La clé du succès

Related Posts with ThumbnailsSylvaine Pascual – Publié dans: Objectifs, décisions et solutions

Cet article a été rédigé dans le cadre du festival A la croisée des blogs, à l’initiative d’Argancel, du blog C’éclair!

Chaque mois, des blogueurs spécialisés dans le développement personnel traitent un sujet donné. L’occasion de découvrir des blogs et des points de vue nouveaux!
Le festival de ce mois-ci est organisé par Val, du blog Finir-riche, sur le thème: Les étapes qui mènent au succès


La clé du succès
Il me mène où, le succès?
Quand je me suis attelée à la rédaction de cet article, je suis restée perplexe un moment, voire dubitative quant à la pertinence du sujet: le succès… voilà un concept qui est certainement une réussite en soit, puisqu’il réalise l’exploit de cacher une imprécision grossière et brouillardeuse derrière un substantif omniprésent et entendu. Car on sait tous ce que c’est que le succès, la réussite, non? Celui qui ne réussit pas est un loser, non?  (en général, c’est là que commence la valse à trois temps des croyances, préjugés et idées reçues)Et bien non. Le succès est une notion vide, creuse,  et dénuée d’intérêt tant qu’il reste sans objet. Et c’est là que se cache sa clé, simple et unique: la définition de son objet.
Prenons un exemple parmi les plus lacunaires: réussir sa vie. A nous les questions aparemment idiotes: ça veut dire quoi, réussir sa vie, pour vous?


Réussite ou objectif?

C’est bien pour cela que je préfère l’expression “atteindre ses objectifs”, qui suppose a la fois l’action personnelle plutôt que la baguette magique version StarAc et la possibilité d’arriver quelque par, quoi qu’il arrive, contrairement au mode binaire absence de réussite = échec.
Quant aux étapes du succès, c’est la même chose: il y a autant de chemins pour parvenir à un même objectif qu’il y a de personnes qui se le sont fixé, aussi il serait assez vain de s’escrimer à vouloir schématiser un itinéraire commun.

En tant que coach, on observe souvent que trouver les solutions pour y parvenir, les étapes à franchir, les compétences à développer, les freins à lever etc. sont relativement simples à  identifier et que l’étape la plus déterminante, mais aussi la plus délicate, est la clarification de ce que l’on veut. De ce que l’on veut vraiment.

Ce que je veux / ce que je crois vouloir: les bénéfices de l’objectif

Nous avons déjà vu sur ce blog comment fixer un objectif précis et SMART, c’est à dire comment transformer une envie en un objectif précis et défini qui favorisera sa … réussite. Aussi je vous propose ici d’aller plus loin et de nous attarder un  moment sur le bois dont son faits nos buts, parce qu’il est fréquent de se tromper d’objectif suite à une grande confusion entre ce qu’on veut et ce qu’on croit vouloir. Quatre pistes pour vérifier la validité de votre objectif et votre motivation à l’atteindre, parce que, quand même, ça serait bête de foirer avant même d’avoir commencé.
Et pour cela, rappelons-nous que ça n’est pas l’objectif en soi, qui est important, mais bien ses conséquences,les bénéfices qu’on en retire. Explorer ces bénéfices nous en dit long sur la nature et le fonction de l’objectif que nous avons choisi, et s’il va réellement nous mener vers le “mieux” auquel nous aspirons.

L’objectif appartient à celui qui le fixe, pas à son voisin de palier
Nous croyons parfois vouloir quelque chose qui en réalité nous est imposé par le milieu  familial, social et/ou professionnel dans lequel nous vivons.
Si le bénéfice est “faire plaisir à Papa et Maman”, il y a des chances pour que l’obectif ne nous appartienne pas 😉

Un objectif peut en cacher un autre
Imaginons une personne qui aurait pour objectif de réunir une somme conséquente pour se faire construire une piscine. Et qu’au fond, le bénéfice soit davantage d’en mettre plein la vue aux voisins que de barbotter en sirotant un Mojito, l’été venu. On se trouve peut-être alors devant une quête d’estime de soi qui ne dit pas son nom. La réussite de l’objectif réel est alors illusoire.

L’objectif a une dimension émotionnelle
Un objectif dont les bénéfices vous laissent de marbre est certainement aussi éloigné de vos besoins et envies que sa réalisation est improbable et dénuée d’intérêt.
Tant que les bénéfices sont peu nombreux et/ou dépourvus d’impact émotionnel positif, vous vous trompez sans doute d’objectif.

L’objectif fait partie d’un chemin plus vaste

Un objectif ne constitue qu’une étape sur notre parcours de vie, et débouche sur autre chose, sur un autre désir, un autre objectif.
S’il vous conduit dans une impasse, il paraît assez évident qu’il est peu bénéfique.

Voir aussi:

Définir son objectif : un élément crucial du coaching
Faire face aux objectifs ambitieux: la solution culinaire
Résolution de problèmes: l’orientation solutions
En finir avec les bonnes résolutions!
Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail
Stress: la coexistence pacifique

Les dossiers d’Ithaque: Objectifs, décisions et solutions

Articles parus dans le cadre du festival A la croisée des blogs:
Relations: le grand ménage de printemps
Stress: et si on arrêtait de lutter contre?
Renouer avec l’autodidacte qui sommeille en nous
Si vous n’aviez pas à travailler pour de l’argent, que feriez-vous?

Publicité

11 Comments

  • MADmoiselle dit :

    Moi là dessus, j’en demande pas beaucoup : si je suis heureuse, c’est que mon objectif est atteint 🙂

  • philippe dit :

    Au risque de vous contredire, je n’ai jamais réussi à donner un quelconque projet à ma vie, mais mon passé y est pour beaucoup, j’ai toujours eu cette impression d’avancer sur une poutre qui s’effondrait derrière moi… Néanmoins, j’ai enfin un moment de bonheur à vivre désormais, et je m’en contente, pour moi c’était le graal et là je l’ai, en effet comment faire des projets quand dès 13 ans on vous jette en maison de correction parce que les places sont insuffisantes à l’orphelinat, quand l’armée est votre seule porte de sortie et ensuite quand une maladie vicieuse signe votre fin à venir, mais j’ai su redevenir positif, je ne le dois qu’à une rencontre qui relève évidemment de ma vie privée, je ne fais donc jamais de projets, car chaque jour pour moi est un jour gagné sur ce qui nous attend tous, si je plombe l’atmosphère, n’hésites pas à zapper darling, mais croyez bien tous que là je vais nettement mieux, ce qui me sauve: amour et humour et la vie, c’est ça et rien d’autre, le reste est très futile en fin de compte.

    Bises Darling (pour une fois que j’essaie d’être intelligent moi)

  • fredheas dit :

    Le succès et la réussite sont le fruit de notre volonté. Il s’agit bien de succès et de réussites que nous nous proposons d’atteindre!
    Je pense que nous sommes sans cesse amené à nous fixer des objectifs qui nous font avancer par petits pas. Il s’agit d’une sorte de cercle vertueux que l’on s’impose et qui correspond à notre propre part de succès et qui nous permet d’éviter de tomber dans le cercle vicieux inverse, celui des échecs.
    C’est pour cela que je pense qu’il vaut mieux se fixer de “petits” objectifs afin d’aller ainsi de l’avant!
    Bonne fin de journée à toi @Sylvaine! 😉

  • Monette dit :

    Toujours très intéressant de venir te lire…
    Un bon moment de réflexion….
    Merci d’être venue respirer l’odeur des fleurs d’amandier.
    Bonne semaine.

  • clem dit :

    pour la clé du succès, je l’avais perdue et je l’ai retrouvée.. lol
    bonne journée
    clem

  • Sylvie dit :

    Ce sont les objectifs que l’on se fixe qui nous aident à avancer. Lorsqu’ils sont atteints par la suite, c’est encore mieux !
    Bon mardi ;o)

  • philippe dit :

    comment ça on arrête le tricot, il a quoi mon design m’enfin

    bisous darling

  • pascaline dit :

    Le travail sur moi-même commence à faire son chemin: tortueux et peu éclairé pour l’instant, je continue quand même parce qu’il me semble être sur la bonne voie mais ça reste difficile voire douloureux. Pas très positif tout ça !merci aux articles qui nous font bouger, certainement dans le bon sens!

  • elios dit :

    cle du succes…avoir toujours un projet pour l’avenir proche… un plan d’avance..penser positif

  • pascaline dit :

    bravo élios, que de pensees positives, vous êtes plus avancé que moi! belle journée en ce lundi ensoleillé!

  • Adeline dit :

    La dimension émotionnelle d’un objectif, je trouve ça fascinant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *