Boulot idéal (8): le sens

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Sylvaine Pascual – Publié dans Vie professionnelle

 

Huitieme étape de l’exploration du job idéal: le sens. Trop souvent – et à tort – associé aux métiers d’aide, l’idée d’un travail qui fait sens se perd petit à petit dans les limbes de la peur du lendemain.

 

boulot sensClichés et quête de sens

 

C’est une constante parmi les gens qui me contactent dans le cadre du désir de reconversion professionnelle: trouver enfin un job qui ait du sens. Le plus souvent, il s’agit de trouver un métier qui donne le sentiment d’être utile, de contribuer à quelque chose – et pas uniquement à remplir le porte-monaie des actionnaires d’une boîte du CAC 40.

 

Et c’est là que vite fait le bât blesse, juste là où les clichés appuient un peu trop fort. On associe trop vite un job qui a du sens, dans lequel on se sent utile, avec tous les métiers qui fleurent bon l’aide aux plus malheureux que soi, version abnégation charitable, blouses blanches ou ONG du bout du monde.

 

Un métier qui a du sens ne se limite heureusement pas à cette notion totalement restrictive, qui condamnerait toute personne peu intéressée par un métier d’aide à un avenir professionnel teinté d’inutilité!

 

L’autre jour, j’ai v à la télé un reportage sur un artisan qui réalise à la main des bagages sur mesures, et il suffisait de le voir vibrer lorsqu’il parlait de l’interaction avec le client pour comprendre ses envies et besoins et les retranscrire ensuite dans une valise unique, pour être convaincu que son métier à un sens immense à ses yeux. On est pourtant loin du don de soi charitable.

De même, on peut trouver du sens dans le fait de piloter une montgolfière, de tenir un bistrot, de concevoir des voitures (des pâtisseries, des maisons ou tout ce que vous voulez) et même, (et je vous jure que ça me fait mal de le dire) dans la vente de produits financiers. Et si j’ai choisi de vous donner ce dernier exemple bien qu’il soit aussi éloigné de moi que la Tour Eiffel du temple d’Angkor, c’est justement parce que le sens est parfaitement subjectif, il appartient à celui qui l’identifie et qui le vit au quotidien. Que certains métiers manquent de sens à nos yeux ne signifie pas qu’ils en soient dénués, mais juste qu’ils n’en ont pas à nos yeux ultra sélectifs.

 

 

Bénéfices en veux-tu en voilà

 

Contribuer à l’accomplissement de quelque chose, voir les résultats de son implication professionnelle, se sentir uttile a de multiples bénéfices:

– Retrouver le goût du travail

– Ressentir une vraie fierté

– Entretenir la motivation

– Participer à la satisfation de besoins essentiels comme l’appartenance ou la reconnaissance

– Diminuer le stress et la frustration

– Se débarrasser du blues du dimanche soir

– Se lever le matin avec entrain et bonne humeur

 

 

Mici coaching: un métier qui a du sens

 

Il n’aura pas échappé à vos yeux affutés que l’ordre dans lequel je vous ai livré la série de billets sur le job idéal n’est pas anodin. Le sens que nous donnons à un boulot repose à la fois sur nos valeurs et nos aspiratyions en termes d’environnement de travail, de talents et compétences, de relations et de communication. Munissez-vous donc de tout le travail fait en amont, qui n’aura pas été vain!

 

Qu’est-ce qui est important à vos yeux, dans une vie professionnelle?

Dans une vie professionnelle rêvée, de quelle manière contriburiez-vous? A quoi?

Quelles sont vos attentes?
Qu’est-ce qui donne du sens à une vie professionnelle,selon vous?
Dans quelle mesure ces éléments sont-ils en adéquation/décalage avec votre situation?Q
u’est-ce que ça vous dit sur vous-même? Sur votre vir professionnelle actuelle?
Dans quelle mesure ces décalages peuvent-ils être minimisés? Comment?
Quelles actions pouvez-vous mettre en place mettre davantage de cohérence entre votre situation et vos aspirations?

 

En bonus: un article qui vous aidera à re-donner du sens à votre job actuel

 

Et comme d’habitude, plutôt que se laisser subir un quotidien professionnel dénué de sens, dégagez des pistes d’évolution et priorisez-les.

Quels sont les trois changements qui auraient un impact important à vos yeux sur votre vie professionnelle?

Qu’allez-vous faire?

Quand?

Bref, transformez-les en objectifs SMART et faites encore un pas qui vous rapprochera du boulot idéal. Rappelons-nous qu’un pas plus près, c’est mieux qu’un pas plus loin ou aucun pas du tout,)

 

 

Voir aussi

 

Le boulot idéal: une réalité à inventer?

Boulot idéal (2): l’environnement professionnel

Boulot idéal (3): tâches et comportements

Boulot idéal (4): compétences professionnelles

Boulot idéal (5): talents et stratégies

Boulot idéal (6): relations et communication

Boulot idéal (7): valeurs et convictions

 

L’identité: acteur ou spectateur de sa propre vie?

Carrière: le désir de reconversion

Répondre à son besoin d’appartenance sociale

(Re-)Donner du sens à sa vie professionnelle

Répondre au besoin de reconnaissance

Le blues du dimanche soir

Contribuer

 

 

Aller plus loin

 

Vous voulez construire une vie professionnelle cohérente avec vos valeurs et vos aspirations? Pensez au coaching. Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32.

 

 

 

 

 

Publicité

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *