Stress et besoin de reconnaissance

 

Les Echos a publié hier un article intitulé:
Stress : les salariés souffrent toujours d’un manque de reconnaissance, qui rapporte les résultats d’une étude menée par l’Institut de veille sanitaire.L’étude met en avant l’énorme déséquilibre ressenti entre les efforts fournis et les récompenses, qui montre combien les salariés sont en manque de reconnaissance au travail.

Elle souligne aussi un cliché qui a la peau dure, selon lequel la reconnaissance passerait par une récompense monétaire, et propose d’autre part quelques pistes de réflexion pour favoriser la satisfaction du besoin de reconnaissance des salariés. Intéressant.Et vous, estimez-vous recevoir la reconnaissance que vous méritez pour votre implication au travail?
Si vous souhaitez plus de reconnaissance, quelle forme pourrait-elle prendre?

Voir les autres Brèves du stress
Lire aussi: Stress: et si on arrêtait de lutter contre?

 

Publicité

10 Comments

  • MADmoiselle dit :

    Coucou !

    A la base, la reconnaissance, c’est surtout qu’un collègue ou un supérieur, voire même des “subalternes” (j’aime pas ce mot) reconnaissance le travail effectué ; ça peut se présenter sous plusieurs formes :
    – ne pas dire du mal du boulot qu’on a fait ;
    – dire en face que c’était bien, qu’on a fait un bel effort, qu’on a eu une bonne initiative, bref, qu’on a fait du bon boulot, avec une tape amicale dans le dos pourquoi pas.

    L’argent, ça vient après. Au quotidien, ce n’est pas l’argent qui doit nous motiver le plus, sinon, on n’est pas vraiment heureux dans ce que l’on fait.

  • etnik dit :

    hors sujet: merci Sylvaine et j’esaierai de garder mes lunettes vissées LOL

    merci , ça fait vraiment chaud de vous avoir en pensée,

    bisous 

  • Robinson dit :

    C’est vrai que la reconnaissnce vieillit vite disait……..je m’en rappelle plus.C’est comme les compliments ,cela devient rares,trop rare.

  • clem dit :

    connais-tu la “convocation” ?
    La reconnaissance ? Illusions..
    Je l’aurais en faisant autre chose. PLeins de projets.
    Je me suis dit que je ferai pour moi, ce que je voulais faire pour les autres. (mes nouveaux projets).. alors plein de projets.. je me reconnaîtrai toute seule.. lol..
    bisous
    clem

  • nanet-frog dit :

    Et vous, estimez-vous recevoir la reconnaissance que vous méritez pour votre implication au travail?

    Non, pas en ce moment.. et je viens de donner le mot clé ! Je en suis pas bien, dnas ma tête, dans mon corps, dans mes émotions… par conséquent j’ai le sentiment que qoui que je fasse cela ne sera pas reconnu. Et une petit paranoïa par dessus. Alors qu’habituellement je me content de peu, et surtout que la situation dans laquelle je travaille n’a pas varié. C’est moi qui suis “différente” et qui attends cette reconnaissance.

    Si vous souhaitez plus de reconnaissance, quelle forme pourrait-elle prendre?

    La reconnaissance par le salaire est un moyen de calmer les demandes des salariés. On vous donne une carottte pour que vous ne demandiez pas autre chose. Mais dans les pyramides de motivation… la reconnaisssance est a un niveau bien plus élevé. Le salaire fait partit des besoins primaires !
    Personnellement, je préférerai que l’on m’accorde une formation qu’une augmentation.

  • nanet-frog dit :

    Quelle formation ? ma foi, j’aurais aimé faire le DU d’accupuncture mais c’est hors de mes moyens financiers actuel ! et mon employeur n’y voit pas d’intérêt… ce serait pourtant ce que je considérerai comme la plus belle reconnaissance ! chacun voyant ses propres intérêt, mon patron voit surtout que si je pars en formation, il devra me remplacer ^^
    biz

  • Tremens dit :

    J’avais une chef qui faisait régulièrement des commentaires encourageants sur notre travail (nous sommes une équipe de 4) et qui n’hésitait pas à nous féliciter à la fin d’un projet.
    C’est quand elle est partie et qu’elle a été remplacée par une espèce de bourgeoise coincée qui estime que le boulot que nous abattons est tout simplement dû (on fait beaucoup d’heures sup), qu’on s’est redus compte avec  mes collègues de ce que signifie la reconnaissance.
    C’est un sentiment ambivalent: bien sûr que le travail est dû, mais ça coûte quoi, de reconnaître qu’il est bien fait?

  • Raphaelle dit :

    Je dirige un équipe de 20 personnes. J’ai parfois l’impression qu’on a beau faire tous les efforts du monde, petre sympa, encourager, aider, certains ne sont jamais contents, il leur en faut toujours plus, d’autres ne sortent jamais de leur coquille et les derniers ne témoignent jamais de reconnaissance en retour… Pas simple, de gérer les gens. tellement pas simple qu’un dimanche à 9h30, j’en suis à chercher des solutions sur Internet…

  • nanet dit :

    Je sius agent hospitalier… je ne peux pas faire appel à ce genre d’offres ! malheureseument j’ai juste le droit d’attendre le bon vouloir de mon patron ou de m’autofinancer.
    biz.

  • Raphaelle dit :

    Merci de votre réponse.
    Je peux vous contacter?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *