Le coaching par téléphone: ça marche?

Related Posts with Thumbnails

Sylvaine Pascual – Publié dans: C’est quoi le coaching?

Tweeter

 

Il arrive que des personnes hésitent à me contacter parce qu’elles habitent ou travaillent loin de mon cabinet. Or, la majorité de mes clients venant par l’intermédiaire du blog d’Ithaque, l’éloignement géographique est une constante que l’on règle en travaillant par téléphone. Un coaching par téléphone, comment ça marche? 

 

coaching par téléphone

 

Intermédiaire peu engageant?

 

Je me souviens d’un poème sur le téléphone qui commençait par quelque chose comme:

Terrible crustacé d’un noir de révlover

Ton silence glacé ressuscite la mer…

Bref, ce deux vers résument à eux seuls l’image d’intermédiaire peu engageant que le téléphone peut avoir aux yeux de certains, du moins en ce qui concerne leurs séances de coaching.

Il peut pourtant être un choix pratique et efficace…

 

 

Sans la vue, l’écoute prime

 

Disons-le une fois pour toutes: le coach n’a pas besoin de rencontrer son client physiquement pour travailler avec lui. En coaching, le travail passe par la parole et la part importante du non verbal, rythme, intonation etc. est évidemment tout aussi perceptible au téléphone. Et même davantage, car privé de la vue, le coach s’attache encore plus à l’écoute, qui est au centre de sa pratique.

 

Prenons un exemple. L’autre jour, une cliente m’appelle pour travailler sur sa recherche d’emploi. Ses entretiens d’embauche ne se passent pas comme elle voudrait, et elle estime que le travail par téléphone pourrait être un obstacle, puisque je ne pourrais pas lui dire ce qui va et ce qui ne va pas dans son apparence et son attitude.

Justement, le rôle du coach n’est certainement pas de formater le client en fonction de ce qu’il pense être “bien” ou non. Son rôle est d’amener le client à trouver ses propres solutions. Nul besoin donc de ce type de jugement visuel.

 

Le coaching par téléphone présente même pas mal d’avantages auxquels nous ne pensons pas forcément, tout simplement parce que nous n’avons pas l’habitude de travailler de la sorte.

 

Peur du jugement

le coaching par téléphone permet aux clients qui craignent le jugement d’éviter de perdre du temps et de la concentration à chercher dans l’oeil de leur coach un jugement qu’ils n’y trouveront pas.

 

Le téléphone peut accélérer le processus

Sans l’écueil de la peur du jugement, le coach et son client peuvent enfourcher leur tandem plus rapidement et aborder ce qui est du domaine de l’intime, parfois plus délicat à partager, beaucoup plus vite.

 

Flexibilité

Le coaching par téléphone évite bien entendu le temps perdu en transports et favorise la flexibilité. Il est beaucoup plus simple de trouver une heure que trois;)  Et puis ça serait vaguement contradictoire de s’épuiser à aller chez son coach, non?

 

Le confort

Le travail par téléphone permet au client de se trouver dans un cadre confortable et familier, ce qui peut rendre les entretiens encore plus informels et favoriser ainsi le travail d’introspection.

 

Le choix, indépendamment de la localisation

Nous l’avions vu dans l’article: Comment choisir son coach  le choix du coach est crucial pour le client.  Il est indispensable que le client choisisse son coach en  fonction de la relation qui s’installe entre eux et de la confiance qu’il lui inspire, et non sur des critères géographiques. Un coach, c’est pas comme une épicerie, et le coach du coin n’est pas toujours celui qu’il vous faut. Le téléphone permet de travailler avec celui que vous voulez.

 

Le coaching par téléphone, c’est fréquent?

Je travaille par téléphone avec environ 75% de mes clients, du fait qu’ils viennent par l’intermédiaire du blog d’Ithaque, et peuvent donc être très éloignés: de Tahiti à la Martinique en passant pas l’Allemagne, le Luxembourg et j’en passe…

Parfois, certains clients ont besoin de me rencontrer une fois avant de pouvoir travailler par téléphone. Jusqu’ici, tous les clients qui ont travailé par téléphone en ont été satisfaits!

 

 

Voir aussi

 

Comment choisir son coach: en finir avec les idées reçues

Le côté obscur du coaching…

La durée d’une mission de coaching

 

Les dossiers d’Ithaque: C’est quoi le coaching?

 

 

Aller plus loin

 

Pour tous renseignements, contactez Sylvaine Pascual au 01 39 54 77 32

 

 

Publicité

7 Comments

  • Tu as complètement raison, Sylvaine, je fait également une bonne partie de mes coaching par téléphone ou par skype et ça marche bien.J’aime bien skype d’ailleurs car cela permet d’avoir cette fameuse relation visuelle qui peut manquer à certains lors d’un coaching par téléphone. Toutefois certains de mes clients préfèrent le téléphone, et je m’adapte sans problème à leur demande, car j’ai un coté auditif très développé.

    Je n’ai pas de coachés aussi éloignés que toi, du coup je les ai tous rencontrés une fois durant le coaching, certains au cours des premières séances, les autres un peu plus tard… Je pense que c’est aidant car l’alliance coach-coachés s’en trouve renforcée.

    Je suis parfaitement d’accord avec toi, sur le gros avantage concernant le gain de temps que peuvent faire les clients qui me consultent à partir de chez eux ou de leur bureau. Cordialement

    Marie-Pierre   http://www.coaching-harmonique.fr/

  • MADmoiselle dit :

    Je comprends qui qui sont rétiscents aux téléphone, parce que j’en suis… Je suis aussi de toute façon rétiscente au face à face, mais ça c’est ma timidité.

    Au téléphone, je bredouille, et si j’avais je fais autre chose en même temps (PC) je ne suis pas trop attentive. Mais ça c’est mon cas. jene pense pas que tout le monde soit pareil.

    Et c’est vrai que le coaching par téléphone peut très bien fonctionner par ce bieis là 🙂

  • MADmoiselle dit :

    Je comprends tout à fait ! Je suis aussi plus à l’aise à l’écrit 🙂

  • Egalement coach, je pratique quasi-exclusivement par téléphone hormis le premier entretien où certains clients préfèrent un face-à-face.

    Ce que le coaching par téléphone permet et développe chez le coach, c’est l’écoute.

    Il est possible d’être parasité lors d’un entretien de coaching en face-à-face par ce qui est autour : le bruit, le passage, les paroles d’autres personnes, le temps,…

    Le coaching par téléphone permet d’être vraiment concentré sur les paroles du client, mais aussi surtout sur les silences, l’intensité de la voix, le débit, les hésitations et surout les émotions qui trasparaissent vraiment dans la voix.

    Je vais donc totalement dans le sens de Sylvaine : clients soyez rassurés, il s’agit d’un très bon mode de fonctionnement de coaching.

    En résumé, l’écoute de la voix, c’est la voie.

  • je partage une Nouveauté scientifique sur l’écoute que je viens de lire.

    Un article scientifique américain paru en Aout 2010 donne des informations supplémentaires sur ce qu’il se passe entre celui qui écoute et celui qui parle grace à des données fournies par l’IRM fonctionnelle. Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20660768

    En résumé, lorsque nous écoutons avec attention une personne, les deux cerveaux (de celui qui écoute et celui qui parle) se mettent à l’unisson : le cerveau de celui qui écoute mime complètement l’activité de celui qui est écouté. Mais plus encore, chez certaines personnes particulièrement attentives (la méditation est naturellement un très bon moyen de développer l’attention), certaines zones du cerveau (du cortex pré-frontal) s’activent quelques secondes avant celles du cerveau du narrateur. Parfois, nous avons l’impression de lire vraiment dans les pensées de quelqu’un, c’ets el signe que les deux cerveaux sont à l’unisson.

    Intéressant, non?

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *