Job crafting: 3 conseils pour télétravailler sans s’épuiser

La pandémie aura rajouté son lot de fatigue à des vies professionnelles déjà potentiellement éreintantes, en particulier parce que le télétravail ou le travail à distance contraint ne sont pas exactement (et contrairement à des préjugés qui ont la peau dure) de tout repos. Voici donc 3 conseils pour que le télétravail ne transforme pas votre quotidien professionnel en vie de chien.

Télétravail et fatigue

Beaucoup de salariés rêvaient de télétravail et on pourrait croire que la pandémie aura eu le bénéfice de le leur servir sur un plateau. Mais pour certains, il a plutôt viré au cauchemar ou, a minima, il s’est révélé éprouvant. Tout d’abord, il est utile de le rappeler, pour la majorité des salariés qui y ont accédé pendant le confinement, il ne s’agit pas vraiment de télétravail, mais plutôt de travail confiné devenu travail à la maison, parfois en conditions dégradées, car bosser dans un micro espace aménagé à la va-vite sous l’escalier, dans un recoin de chambre ou sur la table de la cuisine n’a pas été de tout repos.

Mais il y a d’autres raisons qui font que ce travail à distance peut s’avérer épuisant :

– Le temps passé devant des écrans

– L’absence de moments conviviaux entre collègues

– Les vidéos-conf, véritable moulinette à énergie 

– L’articulation vie pro/vie perso

Au final, au sortir du confinement et jusqu’à maintenant, c’est environ la moitié des salariés qui ressent plus de fatigue:

La fatigue, sujet de l’époque? Certainement et c’est la raison pour laquelle j’ai eu envie de l’aborder dans une série de billets, en commençant par l’angle du télétravail.

3 conseils pour télétravailler sans s’épuiser

Auteure, podcasteuse et spécialiste de la communication en ligne, Morra Aaron-Mele partage dans cette courte vidéo TED 4 conseils pertinents pour mieux vivre le télétravail:

1- Pauses et trajets

Le trajet domicile/boulot fonctionne souvent comme un sas entre les deux qui permettait de maintenir une frontière nette entre vie professionnelle et vie personnelle, et les observations sur le télétravail ont montré que ce sas manque à beaucoup d’entre nous. Raison pour laquelle Microsoft a intégré  une « pause trajet » dans Teams, ce qui avait suscité des discussions intéressantes lorsque je l’avais partagé sur Twitter:

Sur le sujet des trajets, mais aussi des pauses, Morra Aaron-Mele conseille de trouver des façons personnelles de recréer les frontières entre vie personnelle et vie professionnelle :

«  Nous détestions le trajet domicile-travail, mais ce rituel créait une frontière entre le travail et la maison, et nous en avons besoin. Pour beaucoup, les pauses intégrées dans la journée de travail – prendre un café, discuter avec un collègue – ont également disparu. Pour moi, ces rituels sont l’occasion de rassembler mon énergie, de me sentir pleinement au travail et de pouvoir me plonger dedans. Alors comment recréer ces pauses et ces frontières chez vous ? C’est l’intention qui compte. Que ce soit par la musique, l’éclairage ou une discussion motivante avec un ami. Vous pouvez aussi faire le tour du quartier à un moment de la journée, faire une séance de respiration ou d’étirement avant de vous asseoir – tout ce qu’il vous faut pour délimiter la transition entre le travail et la maison. »

2- Les visio-conférences

Les visio-conférences sont épuisantes, comme l’ont montré de nombreuses publications qui se sont penchées sur la question depuis le confinement :

Pourquoi les réunions vidéos sont-elles si épuisantes ?

« Être devant une caméra, c’est être en représentation, comme un acteur. Trop de visio conférences et vous vous retrouvez à vous produire sur scène huit heures par jour et la présence de la caméra peut réveiller l’anxiété sociale. » dit Morra Aaron-Mele, qui propose deux conseils particulièrement judicieux, auquel je rajoute le mien

  1.  – Limiter les visio-conférences et prévoir un temps de récupération après chacune
  2.  – Utiliser la communication asynchrone « vous pouvez vous inspirer de cette idée de l’auteur Robert Glazer : faites un mémo vocal ou une vidéo sur votre portable pour expliquer vos idées. Ainsi, vos collègues pourront répondre et réagir à leur propre rythme. »
  3.  – Préférer le téléphone pour certaines interactions à deux et éviter ainsi l’exposition qui nécessite d’accorder trop d’attention à autre chose qu’au contenu de la conversation. 

3- Si vous êtes manager, vous avez un rôle à jouer

« Si vous dirigez une équipe, vous avez un rôle particulier à jouer pour aider les employés à protéger leur rythme, leur lieu et leur espace. Contrôlez la discussion pendant les appels vidéo. Même à distance, les extravertis bavards ont tendance à s’imposer. Pour créer un espace où chacun peut être entendu, organisez des ordres du jour, attribuez des règles de présentation et réduisez le brainstorming. Le brainstorming peut déclencher une anxiété sociale, et paralyser les introvertis. Créez plutôt un espace partagé où les gens peuvent écrire leurs idées avant une séance de brainstorming. 

Il y aurait d’autres conseils pratiques à ajouter pour les managers, comme par exemple le simple fait d’encourager la coupure de la vidéo pour ceux qui le souhaitent, lorsqu’ils n’ont pas la parole. J’aurais l’occasion de vous en reparler!

Si ces conseils sont un bon début, ils méritent d’être complétés, aussi nous reviendrons sur d’autres dimensions de la fatigue et les possibilités à notre disposition pour mieux récupérer, que j’aborde aussi dans mon livre sur le Job crafting. Un avant goût ici:

Il y a une vie après le boulot! Trouvez la vôtre et partez à l'heure au lieu de ne pas compter vos heures


Voir aussi

Travailler moins, travailler mieux!

Vivre (et travailler) ensemble, une histoire de temps

Travailler trop vs dépendance au travail

Bien-être: le sommeil, ce besoin fondamental trop négligé


Aller plus loin

Pour gagner en plaisir de travailler, deux possibilités:

1- Vous procurer mon livre Job crafting, 10 séances d’autocoaching pour devenir l’artisan de son plaisir au travail

2- L’accompagnement Job crafting et vitamines mentales, une approche souple et ludique développée par Ithaque coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

 

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *