Quand la procrastination devient invalidante

 

 

Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises le problème de la procrastination, cette propension à remettre  plus tard une tâche qui pourrait être faite maintenant. Rappelons qu’elle n’a rien à voir avec la fainéantise, le manque d’organisation, l’incompétence ou la négligence. Ses origines sont multiples et du domaine d’une mauvaise relation à la tâche à accomplir qui peut aller jusqu’à devenir paralysante, voire douloureuse.

la procrastination chronique est invalidante, douloureuse et génératrice de stress

 

Quand la procrastination devient invalidante

Elle peut être un vrai problème quand sa fréquence et son intensité excessives deviennent source de souffrance et d’anxiété et mènent à  un cercle vicieux:

 – Culpabilisation
 – Baisse d’estime de soi
 – Augmentation de la procrastination.

Les procrastinateurs s’imaginent que plus tard, ils seront mieux armés émotionnellement pour accomplir la tâche en question, ce qui est évidemment faux et entraîne une augmentation du stress, des émotions négatives et de la culpabilité. Il suffit de se rendre sur les forums spécialisés, où certaines interventions ressemblent à  du désespoir, pour prendre conscience de l’ampleur des difficultés et des conséquences négatives, pour certains, aussi bien sur le plan personnel que professionnel.

 

Un sentiment d’impuissance paralysant

Voici un film d’animation remaquable sur la procrastination. Ce qui m’impressionne n’est pas tant la justesse de l’analyse (rappelons que lorsqu’on procrastine, l’activité que l’on a  à la place n’est pas nécessairement inutile ou insignifiante, elle est une stratégie d’évitement), que la finesse de l’illustration du sentiment d’impuissance et de la frustration que ressentent parfois ceux qui procrastinent, et qui confine à l’obsession et à l’absurde et alimentent la paralysie.

 

Mini coaching: évaluer sa relation à la procrastination

Les recettes toutes faites type to-do lists et gestion du temps sont inefficaces sur les procrastinations chroniques qui nécessite un travail plus approfondi sur le relation que nous entretenons avec les tâches sur lesquelles nous procrastinons. Procrastinateurs de tous poils – à temps partiel, excessifs, ou autres:

Dans quelle mesure vous reconnaissez-vous dans cette vidéo?
Dans quelle mesure votre procrastination vous porte-t-elle préjudice?
Que ressentez-vous vis-à-vis de votre procrastination?
Que vous dit-elle sur les tâches à accomplir?
Que vous dit-elle sur vous-même? Sur vos besoins?

 

Voir aussi

Faut-il vraiment se débarrasser de la procrastination?
Zenobie et la procrastination
Quand la procrastination devient invalidante
Procrastination positive: demain c’est bien aussi
1001 procrastinations
Procrastination et gestion du temps: mauvaise pioche
Changement et bénéfice des comportements
Procrastination et perfectionnisme: mythe ou réalité? 
Procrastination et peur du jugement
Procrastination et peur de l’inconnu
Procrastination et gestion du temps: mauvaise pioche 

 

 

 

Publicité

14 Comments

  • Sylvie dit :

    Je n’aime pas reporter ce que je peux faire tout de suite…
    Bien au contraire, j’aime bien me débarrasser au plus vite des tâches à réaliser, ainsi je suis plus sereine :o)

  • MADmoiselle dit :

    J’en suis pas à ce que ce soit invalidant, mais en ce moment je procrastine, d’ailleurs j’en parlerai un peu dans ma note de demain…
    j’écris un roman jeunesse, mais j’ai du mal à m’y mettre…

  • Dracip27 dit :

    EEEEEEEEEEXXXXXXXXXXXXXXXXCCCCCCCCCCEEEEEEEELLENT.No comment.

  • 100 % moi depuis 3 semaines. Quelle angoisse, incapable de passer par dessus… Sale période, manque d’envie et ras-le-bol.

    Super animation !

  • philippe dit :

    en fait oui c’est cela qui est terrible, les conséquences peuvent en être terribles, c’est vrai aussi que nous connaissons tous ce genre de phases, je le relirai c’est fort intéressant

  • savon dit :

    je suis un peu dans le même cas que Mad… là, je devrais faire une BD pou ma s?ur, pour la fin de la semaine prochaine… mais j’ai trop de mal à me mettre en route. En général, je reporte toujours ce que je peux reporter. Surtout en ce moment : ça doit être à cause de l’hiver !

  • Cette animation est excellente !! je me suis particulièrement reconnue dans : trouver la façon la plus compliquée de faire quelque chose, changer 20 fois un mot sur un mail, se sur-compliquer la vie…. Je savais ce qu’était la procratination mais je ne pensais pas que çà allait se nicher jusque là. Effectivement c’est à des degrés divers d’intensité, différent selon les sujets et les périodes mais pour ma part, c’est invalidant. Je le vois bien et je me déteste lorsque je fais çà mais cela reste plus fort que moi…. je sais que pour ma part ce qui se cache là dessous c’est la PEUR : de ne pas être à la hauteur, de ce que les autres vont penser etc…. Merci de nous soumettre cette animation qui touche parce qu’elle met en scène et en mots ce qui se passe dans la tête de chaque procrastineur.

  • philoartiste dit :

    Personnellement, j’ai l?impression d’être né avec. Cette non envie de faire les choses du quotidien. Oui c’est handicapant, alors il faut trouver des astuces pour les réaliser sinon c’est l’abandon de soi. Mais pendant que l’on réfléchi rien ne se fait c’est un cercle vicieux très vicieux 😉 Et une question me vient : Les hommes le sont-ils plus que les femmes?  

    Merci coach pour cette article 😉

  • pousse manette dit :

    J’ai un mal fou à faire la différence entre procrastiner et prendre du temps pour soi à ne rien faire pendant que la vaisselle attend dans l’évier sans culpabiliser pour autant.

  • Anne-Karin Koudella dit :

    Bravo pour ces articles sur la procrastination. Dans mon métier (d’avocat), je rencontre souvent les gens au moment où la procrastination a fini par engendrer de sérieux ennuis, qui ne peuvent plus être résolus que par la voie judiciaire.

    Souvent d’ailleurs, les clients continuent de procrastiner, une fois passée la porte du cabinet, alors même qu’ils devraient prendre leurs problèmes à bras le corps.

    Ton article m’a permis de mieux comprendre les raisons de fond qui nous conduisent à agir ainsi, et cela me permet de mieux aider mes clients, en activant les ressorts intérieurs…

    Merci pour cette illumination !

  • procrastination expo dit :

    Force est de reconnaitre que je me suis complètement reconnu dans cette vidéo, et que je connais désormais l’origine sournoise de mes angoisses.Donc dès demain (hé hé, procrastination quand tu nous tiens…) :
    – je m’inscris en tant qu’entrepreneur ;
    – je prends rendez-vous chez le dentiste ;
    – je résilie l’assurance de ma voiture que j’ai vendue il y a … plus d’un an ;
    – je vais démarcher les banquiers pour faire ma demande de prêt pour acheter le terrain que je lorgne depuis des mois ;
    – je demande une augmentation ou alors je démissionne de mon job ;
    – je vais mettre du silicone autour de la baignoire ;
    – je me rase ; ;
    – je me coupe les cheveux ;
    – j’arrête le petit déjeuner café-clope ;
    – je ne fumerai plus ma première cigarette avant 10h00 du mat’ ;
    – je fais du sport ;
    – je ne passe plus 10 heures devant mon écran ;
    – je vais descendre demander calmement au gars de baisser sa musique plutôt que d’attendre de monter en pression pour en venir aux mains plutôt qu’aux mots (ce que je viens de faire à l’instant, et ça marche rudement bien).

    Ha ben m*rde, demain c’est dimanche, je ferai ça plus tard, lundi promis juré !

  • cAn't help dit :

    La procrastination, c’est voir une vidéo parlant de procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *