Relation à soi: perdu dans les couloirs du temps?

Related Posts with Thumbnails

Combien de temps notre esprit passe-t-il à explorer les recoins sombres de nos placards à squelettes? Combien de temps passe-t-il à anticiper un avenir incertain? Entre les deux, il est finalement bien trop parasité pour se concentrer pleinement sur ce qu’il fait.

Vivre dans le présent, c’est quand l’esprit et la pensée se situent dans le même espace-temps que le corps. Et ça, c’est carrément pas fréquent: quand notre corps est sagement assis dans le métro, à notre poste de travail, vautré sur le canapé, où est notre esprit?Envahi par mille pensées, il se laisse vite fait entraîner  dans des galaxies très lointaines, peuplées de plus ou moins bons souvenirs, ou d’anticipations angoissées et de questions sans réponses sur un avenir qui reste à construire.

Se retrouver tranquillement installé dans un présent apaisé quand on passe le plus clair de son temps à imiter un héros de HG Wells, est à peu près aussi probable que de trouver un sabre laser en allant faire les courses au supermarché. Et puis souvenons-nous que chez Barjavel, ce voyageur-là était imprudent

Auto coaching: se débarrasser des boulets du temps

Nous nous perdons souvent ainsi dans les couoirs du temps, à livrer des batailles improbables pour ré-écrire le passé ou imaginer l’avenir…

Et vous, quelle relation au temps entretenez-vous?
Dans quelle mesure vivez-vous dans le présent, le passé, le futur?
Si vous tracez un grand rond, pour le découper ensuite en trois parties: le présent le passé et le futur, selon l’importance qu’ils ont à vos yeux: que remarquez-vous?

De quoi avez-vous besoin pour vivre moins dans le passé, moins dans le futur et davantage dans le présent?

Aller plus loin

Pour éviter que le passé soit un boulet, nous pouvons en tirer les leçons, modifier nos comportements et stratégies et en fermer les dossiers.
Pour éviter de perdre du temps à nous préoccuper avec anxiété d’un futur incertain, nous pouvons anticiper plutôt que de ruminer, trouver des solutionscultiver l’optimisme et nous fixer aujourd’hui des objectifs pour construire cet avenir en fonction de nos désirs.

Et enfin, il existe mille manières de faire davantage l’expérience du présent. En voici quelques unes, venez donc partager les vôtres!
Nous pouvons pratiquer le présent, la rêverie, la glandouille, ou encore prendre un moment pour soi, cultiver la curiosité, accueillir les propositions inattendues, ou bousculer la routine et sortir de sa zone de confort.

Publicité

6 Comments

  • fredheas dit :

    Pas toujours simple d’être en accord avec son Moi intérieur… notre esprit et notre inconscient se trompent souvent d’époque!
    Je te souhate une excellente journée, dans le temps présent ou futur @Sylvaine! 😉

  • philippe dit :

    Il est beau ce fauteuil draling, tu l’as tricoté toi-même, heu bon je sors

    bisous

    moi je dois être du 19ème, étonnant non?

  • philippe dit :

    rhooo, je vois que j’ai écrit draling au lieu de darling, je suis un monstre

  • MADmoiselle dit :

    Hmmm oui, gros problème ça aussi ! Ne pas être avec soi.
    Je suis, allez, on va être sympa, 60% du temps dans mes souvenirs “Si j’avais su, j’aurais dû…” à 30% dans le futur “Si jamais il se passe ça, il faudra que je fasse ça, il ne faudra pas que j’oublie de…” et 10% dans le présent…
    Même quand je dors !
    Et j’ai du mal à m’en défaire…

  • Moi, pour vivre le moment présent, je pratique la relaxation sous hypnose. Dès lors, je ne pense plus au passé, ni à ce qui s’en vient. Je n’entends que la voix et la musique, ma respiration s’approfondit et j’expérimente un état de mieux-être qui m’est très bénéfique!

    Dans un tout autre ordre d’idée, j’aime aussi flatter et caresser les chats du voisinage. Leur ronronnement et leur douceur m’est thérapeutique et je ne pense alors à rien d’autre qu’au présent 😉

    • Sylvaine Pascual dit :

      C’est effectivement une solution, d’ailleurs je fais faire certains exercices type relaxation/méditation à mes clients, si c’est opportun. En même temps, dans le cas de cet article, il s’agit plus d’un état d’esprit qui se construit que d’un exercice, et qui se construit en particulier en fermant les dossiers du passé, pour ne plus les ruminer et en oeuvrant dans le présent pour un présent et un avenir satisfaisants.
      J’imagine que les exercices de relaxation peuvent aider à renforcer cet état d’esprit, mais il passe nécessairement par le passage à l’action et l’expérimentation concrète de solutions;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *