En 2022, revenons à l’émotion

La vie profonde

Être dans la nature ainsi qu’un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l’orage,
La sève universelle affluer dans ses mains.

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l’espace.

Sentir, dans son cœur vif, l’air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre ;
— S’élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l’ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du cœur vermeil couler la flamme et l’eau,
Et comme l’aube claire appuyée au coteau
Avoir l’âme qui rêve, au bord du monde assise…

Anna de Noailles – Le coeur innombrable, 1901

Photo Nils Soderman, Pixabay

En 2022, revenons à l’émotion

Je vous souhaite la force et le courage de traverser vos émotions, savourer les unes, observer les autres, les écouter toutes, elles sont la boussole qui nous guide à travers les vallées de roses et les vallées de larmes chères à Jean d’Ormesson, et qui constituent toute vie. Loin du bonheur de surface et des injonctions de l’époque, elles murmurent aux oreilles attentives qui nous sommes, ce dont nous avons besoin, elles sont ce qui nous lie aux autres ainsi que ce qui dévoile notre singularité. Elles ouvrent notre regard au monde, elles rendent possible

L’élégance relationnelle

Les choix professionnels heureux

L’énergie et la combativité pour ce qui en vaut la peine

Et nous permettent d’avoir l’âme qui rêve, au bord du monde assise, et de faire vivre nos désirs, sans fard, sans aveuglement, avec justesse et profondeur de champ.

 

Je vous souhaite une excellente année 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.