Philosophie de vie: une petite musique de soi-même

Beaucoup utilisée comme « citation inspirante », la Symphonie de William Channing n’est pourtant pas une liste de conseils figés pour un bonheur normé à adopter sans réfléchir. C’est un partage personnel de choix de vie. Nous pouvons nous inspirer, bien sûr… pour créer une petite musique de nous-mêmes. A vos partitions !

Une philosophie de vie de génie

Il y a quelques années, j‘avais commencé une série intitulée « une philosophie de vie de génie » dont le but était de s’appuyer sur des propos de grands personnages scientifiques, historiques, littéraires, artistiques etc. pour construire son propre art de vivre. Mais la déferlante des « citations inspirantes » utilisées pour pousser à un bonheur normalisé et sans saveur étant passée par là, j’avais remballé mon idée, après seulement deux billets:

faire autrement que de façon "raisonnable": libérer sa sensibilité, sa créativité, son pouvoir d'agir

Car ce que je reproche à l’utilisation de ces citations, c’est qu’elles les dévoient en règles universelles à appliquer sans réfléchir, alors que pour quasiment chacune, on trouve un autre penseur historique ou de cinéma qui a dit le contraire:

D’autre part, l’injonction à quoi que ce soit est aussi éloignée de mon propos ou de mes idées qu’un week-end à New York l’est d’une semaine en Lozère. 

C’est la raison pour laquelle j’ai préféré les propos des poètes, pris comme des invitations à réfléchir, plutôt que les citations utilisées comme des grandes affirmations définitives:

L'art de disséminer ça et là des temps calmes dans nos journées, pour nous protéger du bruit et de la fureur du monde

William Channing et sa Symphonie

En tombant sur ce délicieux poème de William Channing dans un billet de Umanz, je me suis dit qu’il y avait de quoi renouer avec l’idée d’une philosophie de vie de génie, c’est-à-dire, presque littéralement, celle, qu’on s’ingénie à composer soi-même et qui va générer une vie en harmonie avec nos dispositions naturelles, nos penchants, nos préférences, nos aspirations, brefs, nos désirs.

My Symphony

To live content with small means.
To seek elegance rather than luxury,
    and refinement rather than fashion.
To be worthy not respectable,
    and wealthy not rich.
To study hard, think quietly, talk gently,
    act frankly, to listen to stars, birds, babes,
    and sages with open heart, to bear all cheerfully,
    do all bravely, await occasions, hurry never.
In a word, to let the spiritual,
    unbidden and unconscious,
    grow up through the common.
This is to be my symphony. 

Dont voici une traduction possible

Vivre en se contentant de peu.
Chercher l’élégance plutôt que le luxe,
    et le raffinement plutôt que la mode.
Etre de valeur plutôt que respectable,
    Aisé et non pas riche.
Etudier avec ardeur, penser sans faire de bruit, parler avec douceur,
    agir sans détour, écouter les étoiles, les oiseaux, les enfants,
    et les sages le cœur ouvert, tout supporter joyeusement,
    tout faire avec courage, attendre les occasions, ne jamais se presser.
En un mot, laisser le spirituel,
    spontané et inconscient,
    s’épanouir dans l’ordinaire.
Voilà ce que sera ma symphonie.

 

A la fois philosophie de vie et définition personnelle de ses aspirations, la symphonie de Channing n’est pas une liste d’injonctions, de « lois » et autres « commandements » pour atteindre un quelconque bonheur uniforme et normalisé. Il le dit bien « this is to be my symphony », et non pas « voici la symphonie que tout humain qui cherche le bonheur se doit de chanter chaque jour sans jamais en dévier ». 

Alors plutôt que de s’en servir comme une check-list prête-à-l ’emploi et de nous transformer en mous du genou qui peinent à penser par eux-mêmes, mais hochent du bonnet d’un air entendu à la lecture, likant et commentant « 100% d’accord » ou « c’est tellement ça », il me semble que nous pouvons saisir l’invitation à nous pencher sur nos propres envies pour écrire notre propre symphonie, version poétique de notre désir d’art de vivre, y compris ensemble, comme un code personnel, reflet de nos valeurs, de nos aspirations et des comportements que nous voulons promouvoir en les adoptant (plutôt qu’en les espérant des autres).  

Le socle de la réussite de nos entreprise: le cocktail relation à soi, relation aux autres

Une musique de soi-même

On peut trouver pompeux de nommer symphonie cette musique de soi-même, mais rappelons-nous tout de même que le préfixe syn signifie ensemble et qu’il s’agit bien ici d’orchestrer les différentes parts jouées par nos aspirations et nos valeurs.

Et vous, symphonie ou petite musique de vous-même, comment avez-vous envie d’écrire votre propre philosophie de vie ? Qui ne braillerait pas à vos oreilles la goualante des obligations chiantes, mais plutôt l’harmonie tranquille de ce qui vous plaît et vous donne envie ?

Quelles valeurs comprend-elle? Quels éléments d’élégance relationnelle? Quelles actions précises les manifestent?

Je vous encourage aussi à la revisiter régulièrement, car ce à quoi nous aspirons peut évoluer au gré des changements de vie et n’a donc pas besoin d’être gravé dans le marbre. Au même titre que Beethoven ou Mozart ont eu plus d’une symphonie dans la tête, les nôtres pourraient bien s’écrire autrement à différents moments de votre vie.

NB: dans ma propre symphonie, il y a « se réjouir », l’art de la réjouissance étant une merveilleuse source de vitamines mentales, dont je vous reparle prochainement, bien que je vous en ai déjà parlé ici:

Vitamines mentales: se contenter de peu pour pouvoir jouir de tout

Se contenter de peu pour pouvoir jouir de tout et engranger des monceaux d'énergie, de joie de vivre sous forme de vitamines mentales


Voir aussi

Relation à soi / aux autres: le cocktail indispensable

Connaissance de soi: les valeurs morales

Connaissance de soi: comment trouver apaisement, ardeur et vivacité

Estime de soi: conseiller de soi-même


Aller plus loin

Vous voulez élaborer une vie professionnelle en harmonie avec vos appétences, désirs et aspirations ? Ithaque vous propose ses accompagnements uniques:

Job crafting et vitamines mentales – Pour adapter votre quotidien professionnel à vos besoins

Heureux qui comme Ulysse – Pour changer de métier ou de job

Sans peur et sans reproche – L’élégance relationnelle au service du plaisir de travailler

Publicité

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *