en reconversion qui ont par exemple l’intention de créer une entreprise, de vendre un produit qu’ils pensent innovant, ont tendance à préférer ne pas s’étaler sur la nature de leur idée, par exemple par crainte “qu’on la leur pique”. Ce billet très pertinent montre combien taire son projet est une fausse bonne idée, à travers 4 exemples de ce à côté de quoi un porteur de projet passe, lorsqu’il choisit le  grand secret: des conseils, des idées, des partenaires et contacts, et enfin de la publicité:

Parlez de vos idées!

 

 

Equilibre entre vie professionnelle et vie privée

 

Je vous recommande ce dossier consacré à l’équilibre entre vie personnelle et vie privée, réalisé par l’agence Expectra. De plus en plus fragile, de plus en plus floue, la limite en tre vie professionnelle et vie privée est une question de priorités et de choix, pour trouver l’équilibre qui nous convient et éviter de se faire bouffer par des vies professionnelles de plus en plus exigentes et envahissantes…

Vie privée, vie professionnelle, à la recherche d’un impossible équilibre?

 

 

Relations: reconnaître les manipulateurs

 

La vidéo de la semaine, c’est cette interview d’Isabelle Nazare-Aga, thérapeute spécialiste des comportements manipulatoires et auteur du célèbre Les manipulateurs sont parmi nous, paru en 1997 qui a établi 30 critères permettant de déceler un manipulateur. Elle explique ici comment reconnaître les manipulateurs narcissiques derrière leur masque sympathique, aussi bien dans les relations professionnelles qu’amicales ou familiales, en particulier au travers de leur impact sur leurs victimes.

Rappelons qu’il n’y a qu’une seule solution lorsqu’on se retrouve face à un manipulateur la seule solution, c’est de mettre un terme à la relation. Isabelle Nazare-Aga propose une intéressante solutions intermédiaire lorsque le contact est inévitable.

 

 

 

 

 

Voir aussi

 

S’émerveiller

Les relations difficiles: le triangle de Karpman

Rôle des émotions: la joie

Tous manipulés, tous manipulateurs!

Emotions: éloge du plaisir

Les dossiers d’Ithaque: Vie professionnelle

Les dossiers d’Ithaque: Comprendre les émotions

Les dossiers d’Ithaque: Entretenir des relations saines

Vagabondage hebdomadaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Nourritures intellectuelles

 

Pour éviter l’indigestion de nourritures intellectuelles très pro cette semaine, après la reconversion professionnelle, vie professionnelle et coaching, je vous propose de reconnecter au plaisir de manger. Bonne lecture!

 

 

Photo-261.159.jpgReconversion professionnelle

 

Intéressant témoignage de ce couple qui a ouvert une pépinière dans le cadre d’une reconversion conjointe. Il soulève un point important: le fait qu’une vie professionnelle qui s’appuie sur une passion ne signifie pas pour autant la disparition des pressions de toutes sortes, mais qu’étant plus en accord avec les aspirations du proteur de projet, elles sont ressenties différemment.

Reconversion d’un ancien du textile

 

 

Vie professionnelle

 

Evaluer sa motivation au travail une fois par an, afin de déterminer les ajustements à faire (y compris aller vois ailleurs si nécessaire) pour s’y sentir mieux, voilà ce que propose Stéphane Huot sur le blog COSE. Cet excellent article (assez proche de l’esprit de notre série  Boulot idéal, une réalité à inventer) redonne à chacun d’entre nous sa part de responsabilité, et aussi sa marge de manoeuvre, éléments essentiels pour redevenir les acteurs d’une vie professionnelle pas toujours satisfaisante. A lire absolument.

Je reste ou je pars?

 

 

Coaching

 

La vidéo de la semaine, c’est cette animation dont l’objectif est de montrer comment le coaching fonctionne. Nous en avons déjà parlé, le coaching a du mal à se définir et cette tentative est intéressante, bien qu’elle me paraisse un peu molle dans sa réalisation, et du coup pas très convainquante. Et vous, qu’en pensez-vous?

 

 

 

 

 

 

Bien-être et estime de soi

 

Retrouver la goût de soi à travers le plaisir de manger

Ariane Grumbach, qui se définit comme diététicienne gourmande, a répondu aux questions du coach André de Châteauvieux. Le résultat est une rencontre formidable avec une diététicienne enthousiasmante, dont le discours tourne autour de la réhabilitation du plaisir gourmand, bien éloigné de la gloutonnerie et des restrictions alimentaires de mise. Se nourrir de plaisir, quel programme alléchant, revigorant et réconfortant!

Rencontre avec Ariane Grumbach

 

 

Voir aussi

 

Se nourrir au lieu de manger

2,13€ de pur bonheur

Le côté obscur du coaching…

Le coach a-t-il des super pouvoirs?

Le boulot idéal: une réalité à inventer?

 

Les dossiers d’Ithaque: Vie professionnelle

Les dossiers d’Ithaque: Bien-être et estime de soi

Les dossiers d’Ithaque: C’est quoi le coaching?