Papy fait de la résilience

Développer la capacité à s'adapter et à rebondir

Parmi nos qualités, talents, ressources et caractéristiques, certains nous sont fort utiles pour rebondir après un événement un tantinet bouleversant, pour peu qu’on en ait conscience…

Développer la capacité à s'adapter et à rebondir

Papy fait de la résilience

Il y a quelques semaines, le vieux saule pleureur derrière chez moi a été ratiboisé, sans autre forme de procès: au prétexte de son tronc creux, évidence de son trépas, le voilà déclaré mort, kaput, bon à recycler en litière à lapin.

C’était l’enterrer un peu vite, le papy des arbres du quartier. Le voilà, quelques semaines plus tard, qui expose vaillamment sa coupe au bol à la face d’un monde ébahi par sa ténacité. Il ne s’est pas laissé étêter sans réagir, le gaillard, il est reparti comme si de rien n’était. Ce saule, c’est le champion de la résilience, cette faculté à surmonter un traumatisme et à se reconstruire une vie satisfaisante derrière.

A l’évidence, certains traumatismes paraissent plus terribles que d’autres, cependant, nul besoin de se retrouver amputé de moitié pour vivre certaines expériences comme des chocs susceptibles d’ébranler notre structure interne. On pense bien entendu à une perte d’emploi, une situation de harcèlement, une relation toxique qui peuvent nous plonger dans un profond désarroi. Mais pas seulement: même des incidents apparemment mineurs ou des accumulations de désagréments peuvent avoir raison de notre résistance et nous plonger dans une fatigue chronique et déprimée, dans une dévalorisation invalidante .

Qualités adaptatives

Or, nous avons probablement tous des qualités qui s’expriment quoi qu’il arrive, comme ses branches qui repartent malgré tout, des ressources que rien n’entrave, des caractéristiques qui sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour rebondir, repartir malgré les aléas et les embûches. Parmi nos talents naturels, probablement, mais aussi dans les stratégies et les comportements sur lesquels nous nous reposons alors, parfois même sans nous en rendre compte. Et les connaître permet de pouvoir y avoir recours sans attendre et être capables de s’adapter lorsqu’il prend à un improbable bûcheron l’idée saugrenue de sortir sa tronçonneuse.

Mini coaching: développer la capacité à rebondir

Nous avons tous surmonté notre lot d’aléas de la vie, et notre façon de traverser ses épreuves renferme des clés spécifiques à réactiver lors d’autres événements difficiles. Remémorez-vous deux ou trois épreuves que vous êtes parvenus à surmonter.

Quels talents, compétences, qualités, ressources avez-vous mis en oeuvre pour y parvenir?

Quelles actions spécifiques avez-vous posées qui vous ont aidé?

Quelles aides extérieures ont constitué un soutien bienfaisant?

Qu’est-ce que ça vous dit sur vos propres stratégies adaptatives?


Voir aussi

Il existe bien de manières de renforcer l’adaptabilité, la capacité à la résilience, en particulier en lien avec tout ce qui renforce l’estime de soi et un état d’esprit dynamique. Il n’y a bien entendu pas là-dedans de solution miracle, et cela n’exclue pas de vous faire aider par un psy si un événement de la vie nous semble difficile à surmonter.

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?

Du bénéfice de la connaissance de soi

Mécanismes de valorisation et dévalorisation de soi

Estime de soi: qualités, talents naturels, le beau est dans l’ordinaire

Soleil trompeur: gérer la déception

Garder le moral dans la tourmente

changements subis et nouveaux départs

Le sentiment d’impuissance

Tragédies et compréhension de l’être humain

Epreuves et construction de soi

Le rire, remède universel

Dynamisme, joie de vivre: faire le plein de vitamines mentales

Ressources externes:

La résilience, reflet de notre époque

La résilience


Aller plus loin

Vous voulez construire une vie professionnelle en accord avec vos appétences, vos désirs, valeurs et aspirations? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual.

Publicité

1 Comment

  • Sophie G. dit :

    Après la perte de mon emploi, j’aieu du mal à rebondir. Une de mes amies qui avait traversé deux tragédies autrement plus difficiles (le décès de son mari et un cancer) m’a beaucoup soutenue, et elle m’a montré ce que c’est que la résilience. J’ai beaucoup appris de sa joie de vivre et de sa capacité à se faire plaisir malgré tout.

    Ca m’enthousiasme de lire un article comme celui-ci parce que je suis convaincue aujourd’hui qu’on a tous des ressources pour faire face, et qu’on ne le sait pas. Si j’avais connu les miennes au moment de mon licenciement, j’aurais probablement rebondi plus vite. Heureusement que j’ai été épaulée par cette amie, mais souvent, on est entourés de gens pleins de bonne volonté mais qui ne savent pas quoi nous dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *